Le Pape François le confirme : on ne peut être chrétien et patriote

Publié le 30 décembre 2017 - par - 136 commentaires - 2 094 vues
Share

Lors de la traditionnelle homélie de Noël, le pape François a lancé un vibrant appel à ses ouailles pour les inciter à « ouvrir leurs cœurs » aux migrants et à les accueillir. « Joseph et Marie étaient des migrants« , a déclaré le pontife. Ce qui premièrement est faux : lorsque le couple quitte la Judée avec le divin enfant pour aller en Égypte, c’est dans une autre province romaine qu’ils vont et non dans un pays étranger. On devine bien le message que le pontife a voulu faire passer : le Bon Dieu lui-même est un migrant, accueillir un migrant signifie donc accueillir Dieu à travers lui. De quoi faire bondir nos amis tradis comme des cabris. Quoi ? Accueillir l’étranger ? Quelle idée ! Certains accusent même d’hérésie l’héritier de Saint Pierre.

On ne peut reprocher à un peuple son refus d’être submergé, et on ne saurait blâmer ceux qui regardent estomaqués le Saint Père prêcher le métissage généralisé et la dissolution des identités. Or, quand on va dans un restaurant chinois, on s’attend à manger chinois. Si on veut un kebab, on va dans un restaurant turc. Vous me suivez ? A partir du moment où l’on se dit chrétien, on se doit de respecter les principes chrétiens. Si on les rejette, on peut toujours s’orienter vers une autre religion. Il est tout aussi stupide de se dire chrétien et de refuser l’immigration que d’aller commander un kebab dans un restaurant chinois.

Car, loin d’être hérétique, le pape François est l’un des papes les plus chrétiens depuis Saint-Pierre. Voilà un homme qui déteste le luxe, qui visite les détenus et qui nous dit de prier pour nos ennemis, fussent-ils des égorgeurs daechiens. Je ne sais pas vous mais moi, ça m’évoque les sermons d’un certain Jésus de Nazareth. Celui-ci ne disait-il pas : « Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli » en Matthieu 25 : 35 ? Et d’ajouter au verset 40 : « Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites… » L’hérésie, c’est dans les éructations des tradis de Civitas ou de l’AF et non dans la bouche du pape François qu’elle se trouve. Ces tradis pratiquants mais peu croyants qui, à grand renfort d’exégèse et de pirouettes théologiques, tentent de subvertir le message évangélique pour en faire un livre nationaliste et identitaire. On leur rappellera ce que dit Jésus à propos de ceux qui essaieraient de falsifier la parole de Dieu : « Il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la mer. » (Mt. 18 : 6).

En vérité, je vous le dis, on ne peut être chrétien et patriote. Entre la fraternité de foi et la fraternité nationale, il faut choisir. C’est encore plus flagrant dans le catholicisme qui est la version la plus universaliste du christianisme, contrairement à l’orthodoxie où chaque pays a sa propre Église et conserve par conséquent une religion à dimension nationale. Nos amis dextrogyres préféreraient un Urbain II ou un Innocent III comme pape, car « ça a plus de gueule » disent-ils. Certes, le bon vieux temps des moines soldats et des Croisades peut sembler reluisant et héroïque mais n’était-ce pas en totale contradiction avec le message du Christ ? Urbain II et le mal-nommé Innocent III étaient-ils meilleurs chrétiens que François, eux qui ont usé de leur prétendue infaillibilité pour prêcher la guerre et la mort de milliers de gens ?

De plus, il n’y a rien de nouveau dans la bouche du pape François. Benoît XVI et Jean-Paul II ont eux aussi prôné l’ouverture aux étrangers, même si leurs sermons étaient nuancés de formules appelant les étrangers à respecter leur pays d’accueil. « Jean-Paul et Benoit, c’est aussi Vatican II, c’étaient des antipapes« , me rétorqueront les Jean-Catho. Soit. Alors, remontons dans le temps.

Dès les premiers siècles, le christianisme s’est montré soucieux d’universalité. Ainsi, les unions mixtes gréco-romaines ou romano-barbares étaient plus courantes chez les Chrétiens que chez les adeptes de la religion romaine traditionnelle. Entre la fraternité romaine et la fraternité chrétienne, les premiers Chrétiens avaient choisi. C’est grâce (ou à cause…) des minorités ethniques que le christianisme s’est répandu à Rome (par la communauté hébraïque) et en Gaule (par la communauté grecque).

