1

Le prélèvement à la source, source de tous les maux…

En cette période d’été où tout le monde s’en foot, voilà du footage de gueule… 

Le Prélèvement à la source ou à la sourde oreille de l’Etat ?

Source de survie mineure de la dette, ou source  de viol du secret des familles au sein de l’entreprise ? 

Tout, ou presque, a été dit sur le sujet. 

« La France n’a pas de pétrole, mais elle a des idées », dit-on…

Elle en déborde, des plus saugrenues aux plus absurdes et surtout aux plus dangereuses et coûteuses.

Je veux parler des idées gouvernementales. Lois, normes, s’accumulent sans que rien ne soit supprimé. Pire ? L’Europe s’en mêle. Rien de nouveau sous le soleil depuis des années… 

Aimant être court, j’épargnerais les Lois scélérates votées en catimini en ces temps de Fooootball ! (Race, Fraternité, etc.). 

Comme le pétrole, elle dispose de peu de gaz… mais est championne du Monde des usines à gaz ! Création ex nihilo ?

Ainsi en est-il du prélèvement à la source.

Quelle motivation ? Faire rentrer au plus vite dans les caisses de l’Etat, sur l’instant, avec un an d’avance, un impôt payé par un modeste 42 % des contribuables. Simple problème de trésorerie, de peu de chose en vérité, qui construit une montagne d’ennuis qui accouchera d’une énorme souris

Souris? Sourions un peu !

Comme pour la TVA sur la consommation, Bercy délègue à des tiers la perception de l’impôt. Maintenant, le revenu !

Le prélèvement à la source ! Source de tous nos maux…

Le Privé devient l’auxiliaire  du Public. Le Con..tribuable devient percepteur ! Au risque de coûter des milliards en productivité alors que l’économie agonise.

Trésorerie de l’Etat ? Peanuts ! Les revenus n’augmentent plus et restent voisins d’année en année. Actualiser ? Pourquoi ?

Désorganisation des services comptables des entreprises et charges supplémentaires de gestion, s’il n’y en avait pas assez…

Effet psycho déplorable, après la CSG, attaque du pouvoir d’achat.

 Alors ? On me dira ! Quelle solution ?

 Evidente ! Sautant aux yeux !

 Le Prélèvement mensuel, il existe, a fait ses preuves, l’informatique est prête, pas de dépenses supplémentaires ! Il épargne les entreprises !

Rentrées fiscales voisines. Moins de paperasses ! Étalées sur l’année, un vrai bonheur !

Salaires et retraites mensuels amoindris, l’Etat en paiera le prix psycho…

« Arrêtons d’emmerder les Français » !

C’est le moment, c’est l’instant !

Mais Big Brother tisse sa toile.

 « Qu’importe la vie privée pourvu qu’on la connaisse » !

 Michel RONDEPIERRE