Le Pr Perronne bientôt interdit d’exercer la médecine ?

Par un communiqué de presse qu’il publie sur sa page Facebook ce jeudi 17 décembre, le professeur Christian Perronne annonce que Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris), lui a remis un arrêté mettant fin à ses fonctions de chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Raymond Poincaré de Garches.

https://www.francesoir.fr/societe-sante/le-pr-perronne-demis-de-sa-chefferie-de-service-la-chasse-aux-sorcieres-sintensifie

Le communiqué de presse de l’AP-HP en précise la raison : « Propos considérés comme indignes de la fonction qu’il exerce ».

https://www.aphp.fr/contenu/ap-hp-le-directeur-general-mis-fin-aux-fonctions-de-chef-de-service-des-maladies

L’avocat du professeur, maître Thomas Benages, déclare que « le professeur Perronne va déposer très rapidement un recours contre cette décision auprès du tribunal administratif de Paris ».

Quant au professeur, il déclare : « Que les malades soient rassurés, je compte continuer d’exercer afin de [les] soigner, ma préoccupation première. »

Pas sûr qu’il puisse continuer bien longtemps à soigner ses malades… Le communiqué de l’AP-HP susnommé, dans lequel on peut lire :

« Après que la commission médicale de l’établissement s’est prononcée par une motion votée le 1er décembre dernier qui a condamné des attaques ad hominem proférées publiquement à l’encontre d’un confrère, l’AP-HP a décidé de déposer une plainte auprès du Conseil départemental de l’Ordre des médecins. »

laisse en effet planer l’ombre d’une radiation possible de Christian Perronne de l’Ordre des médecins, une institution, rappelons-le, créée sous le régime de Vichy – loi du 7 octobre 1940.

Pour un médecin, une radiation de l’Ordre est l’équivalent d’un « Berufsverbot », une interdiction d’exercer sous peine de lourdes condamnations. C’est aussi la certitude pour le pouvoir que les médias aux ordres éviteront soigneusement, à l’avenir, de donner la parole à celui par qui le scandale est arrivé. La « mort clinique sociale » se doublerait donc d’une « mort clinique médiatique ».

Ainsi, depuis la décision de radiation prise à son encontre en 2016 par le Conseil régional de l’Ordre des médecins du Languedoc-Roussillon, plus personne n’a revu le professeur Henri Joyeux sur les « gros » médias. Ce n’est un secret pour personne : ses positions critiques au sujet des vaccins n’étaient pas du goût des grands laboratoires pharmaceutiques. De là à penser que la décision de radiation qui a frappé le professeur Joyeux ait pu être pilotée par Big Pharma, il n’y a qu’un pas que nous nous garderons bien évidemment de franchir.

Remarquons que les médias aux ordres « tricardent » le Pr Joyeux bien que l’affaire de sa radiation soit encore pendante, la chambre disciplinaire nationale d’appel de l’Ordre ayant en effet annulé en 2018 la décision du Conseil régional de l’Ordre « au nom de la liberté d’expression », le Conseil d’État ayant à son tour – vraisemblablement sur pression du pouvoir – cassé cette annulation le 24 juillet 2019, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle comparution de l’intéressé…

Les propos des professeurs Christian Perronne, Louis Fouché, Didier Raoult, Jean-Bernard Fourtillan, Luc Montagnier, et bien d’autres, scandalisent la bien-pensance médiatico-politique ? Mais, comme le fait fort justement remarquer François Asselineau sur Tweeter : « Bill Gates n’est ni élu ni médecin ni voyant. Pourquoi l’interroge-t-on ? Pourquoi ce qu’il annonce ressemble aux décisions de Castex ? »

https://twitter.com/UPR_Asselineau/status/1338919489832935431

Le scandale, ce ne sont pas les propos des uns et des autres, c’est que tout débat contradictoire est désormais interdit et censuré en France. C’est vrai dans le domaine de la médecine – du moins de la médecine instrumentalisée par les élites mondialistes -, c’est aussi vrai dans certains domaines historiques que j’éviterai de préciser afin de ne pas effrayer inutilement les petits enfants qui pourraient me lire.

Sur cette chaîne de la réinfosphère :

https://www.youtube.com/watch?v=rudPyvEquJU

les deux réalisateurs du documentaire Hold-Up, Pierre Barnérias et Christophe Cossé, ont récemment demandé qu’un média mainstream leur offre la possibilité d’un débat public, en direct, contradictoire et loyal. Gageons que cette requête, légitime en démocratie, ne se perde dans les sables du « sanitairement correct ». La population, placée en état d’hébétude mentale covidienne par le pouvoir et ses courroies de transmission médiatiques, n’en descendra pas pour autant dans la rue…

L’expression « dictature sanitaire » est parfaitement adaptée à la situation que connaît notre pays. Et le mot « dictature », isolé, devient de plus en plus une réalité. Mélenchon peut jubiler : l’URSS est décidément très tendance en cette fin de premier quinquennat macronien…

Henri Dubost

image_pdfimage_print

15 Commentaires

  1. Notez l’absence totale de prise de position anti « vaccin » Covid de Marine et Marion Le Pen. Silence aussi assourdissant du RN et de la directrice de l’ISSEP en mal de financement quant à un soutien aux Pr Perronne, Montagnier… Florian Philippot est le seul à combattre courageusement l’oligarchie au quotidien et à organiser des rassemblements de Les Patriotes, ouverts à tous, contre la dictature sanitaire de Macron.

    • copier collé, vous n’avez pas d’autre pensée par jour ?
      foutez la paix à marion qui n’est pas médecin mais trop intelligente et dynamique pour certains

      • Vous avez raison (perdue ?) laissez faire….
        Mais, de temps en temps retournez-vous, et appréciez où en est LA FRANCE, en chantier de destruction depuis près de 50 ans !…

  2. Suspendons ce conseil de l’ordre . Quel autre travailleur est jugé par ses pairs , en dehors de toute action judiciaire ?

  3. J’espère qu’une mobilisation de grande ampleur se mettra en place pour prendre fait et cause de cet homme admirable à bien des égards. Quand à l’autre nabot bigleux ex camelot devenu soldat à la botte de l’Elysée il faut qu’il sache bien que tôt ou tard le vent tourne..

  4. Galilée ? Encore ? « Et pourtant elle tourne » ! Il a failli la mort et s’est rétracté…
    Le Pape Macron en a décidé ainsi….
    L’inquisition est de retour.

  5. L’Ordre des Médecins, ce ne sont pas ces fils de putes qui au début des années 40 dénonçaient aux nazis les médecins juifs en France ???

Les commentaires sont fermés.