Face aux migrations barbares, la réaction des Pères de l’Église ne fut pas celle que les Jean-Tradi voudraient croire. La quasi-totalité des clercs étaient ravis de voir s’installer dans l’Empire ces peuples qu’ils imaginaient non-civilisés et par conséquent facilement manipulables… euh… christianisables. Le but étant d’affaiblir la majorité païenne de l’Empire. C’est poussé par l’idéal chrétien et par l’insistance du clergé que l’empereur Valens autorisa les Goths à traverser le Danube en 375 et à s’installer sur le territoire romain. Mal lui en prit car ces migrants se révoltèrent et tuèrent l’empereur trois ans plus tard, à la bataille d’Andrinople. Un siècle plus tard, l’Empire Romain n’existerait plus. A ce propos, nous recommandons la lecture de Les invasions barbares : l’Évangile et les Pères face aux migrations de l’historien Philippe Henne qui balaie les préjugés que l’on pourrait avoir sur l’attitude des Docteurs de l’Église face aux flux migratoires. Certains vont déchanter, c’est sûr. Car même le grand Augustin (totem des milieux réacs) passerait aujourd’hui pour un « sal gosho 2 merde » tant ses vues sur l’immigration étaient aux antipodes de national-catholiques du XXIe siècle.

Il est tout aussi drôle de voir les Chrétiens d’aujourd’hui miauler après une « Tradition » (avec un grand « T », je vous prie) qui serait en train d’être détruite par l’islam, la mondialisation ou les franc-maçons unijambistes de Korriban. Eux dont la religion exclusive signa la mort de traditions multimillénaires, eux dont la religion fut une catastrophe pour la science, la philosophie et l’art antiques. Eux qui mirent un point d’honneur à détruire les « idoles » et les temples (tiens, tiens, ça ne vous rappelle rien ?). Eux qui massacrèrent la pauvre Hypatie, parce qu’elle était femme, philosophe et païenne. Saint Martin, patron des militaires et de la France était un Pannonien venu en Gaule à l’âge de quarante ans pour y finir évêque de Tours. « Belle intégration ! » direz-vous. Sauf que son épiscopat a été marqué par une évangélisation agressive des campagnes gauloises où il fit arracher les anciens arbres sacrés et raser la barbe des druides contraints à se faire baptiser comme l’ensemble de la population. Si je voulais être vachard, je dirais que l’Occident chrétien subit aujourd’hui ce qu’il a jadis infligé à l’Europe païenne.

Non, il n’est pas hérétique, le père Fanfan. Il ne fait qu’appliquer ce que lui dit son boss. Et si, comme l’affirme cette pseudo prophétie médiévale, il était le dernier pape ? Peut-être qu’on pourrait enfin passer à autre chose et revenir aux dieux poliades qui firent jadis la grandeur de l’Europe.

Nicolas Kirkitadze

Print Friendly, PDF & Email
Share

136 réponses à “Le Pape François le confirme : on ne peut être chrétien et patriote”

  1. Joseph dit :

    Nicolas Kirkitadze vous vous egarez entre les évangiles et les kebabs

    Patriote et catholique ? Voici une réponse simple d’un peuple croyant :

    https://youtu.be/UPrfib2lcIM

  2. Joseph dit :

    Nicolas Kirkitadze que de confusion.
    Je vais prier pour vous mais peut être devriez vous aller voir un exorciste
    Cordialement

  3. Patriote dit :

    Et voilà…..la trahison continue……

  4. Aux larmes citoyens. dit :

    Ce Pape toxique, fils de Satan, est l’antéchrist en personne.
    L’aréopage de fossoyeurs qui l’entourent, le courtisent et l’adulent, tous ces abbés, archevêques, prêtres, évêques…, ces francs-maçons, « journalistes » et saltimbanques tous de gauche et même de droite, ces fébriles parasites actifs, Attali et Mélanchon y compris, tous ces poisons de l’église, ces génies formatés pour détruire, mettent en place une autre religion, celle d’Allah.

    Cette nouvelle église, déliquescente et visqueuse, chasse hors de ses mur ce qui reste de fidèles. Il fera bientôt nuit en France et les cloches se tairont.

