Le préfet Boucault traîne Josiane Filio au tribunal : elle a osé le qualifier d’incompétent

Publié le 30 janvier 2014 - par - 3 542 vues
Share

PREFET-DE-PARIS-Bernard-BOUCAULTDans la France de Hollande-Valls-Taubira, on croyait avoir tout vu. Erreur ! Une nouvelle étape est franchie. Josiane Filio, dangereuse retraitée de 67 ans, est convoquée au tribunal correctionnel, le 9 avril prochain, à Carcassonne, suite à une plainte du préfet Boucault, instruite par un vice-procureur de la République.

Le crime de Josiane : avoir commis cet article, où il lui est reproché d’avoir qualifié notre vaillant préfet de police de Paris « d’incompétent ». Rappelons que cet article a été écrit au lendemain de l’interdiction de la manifestation pour la défense de la liberté d’expression, organisée par Riposte Laïque le 14 septembre dernier.

http://ripostelaique.com/lincompetent-bernard-boucault-est-il-au-service-de-la-republique-ou-du-parti-socialiste.html

Nous portons à la connaissance de nos lecteurs la convocation de Josiane… Selon les articles 30 et 31 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, elle risque jusqu’à 45.000 euros d’amende !

josianeconvoc

Rappelons que le 13 mai 2013, au lendemain des violences du Trocadéro, Jean-François Copé et l’UMP réclamaient la démission du préfet Boucault, avec des mots autrement plus durs que ceux de Josiane : « de l’amateurisme » « il a failli à sa mission« , « faillite dans l’aptitude au commandement« , « Je ne vois pas comment le préfet de police peut être maintenu dans ses fonctions« .

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/psg-cope-reclame-la-demission-du-prefet-apres-les-violences-au-trocadero_1248529.html

A notre connaissance, Copé n’a jamais eu à subir, contrairement à Josiane, un interrogatoire dans un commissariat, et ne sera pas convoqué au tribunal correctionnel. Courageux, mais pas téméraire, le camarade préfet de police de Paris !

Paul Le Poulpe

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.