Le président du tribunal prostitue sa fille de 12 ans: 2 ans avec sursis !

 

On connaissait quelques cas croquignolesques comme ce juge d’Angoulème qui se masturbait à l’audience, sans se cacher. Non-lieu au prétexte d’une « absence de discernement et de contrôle.»

Ou ce vice-président de cour proche de la retraite, soupçonné d’abuser de petites filles sourdes et muettes. Acquitté faute de preuves.

Mais un président de tribunal, probablement influencé par la culture talibane, qui vend ou loue sa fille au plus offrant… C’est nouveau, mais pas étonnant puisque ça s’inscrit dans le projet d’islamisation de la société.

Savez-vous que moins de 2 % des affaires de viols aboutissent à une condamnation ? Alors pourquoi se priver ?

Le summum de l’ignominie atteint avec un juge apprenti proxénète de sa fille mineure

Le vice-président du tribunal de Dijon, père de trois enfants, avait proposé entre octobre 2019 et juin 2020, sur des sites libertins, d’avoir des relations sexuelles avec sa fille de 13 ans.

En fait 12 seulement au moment des faits. Un internaute parcourant les annonces d’un site de partouzes avait signalé qu’un homme proposait d’associer sa fille, âgée alors de 12 ans, à des ébats sexuels avec sa femme ! Magistrate elle aussi, on l’apprendra au cours de la procédure.

Pour mieux aguicher le chaland, il présentait des photos de la gamine en petite tenue. Vous êtes révulsés à cette idée ? Apparemment, les juges modernes, plus cool que vous, ne partagent ni votre dégoût ni votre indignation !

En première instance, le tribunal correctionnel de Besançon a condamné cet homme de 57 ans à deux ans de prison, dont un ferme avec bracelet à la maison, pour « instigation à la corruption de mineure non suivie d’effet » et pour « instigation à commettre un viol et une agression sexuelle sur mineure non suivie d’effet ».

Trouvant sans doute la condamnation excessive, sinon injuste, le juge viré de la magistrature (tout de même !) mais sans perdre son droit à pension, a interjeté appel.

Après tout pourquoi se gêner quand on a un pouvoir illimité et qu’on ne doit rendre de comptes à personne ?

Dans son arrêt rendu jeudi dernier, la cour d’appel a reconnu ce président de tribunal coupable d’incitation à la débauche avec sa propre fille mineure, mais a écarté l’incrimination beaucoup plus grave d’« instigation à commettre un viol et une agression sexuelle sur mineure non suivie d’effet ».

À quoi servent sept années d’études juridiques au minimum (maîtrise et ENM) et des années de pratique, si les juges du juge ignorent qu’en France, selon l’art 121-5 du code pénal : « La tentative est constituée dès lors que, manifestée par un commencement d’exécution, elle n’a été suspendue ou n’a manqué son effet qu’en raison de circonstances indépendantes de la volonté de son auteur. »

En l’occurrence, la proposition sur un site dédié à ces pratiques est bien un commencement d’exécution. Et s’il n’y a pas eu les suites fâcheuses qu’on pouvait craindre, ce n’est pas parce que le juge pédophile incestueux y a renoncé de sa propre initiative.

Or l’auteur d’une tentative de crime est punissable des mêmes sanctions que l’auteur (art 121 – 4 code pénal).

La raison de cet étrange complaisance reposerait sur une argutie

La qualification pénale. Pour une virgule de travers. C’est ce qu’on allègue généralement quand on ne peut pas se retrancher derrière la prescription ou le vice de forme lorsqu’on veut faire une fleur aux amis politiques (ou professionnels en l’occurrence).

La peine de ce père indigne a été ramenée à deux ans entièrement avec sursis, avec obligation de soins. Son épouse, également magistrate (!) a plaidé l’ignorance de ces faits. Mise hors de cause à l’issue de sa garde à vue, elle n’a pas été poursuivie.

Last but not least, ce juge indigne a osé contester devant le Conseil d’État sa révocation du corps des magistrats. Il a été débouté. Encore heureux !

