Le programme économique du FN n’était pas si débile…

Publié le 25 septembre 2018 - par - 30 commentaires - 1 317 vues
Share

Les deux piliers d’une Économie d’État : les recettes et les dépenses

Les recettes

Elles proviennent de plusieurs sources :
Les impôts, directs ou indirects.
Les taxes dont certaines ne sont que des impôts appelés autrement.
Les taxes à l’importation.
Les contributions qui, comme certaines taxes sont des impôts déguisés.
Les bénéfices des entreprises d’État, qui n’en font plus, mais quand elles en font, sont vendues à des entreprises privées, étrangères si possible.
Le détail des recettes est si complexe que je ne perdrai pas mon temps à les énumérer et, surtout, parce que je ne les connais pas toutes. Ça donnera un motif de critique à ceux qui n’apprécieront pas ce texte.

Les dépenses

Ce sont principalement les dépenses de fonction des différents ministères. L’Éducation nationale, la Défense, la Diplomatie, l’Intérieur, les Régions et autres entités territoriales (départements, communes), la Santé, la Culture, les Finances, l’Agriculture, etc.
Ce sont aussi les grands projets d’équipement dont la plupart sont interdits par Bruxelles et doivent être confiés à des entreprises privées. Donc, peu de dépenses autorisées dans ce secteur de l’Économie.
L’aide aux pays en cours de sous-développement (je plaisante, mais pas trop).
La participation aux dépenses de l’Europe.
Le remboursement de la dette.
Les aides à l’immigration. Les retraites aux Algériens centenaires décédés.
Le soutien de l’État aux différentes caisses déficitaires (chômage, vieillesse, Sécurité sociale).
Les différentes aides aux particuliers, pour des rénovations de logements par exemple.

Une bonne politique consisterait à maintenir les dépenses au niveau des recettes.
Elle devrait en outre favoriser les investissements de l’État dans de grands projets susceptibles de rapporter à l’avenir. La privatisation des autoroutes a privé l’État de recettes importantes. La vente d’Alstom aussi.
Avant d’engager des dépenses, s’assurer de leur utilité et de la faisabilité des projets qu’elles concernent.
Le gaspillage de l’argent alloué aux États africains pour leur développement ne sert qu’à enrichir les « élites » de ces pays. Un contrôle de ces aides est une nécessité.

Les recettes

Les impôts, les taxes, les contributions et prélèvements divers, pris sur les citoyens, constituent une part non négligeable des ressources de l’État, pour un montant total indisponible pour le citoyen lambda que je suis. On peut même se demander si, parmi les nombreux énarques chargés de la comptabilité de l’État, certains le connaissent avec précision.
Il n’est pas nécessaire de le savoir pour comprendre la cohérence de la politique économique d’État qui devrait consister à équilibrer les entrées et les sorties du budget global.
Arrivés à un certain niveau, ces impôts, taxes et prélèvements ne peuvent plus être augmentés sous peine d’asphyxier l’Économie. On peut toujours prélever plus d’un côté et moins d’un autre, c’est-à-dire prendre aux uns ce qu’on a moins prélevé aux autres. C’est actuellement la mode.

Les taxes à l’importation sont un moyen puissant pour équilibrer les comptes, si on a la possibilité de le faire. Or, l’Europe nous l’interdit.
Les effets de ces taxes peuvent être bénéfiques pour la reconquête du marché intérieur en rééquilibrant les prix des produits importés et ceux des productions du pays. Ça peut toutefois faire acheter des produits français plus chers que leurs concurrents étrangers et faire perdre du pouvoir d’achat à court terme.
Les effets de ces taxes favoriseront l’emploi pour les entreprises nationales, et par l’effet mécanique de l’augmentation des cotisations aux différentes caisses, réduiront les déficits de celles-ci en allégeant le déficit de l’État qui pourra alors réduire le montant des impôts pour compenser la perte de pouvoir d’achat, après que les entreprises auront embauché pour augmenter leur production dopée par la demande.

