Le nouveau porc balancé, c’est Sofiane Bennacer, protégé par le clan Bruni…

Pov’ p’tit père… Arrêtez de vous acharner sur Sofiane Bennacer ; c’est pas parce qu’il n’est pas clandestin qu’il a tous les codes de bonnes manières… la preuve, il viole pareil !

Mais heureusement Valeria et Carla sont là pour réclamer la présomption d’innocence…

 

Si quelques personnalités du sport ou du showbiz savent garder la tête froide et l’utiliser pour suivre les bons raisonnements plutôt que hurler avec la meute des bobos de gauche, contre ce peuple qui pourtant les fait vivre grassement, en achetant leur production « artistique » ou « sportive » d’une part, et via les subventions que certain(e)s obtiennent… grâce à nos impôts, d’autre part…

Véronique Genest à propos de la réélection de Macron :

« Prêts pour les doses suivantes, le passe sanitaire européen, le contrôle des USA sur l’Europe, la guerre et la récession, une austérité comme vous n’en avez jamais vécu ? Ça va pas être facile de gouverner avec une moitié de la France contre soi », a déploré l’artiste estimant que « le pire est devant nous ».  

Réagissant ensuite au tweet du journaliste Olivier Truchot qui révélait l’endroit où le Président a décidé de célébrer sa victoire :

« Qu’il aille au diable, s’est-elle emportée. Perso ce qu’il fait de ses nuits m’indiffère ».

« En revanche ce qu’il va faire de nos jours les 5 prochaines années m’inquiète au plus haut point »a fait savoir la comédienne qui s’était déjà montrée très critique envers le gouvernement concernant la gestion de la crise sanitaire.

Ce qu’elle attend du nouveau quinquennat :

« La guerre, la récession, les pénuries, les confinements, les couvre-feux, les masques, l’augmentation de la dette, de l’essence, la soumission aux USA, la vaccination obligatoire… En deux mots : le bonheur ! ».

https://www.mariefrance.fr/actualite/veronique-genest-semporte-apres-reelection-emmanuel-macron-quil-aille-diable-611614.html#item=1

Patrice Quarteron, ex-champion de boxe thaïlandaise, qui pour prouver son amour de la France s’affichait avec un drapeau bleu-blanc-rouge, ou montait sur le ring au son de la Marseillaise, s’est fait connaître, en dehors de ses exploits sportifs, par ses coups de gueule, assumés, sur les sujets qui l’insupportent.

Quel bonheur, à l’heure où le wokisme et son corollaire le racisme anti-blanc s’imposent dans notre société de moutons-perroquets, d’entendre cet homme cash s’exprimer sur une évidence que sa propre couleur de peau lui permet de dénoncer : « à chaque fois qu’un Noir a un souci, il y a forcément une réponse massive » !

https://www.youtube.com/watch?v=WuEe8Xb9W70&t=18s

Ce n’est pas demain la veille que l’on entendra le footeux Karim Benzema s’exprimer de la même manière sur ses « frères » en religion, dont le sport principal est la revendication tous azimuts ; lui qui préfère cracher sur la pelouse pendant l’hymne national français !

Bien d’autres que ces deux exemples osent affirmer leur amour pour la France et leur attache à ses valeurs, son mode de vie, son histoire et sa culture (la vraie)…

… Mais bien d’autres également, oubliant qu’ils n’existent dans leur métier que grâce au public qui les suit, et donc leur permet de savourer une notoriété bien douce à leur ego souvent hypertrophié, et le confort matériel qui va souvent avec, se permettent, non pas seulement de donner leur avis sur toutes choses, mais en font carrément des leçons de morale… destinées à ceux qui n’ont pas leurs moyens !

Qu’ils dégustent leur statut et les privilèges qui vont avec, en silence et en toute modestie, ou qu’ils se lancent en politique, mais qu’ils cessent de se conduire en « oracles » sur des sujets de société… notamment les fins de mois difficiles, dont ils n’ont plus souvenance depuis que le succès les a élus !

Ainsi, tous ces bobos bien-pensants, votant à gauche par pur égoïsme couplé à une sottise flagrante, mais qui se foutent royalement des petites misères de ce peuple, que même ceux qui en sont issus s’empressent d’oublier… montent immédiatement au créneau dès qu’un des leurs est accusé de vilaines choses.

C’est ainsi qu’actuellement deux sœurs célèbres s’offusquent d’un prétendu « lynchage médiatique », contre le compagnon de l’une, et donc « beau-frère » de l’autre, pour lequel elles réclament la présomption d’innocence… elles que ne choque nullement qu’ « on » l’oublie pour un citoyen lambda, forcément bien moins précieux à leurs yeux de bobo-snobinardes.