  5. Carole dit :

    « En vérité, je vous le dis, on ne peut être chrétien et patriote. »
    Non, pas « en vérité » du tout.
    Le mot patrie vient du latin pater, père. Le patriotisme est un sentiment de respect et d’appartenance à cette patrie, c’est-à-dire au pays du père. Père qu’il faut honorer pour se conformer à l’un des dix commandements bibliques : « Honore ton père et ta mère ». On ne saurait honorer son père en désavouant le pays de celui-ci.. Honorer le pays du père fait partie du programme, être patriote, relève complètement de l’esprit chrétien.

  6. mauvaisedent dit :

    Monsieur Kirkitadze, ne confondez pas chrétien et catholique.

  7. le Franc dit :

    sauf que ce pape a pris un lysergique de trop ; le Christ Lui-même le dit ; « Ce qui appartient à César doit revenir à César ».
    Ne mélangeons pas les 2 mondes même si Notre boulot consiste à purifier le monde inférieur dans lequel Nous nous trouvons relégués, les technique utilisées dans les deux mondes sont carrément de nature antagoniste, la spiritualité n’ayant que faire de la résolution athéiste de la lutte des classes si on s’imagine que pour s’élever cette élévation devrait passer par sa solution jusqu’aujourd’hui constatée comme impossible..

  8. mika dit :

    se pape est naive une foi quille va laver leur pied en se retournant il se les prandra dans les fesses

  9. Mathieu dit :

    Dans toute l’Evangile la faim et la soif sont des besoins spirituels (Mat.IV,4) » L’homme ne vivra pas seulement de pain mais de toutes paroles de Dieu ».
    L’Evangile dont le contexte t’échappe totalement est hautement allégorique alors que toi, Nicolas Kirkitadze, tu nous la vomis à la découpe selon ton entendement limité au premier degrés.
    Continuons :
    « Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites… »
    Il faut bien comprendre que les frères (ou les prochains) ne sont aucunement les parasites, les mécréants qui Le rejettent.
    A l’instar d’une majorité des jeunes décérébrés rendus incultes par le système éducatif républicain, tu es le pur produit du nihilisme forcené…

    • Margot Faubourg dit :

      Merci Mathieu!

      • Mathieu dit :

        De rien Margot.
        L’auteur saura encore qu’à l’instar du Seigneur « je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée »( Mat X,34).
        Mais je doute que l’auteur ait compris que les Clovis, Charlemagne, Sainte Jeanne d’Arc aient eu à pourfendre les suppôts ennemis du Christ Roy.
        Voici que la fin approche.
        « Et que celui qui a une bourse la prenne et que celui qui a un sac le prenne également, que celui qui n’a point d’épée vende son vêtement et achète une épée. (Luc XXII,36)
        Alors que mes gamins et moi-même sommes tireurs sportifs et que nos armoires à fusils sont remplis, il est à se demander si l’étudiant en histoire donneur de leçons sait seulement par quel bout tenir un AR15, un M16 ou un G36 HK ?…

  10. Victor Hallidee dit :

    Cet article jette le bébé avec l’eau du bain. Un franc mac’ ne ferait pas mieux.
    Il faut vraiment ressentir de la haine pour le christianisme (comme tous ceux qui ne se sont pas affranchis de frustrations qu’ils affectent à l’Interdit chrétien) pour essayer de l’achever de la sorte ! Par le moyen de l’amalgame le plus malhonnête. Le sous-pape François 1er (quel choix de prénom… digne d’un ignare sud américain) est un sous-marin du mondialisme qui a été mis à la place de son prédécesseur pour achever la démolition de l’Europe Chrétienne. Pour ce sous-pape, mieux vaut la foi violente des musulmans que la foi pacifique mais tiède des Chrétiens. C’est le traître le plus infâme.

  11. Pierre Lagrange dit :

    A Brest, il y a 900 personnes domiciliées au CCAS, soit 900 personnes hébergées par charité pour leur éviter la rue, ou SDF, le plus grand nombre, tout simplement.
    Le Secours Catholique ne s’en occupe pas et les SDF sont sur les trottoirs. Par contre, il se vante d’avoir accueilli, cette année, 1400 familles de migrants.
    Chercher l’erreur : mon lointain vaut beaucoup moins plus que mon prochain, ce ch…t !
    Le délit de « sale gueule » est devenu la blanchitude. Y’aurait pas comme un truc, là ?

