Le peuple français est en train de disparaître, et tout le monde est content !

Publié le 28 avril 2018 - par - 118 commentaires - 4 779 vues
Share

Dans la peau de Jules César...

Le peuple français est en train de disparaître dans l’allégresse générale.

Il va disparaître, comme l’ensemble de l’Europe, et comme bien d’autres peuples ont disparu avant lui au cours de l’histoire, au nom du multiculturalisme et de l’idéologie mondialiste. Et il semble résigné.

Le peuple français a oublié qu’il appartenait à une des rares nations millénaires, comme l’Angleterre, la Chine ou le Japon, au passé chargé de gloire, d’épreuves douloureuses et de tragédies.

Il a oublié qu’il descendait de Vercingétorix, symbole de la résistance face à l’envahisseur romain. Vainqueur de Jules César à Gergovie, mais vaincu à Alésia.

Il a oublié qu’il descendait de Clovis, roi des Francs et premier roi barbare baptisé chrétien, faisant ainsi de tous les rois de France qui lui ont succédé les “Fils aînés de l’Eglise”, tandis que la France, deviendra plus tard “la Fille aînée de l’Eglise”.

Il a oublié la grande épopée des croisades, lancées au Moyen-Âge par l’Eglise pour libérer les Lieux Saints et auxquelles les plus grands rois d’Europe ont participé.

Il a oublié les grands noms de sa propre histoire, depuis l’illustre Charlemagne, le père de l’Europe 12 siècles avant l’heure, jusqu’à de Gaulle, dernier véritable défenseur de la nation française et des intérêts du peuple français.

Il a oublié le siècle des Lumières et le rayonnement de la France sur l’Europe du 18è siècle.

Il a oublié l’Encyclopédie élaborée par Diderot et d’Alembert, afin de rassembler toutes les connaissances du monde pour les diffuser au plus grand nombre.

Il a oublié que le Code civil de Napoléon est non seulement toujours d’actualité, mais a servi de modèle à tous les pays d’Europe.

Il a oublié que la France a régné sur un vaste empire de près de 13 millions de km2, sur tous les continents et toutes les mers du globe.

Il a oublié l’œuvre civilisatrice de la France, alors qu’en arrivant dans certaines contrées lointaines, nous y avons trouvé l’esclavage, le cannibalisme, les sacrifices humains, les guerres, les famines et les épidémies.

La colonisation est une des grandes fiertés de la France, n’en déplaise aux démolisseurs de la patrie qui crachent sur l’œuvre civilisatrice de leurs ancêtres.

Il a oublié les siècles de grandeur de sa patrie, subissant l’odieuse propagande mondialiste, véritable lavage de cerveaux destructeur de la nation.

Mais il a surtout oublié, et c’est impardonnable, le sacrifice de ses ancêtres, qui ont bâti la France dans le sang et les larmes, au fil des siècles, des guerres, des famines, des révolutions.

Il a oublié que dans quelques mois la France fêtera le centenaire de la fin du carnage de la guerre 14-18, où des millions de poilus ont vécu l’enfer des tranchées et sont morts pour notre liberté.

Il a oublié qu’il avait le devoir sacré de transmettre à ses enfants et aux générations futures, l’inestimable héritage légué par ses ancêtres.

Le peuple français est en train de disparaître et n’a même plus la force ni le courage de défendre son identité et l’avenir de ses propres enfants.

Voilà maintenant des décennies qu’il vote pour les mêmes fossoyeurs de la nation, qui n’ont qu’une obsession, faire de la France une simple parcelle du grand village mondial.

Ces élites autoproclamées qui ne savent que brader le pays, sont des ennemis de la patrie faisant l’éternel procès de la France et crachant sur les plus grandes figures de son histoire.

La France subit un tsunami migratoire sans précédent qui va non seulement ruiner le pays, vu le bas niveau intellectuel des arrivants, mais qui va aussi dynamiter le mode de vie des Français.

Au rythme actuel des arrivées, le basculement démographique entre natifs et immigrés se produira avant 2050. Car par le simple différentiel des taux de fécondité, la population de souche diminue de 20 % à chaque génération tandis que celle des immigrés double sur la période.

Taux de 1,6 enfant pour les natives et de 4 pour les femmes immigrées, d’autant plus que l’immigration africaine est en forte expansion depuis 10 ans.

Entre 2040 et 2050, la population française tournera autour de 80 millions d’habitants avec 40 millions de natifs et autant d’origine immigrée extra-européenne.

