Le plat du jour est halal

Publié le 10 mars 2016 - par - 28 commentaires - 2 271 vues
Share

Opération halal sans anesthésieLa consommation de viande par les musulmans n’est possible que sous certaines conditions prescrites par le coran. Il faut que cette viande soit « halal » c’est-à-dire permise par la loi coranique.  Il y a donc des viandes illicites ou « haram » : la chair de certains animaux tels le porc, le sanglier, les animaux morts sauf le gibier, le sang, les animaux vivants sodomisés ; mais aussi la chair de tout animal abattu hors des exigences coraniques.
-L’Abattage : Le « Halal » n’est en rien une cuisine exotique ! Il s’agit d’un «sacrifice rituel» consistant en un égorgement à vif, sans étourdissement ni insensibilisation, qui ignore la souffrance de l’animal se vidant de son sang pendant les 10 à 15 minutes d’agonie. L’animal (avant un chameau, maintenant un mouton pour ressembler au sacrifice d’Abraham) doit avoir la tête tournée vers la Mecque et entendre une prière à la gloire d’Allah ! Cela ressemble aux offrandes faites aux dieux chez les ….

En France les règles d’abattage classique imposent depuis 1964 que tout animal à viande soit étourdi (insensibilisé) avant la saignée, dans les abattoirs agréés par le Ministère de l’Agriculture. Cela pour limiter aux maximum douleurs, stress, peur et toute autre forme de souffrance. Mais l’abattage rituel, théoriquement en abattoir, accordé aux musulmans, a été permis par une dérogation à la loi française avec l’arrêté du 25/10/1982.  Cependant 3 faits viennent écorner la loi civile française  et la loi religieuse musulmane :
-sur les chaînes d’abattage de volailles, le rythme ne permet pas l’exercice de la loi musulmane. Les animaux subissent d’abord une électronarcose (passage de l’animal, tête et cou, dans un bain électrifié) et dans la plupart des cas, il est mort avant d’être saigné par décapitation à l’aide d’un disque circulaire. Malgré ce fait il est certifié halal par la grande mosquée de Paris ou la mosquée d’Evry !!! Les marques Réghalal, Médina halal, Fleury Michon, etc. vendues dans les boucheries halal, les grandes surfaces, les fast-food et les restaurants qui s’affichent « halal », s’arrangent avec Allah !

-pour la fête de l’Aïd el kébir (pour laquelle environ 80 millions de moutons sont sacrifiés dans le monde !) de nombreux musulmans évitent les abattoirs et tuent l’animal par leurs propres moyens, même si cela est illégal mais cependant  connu des services de l’Etat. Malsain….mais formateur pour les jeunes mâles musulmans qui doivent appendre à égorger !

-les représentants musulmans mettent assez vite en garde les élus sur les risques qui pèseraient sur la filière viande si la France systématisait l’étourdissement insensibilisant avant égorgement. « lorsqu’on entend dire qu’en France la majorité des viandes sont issues d’étourdissement tout de suite on a des appels au boycott »  prévient Mohamed Moussaoui (ancien président du CFCM). Chantage économique, surtout en ces temps de crise et face à un pouvoir à plat ventre.

-La souffrance animale : Pour l’abattage rituel les abattoirs ont dû s’équiper en « bac de contention » pour que l’animal (bovins, ovins…) soit placé sur le dos. Pendant plusieurs minutes les animaux y agonisent, la gorge tranchée, pendant que d’autres, témoins de la scène, attendent leur tour. Même entre un égorgement bien fait et la perte de réactions cérébrales plusieurs dizaines de secondes s’écoulent avec angoisse, peur, stress et douleurs externes donnant une viande de médiocre qualité. Des enquêteurs ont vu des moutons qui essayaient de s’enfuir la gorge tranchée, d’autres poussant des cris et des râles en agonisant. Allah semble totalement sourd à leur prière depuis 14 siècles. La plupart des Pieds-noirs peut témoigner de rituel sadique d’une autre époque.