  12. Pierre Lagrange dit :

    « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ».
    A l’époque du Christ, les voyageurs n’étaient pas la multitude. Les auberges n’étaient pas des plus nombreuses et l’étranger pas forcément très lointain.
    Votre article est une immonde vomissure anti-chrétienne. Notre suppôt de Satan n’en finit pas de modifier les rituels pour mieux les désacraliser. Maintenant, depuis quelques mois, les hosties sont placées à l’entrée de l’église jusqu’au moment de la Communion. Le Corps du Christ est exposé à tous les profanes mais surtout, accessible à toute personne mal intentionnée.
    Le message du Christ est la charité, le partage, c’est un fait. Mais Il ne nous a JAMAIS dit d’être complètement cons ni lâches au point de cracher sur notre drapeau !

    • Victor Hallidee dit :

      Merci Pierre Lagrange. Cet article jette le bébé avec l’eau du bain. Un franc mac’ ne ferait pas mieux.
      Il faut vraiment ressentir de la haine pour le christianisme (comme tous ceux qui ne se sont pas affranchis de frustrations qu’ils affectent à l’Interdit chrétien) pour essayer de l’achever de la sorte ! Par le moyen de l’amalgame le plus malhonnête. Le sous-pape François 1er (quel choix de prénom… digne d’un ignare sud américain) est un sous-marin du mondialisme qui a été mis à la place de son prédécesseur pour achever la démolition de l’Europe Chrétienne. Pour ce sous-pape, mieux vaut la foi violente des musulmans que la foi pacifique mais tiède des Chrétiens. C’est le traître le plus infâme.

      • Bendidonc dit :

        Un peu de mesure dans vos propos Mr jesaistout. St François d’assises vous connaissez? Pour vous c’est un sud-americain?

  13. DANY83270 dit :

    J’invite tout le monde à signer cette pétition qui sera adressée au Pape François pour l’inviter à faire preuve de discernement et de prudence à l’égard des millions de migrants qu’il appelle de ses vœux à rejoindre l’Europe malgré le fait qu’ils représentent un danger de mort pour les Chrétiens et les Juifs et qu’ils menacent l’équilibre démographique de l’Europe qui deviendra musulmane dans quelques années et fera disparaître la religion chrétienne.

    pour obtenir la pétition, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :
    (que vous pouvez envoyer par mail à tous vos contacts)
    =========================================================
    https://www.change.org/p/l-islamophilie-profonde-du-pape-françois-est-très-inquiétante

  14. Carter dit :

    Il faudrait donc, au nom du christianisme, accepter l’immigration de masse mais en même temps fermer notre gueule sur nos 220 000 avortements annuels… si je suis votre raisonnement et celui de cet imposteur de pape, c’est donc ça être chrétien ? moi je dirais plutôt que c’est d’être crétin de se comporter ainsi, un crétin fini, qui ne figurera même pas dans les chiottes de l’histoire

  15. Vent d\'Est, Vent d\'Ouest dit :

    Nicolas Kirkitadze, très déçue de votre article d’où transpire une malhonnêteté intellectuelle sans aucune preuve étayant votre théorie. De quel droit moral généralisez-vous les sentiments des Chrétiens – pas tous catholiques par ailleurs et dont certaines mouvances ne reconnaissent pas la légitimité de l’existence d’un pape – à partir des positions de ce pape – que je qualifierai de suppôt de Satan – dont se démarquent beaucoup de Catholiques déçus de ses multiples et nauséabondes prises de position politique, tout en restant, eux, fidèles à l’Esprit du Christ, sans ainsi entrer dans les délires de cet indigne successeur de Saint-Pierre.
    Vous nous avez habitués à plus de modération et d’intelligence dans l’analyse de vos différents articles.

  16. Patrick Z dit :

    Connaissez-vous ces charmants petits animaux que sont les ragondins ? Ils sont originaires d’Amérique du Sud mais au siècle dernier ils ont été capturés, importés en Europe pour leur fourrure et enfermés dans des élevages concentrationnaires. Ce sont donc des migrants involontaires. Certains se sont échappés de leurs cages et ont survécu dans nos contrées car ils se sont très bien adaptés à nos écosystèmes. Alors les hommes ont décrété qu’ils étaient nuisibles et on les traque, on les piège et on les empoisonne ! Par contre les migrants musulmans (qui eux viennent volontairement pour vampiriser l’Europe et sont vraiment nuisibles) sont choyés et on va même jusqu’à dépenser des millions d’euros pour les secourir en mer et les amener chez nous !
    C’est ça le christianisme.

