Le NPA, ou le Nouveau Parti Antimilitariste

Publié le 4 juillet 2011 - par - 935 vues
Share

Un article déjà ancien de Riposte Laïque avait à juste titre appelé le NPA, le Nouveau Parti d’Allah (1), en raison de la fille voilée qui s’était présentée sur la liste électorale de cette formation gauchiste (on devrait dire « mondial-socialiste »). Que le Lecteur, s’il était encore titillé par le prurit de voter pour l’extrême gauche en 2012, ne s’y trompe pas ! La récente passation des pouvoirs de Besancenot à Poutou ne changera rien aux positions de ce groupuscule qui prétend devenir un parti : il n’est qu’à lire leurs motions pour s’en apercevoir. Une hystérie autogestionnaire doublée d’un immigrationnisme et d’une xénophilie échevelés leur tient lieu de programme. En gros : 1) établir des espèces de soviets locaux partout, à l’école, dans l’entreprise, dans l’administration, en ville, à la campagne (pourquoi pas dans les boîtes à partouze pendant qu’on y est ?) afin de promouvoir l’autogestion socio-économique, 2) accueillir en frères aimés tous ceux qui ressemblent de près ou de loin à des étrangers, ou à des immigrés, et bien sûr installer une répression sans merci sur les méchants racistes que sont les Français grincheux et soucieux de la Patrie.

Je me contenterai d’un florilège de citations tiré de ce texte ahurissant, proclamé le mardi 15 février 2011 dans le sillage du Premier Congrès du NPA, et intitulé « Nos réponses à la crise » (2).

Sur l’esprit général du texte :

« Une démocratie politique élargie implique de rompre avec les institutions de la Ve République et leur hyper présidentialisme, de supprimer la fonction présidentielle. De revendiquer la proportionnelle intégrale, l’élection d’une Assemblée constituante, la suppression de toutes les instances qui comme le Sénat ou le Conseil constitutionnel confisque encore plus la démocratie. D’établir une rotation et une limitation stricte des mandats, la parité réelle dans tout corps élu. De développer une citoyenneté complète de résidents-travailleurs basé sur le droit du sol intégral. Ces nouvelles conquêtes démocratiques ne peuvent se penser sans des mobilisations profondes, émancipatrices, inventant de nouvelles formes de pratiques démocratiques répondant aux défis du monde d’aujourd’hui. »

Sur le projet autogestionnaire :

« Développer l’auto-organisation et les expériences d’autogestion »

« Dans tous les domaines, sur tous les terrains, la transformation sociale repose sur l’auto-activité des travailleurs et de la population. Nous encourageons en particulier toutes les formes d’auto-organisation ouvrière, de l’assemblée générale souveraine au comité de grève et aidons à développer chaque fois que les conditions sont réunies, toutes les expériences basées sur l’auto-activité des collectifs de salarié(e)s, de producteurs ou de citoyens dans tous les domaines de la production matérielle ou intellectuelle. L’ensemble des expériences socio-économiques autogérées et décentralisées doit ainsi être soutenu et renforcé: prise de contrôle d’entreprises en faillite par les salariés, mais aussi création de coopératives de production ou de services, de structures rapprochant producteurs et consommateurs, ou encore création de nouveaux biens communs sociaux comme les logiciels libres. »

« La planification socialiste écologique et démocratique »

« Dans la même logique, nous nous battons pour une sécurité sociale autogérée permettant aux assurés sociaux de prendre collectivement les décisions concernant leur salaire socialisé. C’est le sens de notre combat pour une sécurité sociale institution du salariat, dont les caisses seraient gérées uniquement par les représentants des assurés élus , sans présence des patrons ni intervention de l’ État, et où toutes les grandes décisions à chaque niveau seraient directement soumises aux assurés sociaux. »

 

Et plus particulièrement sur l’immigration :

« La diminution des libertés publiques, la remise en cause du droit syndical, l’arsenal répressif envers l’immigration, les politiques ultra-sécuritaires, accompagnent la régression sociale. Avec leur cortège de discours et d’actes xénophobes et racistes inspirés de l’extrême droite. »

« Défendre les droits des travailleurs et de leurs organisations syndicales, les droits des jeunes et des sans-papiers, des migrants, participe de ce combat. Nous voulons développer et conquérir tout ce qui permet aux travailleurs et à la population d’intervenir directement dans la gestion de la société, dans les entreprises, les services publics, les collectivités publiques. »

 