Mais c’est révélateur de l’arrogance et de l’impunité de ces juges qui font traîner les affaires, égarent les dossiers, emprisonnent sans preuves les vrais Français et relaxent au bénéfice du doute les spécimens d’espèces protégées, même quand les preuves sont flagrantes.

Les mêmes qui trouvent toutes les excuses aux violeurs exotiques mais condamnent Zemmour et ceux qui fustigent ces criminels importés. Et prononcent des verdicts politiques véritables règlements de comptes staliniens contre les patriotes identitaires.

Petit traité de jurisprudence à l’attention des béotiens

Ces pratiques de justice à géométrie variable ont lieu partout dans les démocrassouilles lorsque des juges rouges font la loi.

L’exemple récent le plus fameux (je dirais fumeux) concerne le repris de justesse Lula da Silva. Condamné à douze ans de prison pour diverses malversations, corruptions et blanchiment d’argent dans l’exercice de ses fonctions (affaire Pétrobras), un bon juge a annulé sa peine pour « vice de forme ».

Redevenu éligible, ce « grand honnête homme» (sic) s’est représenté contre Bolsonaro, avec le soutien sans faille de tous les médias menteurs, de tous les sondeurs truqueurs, et de toutes les crapules mondialistes. Dont beaucoup sont des pédophiles notoires.

Il n’y a pas qu’au Brésil. Le sort des juges en 1944 est une bonne illustration des pratiques de ce corps. Tous sauf un avaient prêté serment à Pétain. Aucun n’a été condamné. Mais ils ont su retourner leur veste quand il le fallait.

Avant le 6 juin 44, il condamnaient et envoyaient à la mort les Résistants sur ordre de la milice ou de la Gestapo.

Après le 6 juin, quand ils ont compris que le vent tournait, ils ont laissé traîner les dossiers épineux jusqu’aux vacances judiciaires.

De retour en septembre, quand il apparut que les jours de domination des Boches étaient comptés, ils ont condamné et envoyé à la mort les miliciens et les gestapistes qui leur tombaient sous la main, sur ordre des Résistants. Authentiques ou non d’ailleurs.

Pour finir, imaginons un cas d’étude pour études de droit tordu en France :

Quatre clochards avinés se disputent la meilleure place sous un pont pour s’abriter de la pluie et pouvoir cuver tranquille. Une altercation les oppose. Le ton monte, et l’un d’eux dans un mouvement de colère fracasse une bouteille vide (heureusement !) sur la tête d’un de ses commensaux et le tue.

Ces quatre individus représentent assez bien la nouvelle France. Il y a là Marcel, français d’appellation d’origine contrôlée, Joao fils de portugais né en France, N’Boulou immigré en règle fraîchement naturalisé, peut-être un futur ministre, et Mohammed, clandestin.

Mohammed tue n’importe lequel des trois autres. C’est un regrettable accident. Bien involontaire. Rappel à la loi et relaxe max.

N’Boulou tue Marcel ou Joao. La qualification idoine sera coups et blessures entraînant la mort sans intention de la donner. Sursis.

Par contre s’il tue Mohammed, une année à l’ombre et une interdiction de séjour dans la département seront requis pour éviter des émeutes.

Joao tue N’Boulou ou Mohammed. C’est forcément une exaction xénophobe. Avec des relents de racisme, diront-ils à la télé. Il en prend pour cinq ans. Minimum.

S’il a fracassé Marcel, deux ans de prison pour mise en danger de la vie d’autrui.

Marcel tue Joao, c’est un crime de haine et de xénophobie. Cinq ans minimum.

Il explose N’Boulou ou Mohammed. Alors là, c’est très grave. C’est un abominable crime raciste qui nous renvoie aux heures les plus sombres de notre histoire. Le minimum sera de dix ans de prison (vingt de cabane seraient mieux) où les coreligionnaires du défunt en feront leur souffre-douleur et leur esclave sexuel.

