Le pain des imbéciles, ou comment les médias s’aveuglent sur l’Egypte et le Maghreb

Publié le 13 février 2011 - par
Share

Je viens d’écrire – sur un autre lieu d’expression – que les promesses des politiques ou celles des peuples étaient le pain des imbéciles. J’employais cette métaphore pour commenter les révolutions (puisque c’est le nom que les médias leurs donnent) qui agitent le Maghreb et l’Égypte.

Il est sidérant de voir de quelle façon certains commentateurs se sont emparés de ces émeutes pour les ériger en exemple d’un Islam désireux de convoler en juste noce avec une démocratie vierge de tout séjour dans les nations musulmanes. Pour eux , ces manifestations dont l’origine est surtout économique sont une preuve tangible que la crainte de l’ Islam et de ceux qui le pratiquent n’est en rien légitime.

Et voilà tous ces braves observateurs s’engouffrant dans la brèche des comparaisons. 1789, le mur de Berlin tout y passe. « Regardez, nous dit-on, la liberté et la démocratie vont enfin régner dans en Égypte » On n’oublie simplement de nous dire que ce régime dictatorial est le résultat d’une tentative sanglante de la prise du pouvoir par les Frères Musulmans.

Nous verrons bien comment la situation évoluera. La prudence est de mise vis-à-vis de ce qui se trame au Moyen-Orient. Ne nous laissons pas abuser par les gesticulations et les simagrées dont sont coutumiers ceux qui posent devant les caméras complaisantes de nos journalistes. N’écoutons pas les discours mais examinons les actes. A Paris, le point d’orgue de la « manifestation spontanée » pour fêter la chute de Moubarak, fut une prière collective en plein rue. Dont acte.

Restons vigilants et mobilisés.

Pierre Thyde

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.