On n’en dira pas plus ; c’est du grand classique mondial-socialiste ou social-mondialiste. Tout le monde fraternisera dans un âge d’or qui découle immédiatement et nécessairement de l’élimination du méchant patronat et du vil actionnariat. Tout le monde aime tout le monde, et particulièrement le brave travailleur (français de souche ou français de cœur) dont chacun sait qu’il est énormément enrichi, dans sa vie quotidienne, par la présence de la diversité sociétale, et au premier chef par tous les branleurs subventionnés qui foutent régulièrement le feu à sa voiture ou à son immeuble… Nulle doute que les écoles, les entreprises, les institutions, avec ces belles assemblées générales dirigées par de vertueux leaders (s’ils sont barbus, c’est pas grave, pas vrai ?), deviendront des havres de paix, de culture, de bonheur et de fraternité ; je pourrais ajouter luxe, calme et volupté, mais je trouve que ça fait un peu moins sérieux…

Mais le meilleur du meilleur au NPA, c’est l’antimilitarisme. Cela vaut la peine qu’on cite ces envolées hystériques jusqu’au bout :

« Contre le militarisme et l’impérialisme, pour la coopération des peuples »

« Alors que tous les gouvernements prêchent et imposent rigueur et austérité à la population, les dépenses militaires, ce gaspillage éhonté, ne cessent de progresser. Le développement de l’économie de marché et du libéralisme à l’échelle mondiale à un niveau jamais vu s’accompagne d’une montée du militarisme, du maintien du monde dans un état de guerre chronique. Pour s’assurer le contrôle des sources d’approvisionnement en matières premières, en pétrole, comme celui des circuits des échanges, pour maintenir leur domination contre les peuples et tenter de préserver un équilibre mondial, que leur politique déstabilise en permanence, les USA et leurs alliés regroupés dans le cadre de l’OTAN accroissent leur pression militaire. Au cœur de cet affrontement, l’Afghanistan est le théâtre d’une guerre sans fin, comme encore en Irak ou au Moyen-Orient contre le peuple palestinien. »

« Nous ne voulons pas payer pour leurs guerres impérialistes, nous voulons mettre fin à ce gaspillage humain et à ces destructions. Nous plaçons au cœur de notre combat la lutte contre la guerre, pour le retrait de toutes les troupes d’Afghanistan, pour une paix démocratique qui respecte le droit des peuples. L’ Europe qui naîtra de la convergence des luttes sera une Europe de la paix, une Europe de la coopération des peuples pour mettre fin au militarisme. »

Le seul point qu’on peut partager avec le NPA, c’est qu’effectivement la France n’a rien à faire dans ces « guerres de délégation » abjectes, tissées d’incompétences et coûteuses en jeunes vies, qui servent à défendre à peu près tout et n’importe quoi, sauf la sécurité de la France, tant extérieure qu’intérieure. C’est le seul point sur lequel les restitutionnaires (nationalistes, nationaux-révolutionnaires, patriotes francs-tireurs, républicains de gauche, identitaires, souverainistes, etc.) sont en accord parfait avec l’extrême gauche.

Mais pour le reste du programme, le NPA c’est l’horreur pacifiste (car il existe une horreur pacifiste) à l’état brut. Ce sur quoi nous nous expliquons.

1) Assimilation du militarisme à l’impérialisme : on a envie de rétorquer à cette bande de cocus et à ses crétins-chefs qu’aucun peuple ne peut résister à l’impérialisme sans militarisme, que ces deux réalités, loin d’être assimilables, sont au contraire antagonistes. Il s’imagine quoi, Poutou ? Qu’un pays peut assurer sa sécurité tant intérieure qu’extérieure en tombant les armes et en se foutant à poil ? C’est avec des colliers de fleurs tressées qu’on défend la Patrie ? Première nouvelle ! On devrait rappeler au NPA ce que fut l’esprit de Munich…

2) L’idée ahurissante selon laquelle les dépenses militaires en France, en Europe seraient en constante augmentation. On passe ici de la simple connerie au mensonge éhonté. Ce qui caractérise la France et l’Union Européenne, c’est la diminution alarmante de leurs budgets militaires, les suppressions de postes militaires et de personnels civils de la défense, les fermetures de caserne, l’incompétence grandissante des armées incapables de faire autre chose que de s’enliser à l’étranger dans des pays pourtant miséreux, sans compter la question des soldats musulmans qui se mutinent à l’idée de tirer sur leurs frères en djihad… Le NPA devrait relire l’indépassable article de J.G. Malliarakis « Malheur au peuples qui ne se connaissent pas d’ennemis » (3), ou, de manière plus polémique, le dossier complet que consacre François Desouche au problème de l’islam dans l’armée française (4), à la suite des propos reprochés au Front National sur les soldats musulmans.