Les Français de souche et assimilés doivent apprendre de gré ou de force les nouvelles hiérarchies sociales. La justice est là pour les remettre sur la bonne voie.

Christian Navis

Climats sous influence (climatorealist.blogspot.com)

Lire également :

https://ripostelaique.com/enquete-sur-le-juge-pedophile-comment-nous-avons-demasque-olivier-bailly.html

image_pdfimage_print
33

59 Commentaires

  1. Qu’attendez-vous de ces juges ? Des décisions intègres, strictement conformes au droit et à la jurisprudence ? Ces gens sont majoritairement issus de la grande bourgeoisie d’affaires et de robe (ex-noblesse de … requalifiée depuis la Révolution mais toujours là) conservatrice, toujours en phase avec le pouvoir quel qu’il soit, tremblante pour ses privilèges que ses petits rejetons ont pour tache de protéger. En conséquence, décision conforme … affaire suivante !

  2. osez faire appel, et demander sa réintégration ! on se pince pour y croire ! cet energumène qui « rendait la justice » (on en tremble! ) bénéficie d’un appel clément alors que n’importe quel citoyen (surtout s’il est de droite) serait plus que laminé par la justice s’il comparaissait pour des faits aussi graves – fait aggravant : sa femme est dans « l’affaire » : qu’en est t’il du devenir de cette jeune enfant dont la « maltraitance » est plus qu’avérée ?

      • Oui, macron et un mafieux et ceux qui l’entourent des mafioso; Suivez les vidéos de Fabrice DI VIZIO juste pour avoir des infos;

  3. Ch’ti français,
    Le seul fait que cette caricature soit sujette à méprise montre que c’est une faute de l’avoir utilisée. J’ignore quel zemmouriste l’a voulue et pourquoi elle reste en ligne, mais cette provocation anti Droite Républicaine est indigne.
    Elle fait « oublier » la djustice du mur et ce juge de 55 ans qui proposait sur internet « de déniaiser sa fille de 12 ans, de s’y prendre à plusieurs pour la forcer, l’humilier, et pour finir, de la placer dans un réseau de pédophiles. » (CF extrait de l’Obs, 17 février 2022)
    Ces « magistrats » n’ont de comptes à rendre à personne, et surtout pas aux Citoyens qu’ils méprisent!
    La judiciarisation de la société, confiée par macron à ce 3ème pouvoir est une forfaoiture.

    • Curiosus, et en plus Macron vient d’augmenter ces juges de 1000€, leurs salaires étant de 4700€ (source france info) c’est vrai pour la caricature, ils auraient pu s’abstenir, certains jouent sur l’ambigüité. Bonne soirée.

    • Vous avez adopté inconsciemment les réactions pavloviennes des islamo gauchistes : L’interprétation de n’importe quel propos ou image comme une agression renforçant vos obsessions, et bien sûr l’exigence de cenSSure de tout ce qui vous contrarie.
      Essayez de vous libérer les méninges de cette emprise, vous vous sentirez mieux après !

  4. la haute délinquance abjecte en col d’hermine : rien d’étonnant venant d’une justice dévoyée depuis longtemps, elle même issue d’une école de la magistrature haut lieu du gauchisme déconstruit qui aurait dû être réorganisée depuis longtemps si l’on était encore dans un pays équilibré

    • Les pouvoirs publics, y compris ceux de la droite courbe manipulés par la gauche, ont repris à leur compte une consigne de Lénine : Transformez le droit et éduquez les juges afin que toute forme d’opposition soit condamnée.

  5. Etant donné que ce triste sire a une fonction qui implique de donner l’exemple, il devrait être jugé avec plus de fermeté, ici c’est tout le contraire. La France se pend par les pieds, le résultat est le même, mais l’agonie est plus lente.

  6. Olivier BAILLY, c’est ça ? il faut qu’il pète la honte, que son nom soit partoyt placardé dans sa ville !!!

    • Pour éviter des poursuites judiciaires à RL.
      Le procès et le jugement ayant été rendus à huis clos, qui plus est dans une affaire de mœurs, on n’a pas le droit de publier le nom des protagonistes.
      Mais on peut donner assez d’éléments factuels permettant de cibler la vile ordure, dans la mesure où ils sont déjà sortis au compte-gouttes sur certains médias.

