Le Parti socialiste recrute : Français s’abstenir !

Publié le 22 février 2014 - par - 2 792 vues
Share

Un lecteur de Riposte laïque en voyage en Afrique vient de nous alerter. Il est tombé sur une affiche de recrutement dont il a copié le texte, ci-dessous rapporté :

Le Parti socialiste a besoin de toi !

Si tu es jeune et vigoureux ou si tu es vieux et grabataire, si tu es un homme polygame ou une femme soumise et féconde, si tu es indigent et n’as de patrimoine que celui de tes gènes, si tu viens du Maghreb, d’Afrique subsaharienne, d’Anatolie ou du Moyen-Orient. Si tu penses ne pas avoir d’avenir dans ton pays et te considères comme un damné de la Terre … apprends qu’il existe un pays merveilleux situé dans la vieille Europe et qui te tend les bras. Ce pays généreux, c’est la France.

Si tu ne parles pas français, cela n’a aucune importance pour le Parti socialiste.

Si tu n’as aucun diplôme ni la moindre qualification, ni même d’éducation répondant aux standards européens, cela ne pose aucun problème pour le Parti socialiste.

Si tu es malade, mutilé, handicapé, circoncis ou excisée, carencé, impaludé, islamisé, porteur de troubles physiologique ou mental, ne cherche plus, n’essaie surtout pas d’émigrer vers les Etats-Unis. Nous autres, au Parti socialiste, avons beaucoup mieux à te proposer : la carte vitale. Contrairement à la green card américaine, la carte vitale ne nécessite aucun engagement de travail de ta part et encore moins de cotisation. Elle te garantit un accès gratuit et illimité aux soins. Par bonheur, les contributions passées et présentes de générations de masses laborieuses, autant que silencieuses, te permettront de bénéficier des infrastructures sanitaires de la France, de sa généreuse CMU et de sa dispendieuse AME.

Si tu es musulman et n’a d’autre référence que le saint coran et les hadits, si tu viens de l’un des 57 pays de l’OCI et que ton cerveau est formaté par la charia, si tu détestes les juifs, les chrétiens, les adorateurs du feu et les mécréants de tout poil, si tu nies l’égalité des droits entre l’homme et la femme, si tu te moques de la philosophie rationnelle occidentale comme de ta première babouche, si a contrario, tu préfères clamer la pureté de l’islam, défendre les droits coutumiers et le communautarisme, alors sois sans crainte, car depuis 35 ans, nous les dirigeants français du PS, épaulés par nos amis de l’UMP, t’avons préparé le terrain en fonction de tes exigences légitimes. Inspirés par les apprentis sorciers de Terra Nova, nous t’avons concocté une nouvelle société islamo-compatible qui encourage le multiculturel, le multiconfessionnel et le multi-conflictuel. Ami mahométan, n’oublie pas qu’il y a en France une place qui t’est réservée, pourvu que tu ne sois pas trop « blancos », catholique et occidentalisé.

Tu le sais peut-être, la France est une vielle nation fatiguée, peuplée – pour l’instant encore – d’une majorité d’Européens dégénérés, descendants de Gaulois mâtinés de nombreux apports européens. Désunis, à la fois râleurs et résignés, ils n’ont de cesse de se quereller sur des sujets économiques, sociétaux et moraux, et ce, au nom des libertés de pensée et d’expression. Cela fait presque quarante ans que nous avons commencé le processus de remplacement de ce peuple moribond et nous sommes aujourd’hui sur le point d’atteindre notre objectif. Nous nous sommes servis de Paris comme d’un laboratoire. L’expérience a remporté un vif succès : nous avons vidé la capitale de ses classes moyennes et de ses « souchiens ». Nous avons remplacé le petit peuple de Paris et créé la première cité irénique. Dans notre nouvelle arche Delanoë, nous avons mis des aisés et des aidés, des bobos et des boubous. Déjà les grandes métropoles régionales en suivent l’exemple, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Nantes…

Musulman de tous pays, quitte ton tapis de prières poussiéreux et empresse-toi de déposer une demande de visa au consulat de France le plus proche de chez toi. Nous te proposons un nouveau contrat social, un pacte d’irresponsabilité.

Quels seront tes droits ? :

Tes droits sont déjà nombreux et dépasseront bientôt ceux des autochtones. Laisse-moi te convaincre en te contant brièvement l’aventure formidable du Parti socialiste.

Au début des années 1980, nous avons d’abord provoqué la rupture avec le poussiéreux Parti communiste français, trop aligné sur Moscou et qui n’a pas su voir le vent tourner. Nous avons alors imaginé (et c’est là que résident l’audace et le génie du Parti socialiste) le concept de la repentance et de son corollaire, la promotion de la diversité et du multiculturalisme. Quel paradoxe ! Quand on se rappelle que les pères fondateurs du socialisme français étaient les chantres du colonialisme, mais chut ! Il ne s’agirait pas de réveiller les consciences. Bien sûr, nous n’avons pas hésité à nous allier avec les grandes entreprises apatrides – qui avaient déjà su imposer le regroupement familial aux partis de droite – pour favoriser l’immigration massive et ainsi faire pression sur le coût du travail.

Les temps ont bien changé. Aujourd’hui, il n’y a quasiment plus d’industrie en France. Qu’importe que nous ayons près de 5 millions de chômeurs et 2 millions de travailleurs pauvres, ce n’est pas vraiment notre problème dans la mesure où les personnes concernées ne constituent plus notre électorat. En revanche, nous devons cependant continuer à alimenter la machine immigrationniste pour consolider notre réserve de voix aux élections. Au fil des années, tes amis du Parti socialiste ont mis en place une plateforme d’accueil pour faciliter ton arrivée dans la France xénophobe, un kit d’inclusion intégrale qui te garantit logement social, scolarisation de tes nombreux enfants, assistance économique, sociale, médicale… que demander de plus ?

