Le portrait-robot du Bobo

Publié le 7 mai 2018 - par - 46 commentaires - 2 077 vues
Share

Le bobo mange bio ! Il rêve de la campagne mais habite à la ville, la ville-monde où il ne manque jamais la dernière exposition.
Il exècre l’islamophobie, l’homophobie et le « vivre-ensemble » est son credo. Tenté par Mélenchon, il vote Macron, dont il partage à vrai dire la même inculture. Non qu’il apprécie ce dernier mais, en votant « utile », il croit faire une bonne action, il croit faire barrage au F-Haine, à la France Rance, au retour des « Heures les plus sombres de notre histoire »…
Il est Charlie, mais il peut aussi être Maryvonne si on le lui demande.
Pour lui, toutes les cultures se valent car il a intégré l’égalitarisme civilisationnel.
Adepte du « jouissons sans entraves », il préfère l’union libre au mariage (sauf si bénéfice fiscal il y a) mais il milite activement pour le mariage gay.
Il peut habiter les quartiers ethnicisés, mais il s’abstiendra bien vite de mettre ses enfants dans les écoles publiques du quartier : mieux vaut leur donner toutes leurs chances,  on ne sait jamais ! D’ailleurs, il les emmène dès leur plus jeune âge en voyage dans les « villes-monde » qui ne sont souvent que le reflet de sa propre ville d’origine.
Et si par malheur, une salle de shoot se trouverait en bas de son immeuble, il ira manifester pour sa délocalisation, mais pas question de l’interdire, ni de contester le droit de se détruire ! En copropriété, il votera contre la vidéo-surveillance, car il ne veut surtout pas entrer dans l’engrenage du « tout sécuritaire » !
Il aime aller chez IKEA, plus rarement chez Emmaüs. Son intérieur est « tendance ». L’écran plat géant a remplacé les étagères à livres. Il aura lu le dernier livre de Michel Onfray, voire d’Attali ou de Bernard Henri Lévy.
Il est viscéralement contre le nucléaire. Et, même s’il sait que les énergies nouvelles sont coûteuses, il est prêt à payer son électricité deux fois plus chère. C’est qu’ils ont les moyens, les bobos !
Il s’inquiète pour la planète, pour le réchauffement climatique qu’il trouve injuste. Le CO2 lui fait horreur et il est prêt à renoncer à ses bougies d’ambiance pour ne pas polluer l’atmosphère.
Le bobo se déplace souvent à bicyclette, il croit aux vertus de la voiture électrique. S’il prend les transports en commun, il en profitera pour lire Le Monde, Libération ou le Canard enchaîné.
Le bobo n’a jamais entendu parler de la XVIIeme chambre. La censure sur internet lui parait une bonne chose pour limiter « la propagation de la haine ».
Le Dupont-Lajoie du XXIeme siècle ? Non, l’homme normé, docile, politiquement corrigé, qui sans s’en apercevoir s’endort dans le conformisme intellectuel. Pour résumer, l’homme rêvé par les mondialistes !

Philippe Fretté

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
John silver

Super article plein.de vérité
Les.bobos maladie dégénérative des neurones sans espoir de guérison….

butterworth

ted

ll vote écolo mais saute dans le premier avion venu pour aller en week end

JILL

Quand cette bande de cons entendront des youyous sous leurs fenêtres et les hurlements de ceux qu’on égorge,ils réaliseront,mais trop tard ce qu’aurait pu être la France sans l’islam et ses adeptes

meulien

vous avez oublie….il cache sa lachete,par un soi disant humanisme….a sens unique

Francois Desvignes

Ce sont des puritains qui faute de pouvoir penser par eux-mêmes ont les opinions de leurs maitres.

Ils pensent ce que la propagande mondialiste leur dit de penser.

Ce sont des gens « convenus », d’une platitude et d’une tiédeur intellectuelle exemplaires.

Tout est mou chez eux.

En 40, ils vous disaient bonjour le matin pour vous mettre au train à midi et se coucher dans votre lit le soir.