  7. Normal que la profession soutienne ce gugusse, comme dirait Michel Audiard « Entre ordures on ne va pas se faire d’ombre »

  8. Cet étron est un futur ministre ? Il a toutes les « compétences » pour faire de la politique, il ira loin.

  9. En son temps il y a eu les ballets rose et bleu. Plus on monte haut dans ces milieux plus on navigue à vue dans une mer de purin !

    • Les victimes essaient de s’organiser, mais les franc macs sont assez puissants pour faire virer un procureur comme Montgolfier qui s’intéressait de trop près à leurs magouilles à Nice. Alors, le commun des mortels…
      http://victime-ripou.com/

      • Les franc macs peut être.. Mais surtout l’UE !
        Tout vient de la cour Européenne des droits de l’Homme dont le droit est complètement perverti au service du N.O.M. Les juges n’ont en France aucune marge de manoeuvre. Ils sont obligés de suivre la jurisprudence Européenne.

  10. C’est fascinant comme depuis des années « l’annulation de peine pour vice de forme » est devenue un argument juridique. Plusieurs criminels, assassins et violeurs récidivistes, ont été remis en liberté en s’appuyant sur cet argument.
    L’émission « non élucidé » a diffusé un numéro concernant un violeur multirécidiviste remis en liberté car la juge s’était appuyée volontairement sur une loi DONT le décret n’avait pas encore été publié. Donc, motif de cassation de l’arrêt. Interviewée lors du document, elle a répondu qu’elle le savait en le faisant et qu’elle l’a fait plusieurs fois. Les femmes juges sont parmi les pires.

  11. Les Citoyens Laïcs et Républicains réclament des excuses.
    Qui est le macrono-collabo de la rédaction qui a osé coller VOLONTAIREMENT cette caricature de M Lepen, la blonde, borgne comme son père, montrés bafouant le droit pour un peu de fric?
    C’est devenu çà, RL! On peut se tromper de combat, mais à ce point c’est du délire zemmourien!

    • Curiosus, je n’avais pas fais attention, êtes vous sûr que ce soit une caricature de Marine? Car cela prête à interprétation, Marine n’a rien à voir avec la justice. Si vos affirmations sont justes, alors oui,c’est inadmissible.

  12. 2 ans avec sursis, autrement dit rien. On pense qu’il pourra sûrement reprendre son métier, comme si de rien n’était. Pas de vagues.
    C’est vraiment la justice à 2 vitesses. La justice est corrompue jusqu’à la moelle.

    • Il a été radié de la magistrature, tout en gardant ses droits à pension de retraite, et comme il doit disposer d’un joli carnet d’adresses, dans le monde politique et judiciaire, il est possible que de grosses sociétés lui offrent un job juteux dans leur service juridique.

      • « Il a été radié de la magistrature »…vu la peine, je ne serais pas surpris s’il était réintégré discrètement dans les temps à venir….

  13. Mais que faites vous de la fraternité entre frangins et frangines de la lumière bande d’ingrats ( pas celle de chez Enedis ou Engie , va y avoir des coupures dans peu de temps) ? Vous les sans dents faites ce que l’on vous dit , mais ne vous occupez surtout pas de nos combines entre potes qui se tiennent par la barbichette et le premier qui rira aura ……Selon que vous serez……….ou misérables , les cours ……Jean de la Fontaine.Sans compter tout ce que ces fraternels dissimulent au Peuple.Volez un orange vous les sans dents et là pas pareil.

  14. Pauvre famille!! Espérons que cette petite fille ait une thérapie rapidement, qu’elle aille au bout de son travail psychologique, et qu’ensuite elle trouve l’homme de sa vie.
    Thérapie pour ses frères et la mère également.