La récupération des autoroutes par l’État ferait revenir les bénéfices dans ses caisses.
La renationalisation d’entreprises rentables aurait un résultat identique.
L’abandon de la SNCM à cause d’une très mauvaise gestion ne veut pas dire que cette entreprise n’était pas viable. En la restructurant et en la débarrassant de ses éléments nuisibles, elle aurait pu être sauvée. Corsica Ferries, qui a repris l’activité de la SNCM, est rentable. On a donc perdu des emplois, des cotisations, et gagné un grand nombre de chômeurs qu’il faut indemniser, par absence de courage politique.
Les délocalisations, l’utilisation de travailleurs détachés, sont autant de freins à l’emploi de travailleurs nationaux « grâce » à l’Europe. Autant de recettes pour les différentes caisses, Sécu, chômage, retraites et aides diverses qui ne rentrent pas, puisque les travailleurs détachés cotisent chez eux. L’Europe est vraiment une chance formidable pour nous ! Il nous faut en sortir au plus vite, pour ne pas mourir asphyxiés.

Il y a plus à économiser qu’à gagner.

On économise tout ce qu’on ne dépense pas. Monsieur de La Palice n’aurait pas dit mieux.
Les dépenses somptuaires de nos dirigeants sont évidemment un gisement important d’économies à réaliser. Il y en a tant qu’il est impossible de les détailler. Voilà encore bonne une raison donnée aux détracteurs de cet ouvrage pour le critiquer : rien n’est chiffré. S’il suffisait de savoir chiffrer pour se déclarer économiste, il y en aurait peu de crédibles.

J’ai reçu sur Internet un comparatif des dépenses élyséennes avec celles de la chancellerie allemande. Je ne le joindrai pas ici, pour ne pas trop encombrer ce texte, mais chacun pourra se le procurer sur le net. Il est incroyable qu’un pays ruiné se permette un tel gaspillage, alors qu’un pays dont les caisses débordent soit économe à ce point. La générosité de nos gouvernants pour eux-mêmes n’a d’égale que leur pingrerie à l’égard du peuple.

La charte de la première, première dame française n’engendrera aucune économie. Oui, j’ai écrit première première, car il n’y en a pas eu d’autre avant. La première « médème », charte ou statut, nous coûtera cher. Vous me direz que son coût ne sera qu’une goutte d’eau dans le budget de l’État. Rappelons-nous que les océans sont composés de gouttes d’eau. De telles gouttes sont si nombreuses qu’elles gonflent colossalement le budget, à nos dépens et à ceux des générations futures.

Les dépenses liées à l’immigration sont hors de contrôle. Cette fois, je ne pourrai pas non plus les détailler par ignorance, car elles sont prudemment dissimulées. Pourquoi les cache-t-on ? Parce qu’elles sont énormes et que les publier provoquerait une levée de boucliers. Là, il ne s’agit plus de gouttes d’eau mais d’un volume comparable au flux de l’Amazone dans l’océan de la dette. Le coût de l’immigration est estimé de 70 à 115 milliards d’euros, selon les économistes qui se sont penchés sur le problème. Une paille !
Il est vrai que l’arrêt de l’immigration ne nous rendrait pas d’un seul coup tous ces milliards, mais mettrait fin au gonflement de son coût. Peu à peu, les étrangers en situation irrégulière et expulsés, viendraient diminuer ce coût.