L’acteur Sofiane Bennacer (25 ans) avait, par le plus grand des hasards, obtenu un des rôles principaux dans le film « Les Amandiers » de la réalisatrice, et accessoirement sa compagne, Valeria Bruni-Tedeschi (58 ans)

Et il s’avère aujourd’hui que, entre autres pendant les 8 mois du tournage, le p’tit gars aurait à plusieurs reprises profité de son statut privilégié pour obtenir (certains disent exiger) des faveurs de la gent féminine…

Et donc le Sofiane se retrouve « mis en examen pour viols et violences sur des ex-compagnes ».

Sofiane Bennacer, 25 ans, a été mis en examen en octobre par une juge d’instruction de Mulhouse à la suite d’accusations de quatre ex-compagnes dont des comédiennes.

https://www.leparisien.fr/faits-divers/lacteur-sofiane-bennacer-mis-en-examen-pour-viols-et-violences-sur-plusieurs-ex-compagnes-22-11-2022-JLRBZTZHUZEHBFZMEGKHGLD76A.php

De nos jours, vu le nombre d’accusations de ce genre, souvent en provenance d’ex-amnésiques retrouvant brusquement la mémoire, 15, 15, 20 ans après… il est prudent de savoir raison garder avant de condamner… Mais quand un journal, fût-il un torchon gauchiste avéré, se donne la peine d’enquêter pendant huit mois, cela donne forcément matière à réfléchir.

Pendant huit mois, Libération a plongé dans les coulisses du long métrage, interrogeant une trentaine de personnes dont une quinzaine de professionnels sur le tournage. Nombre d’entre eux accusent la production et Valeria Bruni-Tedeschi d’avoir « protégé » Sofiane Bennacer en connaissance de cause.

Au sein de l’équipe, certains en avaient eu vent dès les auditions d’accusations de violences sexuelles visant l’acteur Sofiane Bennacer. Des techniciens et alternants racontent l’omerta sur le plateau.

Le temps de quelques minutes, l’omerta vole en éclats. Lundi 5 juillet 2021 au petit matin, on découvre des lettres tapissées sur la Maison des arts de Créteil. Pendant la nuit, des militantes féministes ont collé des messages sur les abords du théâtre, occupé par le tournage du film les Amandiers :

Pas bien, ça ! Mais quand il s’agit de gens, forcément au-dessus de tous soupçons (ce sont eux qui le disent alors…) c’est forcément des menteries !

Riposte tour à tour des deux sœurs du clan « Bruni… » :

À la suite des révélations du journal Libération, la réalisatrice des Amandiers Valeria Bruni-Tedeschi a tenu à répondre ce vendredi 25 novembre aux accusations de viol portées contre l’acteur Sofiane Bennacer, qui figure au casting de son film.

« À ce jour, tout le monde sait qu’il n’a pas été jugé, et un tel procédé relève, selon moi, d’un pur lynchage médiatique, procédé très éloigné d’une volonté d’informer de façon objective et impartiale », tacle la réalisatrice dans un communiqué.

https://www.huffingtonpost.fr/culture/article/affaire-sofiane-bennacer-valeria-bruni-tedeschi-denonce-un-lynchage-mediatique_210731.html

Sacrément gonflé de la part de Valeria, qui habituellement s’implique surtout en signant, avec sa copine Juliette Binoche, des textes pour défendre la planète… en demandant aux ploucs de se déplacer à vélo !

Carla Bruni-Sarkozy, la sœur de la cinéaste, a pris la défense de cette dernière dans un post Instagram, partagé dans la même journée. Une publication dans laquelle elle reprend la une de Libération, où apparaissent visage du comédien et le titre suivant : « L’acteur Sofiane Bennacer accusé de viols : le scandale des Amandiers ».

En légende du post, la chanteuse s’est fendue d’une tribune lapidaire, dans laquelle elle accuse le quotidien de ne pas avoir respecté la présomption d’innocence, « l’un des fondements de notre démocratie ». « Sans la présomption d’innocence toute justice est aléatoire, discutable, possiblement corrompue, a-t-elle écrit. Cela fait bien 40 ans que Libé nous donne des leçons de morale mais visiblement la présomption d’innocence lui est tout à fait étrangère »…

… écrit la femme du mec qui s’est carrément assis sur le résultat du dernier référendum où les Français refusaient la perfide Union européenne… qu’il leur a donc imposée de manière particulièrement vile !

