Le procureur Prêtre a menti pour protéger Macron

Après les propos foireux de la stagiaire LREM Sibeth Ndiaye : « J’assume parfaitement de mentir pour protéger le Président ! », Ismaël Halissat : « Le procureur de Nice a menti pour protéger Macron ! »

Affaire Legay : Jean-Michel Prêtre a reconnu avoir minimisé la blessure de la septuagénaire lors (de la répression) d’une manifestation des Gilets jaunes pour éviter d’embarrasser Macron. Le ministère de la Justice ne souhaite pas engager de procédure disciplinaire. Le procureur de la République de Nice a menti et l’explique d’une façon curieuse. C’est pour éviter d’embarrasser Macron que Jean-Michel Prêtre dit avoir dédouané les forces de l’ordre mises en cause pour la grave blessure à la tête de Geneviève Legay lors d’une charge de la police à Nice, le 23 mars. Cette justification a été livrée par le magistrat à sa hiérarchie, selon les informations du Monde, dont Libération a obtenu confirmation. Macron avait affirmé que la manifestante, qui participait à un rassemblement des Gilets jaunes, n’avait « pas été en contact avec les forces de l’ordre », quelques heures avant une conférence de presse du procureur. Cette même version erronée des faits avait alors été soutenue par Jean-Michel Prêtre, qui assurait qu’il n’y avait eu « aucun contact » entre Geneviève Legay et les policiers. Puis, confronté à la publication de nouvelles images de la scène par plusieurs médias, le magistrat avait été contraint de se dédire totalement et de confier l’enquête à un juge d’instruction.

Cette communication mensongère du procureur Jean-Michel Prêtre était d’autant plus surprenante que le magistrat était aux premières loges au moment de la charge. Le procureur était présent dans la salle de commandement, derrière les nombreux écrans de surveillance, comme l’avait révélé Mediapart. Jean-Michel Prêtre avait donc été témoin d’une part de l’action des policiers, mais aussi du refus des gendarmes d’utiliser la force face à la foule calme. Ces derniers avaient expliqué que cet ordre était « disproportionné« .

Complaisance ? Le procureur de la République de Nice Prêtre avait curieusement confié l’enquête à la commissaire divisionnaire Hélène Pedoya, compagne du commissaire Rabah Souchi, le responsable de la charge en question. Dans ce cadre, la Cour de cassation a décidé de délocaliser les investigations. L’enquête est maintenant pilotée par un juge d’instruction lyonnais. À la tête du parquet de Nice depuis février 2015, Jean-Michel Prêtre avait déjà fait preuve par le passé d’une complaisance certaine vis-à-vis des autorités. (!)

Ismaël Halissat : « Chargé des premières investigations sur le dispositif de sécurité le soir de l’attentat du 14 juillet 2016 sur la promenade des Anglais, le magistrat s’en était tenu au minimum, avant de classer son enquête sans suite. Aucune perquisition et aucun rapport d’intervention de la police ne figurait au dossier. De même, aucun des agents présents ce soir-là, à l’exception de la hiérarchie, n’avait été entendu ». Un étrange mélange des genres : en juillet 2017, après avoir clôturé l’enquête, le magistrat avait été décoré par Beauvau de la médaille de la sécurité intérieure, échelon or, « une promotion exceptionnelle liée à l’attentat« .

« Entendu par le procureur général de la cour d’appel d’Aix-en-Provence, Robert Gelli, J.-M. Prêtre a déclaré qu’il avait dédouané les policiers pour éviter « des divergences trop importantes » entre sa version et celle de Macron. « Je n’y ai pas cru, c’est lunaire de dire un truc pareil », dit un magistrat proche du dossier.

« Nous avons estimé qu’il n’y avait pas lieu à poursuites disciplinaires« , dit à Libération le ministère de la Justice. La chancellerie estime que « les propos tenus dans le cadre de son audition ne concernent que lui » et qu’il « décide souverainement de la communication qu’il souhaite mener dans chaque affaire« . Le Syndicat de la magistrature (SM), classé à (l’ultra) gauche, a dénoncé  « l’hypocrisie de cette position, alors que le statut du parquet et la pratique du pouvoir sont délibérément conçus afin d’encourager, sous la surface de garanties d’indépendance formelles, une allégeance spontanée des procureurs envers l’exécutif« . « Ce procureur est le symbole malsain de la dépendance de la justice à l’exécutif« , tacle l’avocat de la militante d’Attac, Arié Alimi.

Après l’absence de sanction pour Benalla, le protégé de Macron, Étienne Girard, Marianne interroge : « La mutation du procureur de Nice est-elle vraiment une sanction ? » Après son mensonge, le procureur de Nice Jean-Michel Prêtre écope d’une mutation à la cour d’appel de Lyon. Selon Libération de ce mardi 6 août, le magistrat Jean-Michel Prêtre file à Lyon, où il deviendra avocat général près la cour d’appel !

