Le parcours de Karim Cheurfi, ou la déchéance de la justice française

Le début des faits remontent à 2001 : Karim Cheurfi (24 ans), au volant d’une voiture volée, prend la fuite après avoir percuté un autre véhicule. Armé d’un revolver, il blesse grièvement les deux frères qui tentaient de le rattraper, un élève gardien de la paix et le frère de celui-ci. Deux jours plus tard, durant sa garde à vue, réclamant ses médicaments, il tente de tuer un autre policier qu’il blesse après s’être emparé de son arme.

Condamné d’abord à 20 ans en 2003 pour tentative d’assassinat sur 3 policiers, il fait appel, sa peine est ramenée à 15 ans en 2005 !

En mars 2008, il écope (que) de 3 mois de détention supplémentaires pour des faits de violence sur un agent pénitentiaire commis en mai 2007.

Novembre 2009 : 18 mois de prison pour des violences aggravées sur un co-détenu en août 2008.

En juillet 2012, Karmi Cheurfi placé en semi-liberté, bénéficie d’une libération conditionnelle le 7 septembre 2013. 1 mois plus tard, il est arrêté pour un vol avec effraction, avec refus d’obtempérer, recel de vol et usurpation plaques, le tout en récidive. Pour ces faits il est condamné en juillet 2014, à quatre ans de prison, dont deux avec sursis et mise à l’épreuve. Tu parles d’une mise à l’épreuve, c’est fou ce que la justice est naïve avec les grands délinquants !

Sorti de prison le 14 octobre 2015, il est suivi par un juge de l’application des peines (JAP) dans le cadre d’un sursis avec mise à l’épreuve. Régime accompagné de mesures de contrôle, dont l’obligation d’avertir « préalablement » le JAP pour aller à l’étranger.

23 février 2017 : interpellé pour avoir manifesté sa volonté de « tuer des policiers », ce qui n’est pas nouveau ! « Karim Cheurfi cherchait à se procurer des armes et aurait tenu des propos laissant entendre qu’il voulait tuer des policiers » … Faute de preuves (!), sa garde à vue se conclut le lendemain par sa remise en liberté. Son lourd parcours judiciaire « justifiait la poursuite des investigations par la section antiterroriste de mon parquet (..) du chef d’entreprise individuelle terroriste », cadre d’une enquête ouverte (que) le 9 mars. Lors de cette garde à vue, la justice découvre un voyage de Karim Cheurfi en Algérie du 15 janvier au 14 février, « pour s’y marier ». Le JAP le convoque le 7 avril pour qu’il s’en explique, sans « procéder à la révocation de son sursis de mise à l’épreuve ».
Entre guillemets les propos de François Molins le procureur chargé des affaires de « terrorisme ».

Autrement dit.

D’avril 2001 à octobre 2015, cela fait 14 ans 6 mois (voire 5 avec sa libération conditionnelle d’1 mois) de prison.
Le total de ses condamnations : 15 ans + 3 mois + 18 mois + 2 ans (+2 avec sursis!!!) = 19 ans (+2 avec sursis).
Donc, il a effectué les 3/4 de ses peines… « grâce » au laxisme judiciaire devant son comportement violent en prison et le non-respect de ses obligations !

Aujourd’hui, le solde est de 1 policier mort et de 5 blessés (voire 6 avec l’agent pénitentiaire agressé), une passante et un co-détenu en plus…

Pas de doute, dormez-braves gens, la JUSTICE VOUS PROTÈGE !

Enfin, c’est ce que nos politiques et la « justice » veulent nous faire croire !

A quand de vraies sanctions pour les juges ?

Jean-Paul Saint-Marc

image_pdf
0
0

9 Commentaires

  1. Ces pas dragon ball z Don on parle la quand même c’est de religion il c’est transformer en super guerrier

  2. Un chauffeur de taxi arabe m’a tenu ces propos : qu’Est-ce qu’ils sont c. ces français ! « ils » n’y voient que du feu ! ils ne se rendent pas compte que l’Algérie vide ses asiles de fous, ses prisons, ramasse ses clochards et les fait émigrer en France ! La Tunisie et le Maroc, ils font la même chose, ils gardent chez eux les avocats, les docteurs, les diplômés et se débarrassent de leurs ordures pour les envoyer en France. Ils ont raison, la France est riche, elle peut payer pour soigner, loger, tout quoi ! »

  3. Son «  »PARCOURS », mais c’est celui de toutes ces vermines , qui savent que chez nous, elles peuvent nous tirer à vue !! Faire un carnage .Un carton .Et que s’il leur arrive d’être tuées , ce ne sera pas systématique ! Nous on préfère les mettre à l’abri , dans nos prisons , avec avocats plaidant LA GENE que leur infligent « les caméras dans leurs cellules ! On préfère les rapatrier , et les laisser peinardes planquées , refusant de parler .Ouais , les S , dans la nature , jusqu’à ce qu’ils décident d’entrer en actions ..Et comme par un heureux hasard ,c’est toujours à ce même instant que l’on nous raconte tout ce qui a été découvert ! Voilà des caches d’armes qui arrivent  » à temps « !! Le « flan etc.. qui est censé suivre ces ordures , se fout de nous car il se garde bien de nous avertir !

  4. Tout dans ce parcours prouve que le sinistre cheurfi n’était pas un musulman respectueux des règles de sa religion telles qu’appliquées par 99% des musulmans…
    Mais puisqu’il s’appelle « karim » et déclare agir au nom de l’islam, c’est suffisant pour que certain appelle à la guerre, non pas contre l’islamisme, mais contre les musulmans…

    • Il y a aussi des Karim qui aiment la France comme Karim Ouchikh (président du SIEL).
      Heureusement.
      Et des Pascal (né Mohamed) Hilout.
      Mais comme bien sûr on ne veut jamais écouter les apostats qui s’époumonent à nous prévenir(au contraire , on les traîne devant, les tribunaux!)

    • Est-ce qu’un musulman non respectueux des règles de sa religion en devient français, catholique ou esquimeau pour autant ?

      Non ?

      Alors tais-toi.

      Car si les musulmans eux-mêmes n’appellent pas à la guerre contre l’islamisme alors comment pourraient-ils se plaindre d’être assimilés à ceux qu’ils protègent par leur silence ?

  5. Encore une fameuse « chance pour la France » celui-là. Espérons que cette fois les français feront le bon choix demain.

  6. Faciès éteint, babines pendantes, regard glauque, tout respire l’intelligence chez ce bipede. LOL!

Les commentaires sont fermés.