-Hygiène et santé : pour l’hygiène c’est tout simplement catastrophique. La bête, consciente au moment de la saignée, régurgite et défèque sur le circuit d’abattage qui est alors entièrement pollué et favorable au développement de bactéries. Deux choses se passent chez l’animal qui se débat contre la mort : l’effondrement des défenses immunitaires qui normalement luttent contre les microbes et leurs toxines, et l’augmentation du réflexe respiratoire. L’animal inspire des matières souillées riches en germes de toutes sortes qui passent rapidement dans le sang toujours en circulation et même de façon accélérée pour alimenter les organes essentiels. On peut dire que l’animal « retient son sang ». C’est un processus naturel de survie qui entraine vraisemblablement une saignée moins bonne, contrairement aux dires du coran. Il y a en plus une forte production de toxines allant dans les muscles qui se contractent violemment. Enfin, la non ligature de l’œsophage permet le déversement de l’estomac sur la carcasse. Ainsi dans 15 à 20% des cas, les germes se déposent sur collier (cou de la bête)  ce qui augmente les risques d’infection  par Echérichia coli, notamment dans les steaks hachés dont la viande est issue du collier.   L’actualité témoigne de la multiplication des infections liées à la consommation de viandes avariées.
Mais la banalisation de l’abattage rituel profite d’une complaisance du monde médiatico-politique et de l’Etat, sous couvert du respect des religions en oubliant celui de la laïcité, de la santé, de la loi !  Monsieur J.C. Cambadelis fait bien partie de ce monde de ripous.

-Une manne financière: chaque kilo de viande abattue (ou supposée abattue) selon le rite Halal profite aux représentants religieux musulmans. Par Kg de viande la certification halal coûte entre 10 à 15 centimes (d’après Kamel Kabtane, recteur de la mosquée de Lyon). Sachant que 60 % des viandes françaises sont halal et que la consommation de viande par habitant est proche de 90 Kg par an, cela représente 500 à 600 millions d’Euros tombant chaque année dans les caisses musulmanes !  On peut ajouter que 100 % de l’abattage en Ile -de-France est déclaré halal ; cela veut dire que la dérogation accordée par l’arrêté d’octobre 1982 est dévoyée puisque c’est une ressource financière et nos responsables laissent faire ! (Savez-vous conjuguer le verbe ‘ toucher ‘ au présent ? Oui ! Z’êtes sûrs ? voyez donc « Je touche -> tu touches ;  Il touche -> nous touchons ; Ils touchent -> nous touchons encore !)

Malgré les démentis formels du monde médiatico-politique bien pensant la Chambre d’Agriculture d’Ile de France confirme « sur 5 abattoirs de la Région : 1 est spécialisé dans la viande de porc, les 4 autres  abattent exclusivement de manière rituelle.» Le consommateur francilien consomme donc halal malgré lui avec les risques sanitaires induits et quelques euros pour financer le culte islamique !
-Consommer halal est-il sans autres risques ? Voici le détail des ingrédients entrant dans la préparation de « cordons bleus de volaille halal » donc recommandés par Allah.
-l’ensemble comprend :     a / 55 % de viande de dindonneau halal  traitée en salaison reconstituée, b/ 25 % de panure, c/ 10 %  de tranche de jambon de dinde halal, et d/ 10 % de fromage.
a/ La viande de dindonneau halal reconstituée comprend : 81,5 % de viande de dindonneau soit  55%  X 81,5% =  45 % du total acheté !! , plus de l’eau, dextrose, sel, protéines de pois et de soja, arômes.
b/ La panure est faite de farine de blé, eau, huile de tournesol, sel, levure (de bière : halal ?)
c/ Tranche de jambon de dinde 10 % : Viande rouge de dindonneau halal 78% de 10%, eau,
Dextrose, sel, arôme de fumée (halal ?) protéines de Soja, conservateur E 250 qui est du Nitrite de Sodium protègeant contre les altérations dues aux microbes !
d/ Tranche de fromage fondu 10 % : quel fromage (présure naturelle halal ?) lactosérum, sel, sel de fonte E 339 (anti oxydant : orthophosphate de  sodium), arôme naturel, colorants : oxyde de titane (peut être cancérigène d’après CIRCom).