Avec les conséquences funestes que l’on imagine quand on voit que dans nos banlieues immigrées, la population juive, fuyant les violences et les menaces, a été divisée par 3, 4 ou 5 selon les villes.

Racisme antifrançais et antisémitisme sont omniprésents dans les quartiers.

C’est une France éclatée que nous construisent nos dirigeants, une France où des millions de jeunes immigrés ont la haine de leur pays d’accueil.

Et aucun plan Borloo, énième fumisterie ruineuse, ne changera la donne.

Son plan à 48 milliards, c’est un projet inique qui se résume en quelques mots : assistanat généralisé et discrimination positive pour les uns, donc négative pour les autres. Le contribuable a déjà donné, en pure perte !

Sans autorité de l’Etat, plus rien n’est possible. C’est la décomposition de la nation qui nous attend.

Cette décomposition est aggravée par une islamisation continue de la société, savamment orchestrée par les barbus, largement soutenus par les autorités musulmanes de France qui sont complices de cette expansion, tout en se prétendant attachées à la République.

On connaît l’éternel discours de ces musulmans modérés qui se disent victimes de discrimination, de stigmatisation systématique, en braillant à l’islamophobie.

On connaît leur refrain niant le lien entre islam et islamisme, alors que le Coran incite à la haine à chaque sourate.

On ne peut à la fois vénérer le Coran et prétendre combattre l’islamisme qui puise sa légitimité dans les versets du Coran, y compris les plus violents.

Il n’y aura jamais d’islam républicain, puisque les autorités musulmanes refusent de toucher à une seule virgule d’un Coran qui distille la haine des non croyants.

On vient de le voir avec l’appel des 300. Tous, y compris les musulmans soi-disant modérés, ont vu dans cet appel une démarche injuste et délirante, alors que l’islamisme tisse sa toile dans tout le pays.

Il est vrai qu’avec des gouvernements français qui combattent l’islamophobie avec dix fois plus d’acharnement qu’ils ne combattent l’islamisme, la tâche des barbus est une partie de plaisir. Plus ils exigent, plus l’Etat cède au nom du vivre ensemble.

Pour les autorités, l’ennemi de la France, ce n’est pas l’islamisme, c’est d’abord la sphère patriote qui entend défendre son patrimoine culturel et sauver la patrie du naufrage identitaire. Quel aveuglement !

Car les islamistes n’ont d’autre but que de nous déposséder de notre pays pour faire de la France leur nouveau califat.

Et pendant que le navire France est en train de sombrer, le peuple défile pour défendre ses acquis sociaux, sans réaliser que c’est l’ensemble du système social qui va s’effondrer avec l’arrivée de millions de déshérités.

Selon plusieurs études, jamais contredites par le pouvoir, le coût de l’immigration dépasse les 80 milliards d’euros et cela s’aggrave d’année en année.

C’est davantage que le budget de l’Education nationale et c’est près de trois fois le budget de la Défense.

L’immigration est la cause principale de notre endettement colossal de 2200 milliards, accumulé depuis 30 ans. C’est pour financer le coût de l’immigration que la France creuse son déficit de 80 milliards par an.

En 1975, date du regroupement familial, la dette publique était de 20 % du PIB.
En 2018, elle atteint 100 % du PIB.

Quand on sait qu’un seul mineur isolé coûte 50 000 euros par an, soit deux fois le salaire moyen annuel des Français, faut-il s’en étonner ?

A t-on besoin de millions d’immigrés avec 6,5 millions de chômeurs ?

L’immigration est la ruine de la France mais le peuple préfère défiler pour ses privilèges, plutôt que de mener le combat existentiel contre le tsunami migratoire.

C’est un choix suicidaire qui va détruire l’avenir des générations futures.

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Davidex

Si l’on en croie de nombreux témoignages, de Gaulle aurait été un des premiers contributeurs s’agissant de la politique pro-arabe. Qui dit vrai ?

Conophobique

Rien de nouveau à l’Ouest. Tu radotes ! Change ton disque, tu fatigues.

Rococo

Il n’y a pas que le peuple français qui disparaît … C’est quoi ce grand bandeau noir (une burqa ?) en haut de la page de RL qui nous cache l’accès aux archives, aux noms des auteurs et à différents autres renseignements ?

lafronde

Les français, comme les européens de l’Ouest ont été trahis par des régimes universalistes qui nient le héréditaire de la nationalité, distribuent à tous vents la citoyenneté sans l’assentiment des peuples concernés, et confondent ces deux principes. Toutes les barrières érigées par le Droit national face à l’invasion de clandestins ont de plus été abrogées par le principe d’un Droit supra-national laxiste et constructiviste. Le Droit européen est en effet truffé de droits-créances destinés aux étrangers : asile, droits-créances sociaux, assistanat. L’Union européenne doit être jugée à ses fruits : l’invasion du Continent par une immigration de créanciers. Parmi les… lire la suite

Brouillon

« … notre endettement colossal de 2200 milliards, accumulé depuis 30 ans ». C’est faux. C’est l’émission de la monnaie par les banques qui a créé, puis augmenté notre dette. Il est vrai que l’immigration incontrôlée l’aggrave.

