Le pape François n’est-il pas un hérétique pour l’islam?

Publié le 30 décembre 2013 - par - 2 631 vues
Share

Le pape François vient d’écrire : « Nous, chrétiens, nous devrions accueillir avec affection et respect les immigrés de l’islam qui arrivent dans nos pays, de la même manière que nous espérons et nous demandons à être accueillis et respectés dans les pays de tradition islamique. Je prie et implore humblement ces pays pour qu’ils donnent la liberté aux chrétiens de célébrer leur culte et de vivre leur foi, prenant en compte la liberté dont les croyants de l’islam jouissent dans les pays occidentaux». Illusion? Vœu pieux? Le pape François, originaire d’un continent latino-américain où l’islam est presque inexistant, fait de la masturbation de l’esprit. Il ignore tout de l’islam qui est avant tout un système politico-religieux totalitaire qui ne reconnait le non musulman que dhimmi, soumis ou éliminé. Mais qui implore-t-il? Sûrement pas les musulmans qui l’écoutent et le jugent comme un hérétique qu’ils doivent soumettre un jour ou l’autre, par le glaive. Son discours s’adresse uniquement aux chrétiens, et spécialement à ceux qui croient encore aux mensonges de la religion de paix et d’amour. Lui le grand manitou de la chrétienté, chaque matin quand il ouvre les fenêtres de ses appartements, le minaret de la mosquée de Rome lui fait face, alors aurait-il le courage d’exiger des Saoudiens la réciprocité à la Mecque ? Absolument pas, car Allah a décrété le contraire. Alors tous ses souhaits ne sont que des mots de circonstance qui n’ont aucune portée, même symbolique auprès des adeptes de Mahomet. C’est du vent dans les filets!
Le pape François s’aventure sur le même sentier que la caste politico-médiatique qui gouverne le monde occidental qui fait déjà la réclame de l’islam en échange du pétrole et du gaz à bon marché, accompagnés par de juteux contrats.
Si au moins, le pape François avait lu le coran, il aurait évité d’être pris pour un guignol par les ouailles de Mahomet qui doivent se marrer à la Mecque en l’entendant les implorer.
Qu’il sache une fois pour toute que la finalité de l’islam est de détruire le christianisme. Est-il atteint de cécité pour demander aux musulmans d’être tolérants envers les chrétiens ? Il rêve ou quoi? Est-il naïf ? Les musulmans s’en foutent éperdument de ce qu’il dit, car eux savent ce qu’ils veulent : envahir l’Occident un jour ou l’autre pour l’asservir, conformément aux enseignements coraniques. Et qu’on ne se raconte pas des histoires à dormir debout : tout dialogue d’égal à égal avec l’islam est impossible !
N’est-il pas écrit dans le coran, sourate 5 (la table servie) verset 14 : « Et de ceux qui disent : « Nous sommes des Chrétiens », Nous avons pris leur engagement. Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé. Nous avons donc suscité entre eux l’inimitié de la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Et Allah les informera de ce qu’ils faisaient. »
Alors quelle conclusion, va-t-il tirer, le pape François, de ce verset qui est sans appel pour les Chrétiens ? Aurait-il le courage de demander des comptes à l’islam pour la haine qu’il véhicule contre la religion chrétienne? Aurait-il l’audace de réclamer l’interdiction du Coran en Occident qui le considère comme un mécréant, un infidèle? Absolument pas, et pourtant le livre saint de l’islam est violent, barbare, raciste, antisémite, ségrégationniste, misogyne et esclavagiste.
Le pape François, oublie-t-il sciemment que l’islam lui dénie sa croyance ( la Trinité)? Il est temps qu’il explique à ses ouailles que l’islam et Mahomet voient Jésus comme un simple prophète. En effet, il est écrit dans la sourate 5 ( la table servie) versets 46, 72 et 73:
« Et Nous avons envoyé auprès d’eux, Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui. Et Nous lui avons donné l’Evangile, où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux. »
« Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent : « En vérité, Allah, c’est le Messie fils de Marie. » Alors que le Messie a dit : « Ô enfants d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur, et votre Seigneur. » Quiconque associe à Allah d’autres divinités, Allah lui interdit le Paradis ; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs ! »
« Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent : « En vérité, Allah est le troisième de trois. » Alors qu’il n’y a de divinité qu’Une Divinité Unique ! Et s’ils ne cessent de le dire, certes, un châtiment douloureux touchera les mécréants d’entre eux. »
Devant ces affirmations coraniques, comment le pape François peut-il encore parler de dialogue avec l’islam ? Ses propos, ne signifient-ils pas qu’il a perdu la bataille du dogme chrétien avant de l’avoir expliqué aux musulmans ? Et ne sonnent-ils pas comme un aveu d’impuissance de sa part face à la furie de l’islam?
Il est bien placé pour savoir que l’islam refuse d’emblée la concurrence religieuse, car pour les musulmans, il n’y a qu’une seule religion d’Allah qui s’appelle islam et qui doit gouverner un jour la terre entière. L’islam reconnait le non musulman dhimmi ou esclave et discute quand il est en haut, en position de dicter sa terreur. Mais il fait profil bas en utilisant la ruse et le mensonge qui sont ses armes favorites quand il est acculé.
L’amnésie occidentale, n’est-elle pas une alliée de l’islam qui se permet de porter son combat en terre chrétienne ?
Pourquoi le pape François, reste-t-il silencieux quand les oulémas islamiques prient Allah, matin et soir, pour qu’il anéantisse les Chrétiens et les Juifs sans oublier les apostats et les païens?
La terreur de l’islam commence déjà à s’exercer dans de nombreux quartiers des villes européennes grâce à la complicité de l’oligarchie dominante qui est aux ordres des monarchies pétrolières arabes ( Arabie Saoudite et Qatar). L’exemple de cet asservissement aux pétrodollars est donné par le pouvoir politique français qui a fait allégeance aux bédouins de la péninsule arabique.
Et pourquoi le pape François et l’Occident sont-ils muets devant la barbarie islamique que subissent les chrétiens en terre d’islam ? Y-a-t-il une politique des droits de l’homme à géométrie variable en fonction des origines des populations à défendre ? Il faut admettre que l’Occident des gouvernants est devenu l’allié de l’islam et de la barbarie qu’il véhicule.
Comment les convertis, les apostats, les chrétiens dans les pays musulmans peuvent-ils encore croire aux paroles du pape François et aux hommes politiques occidentaux, quand ils constatent avec quelle légèreté, ils les défendent ? Il est vrai que devant les pétrodollars, les damnés de la terre n’ont aucune chance d’être entendus. Leur souffrance n’intéresse pas ceux qui prétendent être les chantres des droits de l’homme qui sont plus aptes à défendre la burqua en Europe que de rappeler à l’Arabie Saoudite de respecter le droit des minorités à pratiquer leur culte en toute liberté qui se trouvent sur son territoire et qu’elle considère, jusqu’à preuve du contraire, comme des dhimmis et au pire des esclaves. N’est-il pas écrit dans la sourate 5 ( table fleurie) verset 51 : « Ô croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns aux autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient des leurs. Allah ne guide pas les gens injustes. »
Dans ce verset, tout est dit. Chrétiens, vous êtes avertis de ce qui vous attend le jour où vous serez sous domination islamique.
Et pourquoi le pape François, n’exige-t-il pas la réciprocité aux pays musulmans fermement, pas à demi-mot ? Et pourquoi, l’Occident, est-il de connivence avec l’islam en laissant les Chrétiens se faire persécuter en toute impunité dans de nombreux pays musulmans? Où se cache cette bravoure tant chantée de cet Occident face aux égorgeurs de l’islam ?
Actuellement, il est clair que la religion mahométane fait peur à l’Occident au point qu’il détourne son regard sur les massacres qu’elle inflige aux non musulmans en terre d’islam. Jusqu’à quand, demeurera-t-il autiste devant le malheur qui frappe ces damnés de la terre ?
Et qui se fait exploser pour tuer le maximum d’innocents avant de rejoindre le paradis où l’attendent 72 houris, conformément au coran ? Sûrement pas le Bouddhiste et encore moins le Chrétien, mais bien le Musulman. Et cette réalité, le pape François ne peut pas la passer sous silence, car dans le cas contraire, il berne ses ouailles pour les endormir. Demain, il sera trop tard, alors bonjour les dégâts et adieu la fraternité !
Hamdane ammar

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.