Marie d\'Aragon

C’est tout à fait cela et bien dit ! Merci !

dufaitrez

Ca tombe bien ! J’écrivais ce matin à une amie Bobo :
« Ayant connu la Guerre, les années 40 et suivantes je suis culturellement anti Bobo ! »
On a tant donné, l’Hédonisme dépense. A grands frais, pour idées et dépenses inutiles.
Bobos, Gogos, au Dodo !

Marie d\'Aragon

Ce sont les nouveaux gardiens de la Pensée unique qui déversent sur le moindre assaillant l’huile tiède d’une soupe idéologique ressassée, entre deux flèches trempées dans le fiel mortel de leurs propres erreurs ! La Capitale semble en être infestée… Son Maire ! ? LOL ! Bien à vous,
Marie

Gilbert Foudrage

C’est clair ! C’est le vote des bobos dans le XVIII eme islamisé qui nous a amené O’Bono a l’assemblée nationale !

dufaitrez

Digne d’un Maitre à penser revenu aux réalités !

Fleur de Lys

Blanche Gardin :Paris n’est plus une fête. Paris est un dortoir pour bobos insomniaques qui pissent trop de thé vert la nuit. (VIDEOS)

http://www.prechi-precha.fr/blanche-gardin-paris-nest-plus-fete-paris-dortoir-bobos-insomniaques-pissent-de-the-vert-nuit/

Victoire de Tourtour

Le Bobo sévit également en province.La boboïtude n’est pas une maladie dont Paris a le monopole.

Jihem

Les bobos ne prennent jamais les transports en commun (d’où leur tropisme vélocipédique) ils risqueraient de « vivre ensemble »…

Fleur de Lys

Quand les bobos découvrent les conséquences de l’immigration (VIDEO)

https://www.dailymotion.com/video/xknbt2

Lucien

Votre définition s’appelle également : UN ENSEIGNANT !!!

Durocher

Le bobo est « anti-raciste »…. sauf quand il se fait agresser par une racaille : à ce moment-là, la nature revient au galop et les propos sont moins « policés ».

patphil

le bobo va bientot en recevoir des bobos, mais il ne s’en rendra pas compte et en redemandera!
les syndicalistes et autres « insoumis » qui ont voté macron sans l’écouter, reçoivent le boomerang en pleine figure, etc.

Conophobique

Manger NATUREL devrait être la norme. Le bio est un marché. Un marché pour bobos. Ce n’est pas parce-qu’on est de gauche qu’on mange bio, c’est parce-qu’on en a les moyens. Après guerre il fallait produire pour nourrir tout le monde, nos paysans ont fait de la merde et continuent encore pour subsister. Revenons à des cultures plus naturelles et manger reviendra beaucoup plus cher. C’est un choix de société. Donnons les moyens aux gens de pouvoir manger plus sain et arrêtons cette société de consommation qui n’enrichissent que les plus fortunés déjà. Pas besoin d’écran plat ni de smartphone… lire la suite

saintongeais

Excellent!!!! Merci pour ce portrait réaliste. Je le copie et le diffuse…

wolfred

bravo , belle analyse , avec politesse !

geronimo

tu as oublié que le samedi jour de marché il mange des huitres avec ses amis, et ses enfants, à la terrasse d’un bar gauchiste, parce que c’est « trop rebel », il s’habille en lin et coton bio, ses enfants sont mal élevés (impolis, bruyants, sans gene…) mais bien habillés, ça le derange pas de baiser la femme de ses potes, et sa femme le trompe vu qu’il est nul au lit, il deteste les flics mais quand on lui vole son portable dernier cri il faut declencher le plan orsec rien que pour lui….bref ce sont des sous merdes…mais dangereux… lire la suite

wika

Le samedi jour de marché, il choisit lui-même ses fruits et légumes avec grand soin pare qu’il faut manger sain et équilibré. mais ses enfants ne savent pas qu’on ne jette pas les papiers et emballages sur la voie.
Et quand lui on dit qu’on a voté MLP, il s’offusque parce que les Le Pen sont des gens dangereux qui pourraient nous mener au faschisme, sans vouloir entendre que cette doctrine était basée sur le social (National Sozialismus = Nazi)
Mais il n’habite pas beaucoup les quartiers ethnicisés, peut-être en limite pour pouvoir dire qu’il se mélange.

