Le procès d’Hidalgo contre Cassen-Ri7 : la traque contre les dissidents

Publié le 14 décembre 2019 - par - 12 commentaires - 760 vues

L’attentat contre Charlie Hebdo fut une attaque terroriste islamiste perpétrée contre le journal satirique Charlie Hebdo le 7 janvier 2015 à Paris…

Le lendemain, la France se réveille tétanisée. Encore abasourdie, elle rend un hommage national et unanime (ou presque) à ceux qui sont morts pour avoir osé caricaturer.

Jadis, nous étions l’irrévérence absolue, le pamphlet manifeste, la satire des insoumis, les gauloiseries délicieuses, le sarcasme assassin et l’ironie impitoyable…
Nous étions ces irrésistibles Français défiant frontalement l’ordre établi afin de lui imposer notre moquerie légendaire.
Nous étions Racine, Voltaire, Molière, Anatole France…

Aujourd’hui, soit 5 ans plus tard, celle qui défilait pompeusement, perfidement, la fière et impérieuse madame HIDALGO, en première ligne pour rendre hommage à ceux qui sont tombés sous les rafales des kalachs… assassine ceux qui osent désormais sa caricature (attaquée en justice).
Et nos magistrats, désormais intronisés “critiques d’art” délivreront leur approbation illégitime ou leur condamnation arbitraire.

(L’imposture n’a jamais supporté sa propre caricature, son reflet lui étant insupportable).

Nous étions des indomptables qui sommes devenus ce bétail sans âme, dont la seule perspective est l’abattoir.

#DjihadJudiciaire
#BOYADJIANFILMS2020

La traque judiciaire politique (#Mélanchon #LePen, etc…) de tous ceux qui contestent l’ordre établi s’accélère.
Les Procès des “penseurs, historiens, critiques” s’accumulent. (#Zemmour #Bensoussan etc…)
Les condamnations des dissidents de la pensée à de la prison sont désormais monnaie courante. (#Cassen, #Tasin, #Jallamion #RenaudCamus,…)
Les institutions sont dévoyées
Les corps intermédiaires gangrénés,
Les gouvernements vendus à des intérêts supérieurs…

Ne parlez plus de démocratie ! C’est fini.

Gérard Boyadjian

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Eva

Nous étions des indomptables qui sont devenus
un betail sans âme. Je pense ????

zéphyrin

c’est super, on censure peu, mais on traduit en justice beaucoup., et souvent les mêmes.
une opposition se doit d’être conforme à l’esprit de la majorité (à 23% il est bon de le rappeler)
banana, banana respublica

POLYEUCTE

“Etre ou ne pas Etre” !
Là est la question!
Celle de tout les jours…..

PAT050

On n’a pas attendu l’islamisation progressive des quartiers comme de la France pour dire lèche-babouches, cela fait des décennies, voir des siècles, que l’on emploie cette expression dans notre pays, sinon que la fiction a rejoint la réalité si l’on peut dire, et qu’aujourd’hui c’est perçu comme une atteinte à l’intégrité d’une population en particulier qui fait valoir sa confession au sein de la sphère publique en même temps que politique, ce qui est en soit scandaleux parce que dans le même temps on demande aux chrétiens de se faire discrets comme s’il s’agissait d’une tare que de croire en Jésus Christ, la preuve étant la désertification des églises jusqu’à leur destruction, pensant même à les réformer en mosquées.

PAT050

Le problème c’est que dans notre pays qui se dit Laïque l’islam est désormais une composante politique à part entière et que pour gagner le vote des musulmans il en est qui sont prêts à toutes les bassesses, aussi les chrétiens de manière large ferait bien d’y réfléchir 💭

PAT050

Le terme de lèche-babouches, au même titre que celui de lèche-cul, a toujours fait partie de notre langage, si je puis dire, pour être une expression couramment utilisée, désignant une personne qui pour préserver ses intérêts propres s’adonnerait à du fayotage, sinon que dans notre société actuelle cela est désormais perçu comme de l’islamophobie,voir du racisme, si bien que même cireur de pompes serait sujet à de la polémique, faisant référence aux cireurs de chaussures africains, comme tintin est raciste au fond, banania, et j’en passe, il faut désormais surveiller chacune de ses expressions, face à quoi c’est la terreur intellectuelle qui l’emporte. Aussi, je vais voter RN pour leur dire merde à tous ces cons, ,parce qu’il y en a marre doudou dis donc de ces procès en diffamation.

Boadicea

Il y a quelque chose de pourri au Royaume de France et quand on voit les paltoquets qui nous gouvernent aidés des media aux ordres je suis loin d’être optimiste.

Carter

La démocratie n’est pas finie, puisqu’elle n’a jamais commencé, pour la simple et bonne raison qu’elle n’a jamais existé. Du moins, oui elle a existé, en Grèce, au 5ème siècle avant JC.

patphil

qui peut encore douter de la “justice” à la française?
mussolini avait bien indiqué que la première mesure du fachisme était de baillonner l’adversaire, on y est , non?

lafronde

Bien oui la Démocratie, la République, la Nation c’est terminé en France. Nous sommes dans un régime liberticide dont le fonctionnement socialiste renforce le caractère colonial. Le citoyen est tenu de financer sa propre invasion-islamisation-conquête, que le régime lui interdit de dénoncer ! Tout ceci au nom d’une religion matérialiste : l’humanitarisme onusien. A ce contrat asymétrique – car appliqué dans la seule UE de l’ouest – tout a été sacrifié : les principes républicains de Liberté et d’Egalité en droits, devant la Loi et l’Administrations. L’Agora médiatique est réservée aux partisans du régime : exit la Démocratie. Faute de citoyens libres pour le défendre, le régime vend le pays. De quoi faire une insurrection patriotique ! C’est déjà arrivé en Europe, en France.

Aux Armes Citoyens

Tout patriote doit être occis par les collabos-immigrationnistes et mis hors d’état de nuire par la justice…
Tout patriote doit être considéré comme un sous-marin, un espion, etc…
Telle est la mentalité de ces aliénés qui nous gouvernent et nous jugent !

ANONYME

Oui tout à fait d’accord avec vous. Nous sommes en guerre, car le pouvoir nous fait la guerre, à nous de nous réveiller et de retrouver la maitrise de notre destinée de Français : Frexit remigration massive et annulation des condamnations de délit d’opinion et toutes les lois anti Français de France et juger tous les traitres qui ont cassé dépouillé notre pays.
Il y a du boulot, mais si nous voulons vivre chez nous en France, décemment et libres, nous n’avons pas le choix.

Lire Aussi