Le passe sanitaire : premier pas vers la surveillance sociale généralisée

Publié le 25 juillet 2021 - par - 21 commentaires - 1 068 vues
Traduire la page en :

Un homme très sage m’a dit un jour : « La vie est toute petite… N’oublie jamais d’ouvrir tes ailes et de t’envoler ».

Soyons clairs… cet article ne vise pas à prendre parti pour ou contre la vaccination. Si vous voulez vous faire injecter une thérapie génique… (Rappelons, pour reprendre les propos du Dr Delépine, qu’un « vrai vaccin contient des antigènes spécifiques du virus ou de la bactérie suscitant une réaction immunitaire spécifique, et il est efficace. Les vaccinés contre la diphtérie ou la fièvre jaune sont protégés à vie de la maladie, ne peuvent donc pas la transmettre et n’ont aucun risque d’en mourir. Mais ceux qui ont reçu les pseudo- vaccins anti-covid peuvent attraper la maladie, la transmettre et en mourir. Les données acquises de la science montrent que se « vacciner anticovid » ne protège ni de la maladie, ni du risque de faire une forme grave, ni d’en mourir. ») Vous êtes parfaitement libre. C’est votre choix, votre décision !

De même, si vous avez envie de vous jeter d’un pont dans la Seine ou le Rhône, de jouer à la roulette russe et de vous mettre une balle dans la tête, d’avaler une boîte de somnifère avec une bouteille d’alcool, tout ça dans le but de vous suicider, vous êtes parfaitement libre de le faire et nul ne devrait pouvoir s’immiscer dans vos choix.

Attention, je ne vous invite en aucun cas à vous livrer à de telles extrémités, je veux juste vous démontrer que vous avez un « libre arbitre », un « libre choix », de faire ce que vous voulez de votre corps. C’est le vôtre, c’est votre vie, et rien ni personne ne devrait pouvoir vous contraindre à quoi que ce soit.

Pourtant c’est exactement ce que veut faire notre Macron-Pinochet national en se livrant ni plus ni moins qu’à un odieux chantage (Article 312-10 du Code pénal : « Le chantage est le fait d’obtenir, en menaçant de révéler ou d’imputer des faits de nature à porter atteinte à l’honneur ou à la considération, soit une signature, un engagement ou une renonciation, soit la révélation d’un secret, soit la remise de fonds, de valeurs ou d’un bien quelconque ».) : vacciné ou emprisonné ! Je passe sur les déclarations de certains ex-ministres ou collaborateur de ministre qui n’ont pas hésité à tomber dans l’ignominie la plus abjecte avec des déclarations du style « nous ferons vivre un enfer aux non vaccinés » ou « nous allons leur pourrir la vie ».

Vaccinés ou pas, le passe sanitaire n’est ni plus ni moins qu’un pas de géant vers la surveillance sociale des Français. Le passe sanitaire, c’est la fin du réflexe de liberté pour lequel nos aïeux se sont battus des siècles durant.

Imaginez, à chaque fois que vous vous rendrez dans un lieu public : théâtre, restaurant, cinéma, centre de loisirs, hôpital, vous laisserez une trace numérique. Chaque geste de la vie courante va être désormais épié, surveillé et enregistré. Vous pourrez être systématiquement pisté, espionné.

Le grand danger du passe sanitaire est là : c’est la confiscation totale de nos libertés. La vie privée, c’est fini, la liberté, c’est fini. C’est dramatique.

Vous allez au restaurant… on va savoir que vous êtes arrivé à 21 h précise, avec qui vous avez dîné, à quelle heure vous êtes reparti et, si vous prenez les transports en commun, il suffira de suivre vos mouvements à l’aide de votre passe Navigo pour savoir si vous êtes rentré chez vous seul ou avec quelqu’un ou si vous avez pris une autre direction.

Le pire avec ce dispositif, c’est que si vous avez le malheur de croiser une personne positive, même de très loin, vous risquez de vous retrouver en quarantaine, avec des déplacements quasiment interdits, et ce même si vous n’avez jamais approché cette personne.

Ce virus qui se balade depuis plus d’un an a provoqué trois confinements, plusieurs couvre-feux, un masque obligatoire qui ne sert pas à grand-chose visiblement et tout ça pour quoi ? Pour rien !

Petit à petit on nous prive de toutes nos libertés. Vous n’aurez même plus de droit d’accéder aux bureaux de vote si vous n’êtes pas vaccinés ! Un comble dans le pays des Droits de l’Homme où lors des dernières élections régionales toute la classe politique des pleurnicheuses se désolait que les Français ne votent plus. Il ne leur serait pas venu à l’esprit que les Français sont dégoûtés de la façon dont les élus se comportent et de la manière dont ils les traitent : avec le plus grand mépris !

Vendredi dernier, la presse anglaise titrait : « Macron le fou » !