Dugenou

Le couple de bobos pacsé inculque à ses rejetons de ne pas gaspiller l’eau du robinet car sinon les pauvres petits africains en manqueront.

BALT

Et parmi les bobos, il y a les macrons avec leurs serviettes d’hommes d’affaires et de banquiers: La finance, rien que la finance. Ils sont aveugles pour le reste.

BALT

Et parmi les bobos,

JILL

Le spectacle de cette boboitude donne envie de vomir …

JILL

 » Il peut habiter les quartiers ethnisés  » …Faut pas pousser quand même ;il est fana du vivre ensemble bien sûr,mais pour les autres,ça va de soi .Quand ce fameux vivre ensemble leur sera imposé par les envahisseurs,ils ne verront plus l’affaire de la même manière .

Silvester Staline

« Jean-Jacques » se mobilise contre le racisme au Franprix dans le 19ème arrondissement.
https://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/c-est-quotidien-et-ca-ne-s-arrete-jamais-le-gerant-d-un-franprix-declare-son-magasin-interdit-aux-racistes_2741597.html

« Quartier mélangé » à Paris ça signifie en réalité 45% de Noirs cannibales et sidaïques, 45% d’Arabes puants, 5% de pauvres Blancs complètement féminisés et soumis aux envahisseurs et 5% d’origines diverses (asiatique, roumain etc…), « problèmes que d’aucun trouvent NORMAUX ! »

JCML

Rien à ajouter. Portrait hyperréaliste de ce Dupont-Lajoie.

Olivia

Je souhaiterais que ceux qui consomment « bio » ne soient pas systématiquement classés parmi les « bobos » !
Je mange bio le plus possible et pourtant je ne corresponds en rien au portrait que vous dressez du « Bobo »… Que les contributeurs de la patriosphère se le disent : on peut préférer le bio et être écologiste sans être gaucho, anarchiste et voter Macron. Merci de vous en souvenir !

Simone GUTIERREZ

à Olivia ,
Rassurez-vous !
Nous ne sommes pas assez stupides à RL pour nous livrer à des ….  » amalgames  » injustifiés .
Voilà seulement 40 ans , tout le monde mangeait  » bio  » sans le savoir . Aujourd’ hui ce n’ est plus aussi évident .
Notre société fait désormais passer les intérêts des multinationales de la chimie avant la Santé Publique …. mais où est donc Monsieur Hulot ? Encore en vacances ?

wika

Non seulement nous mangions bio, mais naturel, c’est à dire que nous consommions les fruits et légumes dans leur aspect naturel : déformés, non lavés et non enduits de cire comme les pommes actuellement. Le lait n’était pas UHT, tout au plus pasteurisé et distribué à domicile par le laitier. Le commerce de proximité faisait que nos mères nous envoyaient presque tous les jours chez l’épicier du coin acheter le sucre ou les yaourts manquants. Ces yaourts étaient d’ailleurs naturels, donc bio, puisqu’ils n’étaient pas remplis de gélatine. L’épicière qui nous connaissait nous offrait parfois un bonbon, sans crainte d’être… lire la suite

Walker Fiamma Corsa

@ Olivia
Le bio n’ existe pas.
Simone Gutierrez dit une vérité : ‘Voilà seulement 40 ans, tout le monde mangeait » bio » sans le savoir’.
Mais c’ est une époque ou bien plus de mains traitaient les cultures d’ une façon naturelle. Une époque ou le Roundup n’ existait pas et où les tracteurs n’ épandaient pas tous ces produits chimiques que le vent disperse sur le champ voisin qui se croit ‘bio’…
Ne voyez aucune offense si je vous dis que vous êtes une biobio trompée. :-)