  15. Excellent M. Navis. Vous avez fort bien résumé la « justice » française.
    Le pire est le détournement procédurale du droit au séjour des étrangers sur notre territoire.
    A toute personne sensée, il semble normale de dire qu’une personne n’ayant pas de passeport dûment visé par un tampon indiquant la date d’entrée dans le pays est en situation illégale et bien non ! Grâce à nos députés et aux jurisprudences créées par les juges et avocats, C’est beaucoup plus compliqué !
    J’ai vu une procédure cassée pour avoir utilisée un policier d’origine portugaise pour notifier une GAV à un brésilien.
    Alors que tous les jours les policiers français notifient des GAV en francais sans interprète.
    Les juges, sont des collabos de l’invasion.

    • c’est l’UE qui en décide. C’est la Jurisprudence de l’UE que nos magistrats suivent et rien d’autre; Tan qu’on n’a pas compris ça on n’a rien compris .

  16. J’ai du mal à croire que la mère n’avait rien vu, que sa fille ne lui disait rien.
    Dehors et sans retraite. On ne va tout de même entretenir ce type là !
    Il faut sortir la jeune fille de cette ambiance malsaine. A l’Ase comme tant d’autres malheureux.

  17. les juges se protègent entre eux! les gueux doivent obéir, bosser et payer des impots mais surtout la fermer

  18. Brigitte Macron, née Jean-Michel Henri Trogneux, aurait usurpé le prénom de sa petite sœur Brigitte décédée en 1961.
    De part la loi, il est interdit d’usurper l’identité d’une personne décédée, que sa mort ait été déclarée ou pas.

    De dos c’est indiscutablement un homme
    https://mobile.twitter.com/RaffiSteph/status/1576315467207434245
    https://mobile.twitter.com/eliebre83/status/1573646331859673089
    #AlstomGate
    #BenallaGate
    #PfizerGate
    #RotschildGate
    #JeanMichelTrogneuxGate
    #UbertGate
    #McKinseyGate

  19. Bravo Christian….j’ai bien aimé l’exemple pris pour ton « hypothèse d’école »..! (LOL)
    N’empêche qu’heureusement que tu es là pour dénoncer ce genre de scandale, car on ne peut pas dire que cette affaire ignoble ait beaucoup intéressé le Landerneau ni que les « merdias » en aient beaucoup parlé !

    • Pas de chance, ses complices évitent la case prison.
      Mais bon, il peut se racheter en appel. Sinon obtenir la grâce de macrounette, entre pervers on est solidaires.
      Au pire, si le Yéti ne trouve pas un vice de forme, Pessiot sera dehors avant 2 ans pour raisons de santé, vu son âge.

  20. c’est normal,ces gens la font ce qu’ils veulent et se protégent les uns des autres.

    • Dans tous les métiers, il y a des brebis galeuses.
      Mais en général, la profession les condamne et prend ses distances.
      Les magistrats, parce qu’ils n’ont de comptes à rendre à personne, minimisent les faits commis par leurs collègues, et leur trouvent toutes les excuses.
      Et les politicards et les journaleux qui traînent beaucoup de casseroles, préfèrent la boucler pour éviter des représailles, le jour où ils seront convoqués par la justice.

  21. C est une plaisanterie je présume? Ça me donne la nausée. Vous avez gâché ma soirée, Christian.

    • Si cela peut vous consoler, Alain, sachez que pour cet immonde déchet inhumain, la sanction sera très lourde dans l’au-delà !

      « Ceux qui portent atteinte aux enfants… il vaudrait mieux pour eux qu’ils soient jetés dans la mer avec une pierre attachée au cou »…

      Avertissement sans frais du Christ lui-même, dans l’évangile selon St Mathieu.

      • « …Mais quiconque scandalise un de ces petits qui croient en moi… »(Mathieu 19/6)….uniquement ceux  » qui croient en moi » !

        • Tout enfant croit en Dieu.
          Sinon, « le Ciel » ne leur appartiendrait pas !