  17. butterworth dit :

    catholicisme en perte de vitesse retour au paganisme http://www.astrosurf.com/nitschelm/Page_noire_christianisme.htm

  18. montecristo dit :

    En allant plus loin dans la réflexion, j’ai envie de vous dire … Monsieur le grand théologien … que, si je devais choir entre mon catholicisme et mon patriotisme, je choisirais mon patriotisme … Parce que je ne veux pas d’un catholicisme dévoyé par des gens qui l’exploitent à des fins politiques, comme vous le faites à l’image du Pape !
    Allez vous faire voir …

  19. Anne-Marie G dit :

    Hum, mon petit Nicolas, on ne peut dire que le « père Fanfan » (un peu ridicule, est-ce votre double qui écrit) accueille les déshérités de toute la Terre par charité chrétienne comme les premiers chrétiens et les docteurs de l’Eglise et reprocher à ces derniers d’avoir détruit des « traditions multimillénaires » (lesquelles ?) en n’étant pas accueillant en même temps. Quant à dire que le catholicisme fut « une catastrophe pour la science, la philosophie et l’art antiques », lisez plutôt votre collègue Gougenheim, Aristote au Mont st Michel par exemple, et vous verrez que vos connaissances historiques laissent à désirer. Votre article n’est qu’un tissu d’anachronismes, péché capital en histoire, bien dans le ton de l’histoire revue par la propagande mondialiste. Ressaisissez-vous !

  20. dufaitrez dit :

    Quelle culture religieuse ! Désolé, Athée, ce n’est pas mon cas !
    Essayant, encore, de vivre avec mon temps, ma question est :
    « Qui du Pape ou de son « Boss » (comme vous dites) est Fou « ?
    Le Pape, assurément !
    Successeur de Pierre, il doit défendre les Siens, et non les Autres !

  21. Paskal dit :

    « Urbain II et Innocent III ont usé de leur prétendue infaillibilité pour prêcher la guerre et la mort de milliers de gens ? » Apparemment, vous condamnez les croisades. Dans l’épître aux Galates, il est dit qu’il n’y a plus ni Juifs ni Grecs mais c’est d’un point de vue spirituel. De là à
    croire qu’un bon chrétien doit se réjouir des atrocités islamistes…

  22. Robin dit :

    pour en finir une bonne fois pour toutes avec la supercherie de religion du papou :
    https://youtu.be/k6n0_mjZ-2g?t=11
    personnellement, je ne voudrais pas qu’il me touche même les pieds, il a l’esprit tordu de la franc -ma-connerie

  23. Georges29 dit :

    A propos de « migrant » cité par le Pape, revoir l’homélie du Père Henri Boulad : « Les limites du devoir d’hospitalité » : https://www.youtube.com/watch?v=atPttuTnyMo&feature=youtu.be , et une note d’agacement sur le terme de « migrant » : http://ripostelaique.com/pourquoi-migrants-et-pas-envahisseurs-musulmans.html

  24. Pimprenelle dit :

    Pauvre Nicolas !!!!

  25. Abbé Guy Pagès dit :

    Revenir aux dieux poliades ? Quel intérêt ?! Revenir aux sacrifices humains ? Aux guerres inter-claniques ? Jésus ne S’est pas trompé : lorsqu’Il disait à Son sujet : « Quiconque tombera sur cette pierre s’y fracassera, et celui sur qui elle tombera, elle l’écrasera. (Lc 18.20) » …
    Cf. http://exmusulmanschretiens.fr/

  26. saintongeais dit :

    J’avais une admiration sans borne pour ce géorgien. Je tombe des nues… si c’est une blague elle est de très mauvais goût… si c’est sincère c’est abominable d’ignorance. En tout cas c’est bien triste. In Christo

    • Sophie Durand dit :

      @saintongeais
      Il a écrit aussi un texte pour nier la bataille de Poitiers et la réduire à une simple escarmouche…

    • Carter dit :

      Oui, ce gus écrivait des articles où il y avait une certaine réflexion, une certaine logique, du bon sens… jusqu’à maintenant