Puisqu’il est question de dette, parlons-en. Elle est tellement conséquente que nous ne pourrons jamais la payer, sauf à gratter partout où c’est possible pendant plusieurs décennies. Nous en remboursons tous les ans une partie des seuls intérêts en empruntant, ce qui fait croître les intérêts de manière exponentielle. Plus nous remboursons, plus nous devons emprunter, plus la masse des intérêts augmente. Il serait possible de nous en exonérer, à la seule condition de mettre fin au déficit de l’État de manière durable.
Si nous disions aux banques «  nous ne vous devons rien », elles ne nous prêteraient plus et l’État ne pourrait plus payer ses fonctionnaires. Si nous n’avions plus besoin d’emprunter pour payer les fonctionnaires, nous pourrions nous payer le luxe de ne pas rembourser. Cette dette est née sous Pompidou-Giscard qui, en 1973, ont décidé de faire émettre la monnaie par les banques qui prennent des intérêts chaque fois qu’elles « prêtent » de l’argent à l’État. Ces intérêts cumulés représentent une très large part de notre dette, pour ne pas dire la quasi-totalité. Donc, ne pas rembourser la dette ne serait pas immoral. Dans l’état actuel de l’Économie, ce serait impossible pour les raisons évoquées plus haut, mais aussi parce que l’Europe s’y opposerait, ainsi que la Finance internationale.
Refaire imprimer la monnaie par la banque de France, comme avant 1973, nous exonèrerait de ces intérêts indus. L’économie à moyen et long terme serait considérable.
La sortie de l’Europe nous dispenserait de payer la contribution de 23 milliards dont nous ne récupérons que 11, soit un déficit de 12 milliards. Sans compter que ce que l’Europe ne rend pas est affecté à des budgets qu’elle décide, alors qu’il serait peut-être préférable de l’utiliser ailleurs.

Il y a quand même gros à gagner par d’autres moyens

Le contrôle des importations aux frontières permettrait de taxer les produits importés afin de les mettre au niveau des prix de vente des produits fabriqués en France. L’intérêt de cette pratique serait de relancer l’industrie et l’agriculture françaises. L’emploi en bénéficierait, le chômage serait mécaniquement tiré à la baisse, et de la même façon les différentes caisses alimentées par les cotisations se rempliraient de nouveau, mettant ainsi fin à leur déficit chronique. Moins de chômeurs à aider est à mettre au chapitre des économies.
Une dévaluation de notre monnaie contribuerait aussi à rendre nos productions concurrentielles.

La reconquête du marché intérieur est à ce prix. Rester dans l’Europe telle qu’elle est actuellement nous empêche de relancer la machine économique. Macron en fait la dure expérience en se voyant refuser de modifier le statut des travailleurs détachés par la Pologne. L’Europe nous phagocyte. Soit il ne l’a pas compris, soit il en est complice comme l’étaient Hollande et ses prédécesseurs.
Les gains réalisés sur les produits importés pourraient être partiellement alloués à des produits exportés fabriqués en France. Une boucle vertueuse serait ainsi amorcée, qui pourrait s’accélérer en nous faisant rejoindre l’Allemagne et la dépasser, ce qu’elle ne veut surtout pas. C’est pour ça que l’Europe, régentée par elle, refuse que la France sorte de son giron en l’immobilisant.

La politique européiste voulue par Macron ou Fillon nous étouffe. Toute tentative pour modifier le fonctionnement de l’Europe est irrémédiablement interdite. Fillon, qui voulait contrôler les frontières françaises à l’immigration, en aurait été empêché car ces frontières n’existent plus depuis le traité de Schengen. Merkel le lui aurait rappelé, et il se serait soumis au diktat de l’impératrice de l’Europe, comme Macron s’y soumettra malgré ses velléités de changement. Croyait-il pouvoir changer l’Europe, ou voulait-il nous faire croire qu’il le pourrait ? Peut-être que Merkel, pour ne pas perdre un subordonné important, fera quelques concessions mineures qui seront annoncées comme une grande victoire par les médias à la botte du pouvoir.
L’Europe est figée par le système ahurissant qu’elle a créé à dessein. Seuls quelques pays de l’Est de l’Europe s’opposent à l’immigration en risquant des sanctions européennes

Si les ménages ont puisé dans leur épargne, ils devront reconstituer leur épargne et la consommation des ménages sera à la baisse avec ses conséquences sur la TVA, et pour les entreprises, le résultat sera une baisse de l’investissement et donc une stagnation ou même une augmentation du chômage de masse.
Pris dans un article publié le 10 juillet 2018 par Thierry Michaud-Nérard.

