Le projet urgent de la Droite Nationale

sauvonslafrance

La question capitale et urgente de la ligne Bleu-Marine est dans l’organisation politique de la réaction pour le renouveau démocratique. À l’heure de la confusion qui règne dans les esprits, à propos des primaires UMPS et écolo-gauchistes, il est très difficile de suivre les évènements qui fournissent une qualité prodigieuse d’analyse pour apprécier les divers éléments contradictoires d’ordre tactique des partis petits-bourgeois de type UMPS et écolo-gauchiste. Le projet politique de la ligne Bleu-Marine résulte de ce fait primordial que « La réaction populaire instruit » les dirigeants de la Droite Nationale et que les événements des régionales ont obligé jusqu’aux dirigeants de la ligne Bleu-Marine à s’interroger sur la théorie de la soumission au processus électoral frelaté, instrumentalisé par les coups tordus en sous-main des fraternités GOF-UMPS.

C’est pourquoi la propagande et les mots d’ordre provisoires de la réaction et de la Droite Nationale ne doivent pas perdre de temps sur les prises de position polémiques de leurs contradicteurs. « La réaction populaire instruit » avec une urgence et une profondeur qui seraient inconcevables aux époques paisibles de la vie politique. Et le plus important, c’est qu’elle instruit non seulement les dirigeants, mais aussi la population qui travaille, les familles et les classes moyennes. Il est clair que la réaction enseignera aux électeurs la façon de se comporter, en 2017, en faveur de la ligne Bleu-Marine. « La réaction populaire » confirmera dans les faits le programme et la tactique de la Droite Nationale en montrant la nature véritable et le caractère bourgeois de la tyrannie idéologique de l’État-PS contre la démocratie et les aspirations véritables des électeurs de 2017.

Les « lois iniques de la république socialiste » pour la « destruction socialiste de la famille » ont montré toute l’inhumanité de l’État-PS. La politique socialiste mondialiste, dans le sens anti-démocratique bourgeois, porte en elle la tyrannie de l’immigrationnisme à marche forcée, le communautarisme anti-républicain, mais surtout pas l’idée de « socialisation », ni d’intégration, ni même d’assimilation. C’est la lutte permanente des activistes issus des communautés ethniques et religieuses pour la conquête du pouvoir politique en France.

Les vieilles illusions du vieux socialisme, si proches du clientélisme et du populisme de gauche, ne font plus recette auprès de la grande bourgeoisie d’affaires soutenue par la Voix du Nord gaucho-bourgeoise, ni auprès du prolétariat indigné, réduit au chômage en face du délabrement des friches industrielles.

C’est pourquoi « La réaction populaire » transparaît si manifestement dans le projet de programme de la ligne Bleu-Marine, aussi bien en ce qui concerne le développement de la politique économique du pays, qu’en ce qui concerne le renouveau démocratique de la « société nationale« . La victoire électorale complète de la Droite Nationale est à la portée du soulèvement patriotique de 2017, où toutes les illusions de la république socialiste seront impitoyablement et définitivement dissipées par « La réaction populaire« .

« La réaction populaire » donnera les bases du véritable baptême politique de la ligne Bleu-Marine. Ces bases sortiront de l’élection avec une expression politique définie, affirmée non seulement par le programme de la Droite Nationale, mais aussi dans l’action politique ouverte à la population qui travaille, aux familles et aux classes moyennes. « La réaction populaire instruit » le parti politique de la Droite Nationale en lutte.

Il est certain que « La réaction populaire instruit » déjà les familles et les classes moyennes et qu’elle instruira les masses populaires dépolitisées qui ne font plus confiance aux usurpateurs socialistes. Mais la question politique qui se pose maintenant devant la campagne re-présidentielle, résolument orientée vers l’absurde et fondée sur le mensonge, du candidat Hollande-ça-va-mieux, c’est de savoir si le parti de la Droite Nationale en lutte pour 2017 saura convaincre les indécis et expliquer la nécessité de la réaction, ainsi que l’a si bien démontré Ivan Rioufol, avec son Art d’être réactionnaire. Comment ne pas lui reconnître son art de la prémonition, en relisant ses Chroniques d’une résistance, Bloc-notes des années 2003-2004 ? (© Éditions du Rocher, 2005) Tout y est déjà, avec les mystifications de l’UMPS, la corruption des partis politiques et la mise en œuvre de l’islamisation des banlieues, grâce à l’immigrationnisme à marche forcée.

