Le Point parle de la sombre histoire du CIO sans évoquer son abdication devant le fascisme vert

Incroyable, dans son article ‘JO – la sombre histoire du CIO : fascisme, nazisme et antisémitisme’ du Point daté du dimanche 05 Août 2012, Daniel Salvatore SCHIFFER* arrive à ne pas parler de la récente abdication du CIO face au fascisme vert !

http://www.lepoint.fr/societe/jo-la-sombre-histoire-du-cio-fascisme-nazisme-et-antisemitisme-05-08-2012-1493156_23.php

Et comme ‘Les commentaires sont fermés durant le week-end’ (dixit Le Point) il est impossible, pour l’instant de remettre les choses ‘au point’ par l’intermédiaire d’un commentaire.

Cet article, historiquement très documenté, commence par la dénonciation des signes ostensiblement pronazis (pro-régime allemand à l’époque) affichés par les organisateurs des jeux olympiques de 1936.

La photo de tête d’article, bien fournie en saluts hitlériens impeccables est donc le point de départ d’une revue historique en règle des dérives idéologiques du CIO depuis cette époque.

Mais, que vaut un article aussi bien documenté s’il se contente de dénoncer des faits qui ont eu lieu il y a … 76 ans ? Les lecteurs du Point ne sont pas forcément les mêmes que ceux d’Historia et ils attendent, en principe, que ces rappels récurrents à ‘ces périodes les plus sombres de notre histoire’ (pour reprendre une formule consacrée et qui visiblement ne faillit pas !) débouchent sur une analyse plus actuelle.  L’actualité toute récente des JO de Londres 2012 (car c’est bien dans ce contexte ‘marketing’ que l’article de SCHIFFER paraît) n’est pas du tout évoquée.

L’auteur échoue donc à justifier la sortie, en pleins JO-2012, de son article, alors justement qu’il s’agit d’un très bon résumé historique des exactions idéologiques du CIO à travers le 20ième siècle ! Il a beau évoquer en guise de conclusion, l’idée de démanteler le CIO (‘les valeurs de l’olympisme elles-mêmes, dont l’universalisme des principes philosophiques, y gagneraient ainsi, de surcroît, en crédibilité morale’) on en retire l’étrange impression que son auteur n’a pas encore changer de siècle, ou alors n’a pas encore la télévision).

Tiens d’ailleurs, la première télédiffusion mondiale fût … la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques de Berlin en 1936 !

Autre anecdote intéressante, l’auteur est porte-parole du Comité international contre la peine de mort et la lapidation  (« One Law for All »), dont le siège est à Londres, et membre du comité de soutien « Jeux olympiques de Londres 2012-Justice pour les femmes », dont le siège est à Paris.

Son article permettra ainsi de protester contre les nombreuses lapidations pro nazies que l’on observe actuellement à travers le monde, mais également d’améliorer le niveau de la justice pour les femmes dans les récents procès du NSDAP !

Le lecteur de Riposte Laïque qui lui, désire vivre avec son temps, pourra donc lire avec intérêt les articles complémentaires suivants:

https://ripostelaique.com/accepter-des-athletes-voilees-cest-reconnaitre-que-les-jeux-ne-tournent-plus-rond.html

https://ripostelaique.com/les-islamo-collabos-du-cio-acceptent-le-voile-de-la-judoka-saoudienne.html

https://ripostelaique.com/premier-record-olympique-pulverise-le-nombre-de-voilees-au-defile.html

http://lci.tf1.fr/monde/moyen-orient/jo-2012-la-judoka-voilee-ne-sera-pas-privee-de-tatami-7433930.html

Bernard Bayle

 

image_pdf
0
0