L’impact de la pauvreté croissante sur l’économie est aussi important.
Le pauvre, obligé de serrer son budget, va se procurer le moins cher, c’est-à-dire des produits importés de pays ayant des contraintes financières moindres que les nôtres. Ces produits importés viennent grossir le déficit commercial, déjà très important, soit près de 70 milliards aux dernières nouvelles.
La fermeture des frontières permettrait de relancer la production française et de proposer des emplois aux chômeurs dont le pouvoir d’achat serait amélioré, les incitant à consommer des produits locaux. La dévaluation de notre monnaie rendrait plus chers les produits importés en rendant les nôtres plus accessibles à l’intérieur, comme à l’extérieur.

Le programme économique du FN était pertinent

Pendant la campagne électorale, on a voulu nous faire croire que le programme du FN était débile. La gouvernance de Macron nous démontre le contraire : toutes les mesures prises vont à l’encontre de la logique économique. Le chômage augmente, les déficits s’accroissent, la pauvreté s’aggrave, la dette prospère, etc. Où est le résultat du ruissellement de haut en bas ? Les riches réinvestissent-ils en France les cadeaux que leur a faits Macron ? Il fallait être bien naïf ou sacrément menteur pour faire une telle promesse. Les gogos y ont cru et ont installé Macron au pouvoir.
Électeurs, à vos bulletins !

Marc Larapède

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
BOURGOIN

Les 144 points du programme de Marine pour l’ Élection Présidentielle représente le Meilleur Texte et tout spécialement face a nos besoins actuels en France et en Europe, qui ait pu être écrit depuis 1793 et qui sait même probablement depuis toujours et dans tous les pays ! ! !

Clamp

Oui c’est bien ce qui m’avait toujours semblé aussi, bien que je sois tout le contraire d’un expert en économie, mais tout ça m’a toujours paru très sensé.
« Le coût de l’immigration est estimé de 70 à 115 milliards d’€ » il semblerait d’après la suit que ça inclut aussi le coût de l’immigration passée, mais la question est de savoir jusqu’où remonter dans le temps pour la chiffrer parce que si on remonte aux 60 pour chiffrer le coût annuel de cette erreur on atteint plutôt des centaines de mi

Purfruit De La Fraise

Le RN exFN n’est qu’un épouvantail pro-UE.

Antécumé

Bonjour monsieur Larapède et merci de nous avoir décrit le programme qui pourrait être celui d’un certain D.Trump.
Ce même D.Trump qui s’est proposé de soutenir la dette de l’Italie au début de ce mois de septembre au grand dam de la bien-pensante élite européenne (Ref: Guerre à mort. L’Europe menace l’Italie sur sa dette par Charles Sannat)

DUFAITREZ

J’ai pris le temps de lire ce trop long texte… Rare ! Mais y répondre ? Long aussi !
Bcp d’imprécisions, voire de contre vérités…Passons…
Un seul Mot qui pourrait résumer tout le reste, et que personne ne dit !
LE DEFICIT autorisé de 3 % est une absurdité !! On en fait une Priorité ! Ridicule :
Cumulé sur 40 ans, on voit le résultat ! 2.200 Mds ! Et ça continue !
230.000 Mds de dette mondiale ? 3 fois le PIB mondial ? TOUT VA SAUTER !
Qui lira ?

Antécumé

A minima il aurait été intéressant que vous abordiez « les contre vérités » ce qui aurait permis de débattre.

