1

Le pire irresponsable en France, c’est Macron !

 

Obligatoire | Un dessin par jour

Monsieur Macron,

Vous ne savez que sermonner et mépriser le peuple, ce peuple gaulois que vous avez insulté maintes fois, le traitant d’illettré, d’alcoolique, de fainéant ou de moins que rien.

Et aujourd’hui, à Tahiti, vous avez encore étalé votre arrogance, votre suffisance insupportable, en le traitant cette fois d’irresponsable parce qu’il a peur d’un vaccin aux effets secondaires totalement inconnus, que même les laboratoires refusent d’assumer pénalement et financièrement.

La liberté de chacun, vous la piétinez sans cesse dès lors qu’elle s’oppose à vos délires mondialistes. Le consentement libre et éclairé du patient avant tout traitement, vous l’évacuez au mépris le plus total des textes en vigueur.

Vous faites des non vaccinés des parias de la société. Vous les persécutez jusque dans leur travail, les menaçant de licenciement et de perte de salaire.

À Tahiti, vous avez déclaré :

« Si demain vous contaminez votre père, votre mère ou moi-même, je suis victime de votre liberté alors que vous aviez la possibilité d’avoir quelque chose pour vous protéger et me protéger. Et, au nom de votre liberté, vous allez peut-être avoir une forme grave du virus et vous allez arriver à cet hôpital. Ce sont tous ces personnels qui vont devoir vous prendre en charge et peut-être renoncer à prendre quelqu’un d’autre. Ce n’est pas ça, la liberté, ça s’appelle l’irresponsabilité, l’égoïsme« .

Je vais vous dire, Monsieur Macron, vous qui avez l’audace de donner des leçons à tout le monde, ce que c’est qu’être irresponsable. Car visiblement, vous avez la mémoire courte !

Être irresponsable, c’est avoir affirmé en janvier 2020 que le virus n’atteindrait pas la France, comme l’a fait votre ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Être irresponsable, c’est avoir clamé haut et fort que fermer les frontières ne servait à rien car « le virus n’a pas de passeport ». Si vous pensiez faire de l’esprit, c’est raté !

Être irresponsable, c’est avoir détruit le stock de centaines de milliers de masques, au prétexte que la gestion des stocks coûte cher.

Être irresponsable, c’est avoir décrété que le masque ne servait à rien quand les stocks étaient vides, pour le rendre obligatoire dès que les stocks étaient suffisants.

Être irresponsable, c’est avoir délocalisé toutes les usines fabriquant des masques, des médicaments, des appareils et produits de santé, nous rendant dépendants de la Chine en matière de santé publique.

Être irresponsable, c’est avoir supprimé 100 000 lits d’hôpitaux en 20 ans, pour des raisons financières.

Être irresponsable, c’est avoir provoqué la pénurie de masques, de tests, de respirateurs et de produits de réanimation.

Être irresponsable, c’est avoir mené une politique sanitaire criminelle, qui a conduit au tri des malades devant les hôpitaux.

Être irresponsable, c’est avoir renvoyé les patients chez eux avec du Doliprane, propageant ainsi l’épidémie dans les familles.

Être irresponsable, c’est avoir interdit aux médecins de ville de traiter précocement leurs patients avec l’hydroxychloroquine, ce qui aurait évité la saturation des hôpitaux.

Être irresponsable, c’est avoir diabolisé le Pr Raoult, sommité médicale mondialement reconnue, dont le traitement a sauvé des milliers de vie dans le monde.

Être irresponsable, c’est avoir donné raison aux laboratoires, alors que traitement existe et ne coûte rien.

Être irresponsable, c’est avoir applaudi les infirmières en avril 2020, pour les menacer aujourd’hui de mise à pied si elles refusent le vaccin.

Être irresponsable, c’est avoir demandé aux infirmières contaminées de venir travailler en 2020, au plus fort de la crise, pour aujourd’hui les diaboliser si elles ne sont pas vaccinées.

Être irresponsable, c’est avoir dit tout et son contraire en matière de règles de distanciation, provoquant la ruine de milliers de petits commerces.

Voilà, Monsieur Macron, ce que c’est qu’être irresponsable.

Quant à l’égoïsme des non vaccinés, parlons-en.

Vous avez renforcé votre propre sécurité avec 50 policiers supplémentaires, portant les effectifs de votre protection personnelle à 130 policiers et gendarmes, mais dans le même temps vous abandonnez les Français, qui subissent 1000 agressions gratuites et 120 attaques au couteau quotidiennes. C’est cela l’égoïsme, monsieur Macron.

600 policiers protégeaient votre bunker élyséen au plus fort de la crise des Gilets jaunes. Mais vous restez les bras ballants face à la violence exponentielle qui frappe les citoyens. C’est cela l’égoïsme.

Quand on crache sur la France comme vous l’avez fait en Algérie ou à la tribune de l’ONU, tout en voulant être réélu à la tête d’un pays et d’un peuple que vous n’aimez pas, ça, c’est le comble de l’égoïsme !

Par conséquent, le peuple français n’a aucune leçon à recevoir de vous.

Vous avez mené la pire des gestions de crise qui soit. Au point que nous sommes aujourd’hui au bord de la faillite, avec 3 000 milliards de dettes, dont 10 % à mettre sur le compte du « quoi qu’il en coûte ».

Mais si vous aviez laissé le Pr Raoult et les médecins de ville soigner leurs patients dès le début de l’épidémie, nous aurions évité 80 % des formes graves et certainement des dizaines de milliers de morts.

Vous espérez aujourd’hui passer pour le sauveur du pays grâce à une campagne vaccinale massive.

Mais en 2022, les électeurs n’oublieront jamais que ce sont vos errements et vos volte-face permanentes qui ont ruiné notre économie. Tous nos voisins ont fait mieux que nous.

Le passe sanitaire, voté cette nuit, ne servira à rien, sauf à ruiner un peu plus les commerces qui perdront une partie de leur clientèle. Et les peines démentielles que vous envisagez pour les opposants au vaccin ne font que renforcer votre image de despote qui règne sans partage.

Dommage que votre acharnement à persécuter les opposants au vaccin ne trouve pas son équivalent à lutter contre les racailles qui détruisent le quotidien des Français. Il est vrai que contrairement aux malfrats, les antivax ne voteront jamais pour vous…

Le variant Delta est davantage contagieux, mais il tue peu. D’ailleurs, partout dans le monde, le nombre de nouveaux cas diminue sans que l’on sache pourquoi.

Au Royaume-Uni, où les contaminations semblaient exploser au début du mois de juillet, la baisse est de 40 % en 15 jours !

Comme l’a toujours dit le Pr Raoult, les virus surgissent et disparaissent d’eux-mêmes, sans que l’on sache pourquoi.

Cette crise sanitaire a été la confirmation de votre incompétence et de votre irresponsabilité consternante.

Pays le plus endetté, le plus écrasé d’impôts et le plus dangereux d’Europe, la France accélère vers l’abîme. L’immigration de déshérités, illettrés pour la plupart, et l’islam de plus en plus conquérant vont tout emporter.

Mais ce n’est pas votre problème, votre problème c’est votre réélection en misant tout sur la campagne vaccinale, pour faire oublier votre bilan calamiteux.

Ce quinquennat restera une tragédie pour notre France millénaire.

Jacques Guillemain