« Toutes nos viandes sont issues d’animaux sacrifiés selon le rite islamique et contrôlées par un organisme indépendant » : ces 2 affirmations peuvent être mises en doute s’il s’agit d’une chaine d’abattage à rythme rapide.
Que penser de tout cela ?
-Qu’Allah, qui sait tout, ignore la souffrance des créatures qu’il a créées.
-Que les responsables religieux (imams de grandes mosquées) savent que l’abattage halal est d’un autre temps mais que c’est un moyen pour garder la main sur le peuple des croyants.
– Ces mêmes religieux ont imposé leur loi coranique d’abattage à nos responsables politiques, loi contraire à celle de la République soit disant laïque.
-Et nos politiques se couchent devant leurs exigences….Pourquoi !!
-Tout ce monde ferme les yeux sur le « non respect » des dérogations accordées.
-Tous savent qu’il y a tromperie sur la marchandise.
-Mais tous y trouvent leur bénéfice (argent, bulletins électoraux, etc)
-Tous savent qu’il y a risques sanitaires.
Conclusion : mangeons du porc pour faire fuir Allah !

Pierre   Le  Jeune

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Samy

C’est du pur cimema rituel, le coran leur permet il la consommation d’alcool et de hachich ? Les jeux de la française? Alors pourquoi tout les jours ils remplissent les pmu dans toutes nos villes ? Juste pour la forme, comment sait on si un animal s’est fait sodomisé ? A moins qu’ils sachent eux même de quoi ils parlent (sur ce point j’ai mon avis basé sur quelques récits de compatriotes voyageurs ). Au moins dans le cochon tout est bon. Dans le musulman , à part stupidité,mépris des femmes et des non musulmans basé sur des écrits tronqué,… lire la suite

Lecteur

Je crois que le LAPIN est également interdit
l’on n’entend jamais parler de repas mahométan à base de lapin
ni d’élevage du lapin J’en mange parfois ( avec polente , excellent plat
de mon enfance )
le LAPIN est un animal monstrueux pour Momo et sa secte
n’est-il pas ?

Pivoine

Le lapin est aussi interdit pour les Juifs.
Et comme les Arabes ont été judaïsés, il ne faut pas s’étonner qu’ils respectent les interdits juifs, contenus dans l’Ancien Testament.
On ne peut pas comprendre la mentalité des musulmans si on ne connait pas la bible.

Théo

pour ma part, je ne mange que porc, poisson, crustacés, coquillages et escargots. Mais la meilleure solution est de soutenir activement les petits agriculteurs vendant poulets, lapins etc. tués à la ferme. Le problème est que ces gens sont en voie de disparition.

herget

Le verset 5 de la sourate V autorise les musulmans à se nourrir des nourritures des « gens du livres » c’est à dire des juifs et des chrétiens. Comprenne qui pourra.

Pivoine

Le coran n’est pas à une contradiction près…

Pivoine

« Cela ressemble aux offrandes faites aux dieux chez les …. » Exactement ! Ces peuples croient vénérer le dieu unique, alors qu’en réalité, ils rendent un culte aux forces mauvaises, qui exigent que les victimes (humaines ou animales) soient égorgées. Il faut que le sang coule ! C’est pourquoi Yahvé a interdit aux Hébreux de manger de la viande si l’animal est mort étouffé. Voici un extrait de Nombres, ch. 28 : 11 … vous offrirez en holocauste à l’Eternel deux jeunes taureaux, un bélier, et sept agneaux… 13 … un sacrifice consumé par le feu, d’une agréable odeur à l’Eternel.… lire la suite

La chienlit non merci

Jusqu’à quand va-t-on tolérer cette secte dangereuse, nuisible et mortifère en Occident ?

l\'Ancien du 11

Il y a des risques sanitaires ? Tant mieux ! Si cela pouvait aider à faire crever ceux qui consomment du hallal, ce serait une bonne vengeance de la part de ces malheureux animaux !

canis majoris

Ces rituels sont d’un grotesque à notre époque !… Je me demande pourquoi on autorise les gens à conserver ces superstitions absurdes, proches de la maladie mentale.