En octobre 2014, Ivan Rioufol dénonçait « la faiblesse du pouvoir (devant) la salafisation des cités… l’état d’abandon des « petits Blancs » qui ont fui les banlieues (ce qui) peut susciter de légitimes jacqueries contre un pouvoir méprisant ces voix « populistes »… L’assommoir fiscal a (frappé) les professions libérales des (huissiers, avocats, notaires, pharmaciens, etc.) (qui) ne se sentent plus tenus à la réserve, devant un État ventripotent imposant aux autres des régimes qu’il s’épargne… C’est la « défense de la famille » qui pourrait, dès (2017) avec la (mobilisation) de la Manif pour tous, (créer un mouvement) d’insoumission civique.

« Éric Zemmour (décrit) la vision dun peuple « désintégré » et dune nation qui se meurt. La nostalgie qui envahit le pays est, certes, la conscience de son déclin. Mais la lucidité n’est pas un renoncement. (Il faut) saluer une liberté et une insolence dont la perte collective ne vaut pas résignation. S’observe, au contraire, une société indocile, éruptive, prête à renouer avec limpertinence de « lesprit français« … En France, une rage habite ceux qui veulent reprendre leur destin en main… (devant) lacharnement que met lÉtat pyromane à sen prendre à linstitution familiale, c’est de l’huile jetée sur un feu qui couve… » (en attendant 2017).

Saurons-nous mettre à profit la justesse de l’analyse d’Ivan Rioufol pour marquer la réaction d’une empreinte décisive et l’amener à la victoire en 2017, pour contrer la trahison du peuple de la vraie France ?

Tous les efforts de la Droite Nationale doivent tendre à ce but pour 2017. Le succès dépend d’une juste appréciation de la position morale et politique du peuple de la vraie France, de la justesse de la tactique et de l’appui que les forces de combat réelles, celles des militants, apporteront à cette tactique électorale.

Toutes les organisations et tous les groupes de la Droite Nationale doivent se préparer, et préparer les esprits, au travail de propagande, d’agitation politique et d’organisation sur le terain pour consolider et développer les liens avec les citoyens-électeurs. Ce travail est nécessaire, mais il ne peut être suffisant. Pour la victoire en 2017, le peuple de la vraie France aspire d’instinct à l’action, et la Droite Nationale doit définir de façon juste les objectifs de cette élection, pour les faire connaître et comprendre le plus largement possible.

La tactique de la Droite Nationale a dès maintenant une importance toute particulière. Rien n’est plus dangereux que de vouloir amoindrir la portée des instructions conformes aux principes de la ligne Bleu-Marine face à ses contradicteurs, les intellos-obos de la social-démocratie du candidat Hollande-ça-va-mieux.

Le parti de la Droite Nationale devance tous les autres en ce qu’il a un programme précis porté par tous ses membres. La ligne Bleu-Marine doit donner aux autres partis l’exemple d’une observation rigoureuse de son programme, contrairement à l’opportunisme de la social-bourgeoisie de la gauche au pouvoir, qui en est encore à attendre les hésitations-manipulations du candidat Hollande-ça-va-mieux pour tenter de formuler un « projet » de programme et continuer à se demander si c’est bien « La réaction populaire instruit » au profit de la Droite Nationale qu’ils ont sous les yeux !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

3 Commentaires

  1. Article trop long. Je ne lis pas. Pas que ça à faire…
    Déjà qu’au travail j’ai l’obligation de lire tout ce qui arrive sur mon bureau…
    Ras-le-bol…

  2. Et pourquoi ne commencerions nous pas par saborder la primaire de la droite en allant voter aux primaires pour un candidat qui n’aura aucune chance d’être élu au premier tour des présidentielles?
    On peut rêver!!

Les commentaires sont fermés.