Cette promotion ne constitue pas une sanction disciplinaire. Il était difficile pour Jean-Michel Prêtre de rester en place après sa déclaration mensongère dans l’affaire Geneviève Legay. Aussi, cette exfiltration (est une promotion qui) n’a pas valeur de sanction, explique un magistrat, interrogé par Marianne.

Contacté par Marianne, un magistrat y voit « une mutation à équivalence« . En clair, Jean-Michel Prêtre ne recule pas dans la hiérarchie et conserve son même niveau de traitement. Il est vrai qu’en tant qu’avocat général, le parquetier sera désormais soumis directement à son supérieur, le procureur général.

À certains, cette promotion rappellera le précédent Burgaud où le parquetier Fabrice Burgaud a été nommé avocat général référendaire à la Cour de cassation, un poste très prestigieux, huit ans après avoir été sanctionné d’une « réprimande » par le Conseil supérieur de la magistrature en raison de ses « négligences » dans l’affaire Outreau qui a abouti à l’acquittement de treize personnes détenues pendant plusieurs années.

Avec les socialistes opportunistes, qui sont les nouveaux adeptes de la République des homards en marche, ces clowns aux dents si longues qu’elles ont tendance à rayer le parquet, avec ces Attila de la gabegie des homards de la République et des grands vins à 500 €, ces tribuns experts en politique de bistrot, l’herbe a beaucoup de mal à repousser derrière eux ! Tous ces menteurs seconds couteaux s’agitent à la télé en vue des élections à venir. Ce sont tous des truqueurs de Macron qui se pavanent sur les télés vulgaires en continu pour mentir sans honte. Tout le monde LREM dit n’importe quoi et la bêtise triomphe partout.

Nathalie MP : « Sibeth Ndiaye pense que tous les coups sont permis pour protéger Macron« .

Cette république des stagiaires et des menteurs incompétents a été dénoncée par Nadine Morano à propos de Sibeth Ndiaye, la jeune Sénégalaise socialiste naturalisée française en 2016, un choix conforme aux provocations de l’arrogant Macron, l’Africain juvénile promoteur de la diversitude de l’anti-France.

Sibeth Ndiaye, Franco-Sénégalaise socialiste opportuniste aurait déclaré à L’Express en juillet 2017 : « J’assume parfaitement de mentir pour protéger le Président. » La même aurait répondu « Yes, la meuf est dead » à un journaliste qui l’interrogeait par SMS sur la mort de Simone Veil en juin 2017.

Nadine Morano pose la question : « Est-elle vraiment compétente pour le poste ? » Aussi surprenante et dérangeante soit-elle pour la république des homards, des clowns et des stagiaires, cette perspective mise en avant très justement par Nadine Morano n’est pas à négliger, et encore moins à mépriser.

Macron président de la république des homards, des stagiaires et des menteurs impénitents met en scène le racisme bien-pensant des anti-Blancs de la gauche opportuniste recyclée LREM, la fossoyeuse de la Cinquième République française. Mais quand il provoque les gens et la France à ce point, le président de la république des homards, des stagiaires et des menteurs LREM ne peut s’offusquer d’essuyer des répliques à la hauteur de la provocation communautariste de l’arrogant Macron partisan de l’anti-France.

Faut dire qu’avec un gars comme Le Gendre, le type méprisant qui se croit vraiment trop intelligent et trop subtil, la république du mépris de classe des menteurs LREM contre les gueux est bien représentée !

L’alliance des LREM avec les socialistes à la ramasse et avec les opportunistes de la droite molle UMPS a quelque chose de malsain. En pactisant avec Macron, les opportunistes défient le système politique français en se croyant sauvés par leur soumission aux diktats de Merkel et de l’Union européenne.

C’est pourquoi Macron ne pourra pas faire accéder la France à une forme de stabilité politique.

Le mythe de la république exemplaire de l’incompétent Macron, l’arrogant juvénile entouré de tous les clowns menteurs LREM, explose avec les conclusions partisanes des deux enquêtes LREM sur les dépenses somptuaires validées de Rugy, les dîners polémiques à l’hôtel de Lassay réduits à des repas « professionnels » et la gabegie du dressing et des coûteux travaux au sein du logement du ministre à l’hôtel de Roquelaure.

Selon le JDD, d’autres points ne sont pas abordés, dont certains sont très embarrassants pour l’ex-ministre comme le loyer social préférentiel de son appartement d’Orvault (Loire-Atlantique) et sa voiture de fonction utilisée à des fins privées, roulant souvent à vide, soi-disant pour des raisons de sécurité mais surtout pour faire toujours plus de CO2 pour détruire encore plus le climat et la planète. Sans oublier l’utilisation de son indemnité de frais de mandat parlementaire (IRFM) en 2013 et 2014 pour payer la cotisation de son parti de l’époque, EELV. Un « procédé abusif » heureusement pour de Rugy, sous le coup de la prescription fiscale ! Selon le JDD, de Rugy n’a toujours pas produit les justificatifs de certaines dépenses de l’an dernier !