Alain

Tout est dit !! Une vision claire de la situation ! C’est une invasion insidieuse et progressive, une destruction progressive… C’est parti sur base du « multiculturalisme », du « vivre ensemble », et puis ça ira beaucoup plus loin, avec une France peu à peu détruite ; c’est évident. Ces migrants vont se reproduire, il ne faut pas l’oublier : Un = 2 ; 2 = 4 ; etc. Les Italiens ont déjà tendance à prendre le pouvoir en Belgique. Les enfants des anciens immigrés occupent des postes au sein des administrations communales et dictent leurs lois ; j’ai pu le constater à… lire la suite

Anonyme

L’étatisation à outrance de la société française a été le principal outil de la zombification du peuple français.
Quant au  » siècle des Lumières « ……

Pedro

On EST Tous egoiste comme etre humain on s en fou car a la base on EST etranger meme si on EST nes en France alors on se dit apres tout on sera plus la ce seront nos enfants qui paieront la facture je sais que ce n est pas bien ce que je dis mais quand vous voyez nos gouvernement qui restent passifs alors que pouvons nous faire nous le peuple sans líder ríen n est ce pas ? Voila c est parce que nous ne pouvons ríen faire que nous restons passifs car les seuls qui peuvent prendre… lire la suite

Nemesis

On est étranger même si on est né en France. Comme vous avez raison Pedro. Issue d’une famille de français depuis plus de 10 générations nous avons subi la lutte des classes avec le mépris qui va avec : tous les devoirs sans avoir vraiment les droits. Effectivement ceux qui tentent quelque chose vont être ruinés et aller en prison …

Andrej

Jacques,
Le Japon : voilà un pays exemplaire qui n’a de dette qu’envers les japonais. Le français préfère, lui, remettre ses économies aux banquiers mondialistes.
Cordialement.

patito

j’aimerais pouvoir lire dans deux ou trois siècles une étude écrite par Mohammed ben Larbi ,historien de la disparition de la civilisation Européenne écrivant de belles choses sur ces populations capables de construire des cathédrales en précisant que c’est l’ancien nom donné aux plus belles mosquées du pays , des châteaux comme celui de Versailles et autres beautés mais qui sont disparus comme tant d’autres civilisations.
Leurs oeuvres d’art sont dans des musées réservés aux touristes Chinois car incompatibles avec la charia.

Ariless Bouktit

La culture du loisir et le mode de vie hédoniste des français ont creusé la tombe de la France millénaire. Les français ont choisi d’être des consommateurs-joueurs à la recherche du plaisir permanent. Cela se paie et cher.
Les enfants sont perçus comme une entrave au bonheur du (faux) couple et une dépense inutile. Ces enfants auxquels les français refusent la vie seront remplacés par ceux dont les parents n’ont pas peur de la vie: les envahisseurs-remplaçants .
Quand des hommes de 40 ans s’egosillent dans des stades de foot et jouent à la Playstation, la décadence est déjà bien avancée.

jmm

Bien d’accord avec vous.

lafronde

Un Peuple doit avoir un taux d’immigration compatible avec sa propre natalité. Moins il est fécond, plus il doit restreindre l’arrivée des étrangers. Dans tous les cas la nationalité doit être séparée de la citoyenneté. On peut accorder cette dernière pour ceux qui la mérite, mais en aucun cas comme le fait l’UE (donc la République) sur le fondement d’un Droit supra-national non réciproque. Israël survit en milieu hostile, car c’est un Etat cohérent au plan ethnique. Un modèle à imiter pour les natifs européens ! Pour cela il faut renverser l’ordre juridique européen, et sa transposition française.

AFMC98000

A l’exemple du Luxembourg, de Monaco et d’un grand nombre d’autres pays dans le Monde, un pays peut très bien vivre avec des nationaux en petit nombre par rapport à sa population totale. En aucun cas la France n’a besoin d’accorder la nationalité aux étrangers. La loi du sol n’a aucun sens. Un ane qui nait dans une écurie ne devient pas un cheval…