Le problème de BHL est qu’il croit sincèrement à ses conneries

Publié le 29 mars 2013 - par - 3 236 vues
Share

Qu’elle est délectable la gratitude d’un peuple libéré du « joug de la tyrannie » ! Comme elles sont émouvantes ces images d’archives où de jolies françaises montent dans les jeeps américaines, embrassant généreusement des soldats du Nouveau-Monde venus nous débarrasser de l’ogre nazi !

Mais tout ça, mon petit Bernard-Henri, ce n’est pas pour toi ! Tu as pourtant sauvé le peuple libyen[1] et ces ingrats t’ont empêché de parader à Tripoli pour recevoir les acclamations et les bisous de libyennes qui viennent de recouvrer, grâce à ta pugnacité, la liberté d’être encore plus enchaînées que sous le règne de Kadhafi !

BHLTon copain Nicolas a donc été convié aux commémorations de la victoire des rebelles sur les armées du raïs sans toi qui, encore dans le déni, a prétexté d’autres occupations pour ne surtout pas admettre que tu t’es trompé et que tes opprimés sont en fait de foutus fanatiques. Et pourquoi n’as-tu pas été invité au juste ? Oh, rien de grave, juste parce que tu es juif, et, en Libye, être juif c’est un crime. Ça ne t’évoque rien ? Moi, si, mais je vois le mal partout, je te l’accorde !

Mon pauvre Bernard-Henri, des fois je me demande si tu comprends les causes que tu défends. Tu aides les antisémites les plus convaincus de cette planète, tu leur livres des armes, tu écris sur eux des dithyrambes au nom d’un humanisme dont ils n’ont cure, et tu accables tous ceux qui pointent le danger, malgré les faits qui devraient te titiller les narines comme une pincée de poivre !

Laisse-moi quand-même t’expliquer : l’islam régit la vie d’un homme[2] jusque dans ses rêves. Comment, armé de cet ethnocentrisme exalté dont René Marchand nous a récemment démontré les effets dévastateurs, peux-tu imaginer que les musulmans veulent être libres ? La liberté, c’est ne pas être sous la dépendance absolue de quelqu’un (suivant la définition du Robert). Les musulmans ne veulent pas de ça : ils veulent être pris en charge et vivre mécaniquement, sans avoir de choix à faire sinon celui de se soumettre à leur Dieu. Tes Bosniaques, Kosovars, Libyens, Syriens ne sont pas programmés pour la démocratie.

Hélas, tu y crois sincèrement à tes conneries ! On pourrait penser (toujours avec le même mauvais esprit !) que le pétrole n’était pas étranger à la décision des autorités françaises d’intervenir en Libye. Mais ta décision à toi était purement altruiste, ou masochique, qui sait ? Quant aux conséquences de tes actes, t’interroges-tu, j’en doute.

Allez Bernard-Henri, je te laisse à tes vieilles lunes et prie de toutes mes forces le Dieu d’Abraham pour qu’il épargne à un pauvre type juif d’être buté avec sa femme et ses enfants par une bombe en provenance des arsenaux libyens qui, je te le rappelle, tuent en ce moment des soldats français au Mali…

Charles Demassieux


[1] Vous             aurez remarqué comme je suis poli : je n’écris pas « horde fanatique », comme légitimement on pourrait le penser en consultant cette vidéo :

 [2] Afin de m’éviter le délit de blasphème et ne pas avoir à payer une amende qui excéderait mon découvert autorisé, je préfère ne pas évoquer les femmes, ces créatures « non-pensantes » !

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.