Ce que la CIA avait rêvé, ce que Staline avait ébauché dans la surveillance à outrance de la population, Macron l’a réussi ! Pour la première fois au monde, le président d’un pays démocratique a mis en place l’apartheid !!!

D’un côté les vaccinés qui pourront se rendre où ils voudront, de l’autre les non vaccinés dont on limitera les libertés. En France, l’impensable s’est produit. À l’encontre de toutes les lois nationales et internationales, Macron-Pinochet a créé une « sous-catégorie » de Français, aux droits limités pour des raisons sanitaires dont on peut à juste titre douter du bien-fondé. Une sous-catégorie qui ne pourra plus se faire soigner à l’hôpital. Si vous devez passer des examens pour une suspicion de cancer ou de tumeur, on vous en refusera l’accès sous prétexte que vous n’êtes pas vacciné… Car le pire est bien là, Véran l’a bien précisé : les hôpitaux seront officiellement réservés aux vaccinés. Sauf urgence médicale, un non vacciné n’aura plus accès à l’hôpital et devra, sauf à prouver une contre-indication médicale majeure, accepter d’être vacciner pour bénéficier de soins. Devrez-vous « crever » sur le parvis de l’hôpital ? Car c’est à ça que vous condamne le passe sanitaire.

Rappelons que la Cour européenne des droits de l’homme reconnaît le refus de vaccination pour des raisons religieuses. La foi est-elle une raison majeure pour notre ministre d’opérette ?

Actuellement les chaînes de télé nous assomment des 24 ou 25 morts journaliers du Covid. Il y a en France environ 500 morts par jour du cancer… A-t-on instauré un passe sanitaire pour les cancéreux ? Non.
La loi française a interdit aux employeurs de questionner leurs salariés malades du Sida, de les licencier, ou de créer toutes discriminations à leur encontre. A-t-on créé un passe sanitaire pour le sida ? Non. Tout simplement parce que, en France, jusqu’à une époque récente, vous aviez le droit d’être malade et d’être soigné. Désormais, si vous n’êtes pas vacciné, quelle que soit la maladie dont vous souffrez, vous serez automatiquement traité comme un lépreux, un paria. Pourquoi ?
La mesure de conditionnement à l’accès aux soins, prise par Olivier Véran, rompt de fait le pacte de 1945 sur l’accès aux soins. Dans quel but inavouable ?

Le passe sanitaire n’est ni plus ni moins qu’une supercherie politique qui est en train de saper tous nos fondements : constitutionnels, légaux, etc. Nous sommes face à une rupture de fait de Macron et de ses sbires qui, par une entourloupe financière, sont en train d’essayer de détruire notre démocratie.

Le passe sanitaire ne sera pas mis en place pour votre bien, soyez-en sûrs. C’est le premier pas vers une surveillance sociétale de nos vies telle que la connaissent les Chinois ou les habitants de la Corée du Nord. Alors, Macron disciple de Kim Jong-Un ? Voilà qui nous prédit un avenir bien sombre.

Pour terminer sur une note d’optimisme, disons-nous que même les tyrans finissent dans les oubliettes du temps. Tout n’est souvent qu’une question de patience. La roue tourne inexorablement. Et lorsque Pandore a ouvert la boîte que Zeus lui avait pourtant interdit d’ouvrir, il ne resta au fond qu’une toute petite chose qui ne demandait qu’à grandir : l’espérance !

Valérie Bérenger

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
charles

Je pense que la France, pays réputé par son esprit “gaulois réfractaire” a été choisie par les employeurs de “macouille”, Rotschild und so weiter, pour tester la mise en esclavage comme en Chine ! si la France tombe, tous les pays y passeront … ou presque …

Bribrilanarchistededroite

entièrement d’accord avec votre analyse

L BÉRA

Premier pas vers un flicage mondial..?
Non, une adaptation bobo-franchouillarde au monstrueux flicage mondial déjà actif.
Les GAFAMS savent déjà tout de vous, de nous, et échangent ces données contre de la monnaie. Et ils collectent les informations les plus intimes nous concernant, sans le demander. Deux milliards et demis de cliquopathes passent leur temps à expliquer qui ils sont, ce qu’ils achètent, pour qui ils votent… en somme ce que nous faisons sur RL comme sur des millions d’outils: sites, blogs, applications…
Macron , lui, divise, provoque, dévoie l’attention des Citoyens vers le futile, et pendant que les pros et les antis, les ennemis de la France et ses défenseurs, Philippot et le RN se “chicorent”, Soros engrange ce que macron fait pour lui, CONTRE le Peuple de France.

liliane

Ce fou ne fait que diviser pour mieux régner.Il nous divise pour le vaccin , il nous divise pour le pass sanitaire,il nous divise pour l’accueil des migrants.Il faut le virer!!

charles

Non pas le virer, mais le pendre par les couilles si il en a …….?