3) Enfin, la contradiction typique des pacifistes. Ils sont contre la RGPP, pour les postes de fonctionnaires, pour l’augmentation des « moyens » humains et matériel, mais dès qu’il s’agit de postes sécuritaires civils ou militaires, armée, police, gendarmerie, c’est la quasi-destruction de ces institutions qu’ils revendiquent. Curieusement, ils parlent moins de la magistrature, mais enfin, vu le nombre de juges gauchistes encartés au SM (Syndicat de la Magistrature) et proches du NPA, qui travaille main dans la main avec le SM notamment sur les droits des étrangers (5), tout cela se comprend fort bien…

Voulez-vous que je vous dise ? La substitution à Besancenot d’un ouvrier cégétiste comme Philippe Poutou, un peu plus crédible que le poupon déguisé en facteur, cette substitution, dis-je, n’y fera pas grand chose. Fidèles à un marxisme dévoyé de gens qui n’ont jamais lu Marx, et qui oublient un peu vite que Karl Marx soutenait la Commune de Paris en lutte contre l’ennemi prussien, ne retenant de Marx que son internationalisme de principe et le confondant avec un mondialisme xénophile dévirilisé, né après la Seconde Guerre Mondiale, et dont Marx ne pouvait pas avoir la moindre intuition à la fin du XIX° siècle, ces gens-là n’entendent la lutte que sous la forme de la lutte sociale, et encore sous ses aspects les plus bénins : les grèves bon-enfant et les A.G. ridicules où interviennent les génies des Alpes locaux, appelant à refaire le monde par l’alter-action « pacifique, ludique et festive ».

La gauche radicale, c’est l’horreur pacifiste. La gauche radicale, avec ses coups de mentons contre le patronat, ses fantasmes jamais inassouvis de bouffer de l’actionnaire et du banquier, ses déclarations de guerre au capitalisme proférées par des étudiants qui dépassent à peine les cinquante kilogrammes, la gauche radicale avec, en même temps, sa fascination pour les racailles, pour l’islam viril, pour la violence tout simplement (que cette armée de gugusses et de fantoches ne peut vivre que par procuration), cette gauche radicale, et j’y inclus le PG autant que le PCF à côté du NPA ou de LO, à côté des franges gauchistes des syndicats, à côté bien entendu des associations et des clubs « antiracistes », cette gauche-là, c’est le castrato-virilisme.

NOTES

(1)

http://ripostelaique.com/NPA-Nouveau-Parti-d-Allah.html

http://christinetasin.over-blog.fr/article-le-npa-ou-nouveau-parti-d-allah-affiche-de-plus-en-plus-ouvertement-sa-haine-de-la-france-et-des-fran-ais-57456643.html

(2)

http://www.npa2009.org/content/nos-r%C3%A9ponses-%C3%A0-la-crise-texte-vot%C3%A9-par-le-1er-congr%C3%A8s-du-npa

(3)

http://www.insolent.fr/2010/11/malheurs-aux-peuples-qui-ne-se-connaissent-pas-dennemis.html

Citation : « Les États-Unis portent actuellement encore 50 % en valeur des budgets de défense du monde entier. Mais, parallèlement, en Chine la croissance des dépenses militaires a atteint plus de 217 % en 10 ans. De 2001 à 2009, elles ont augmenté de plus 105 % en Russie, plus de 75 % aux USA, plus de 67 % en Inde et plus de 38 % au Brésil. En Europe elles reculent. » Et : « Cette année encore, cependant, l’effort militaire européen recule. La France passe pour l’un des rares pays à s’en préoccuper. Mais elle n’y consacre plus que 1,55 % de son produit intérieur brut. Les Américains 5 %. Les Chinois 10 %. »

(4)

http://www.fdesouche.com/20782-larmee-reconnait-que-quelques-soldats-musulmans-refusent-de-partir-en-afghanistan/comment-page-1

http://www.fdesouche.com/550-france-une-armee-islamiquement-correcte

http://www.fdesouche.com/134888-le-ramadan-des-musulmans-de-larmee-francaise

(5)

http://www.dailymotion.com/video/xepnuv_manifestation-a-paris-contre-la-xen_news

Vidéo à regarder in extenso, cela vaut le coup d’œil !

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.