          Ils aiment que ce qui est Vrai et Juste.
          Ils détestent (comme leur Père dans les Cieux), le mensonge.
          Ils sont tout sauf homicides.
          Ils ne comprennent ni ne pratiquent l’impureté.

          • François, alors dites à votre Dieu de venir les sauver, car pour un pere qui soit disant aime ses enfants, il est peu efficace, c’est le même qui demandait à Abraham de sacrifier son fils pour prouver qu’il aimait mieux ce fantôme sanguinaire que son enfant. Voila le résultat de 20 siecles de croyances dégénérées.

            • Nous avons fait le choix de connaître la différence entre le bien et le mal, à ce titre nous sommes responsables de choisir le bien ou le mal. Dieu n’a pas inventé la bombe atomique, la pollution, l’eugénisme, l’homme augmenté, c’est l’homme qui l’a fait.

              • Tiens c’est marrant, un coup c’est l’homme, un coup c’est dieu. Pas la peine d’être croyant pour être certain que ce connard se croyait à l’abri et dans les faits il n’avait pas tort. La sanction est ridicule. Je suppose qu’un petit arrangement à eu lieu il doit bien connaître qqes collègues qui ne sont pas clairs et il a du leur faire comprendre qu’il les tenait. Des juges qui jugent un juge…quelle farce. Ils sont tous cul et chemise là dedans. Et quasi inattaquables. Vive notre république bananiere. Par contre de grâce, foutez la paix à dieu, dans un sens où un autre. Les hommes d’église en matière de pédophilie hein…bon, ok. Et pourtant ils sont croyants. Alors stop. Ca n’a rien à voir. Et à ce compte là alors l’inaction de Dieu vaut caution.

                • « les hommes d’église en matière de pédophilie »: tu le dis toi même ils sont soumis à une église, pas à Dieu. L’église est une construction humaine. Il est bon d’obéir à Dieu avant d’obéir aux hommes, s’ils l’avaient fait ces horreurs n’auraient jamais existé.

            • Je peux comprendre votre réaction, le Ch’ti… mais perso en tant que croyant (catho), je crois que Dieu n’est pas un magicien qui pourrait éviter les crimes, les guerres, les catastrophes, les naufrages etc… simplement en claquant les doigts !

              Je crois aussi qu’il nous a créé entièrement libres, d’âme, de cœur et d’esprit, et libres de disposer de notre corps comme on veut… à chacun de nous de faire usage de cette liberté !

              Maltraiter physiquement et sexuellement un enfant est pour moi peut-être le crime le plus grave, et si je suis partisan de la peine de mort pour les violeurs et les tortionnaires, ce n’est pas seulement pour le droit de la société de se débarrasser d’un monstre malfaisant, mais c’est aussi pour que le criminel, en perdant la vie par une exécution, puisse se racheter.

              • Je respecte vos croyances lee et je suis désolé si je vous ai choqué,concernant des sujets sensibles, je reconnais m’emporter facilement, mais il faut bien reconnaitre que ceux qui comptent sur la justice divine, font un pari risqué, votre solution a le mérite d’être bien plus efficace mais, à mon avis, la victime gagnerait plus a ce que le coupable vive afin de payer toute sa vie pour ses crimes. Certaines personnes au comble de la souffrance demandent de mettre fin a leurs calvaires et on leur refuse donc pourquoi faire ce « cadeau » a un criminel, une fois mort,il ne souffre plus et ne paye plus.

              • Pourtant Dieu dit « tu ne tueras point ». Mieux vaut une mise à l’écart de la société, d’un meurtrier jusqu’à la fin de ces jours, plutôt que d’enfreindre un commandement de Dieu.

          • « Tout enfant croit en Dieu. »si c’était le cas, le texte ne le préciserait pas explicitement…

  22. le but du jeu, bien compris, est que toute valeur humaine n’existe plus et que pour survivre il faudra tuer avant d’être tué.

    • C’est l’avis de la députée NUPES Danièle Bonobo qui nous invite à manger nos morts, comme dans son vrai pays.

Les commentaires sont fermés.