Une patriote

Même sa copine Merkel est contre lui. Tout comme Hitler il n’écoute plus personne et ne s’entoure plus que de ceux qui sont près à mettre en place et faire appliquer coûte que coûte ses idées de fou, poussé qu’il est par Attali qui veut une réduction drastique de la population et des labos qui veulent écouler leurs stocks en faisant rentrer un max de pognon. Si personne ne le sort de force de l’Elysée il va aller jusqu’au bout de son délire de destruction, eh pas seulement sanitaire !!!

bruno

le pire du pire est que même si ce malade de macron arrive à ses horribles fins, et que l’on a encore le droit de vote en 2022 (pas sur du tout), les moutons bêlants préférerons le remettrez sur le trône plutôt que d’essayer le RN ….

liliane

les guignols de Français sont bien capables de le remettre à l’Elysée
de crainte de laisser élire Marine le Pen et que je souhaite voir arriver au pouvoir car même pour ceux qui hésitent je dis qu’il faut essayer ,cela ne pourra pas être pire qu’avec ce pantin.

anonyme

bonjour , et voilà j’ai lu ce matin que le passe sanitaire ainsi que la vaccination devenait obligatoire , car voter cette nuit après 4 jours et 4 nuits de délibérations , comment voulez-vous au bout de tout ce temps , que ces messieurs soit encore capables de réfléchir, donc d’ émettre un avis favorable à cette mascarade . Ils faut que les manifestations continue , car nous allons perdre toutes nos libertés

Chat Bleu

Ce pass sanitaire, c’est le premier pas, vers la société de contrôle à la chinoise.
Quand on l’écoute parler, il n’a aucun remords. Au contraire il trouve encore le moyen de nous culpabiliser, avec son vaccin dont on ne sait presque rien.
L’absence d’empathie de cet homme. En l’espace de 5 ans comment il a réussi, à fracturer le pays. C’est fou.

Paoli

Dictature quand tu nous tient ….dehors les dictateurs …et vite …

patphil

en urss ils avaient le passeport intérieur !

Bernard Huvenois

Au train fou où vont les choses, pas sûr qu’il y ait élection présidentielle en mai 2022. Et si oui, sans le vote des non vaccinés ? Depuis 2005, la démocratie à la française est une mascarade. Les parlementaires qui devraient être la voix du peuple ne sont que des pantins qui n’ont plus rien à foutre du peuple.

Gravité

Je n’ai pas la rage, je n’aboie pas mais j’ai porté une muselière. Qui suis-je?
Mon Macron dit” couché!” je me couche, il m’envoie à la niche, j’y vais, me prive de sortie, je cède. Qui suis-je? Ces derniers temps, il a lâché du lest dans ma laisse, je peux donc errer ici et là. Hélas, bientôt il va falloir que je présente patte blanche partout où j’irai.Qui suis-je?
Par endroits, la muselière est de nouveau au goût du jour, au bon vouloir des maîtres des lieux.J’ai obéi, renoncé, oublié le plaisir, les bonnes choses, accepté les privations… Mais, maintenant, j’ai de l’urticaire face à tous ces minus qui se croient tout puissants, qui me spolient de mes droits. Je sors dans les rues, je les parcours, je donne des rdv à mes semblables. Nous aboierons si fort qu’ils auront peur! De nous!

patphil

j’ai adoré la compilation sur les masques !

Géniale idée s'il vit, va-t-en

Avec sa bonne foi habituelle, ce cher Florian Philippot prétend que “la presse britannique” prétendrait que Macron devient fou.

En réalité, le Daily Express ne fait que reproduire les propos d’un certain Brendan O’Neill sans les reprendre à son compte.

Brendan O’Neill est une personne très marginale, ancien trotskyste devenu “communiste libertaire” et TRÈS éloigné de la pensée de ‘la presse britannique”…

bernard

pauvre naze , en faisant exactement le CONTRAIRE de ce que fait macron en France, l’angleterre juge forcément que macron est fou !

d’ailleurs les journalistes de ta chaine préférée , BFMacronTV, ne se gênent pas pour traiter boris johnson de fou, d’irresponsable !

kabout
Marc galan

Quand le pen souhaitait mettre à l’écart les skdaiques, ce fut le tollé. Macron veut mettre à l’écart les non vaccinés, et toute la bien pensance applaudit.

amril

Parce que c’était le Pen; j’ai même entendu des enfoirés umps affirmer qu’il était responsable de l’état de la société française car il avait confisqué le débat par ses prises de position sur l’immigration.
Elle est bonne celle-là ?
Ils ne manquent pas d’air cette clique d’ordures.
Qu’un le Pen parle ou se taise il a tort, c’est un postulat qui fait même flores parmi la vraie droite.

Lire Aussi