Euh… retourne donc à ta guitare, Cocotte, et fous-nous la paix avec tes indignations à géométrie variable, dont tu t’exonères totalement quand elles ne visent pas un de ton clan !

https://madame.lefigaro.fr/societe/actu/honte-a-toi-carla-bruni-sarkozy-fustige-liberation-pour-sa-une-sur-sofiane-bennacer-le-compagnon-de-sa-soeur-valeria-accuse-de-viols-20221125

https://www.fdesouche.com/2022/11/25/__trashed-138/

Parce que, sincèrement, je n’ai pas souvenance que l’une des deux donzelles soit intervenue pour réclamer la même chose lorsqu’un individu, prétendu facho-raciste uniquement parce qu’il vote RN, est taillé en pièces par les médias officiels serviles… pas plus que lorsque les mêmes s’acharnent sur un membre de ce parti voué aux gémonies par « les gens de bien » ou prétendus tels…

Du coup, en ce qui me concerne, leurs glapissements n’ont aucun impact… évidemment.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

image_pdfimage_print
29

13 Commentaires

  1. le journal extrême gauchiste de référence est toujours prompt à réagir comme la « pravda » qu’il est : accuser sans preuve : il s’assoit non seulement sur la présomption d’innocence, mais surtout sur la démocratie dont pourtant ce canard collabo qui ne vit que grâce à l’argent des autres, nous rebat les oreilles – la nouvelle arme de destruction massive que sont les accusations de viol et autre par les ex copines !!! pour ruiner la vie de celui dont vous voulez régler le compte est une des nombreuses tares de cette société, et met à mal la notion de viol, le vrai que l’on subit d’un inconnu en rentrant chez soi ou en voulant faire son jogging

  2. La Valéria – 58 piges au compteur – avait offert à Sofiane ( 25 balais) un rÔle en adéquation avec ses capacités en tous domaines ….

  3. Justice véritable doit s’occuper de ce cas, en France les juges sont trop corrompus pour faire leur travail correctement. Cette petite crevure doit disparaître.

  4. Belles petites saloperies les 2 frangines. Direction 9-3 pour une bonne tournante.

  5. Les Bruni…ne sont-elles pas celles qui ont choisies de grimper l’échelle sociale à l’aide de « mâts de cocagne », plutôt qu’aux barreaux de la susdite échelle ?

  6. Valeria bruni tedeschi aime les jeunes. Louis garel qui a fini par en avoir marre et s’est barré. Maintenant, le Sofiane. Elle est bien marquée sur la photo. Carla bruni n’a pas manqué de dire son indignation. Elle défend sa soeur. Ces deux bonnefemmes sont ignobles avec leurs minables prestations artistiques et leur manque absolue de moralité et de dignité.
    On attend que les protestations de notre super conne nationale Juliette Binoche.

  7. Just a gigolo… Vous n’avez pas honte, comme dirait l’autre importée ? Musulman et réduit au rôle d’homme objet par des femmes qui ,en plus, ont le toupet d’autre d’origine juive. Ca n’est pas vraiment ça l’Union Sacrée ni l’amitié envers les peuples – mais pas celui des violées.

    • Violences sexistes. Sophie s’en va, mais l’âne reste.et il est bien monté quoique dépourvu d’usages policés.l La cour de Sarko se disperse,plus proche des11.000 verges que des 72 vierges du paradis d’allah.

  8. Quand on voit le tintamarre auquel a donné lieu, en direct à l’assemblée, puis dans les médias aussitôt et dans les jours qui ont suivi, la réplique somme toute banale « qu’ils retournent en Afrique » d’un député RN, cris d’orfraie, indignation à deux balles, lynchage médiatique en temps réel, « mise-à-pied sans solde » de l’assemblée – c’est comme ça qu’on dit dans le milieu du travail réel pour les employés sanctionnés – commentaires lamentables de tous les « indignés » à géométrie variable ; bref, la curée politico-médiatique qui n’a pas fait réagir le moins du monde les sœurs Bruni, on se dit qu’elles devraient avoir en la circonstance la décence de fermer leur clapet, de faire profil bas et de laisser à tout le moins « les chiens aboyer et la caravane passer », le tout sans moufter.

  9. On pourrait se demander si des jets privés continuent d’atterrir à 1,8 km de l’entrée de sa villa de St-Tropez, vous savez, comme le jet loué à Afflelou et chargé de 720 kg de coke, oui, avant la perquis faite par la police de Saint-Domingue, c’était le 5ème vols de l’avion d’Afflelou loué à on ne sait qui, qui faisait le même trajet. Les deux pilotes libérés par un commando de barbouzes dont un ex-garde du corp de Sarko !

    Carla, dis moi, ça c’est aussi de la « présomption d’innocence » ?

Les commentaires sont fermés.