Johan Zweitakter

« (…) Étiqueter l’abattage rituel revient à stigmatiser des cultes et à se couper totalement de l’exportation – 95 % de la viande exportée est abattue rituellement ». Nos hommes politiques autorisent cette « dérogation » pour des raisons purement économiques comme le montre cette citation ci-dessus extraite de l’Avis présenté au nom de la commission des affaires économiques sur le projet de loi de finances pour 2014 (n° 1395) tome I. Nos politiques savent mais ne veulent rien faire. J’avais demandé dans un courrier à mon député de bien vouloir déposer à nouveau un projet de loi qui oblige « l’étiquetage de la viande en fonction… lire la suite

penelope

Comme suite à une émission sur LCP sur la souffrance animale à laquelle participaient une personne de l’association L-214, la vert-de-gris Abeille, j’ai envoyé un message disant que j’étais déroutée de n’avoir rien entendu sur le massacre des animaux égorgés vivants par les musulmans. Je n’ai jamais reçu de réponse. Sur le gavage des oies, sur la corrida alors là pas de problème.

gilbert

même expérience avec comme réponse que ce n’est pas leur combat du moment, la même chose pour cette association anti corrida.

Johan Zweitakter

En acceptant l’abattage rituel, nos hommes politiques donnent à l’Islam l’impression que tout ce qui est religieux est autorisé… alors, pourquoi ne pas revendiquer la polygamie, l’interdiction de la mixité, l’interdiction des autres religions, les prières sur le lieu de travail, l’aménagement d’horaire pour le ramadan, les finances islamiques, le vendredi jour férié… en un mot remplacer notre civilisation par celle de l’Islam et de la charia. La banalisation de l’abattage rituel, notamment halal, profite d’une large complaisance du monde politico-médiatique voire de l’état, sous couvert du respect des religions, en oubliant celui de la laïcité, de la santé et… lire la suite

Johan Zweitakter

« Nous ne pratiquons pas l’abattage rituel pour le plaisir, mais parce qu’il existe un marché pour certaines pièces de viande. Comme il n’est pas question de gaspillage, il nous faut bien valoriser l’ensemble du produit. L’abattage est un métier de désassemblage. C’est l’inverse de l’industrie automobile. Cette dernière assemble des pièces détachées pour produire une voiture ; nous, nous faisons entrer un bovin dans une chaîne de laquelle sort un certain nombre de pièces. En cas d’abattage rituel, celles qui n’intéressent pas le marché concerné doivent bien être valorisées autrement. Étiqueter systématiquement halal, c’est courir à la catastrophe ! » [M. Philippe Dumas.] Avis… lire la suite

Lia

@ Johan Zweitakter
Merci grandement pour toutes vos informations.
C’est vraiment atterrant. A titre personnel, je ne mange plus ni viande, ni poisson et autres produits laitiers. Je ne soutiens plus l’agriculture intensive, l’industrialisation cruelle de l’animal.

