Le pote à Marine, Bob Ménard, soutient Macron jusqu’en Ukraine

MenardMarine.jpg
Le 22 février 2022 au matin, » L’heure des pros » sur CNews parlait évidemment Poutine et Ukraine. À peine arrivé, l’un des invités, Florian Bachelier, député LREM et Premier questeur de l’Assemblée, lut un tweet de  Robert Ménard fustigeant le « patriotisme de bazar » de ceux qui « passent leur temps » à critiquer le Président. En réponse, Pascal Praud ricana sur le fait que depuis que le maire de Béziers avait ses entrées à l’Élysée, il était tout autre…
Ce fut début juillet chez Bourdin que Bob commença à afficher ce soutien devenu inconditionnel à Macron. Il ne s’agit pas de considération à l’endroit du Manu. Devenu membre de la secte, Ménard s’est aussi converti en carpette, comme il nous l’a prouvé lors de la visite présidentielle dans sa petite ville.
 
Confit d’admiration et de reconnaissance, il ne cesse de vanter l’extraordinaire gestion sanitaire du tyran covidiste, invectivant ceux qui osent dénoncer dangerosité, inefficacité  de ces thérapies géniques et les ignobles mesures liberticides afférentes.
 
Que Macron prenne la défense du FLN, parle aux harkis ou aux pieds-noirs, Bob est aux anges, acclamant de ses tweets les propos ou initiatives contradictoires et démagogiques du mari de Brichel.
 
À chacune de ses nombreuses apparitions télévisées, il dit soutenir Marine le Pen, tout en la démolissant, et massacre Zemmour dans le moindre détail, usant à chaque fois des mêmes éléments de langage, probablement fournis par la cellule communication de l’Élysée. Et parsème chacune de ses interventions de minutes hagiographiques à la gloire du dictateur.
 
À l’instar des Macron, les Ménard fonctionne en duo. Madame étant député, c’est avec allégresse qu’elle a voté le passe dit vaccinal. Mieux encore, se disant catholique, elle a aussi voté récemment une loi dangereuse et perverse : « Interdiction des pratiques visant à modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne », législation allant bien plus loin que son intitulé…
 
 
Toujours humble et modeste… se présentant à chaque fois comme un maire d’exception, Bob se targue de pragmatisme, d’honnêteté, d’humanisme… et n’a pas dû comprendre l’injuste élection de David Lisnard  à la tête de l’AMF, devant s’attendre à un plébiscite spontané en sa faveur.
 
Tout laisse à penser que c’est un grand aigri en mal de reconnaissance, lequel n’ayant pu jouer un rôle majeur dans le clan souverainiste, aura cédé aux flatteries macroniennes lui promettant le strapontin de ses rêves.
Désormais, Ménard soutient le télégraphiste de l’Otan jusqu’en Ukraine et sans avoir le courage de l’avouer, il est certain qu’il va voter Macron !
Daphné Rigobert
image_pdfimage_print
13

15 Commentaires

      • C’est pour payer les milliers de communications téléphoniques qu’ils doit passer aux différentes chaînes de télé pour se faire inviter sur leurs plateaux .
        On nous dit et on nous répète qu’il y a environ 36000 maires en France mais seuls trois ou quatre ,toujours les mêmes, ont leur rond de serviette dans nos salons.

  1. Ya pas de potes en politique. Cf les rivière, grollard, ravier, bay…
    La politique, c’est l’ancêtre du ‘plus vieux métier du monde’.

  2. Il s’est encore donné en spectacle cet après-midi sur Lci dans son approche ridiculement manichéenne du différend russo-ukrainien, au point où les autres participants au « débat » lui ont suggéré de retirer urgemment son soutien à MLP.. Il leur a répondu qu’il condamnait les partis politiques qui étaient devenus des « porte-parole du Kremlin » (sic).
    Il a le droit d’avoir sur le sujet une opinion différente de celle de Z. ou Mlp mais l’expression non stop de ce désaccord dans les médias ressemble fortement à une façon déguisée de leur nuire.
    En tout cas il ne sent plus, heureux de se voir flatté par toute la domesticité journalistique du régime Macron. Il faut voir sa mine suffisante, réjouie. Heureux, il est heureux le mec 😉

    • je vous pari qu’après les élections , ou même avant le bobard rallie merdacron. Les trouducs appellent les trouducs

  3. un poste de ministre ça se prépare de longue date! malheureusement macron ne renvoie jamais l’ascenseur , il aime trop avoir des insignifiants le doigt sur la couture du pantalon, pauvre petit robert

  4. Photo et commentaire parfaitement dégueulasses car vous oubliez que MLP n’est absolument pas alignée sur les déclarations et positions de Ménard, ancien homme de gauche sans frontières, en ce qui concerne l’affaire ukrainienne. De fait elle est depuis longtemps plus proche de Poutine que ne l’est Zorro, si mesuré dans ses propos car proche des USA. Sans rappeler que le vengeur masqué fut un grand ami de Ménard ! Bref cet article tendancieux est à vomir.

  5. menard est une petite pute marxiste à qui il faut casser les jambes tous les 6 mois

  6. Madame Rigobert, quand vous aurez fait le quart du millieme de ce qu’a fait Mr Menard pour Beziers, j’ecouterais votre prose. Mais en attendant…

  7. Je suis extrêmement déçu du comportement de MENARD, à qui j’ai adressé dans le passé beaucoup de courrier pour le féliciter de son engagement anti-Macron. Le couple MENARD a bien maitrisé la situation pour bénéficier au mieux des avantages financiers de la députation – c’est Madame qui s’y est attelée- alors que Monsieur s’accrochait à la Mairie de Bézier si j’ai bon souvenir. Grand bien leur fasse mais que Ménard à présent ne joue pas la trahison de son camp !

Les commentaires sont fermés.