Mais ces structures légales ne sont pas seules à agir en ta faveur. En effet, nous nous sommes dotés d’une véritable artillerie administrative pour couvrir et pérenniser ton installation sur le terrain : Haute autorité de lutte contre les discriminations, Observatoire de l’islamophobie, Label diversité et autres comités Théodule, pour garantir tes droits imprescriptibles et t’éviter d’inutiles contraintes telles que respect des lois françaises et effort d’assimilation. En effet, ces attentes étaient valables pour les migrants européens des XIXème et XXème siècles, à l’époque aujourd’hui révolue de l’immigration économique.

Ne sois surtout pas intimidé par l’idée qu’il pourrait y avoir en France des opposants à l’immigration de peuplement. Nos bataillons auxiliaires sont rompus à la lutte contre toute forme de résistance ou de divergence de la pensée dogmatique.

Notre premier bataillon d’auxiliaires est dédié à la guerre psychologique. Il est composé de nos grands médias qui rivalisent de zèle pour chloroformer l’esprit critique des autochtones. En quelques décennies, ils sont parvenus à discréditer et à museler tous les opposants à la stratégie de remplacement des électeurs. Les recettes sont simples mais bien rodées. Reprenant à leur compte la bonne vieille tactique stalinienne, ils n’hésitent jamais à brandir les boucliers de l’antiracisme et de l’antifascisme pour interdire tout débat d’idées. Il est amusant de considérer que ces vaillants soldats se proclament journalistes, éditorialistes ou chroniqueurs alors qu’il conviendrait plutôt de les qualifier de prêtres-inquisiteurs-accusateurs publics et de rappeler qu’ils sont payés ou subventionnés par l’argent public.

Vient ensuite le second bataillon dit du réseau solidaire humaniste composé d’innombrables troufions réformés « P4 ». Appelés également les idiots utiles du Grand remplacement ou encore Bonobos (Bourgeois-Nombrilistes-Bohème), ces lampistes ressentent un irrépressible besoin de valoriser leur ego en affichant une posture de commisération, souvent hypocrite, et une ouverture d’esprit béate devant la diversité. Tu apprendras à les connaître et à les solliciter en cas de tracasserie administrative lorsque tu seras dans ton  nouveau pays : il y a le Réseau éducation sans frontières, Sos racisme, Droit au logement, France terre d’asile, la Licra,…et quelques autres dont les coordonnées te seront communiquées dans les permanences du PS ou les mairies parisiennes. Un cran au dessus, nous pouvons compter sur nos dévoués miliciens, Antifas et Femen, quand il faut aller au carton. Ces nombreux supplétifs servant notre cause sont bien évidemment subventionnés par l’argent public.

Attention l’ami, nous n’allons pas te cacher qu’il existe encore en France une poignée d’irréductibles résistants. Ces derniers se sont lâchement réfugiés dans le maquis de l’Internet, qui demeure encore une Zone libre de la pensée, mais que nous envisageons prochainement d’occuper. Inspirés par nos camarades de la République populaire de Chine, nos stratèges préparent déjà la mise de la toile sous la tutelle du CSA (Conseil socialiste de l’audiovisuel).

Dernière option facultative : si jamais tu ressentais encore le besoin de travailler dans notre pays, alors tu pourras bénéficier de nos emplois aidés, voire de concours administratifs aménagés et adaptés à ta culture, ta langue et ta religion.

Cerise sur le makroud, nous te garantissons une impunité pénale et morale non négligeable. Nos juges, tenus par le Syndicat de la magistrature, te protégeront de la vindicte populaire. Déjà, notre Garde des sceaux de couleur a affiché la couleur quand elle a ouvertement parlé du « changement de civilisation » et qu’elle s’est lancé le défi de vider les prisons de France en cinq ans.

Quels seront tes devoirs ?:

Trois fois rien, une broutille :

  • Faire des enfants à tour de bras (pour ne pas citer d’autres membres). Rassure-toi, il ne te sera pas demandé de dispenser une éducation à ta progéniture, on te demande seulement de procréer et de te répandre dans l’hexagone
  • Demander et obtenir la nationalité française. A ce sujet, tu pourras compter sur le zèle de notre ministre de l’Intérieur qui a pour objectif de dépasser les 100 000 dossiers de naturalisations par an
  • Voter pour le Parti socialiste – comme tes coreligionnaires l’ont massivement fait en 2012 – à toutes les élections pendant une période de 20 ans. Passé ce délai, nous n’en avons plus rien à cirer car nous ne serons plus vraiment concernés par la carrière politique et nos enfants bilingues, formés dans des pôles d’excellence, seront déjà partis à l’étranger. Vous pourrez alors voter pour vos candidats communautaires et passer en « mode charia ».

Après avoir lu cette affiche de recrutement, qu’attends-tu pour te mobiliser ? Quitte ta casbah, ta willaya, ta katiba, ta case de pisé ou ton bidonville, et mets le cap sur Lampedusa, puis sur la France. Quitte la R.C.A ravagée par la guerre, viens chercher le R.S.A. Oublie le C.F.A et pense plutôt à la C.A.F…
Le Parti socialiste français a besoin de toi !

Guillermo Dias

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.