Le préfet Lallement a vu plein de pancartes antisémites à Paris !

Le très sympathique préfet Lallement a dénoncé immédiatement toutes les pancartes antisémites dans les défilés de Paris. C’est un homme efficace qui sait aller à l’essentiel. Il nous l’a prouvé avec les Gilets jaunes…

J’ignore combien il y avait de panneaux car je ne manifeste jamais contre notre Président bien aimé.

En fait, je ne comprends pas bien cette histoire… Le si mignon Manu n’est pas juif, il a même été catho dans sa jeunesse, puisque baptisé ado. Les vaccins n’ont de religion que l’argent. Ils sont veau d’or. Je croyais le Covid19 Chinois. Serait-il juif chinois ?

Il paraît qu’ils sont actuellement six cents et vivent à Kaifeng, très loin de Wuhan.

Peut-être que les manifestants brandissant des pancartes antisémites veulent nous prévenir que le Covid ne vient pas de la province du Huan mais du Henan?

A défaut, ils se trompent de manifestation ou ils sont absolument stupides.

Quel est l’intérêt de brandir des pancartes antisémites dans une manifestation contre un QR Code ? Enerver le préfet ? Choquer le grand rabbin Khorsia ?

Il se pourrait aussi qu’il s’agisse de faux manifestants venus pour donner une mauvaise image de la manif, sait-on jamais… des macronistes fervents,  courageux et audacieux.

Ce que je trouve beaucoup plus grave,  c’est cette multitude de panneaux, haineux et inconvenants, contre Macron et tous ces slogans injustes à son encontre ! J’espère que tous les préfets de France en ont fait dresser la liste précise et ont porté plainte. Certes, Alexandre Rochatte, préfet de Guadeloupe, est très occupé à gérer le catastrophisme qu’il a instauré, cependant, il doit absolument répertorier tous les propos indignes tenus contre notre Manu national et international.

https://ripostelaique.com/guadeloupe-hommage-au-prefet-rochatte.html

Emmanuel nous faut pleinement profiter de ses largesses et de ses mesures bienveillantes. En mai 2022, nous pourrions le perdre. Je n’invente rien, c’est lui qui l’a dit, le 4 décembre 2020, dans une interview à Brut: «Parce que les circonstances l’exigeront» (…) «peut-être que je devrai faire des choses dures dans la dernière année (…), qui rendront impossible le fait que je sois candidat» (à 2h23).

Plus de sept mois auparavant, il savait déjà qu’il serait obligé de prendre des mesures imprévues le 12 juillet. 2021…

En une semaine, il nous a métamorphosé le code du Travail, le code de la Santé, dans le plus grand respect de la Constitution, puis grâce au vaccin solidaire et à l’abonnement conséquent, après avoir banalisé les bienfaits de l’état d’urgence,  il nous a offert une liberté nouvelle: celle de circuler dans un pays covidiste,  rien qu’entre vrais citoyens, patriotes et altruistes, enfin bien protégés de “ceux qui ne sont rien”.

Manu, c’est vraiment un surdoué.

Et nous ne l’oublierons jamais!

Daphné Rigobert

 

 

image_pdfimage_print