Encore de l’enfumage à la Macron et un scandale des menteurs de la macronnerie vulgaire ! Alors que de Rugy a dû quitter le ministère de la Transition écologique, les inspections partisanes effectuées sur les travaux réalisés et le dressing de riche dans son appartement de fonction, et sur la gabegie de ses dîners à la présidence de l’Assemblée nationale, s’annoncent clémentes avec la mise hors de cause de l’écolo déchu !

Et pour le coup, accusés d’enfumage et de favoritisme, les mensonges des conclusions partisanes des inspections de l’Assemblée nationale et du gouvernement se réduisent à des inepties LREM ! Ce sont encore des mensonges et des conclusions partisanes indignes de la fonction gouvernementale en France !

Assurément, nous sommes gouvernés par des menteurs, des clowns et des stagiaires LREM !

Et tout ça va mal finir !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

25 Commentaires

  1. Hélène Pedoya, compagne du commissaire Rabah Souchi
    Ismaël Halissat : « Chargé des premières investigations sur le dispositif de sécurité le soir de l’attentat du 14 juillet 2016 sur la promenade des Anglais,
    Après l’absence de sanction pour Benalla
    : « Sibeth Ndiaye pense que tous les coups sont permis pour protéger Macron«
    CE N’EST PLUS NICE …….c’est babel oued !!!

  2. Pas « Sibeth », ce proc de mais2, mais aussi crapuleux, mentir au peuple pour ne pas qu’il soufre quand on le sodomise, il n’y a pas pas de plus noble causes pour les ordures serviles.

  3. après ça ils Nous racontent tous qu’ils étaient résistants ou fils de résistants pendant la guerre quarante.

    • +1000000000000000000000000000000000
      C’est le label de qualité ,mais ça ne marche qu’avec les bulots …..le net nous permet de remonter assez loin dans le temps pour savoir d’ou vient le soi disant résistant et surtout a qui il a résisté !!!!

  4. « Le ministère de la Justice ne souhaite pas engager de procédure disciplinaire. »
    Pourquoi est-ce que cela ne m’étonne guère ?

  5. la compétence c’est uniquement si l’impétrant sera aux ordres, et même s’il les devance

  6. Faire confiance à la justice et aux magistrats Français aujourd’hui, c’est comme faire confiance à des renards pour garder les poulaillers.

  7. En qui se fiez si la justice elle aussi est manipulée ? alors faisons justice nous même , de toute façon cela arrivera , le jour où les Français auront eux aussi compris que l’on ne peux plus rien en attendre de la justice

  8. Purée de ta sœur dis ! Quelle tristesse de voir ce sympathique et beau pays tellement dans la vase. Le revanchisme mal placé des non assimilés est en train de vous détruire. Non, je ne suis pas hors sujet. L’extrême gauche, qui soutient ce revanchisme, se montre de plus en plus pour ce qu’elle est. Violente et dangereuse. Et certains gouvernants ou représentants de partis politiques jouent la « flouitude » envers elle. Il suffit de voir ce qui se passe avec les pervers antifas américains qui en arrivent à mimer des chasses aux sympathisants de Trump ou à les attaquer tout court. Pourquoi tolère-t-on certaines violences et au nom de quoi svp ? Posez-vous la question. Et merci de me suggérer une réponse, car moi j’ai su mal à comprendre.

  9. Protéger le pouvoir en place ? Est-ce le rôle de la justice ? Est-ce le rôle des Médias ?
    Non assurément. Dans une démocratie, même presque inexistante comme la nôtre, leur rôle est d’être au service du Peuple, au service de la vérité, au service de leur pays.

    • Ce n’est plus le cas depuis des lustres…hélas pour notre pays.

  10. Pourquoi Jean-Michel Prêtre n’est pas destitué? Il vient de démontrer que la justice n’est pas indépendante et qu’elle est aux ordres.

  11. Les deux font la paire
    ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
    Il n’en était pas à ça près, le préfet du Morbihan, lorsqu’il ordonnait, il y a quelques semaines, la destruction des cabanes des Gilets jaunes à Vannes, cabanes détruites à la pelleteuse puis brûlées ! Ni, d’ailleurs, lorsqu’il dissuadait ces derniers de manifester… les menaçant d’utiliser la force publique !
    https://ripostelaique.com/legion-dhonneur-pour-le-prefet-le-deun-malgre-les-18-morts-de-furiani.html

  12. Chic ! Le Mensonge est reconnu par la Ripoublique ?
    Jurisprudence aidant, profitons-en pour nos impôts !!

Les commentaires sont fermés.