Gilbert Foudrage

Vous avez raison ! Manger bio quand on peut se le permettre, c’est aussi résister à la mal-bouffe que nous a imposée la politique agricole commune, qui a ruiné nos campagnes et mis en esclavage les paysans, pour le grand bonheur des multinationales de l’agro-alimentaire. On peut être pour une alimentation moins stupide sans pour autant être bobo..

claude

bin oui on en connaît tous de ce genre d’individu![ il croit faire barrage au F-Haine, à la France Rance, au retour des « Heures les plus sombres de notre histoire »…] c’est encore un discours que j’ai entendu lors de l’élection présidentielle par un homme qui va avoir 83 ans, comme quoi c’est dur de lui expliquer qu’il a tort!

guinot

Très bien vu, mais vous avez oublié de dire qu’en plus de se déplacer en vélo, il se déplace sur ce truc à deux roues, et même fait ses courses au marché avec sa patinette, chez moi c’est très courant, j’habite une ville à 25 kms au Sud-Ouest de Paris, dans la vallée de Chevreuse, là où il y a les grosses têtes et les gros salaires.

Simone GUTIERREZ

Bien observé , Monsieur Fretté .
Le drame , c’ est que la France ne disposera bientôt plus que de ces serpillères patentées ( les bobos ) pour s’ opposer à la plus féroce invasion migratoire jamais subie par la Nation …. avec en prime dans ses valises l’ islam , ce cancer de l’ Humanité .
En fait …. ils ne s’ opposeront à rien du tout , et courberont l’ échine , en prenant leur masochisme et leur lâcheté pour de la bonté .

ASCAL

Et en fait en courbant l’échine ils se le feront mettre……. avec mes excuses Madame pour cette réflexion qui complète votre remarque

Durocher

J’ajouterais aussi que, selon l’incroyable justesse de son échelle de valeurs (LOL), le bobo adore faire la morale sur des détails à la con (la fameuse « indignation » forcée), tout en laissant passer des énormités. (Il préfère par exemple être « indigné » par les propos « un peu exagérés » de tel ou tel, que dénoncer l’agression d’un innocent devant ses yeux). Ajouter également que le « bon-sens terrien » est, pour le bobo, synonyme de « beauferie » : ainsi le vrai bobo authentique affirmera dur comme fer que 2 + 2 font 5 si cela correspond à son idéologie. Il se croit toujours plus « subtil » que… lire la suite

Simone GUTIERREZ

D’ accord avec vous , cher Durocher . Votre remarque est à rapprocher de cette réflexion de Pierre Desproges qui demandait quelle était la différence entre un psychotique et un névrosé ? Réponse : le psychotique croit que 2+2 = 5 et il en est ravi ; le névrosé sait que 2+2 = 4 et il en est désespéré . Le psychotique , tous les psychotiques , sont assimilables à ces bobos dépeints par M. Fretté . L’ archétype de cette clique , c’ est évidemment BHL , qui trouve  » odieux  » tout ce qui se rapporte à la… lire la suite

Durocher

Je pense que les pires bobos sont les ex-marxistes-révolutionnaires qui finalement (parfois quelques générations plus tard) se sont laissés séduire par le fric. Il ne faut JAMAIS OUBLIER qu’un bobo révolutionnaire ne hait pas les « riches » , il hait plutot CE QU’IL NE PARVIENT PAS A ETRE, jusqu’à ce qu’il le devienne !

Yves ESSYLU

le portrait est bon, c’est celui d’un parfait formaté par l’Ecole marxiste de la république et prêt à trahir son pays lui qui est internationaliste et se moque de son arrière grand père tombé sur le chemin des dames

Pr Sheldon Cooper

Comme le chante Renaud

Zablou

Bien vu ! Malheureusement, mes parents et la majorité de mes collègues profs ont ce profil !

RODRIGUE

Superbe définition de ces salauds utiles décérébrés!