DUFAITREZ

Désolé, pas le courage de toute relire… Deux exemples ?
La dévaluation, c’est l’inflation. On a connu… L’euro nous « protège » à sa manière, à condition de bien s’en servir…
Embaucher ? Il faut de la demande ! On ne produit pas dans le vide…

DUFAITREZ

Répondu et effacé ?:
La dévaluation appelle l’inflation ! Dans l’état où nous sommes…

patphil

en tout cas les programmes des LR PS et autres LAREM sont parfaitement nocifs, chomage délocalisation, immigration, impots et taxes pour les travailleurs, etc

butterworth

UN PARTI NUL n ayant EN 30 ans pas ete foutu d avoir ses propres permanences imprimerie en creant des societes ex logements etudiants peu chers containers ecolos pour les membres du parti ECT ECT DU VENT DU FLAN DES NEFLES TOUT POUR LEURS POCHES https://www.jeuneafrique.com/529111/economie/classement-forbes-2018-les-milliardaires-africains-plus-nombreux-et-plus-riches/

butterworth

mouarf donc DONNER DES MILLIARDS AUX MILLIARDAIRES ET MILLIONNAIRES AFRICAINS EST UN BON PROGRAMME,,,,??? https://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/04/11/marine-le-pen-son-programme-en-afrique-l-aide-seul-rempart-contre-l-immigration-m

Signé Furax

Ca fait plus de dix ans que l’UPR de Mr ASSELINEAU expose techniquement ces constats sur l’UE, et alerte sur la perte de souveraineté (voir ses conférences sur Internet).
Temps de parole à la dernière présidentielle ? Epsilon, Score ? Moins de 1%.
Le FN a fait un simple copier-coller des énoncés de l’UPR, hélas sans en maîtriser les arguments.
On a vu le résultat au fameux débat.

Travier

La stratégie et le programme du FN n’étaient pas bons. C’est 1 des raisons principales d’1 score décevant. Si on invoque la progression du FN, bcp savent qu’elle est due aux évènements qui s’aggravent (immigration colossale sous toutes ses formes qui continue encore et encore, « détruisant » le peuple de France, son identité, son mode de vie collectif, ses Finances.
« les cadeaux aux riches » ! 1 façon très erronée de présenter les choses (propagande)quand on est toujours dans l’hyper excès fiscal.

uru

mais oui le programme du FN n’est pas bon ! on l’a jamais mis en oeuvre mais ca fait rien c’est mauvais !! Oui les autres programmes , eux, c’est super, vive leurs résultats depuis des decennies !!! le score du FN pourrait être meilleur si les français étaient moins c…, moins trouillard moins pleureurs c.a.d. plus courageux avec de l’honneur ! trump a ce programme economique et c’est pas si mauvais !!! continuons a faire l’autruche pauvre france

Parlervrai

MLP s’est déjugée sur l’europe, elle considère que l’islam est compatible avec la République, et elle s’est félicitée de l’arrestation des extremistes qui prévoyaient une actions contre des mosquées.
Alors oui, son programme est mauvais.
Mais c’est pas une raison pour s’abstenir…

uru

ok peut être…alors continuons comme avant ! j’ai pas dit que c’était parfait mais essayons un programme et ensuite, alors on pourra tailler un costard !!! Mais juger un programme alors qu’il n’a pas été mis en oeuvre ça c’est trop fort…..on sati d’avance que les résultats ne seront pas là et pourtant, trump, a des résultats économiques tels que les critiqueurs ne savent plus comment expliquer ! et pourtant, trump, c’est pas ma tasse de thé

Soli

«Mais c’est pas une raison pour s’absteni

Donc vous avez voté macron?

Emile ROUX

On essaye les programmes marxistes depuis 1917, en résultats je ne vois que la misère et la mort, pas vous ?

uru

tout a fait d’accord mais ou est le pb ??? je parle du programme du R N !! serait ce un programme marxistes ??? essayons de sortir de l’UE et de son euro et appliquons le programme RN et ensuite on pourra critiquer s’il y a lieu

Soli

100% d’accord uru, les français depuis 40 ans se trouvent des excuses pour ne pas voter FN (débat raté et autres conneries) et après chaque élection, quand ils ont mis au pouvoir un président pire que son prédécesseur, ils se mettent à pleurer. Les politiques économiques mises en place depuis des années sont formidables, explosion du nombre de chômeurs et de travailleurs pauvres, pillage des retraités, pouvoir d’achat qui a dégringolé (euro) et les ultra-riches de plus en plus riches.