Johan Zweitakter

Les industriels ont très vite compris que cela pouvait leur permettre de faire des économies d’échelle importantes en ne tenant pas compte du règlement (CE) n° 1099/2009 du conseil du 24 septembre 2009. Pour certains industriels, il s’agit de se protéger d’une concurrence perçue comme déloyale, les abattages rituels permettant d’atteindre une meilleure rentabilité donc pratiquer des coûts inférieurs. L’abattage rituel reste un abattage industriel, avec ses cadences inadmissibles et sa maltraitance envers l’animal, le tout sans étourdissement préalable. La façon de faire ressemble alors beaucoup à celle de l’abattoir d’Ales. L’état a bien un rôle actif a jouer dans la… lire la suite

François Servenière

Enfin il n’a échappé à personne que halal est un anagramme de Allah. Qu’enfin Allah est une partie du patronyme de Mahomet, de son nom complet Abū al-Qāsim Muḥammad ibn ʿAbd Allāh ibn ʿAbd al-Muṭṭalib ibn Hāshim. Lui était un être faible et fragile, sensible, poète, artiste, qui s’est mué, comme son pote Hitler, en tyran domestique puis social et politique après l’échec pacifique de sa doctrine, après l’Hégire. Rien d’étonnant que Hitler ait trouvé un écho en cette biographie et en cette idéologie. Il y trouva son double et sa justification. Mahomet n’était donc qu’un petit mâle frustré écrasé… lire la suite

François Servenière

Si l’on veut un peu de référent historique sur la tendance au sacrifice rituel chez les musulmans comme anciennement chez les juifs, dans les cultures abrahamiques, nul besoin de chercher midi à 14 heures. Tout l’Orient est encore sous l’emprise de Moloch Bahal. https://fr.wikipedia.org/wiki/Moloch. La mentalité est une récurrence du bassin du Tigre et de l’Euphrate, fleuves qui, il faut le rappeler, irriguent tout le Moyen-Orient et prennent leur source en… Turquie. Traditionnellement, les peuples primitifs (on y est encore mentalement) sacrifiaient leurs premiers nés ou des animaux pour avoir « l’œil » des Dieux, pour que les récoltes soient bonnes. Le… lire la suite

François Servenière

Plus qu’un choc des civilisations. Une rencontre lévistraussienne entre l’occidental mécanicien despiritualisé et le chasseur-cueilleur encore esclave de ses croyances primitives. Il n’y a pas de médiation possible. Le combat est perdu pour le primitif. Au mieux plaignons-les et aidons-les à franchir les paliers anthropologiques manquants. Ils adoubent la technologie et le progrès occidental, c’est déjà un début. Après, la balle est dans leur camp. Il n’y a pas de mépris dans cette observation, il y a juste le respect du sens de l’histoire. Quand il recule, le chaos et la barbarie resurgissent. C’est tout et c’est tout vu. On… lire la suite

Jean-Marc

L’abattage halal et casher doivent êtres interdits comme en Suisse et d’autres pays !
si les membres de ces religions veulent du halal ou du casher ils n’ont qu’a l’importer des pays arabes ou d’israël !!!

el9

Le halal est un pur scandale,outre les conditions d’abattage barbares et irrationnelles ,on impose du halal a l’insu du consommateur c’est donc un impôt islamique forcé !!!
Donc tant qu’il n’y a pas un LABEL VIANDE NON HALAL ne mangeons que du porc
(Bravo pour l’excellent dessin )

Je mange du porc pour faire fuir Allah .

Caroline C.

Nous aussi on peut boycotter ! Et nous sommes de plus en plus nombreux à le faire …Et achetez local !

Anne Lauwaert

Nous savons tout cela depuis des années – par contre ce qui m’étonne c’est que nos pays ne fassent pas respecter nos lois sur l’hygiène, la protection des animaux, les abattoirs, etc.
Comme beaucoup d’autres lois, il suffirait de les appliquer.

colerefroide

Rien concernant le pingouin dans les versets du coran…Etrange, momo s’en tape comme des phoques, par contre il suffit de faire appel aux expertes marocaines Najat, Audrey, Myriam, et autre Martine pour tout connaitre sur la morue.

Fomalo

Bravo colerefroide!

Athé

Rien sur le tyrannosaure non plus, mais ça doit être chiant à égorger cette bébête!