Travier

uru : illogique v/ raisonnement ! 1 programme c’est justement fait pour choisir sf pour ceux qui savent pas lire ou qui comprennent pas ce qu’ils lisent. Moi je l’ai examiné. Mais il n’y a pas que ça bien sûr. On n’a pas besoin d essayer 1 programme qui présente trop de points négatifs. Tant qu on peut on essaye d’éviter 1 catastrophe. Sf si on a strictement rien à perdre. S’allier avec 1 jeune inexpérimenté de gauche (FP) quel attelage ! C’était du solide, des convictions inspirant confiance !

Soli

Il est vrai que tous ceux qui se sont succédés au pouvoir ont été très expérimentés……pour mettre notre pays dans cet état. Et ce n’est qu’un avant goût de la catastrophe économique qui va se produire d’ici peu. Continuez de voter pour ce système et crachez sur le FN, c’est la solution.

Travier

Je ne « crache pas sur ».
J’écoute, je lis, je réfléchis, je raisonne, et en fonction de m/ expérience, je prds 1 décision.
Je n’ai pas la mentalité d’1 « fan » (diminutif de fanatique) ni celle d’1 mouton de panurge à l’égard de quiconque Mlp ou pas, qui à l’époque avait pour gourou filipot (on voit le résultat). Vos échappatoires st vaines. La cata économiq? mlp pourrait l’écarter? Là, c’est Lourdes ! soyez sérieux.
Qt au FN, il n’existe + et son Pdt a été exclu (+ autres purges) : Enorme !

Soli

«On voit le résultat»
Quel résultat? Phillipot a été au pouvoir? ministre de l’économie? J’ai du rater un épisode.

«Je n’ai pas la mentalité d’1 « fan » ni celle d’1 mouton de panurge»
Désolé mais je pense qu’au contraire, vous faites vraiment partie du troupeau, le troupeau de tous ceux qui gobent au vol le baratin des «economistes» gâtés à coup de dizaines de milliers d’euros de bfm, lci ou cnews
En tout cas on voit que la propagande du système est très efficace sur les esprits simples.

Travier

Vs avez du mal à comprdre les choses et vs « oubliez » ce qui vs gêne pour essayer tristement de « ruiner » v/interlocuteur par des accusations risibles, gratuites.
Je vs laisse bfm et la télé; je suis aux antipodes.
La mission de filipot-MLP était: accéder au pouvoir, prdre la place !
Bcp de choses importan. sembl vs échapper, vs sblez émettre des idées tte faites. Ainsi, vs n’apportez rien au « camp » que vs prétendez promouv. car tte critique sérieuse est pour vous 1 hérésie !

Emile ROUX

Décidemment il n’y a que les pays de l’Est à être vaccinés contre cette idéologie contre nature qu’est le marxisme et pourtant depuis 1917 cette idéologie prouve à chaque tentative qu’elle n’apporte que la misère et la mort
et Oui le modérateur Si tu m’apportes une preuve contraire je suis preneur

Dupond

A part l’allemagne et les pays nordiques ,le reste de l’UE est en faillite ….Seule une bonne dictature peut remettre les pendules a l’heure (aucun des partis en lice n’a d’autorité) ….Il faut un Salazar qui découragera les assistés de venir squatter le pays et qui sévira pour ce qui est du vandalisme et du désordre .La France n’a pas la mane pétroliere elle a seulement les bras de millions patriotes qui se levent chaque matin pour des faignants qui viennent de pays ou le pétrole abonde

Nuch

T’as raison dupond mais on vit dans un Pays de cons il faudra du temps pour comprendre

Marc

Pardon Dupond, mais la France a du pétrole et de l’or en Guyane, mais les écolos nous empêchent de les exploiter.

uru

et surtout elle a l’euro qui la plombe par rapport à l’allemagne !!!! c’est purement une loi économique mais on en fait fi , because l’UE en a décidé ainsi