Le propagandiste de l’islam, Askolovitch, touche le fond

Publié le 27 septembre 2019 - par - 8 commentaires - 1 687 vues
Share

Quand le journalisme partisan façon Askolovitch touche le fond

Michel Janva, le Salon beige, dans sa rubrique : « médias-désinformation », Askolovitch est qualifié de porte-voix de cette gauche retranchée dans sa bien-pensance. Alain Fabre by liguedefensejuive va plus loin.

Le rappeur qui veut pendre les Blancs, assassiner les enfants blancs à la crèche, cette Gauche-là en détourne les yeux. C’est d’une dégueulasserie sans nom. Et comme l’a dit Malraux, un jour de novembre, « regarde ce visage, faux journaliste et vrai médiocre, car c’est aujourd’hui le visage de la France ».

Askolovitch a notamment été impliqué dans l’affaire Meklat. En février 2017, une polémique éclate sur les réseaux sociaux, puis dans la presse concernant d’anciens tweets racistes, antisémites, homophobes et misogynes de Mehdi Meklat, ancien de France Inter et figure du Bondy Blog. Askolovitch prend la défense de Meklat. Askolovitch est attaqué par Martine Gozlan dans Marianne : « On croit rêver, c’est à crever !

« La haine crève l’écran et ils ne veulent pas la voir ». Et par l’ancien directeur de France Inter Philippe Val qui lui reproche de défendre « l’indéfendable ». Le règne de Patrick Cohen sur la Matinale de France Inter s’affichait clairement idéologique. La revue de presse caricaturale d’Askolovitch en est une sorte de symbole.

Askolovitch est ce journaliste qui voit le danger extrémiste partout sauf quand il l’a sous les yeux et qui, au moment de l’affaire Mehdi Meklat, considérait qu’il y avait beaucoup d’exagération à s’en prendre à un jeune homme issu de la diversité twittant à tort et à travers des insultes et appels antisémites. Ben voyons !

Askolovitch pratique un journalisme qui ne se préoccupe des faits qu’aux fins d’opinion et de défense d’opinions toutes personnelles. Ainsi, la Matinale de France Inter propose-t-elle des éditoriaux, comme l’édito politique. La pratique de l’éditorial n’est pas critiquable. Elle permet souvent d’éclairer des faits de manière différente. Mais sur France Inter, cet éclairage différent l’est toujours à la lumière de la gauche caviar.

Personne ne croit plus que la radio publique est ouverte à la diversité idéologique.

Askolovitch trouve tout naturellement de quoi faire son nid dans les studios de Radio France. C’est le pluralisme de la presse partisane détournée à des fins de diffusion de ses propres idées politiques !

France Inter et sa Matinale, la radio de tous les Français ? Takaycroire !

Le journalisme partisan façon Askolovitch touche le fond quand toute pensée critique au sujet de l’Islam ou des migrations, toute pensée autre, est par nature étiquetée de droite radicale.

Le Figaro lui offre un obscur ministre qui serait islamophobe, opposé à Merkel sur la question des migrants, islamophobe donc dans l’esprit, mais aussi xénophobe ! Spahn critique l’hégémonie de la gauche et vante les vertus d’un hypothétique ministère de la patrie, Heimat en allemand. Askolovitch veut dire que le danger nationaliste et raciste, si prégnant en France, se développe en Allemagne au sein du parti de Merkel.

Le Figaro ferait le jeu de l’extrême droite en traçant le portrait d’un ministre favorable à une direction identitaire quand l’extrême droite progresse. Complicité de toutes les droites : la fachosphère commence dès que le mot droite est prononcé. Askolovitch enchaîne évidemment sur l’AfD et son obsession anti-migrants. Les terroristes ne seraient pas ceux que l’on croit, alors que le terrorisme véritable s’invite dans le studio !

Askolovitch, le 2 octobre 2017, une actualité tissée de sang. La revue de presse est consacrée à ce terrorisme islamiste, à l’attentat de Merah et au massacre des enfants de l’école juive et au soldat musulman assassinés. Askolovitch indique que les parents du malheureux soldat viendront témoigner de l’Islam paisible au procès. Et Askolovitch d’indiquer où sont les ennemis véritables, ces islamophobes qui mettraient de l’huile sur le feu. Pour Askolovitch, il n’y a pas procès autour de l’Islam, mais procès du salafisme. Suite à l’attentat de Marseille, deux jeunes femmes tuées ! Mais de Askolovitch, nous n’apprendrons rien sur le plus important. Il parvient, au sujet de l’attentat islamiste de Marseille, à ne jamais prononcer les mots : Islam ! Islamisme !

Par contre, Askolovitch utilise le mot résister, pour résister à la peur et résister à la polémique ! La peur et la polémique de l’AfD et pourquoi pas le retour du nazisme ? Tout cela, Askolovitch le vend bien.

Mais l’Islam et l’islamisme, comme raison pour laquelle un terroriste sort un couteau et égorge des innocents, il n’en parle pas. Et refuser de condamner l’antisémitisme islamique, voici la position exprimée par Askolovitch dans Slate.fr. Tout au long des contorsions d’un interminable texte, Askolovitch se contredit d’une ligne à l’autre et condamne le Manifeste contre le nouvel antisémitisme. Si le Manifeste n’échappe pas à l’amalgame, il a un mérite : des personnalités publiques, et quelques musulmans, nomment clairement les antisémites contemporains. Ce nom, c’est l’islamisme. Ils osent demander que les versets du Coran appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants soient frappés d’obsolescence par les autorités théologiques. Du Zemmour dans le texte. Ces propos sont insupportables à Askolovitch de gauche.

Askolovitch, avec sa mauvaise conscience de gauche, va soutenir islam et musulmans à l’encontre des faits les plus têtus, en les dédouanant de cette haine du juif qu’exprime le Coran à longueur de versets.

Dénoncer la haine musulmane du juif, c’est faire le jeu de l’extrême droite. C’est intolérable et odieux.

Comment dénoncer les violences faites aux juifs sans pointer du doigt ceux qui les commettent ? Par malheur pour lui, les juifs ne sont pas persécutés par des nervis au crâne rasé qui cherchent leur or, parce que « les juifs sont riches » ! Ils sont violentés par des caïds de banlieue. Qui a torturé à mort Ilan Halimi, Lucie Attal-Halimi ou Mireille Knoll, sinon des musulmans, dans un mélange de violence, de goût du fric et de Coran ? Qui sont ceux qui, année après année, font fuir les israélites des quartiers où ils vivent ? Qui sont ceux qui profèrent insultes et menaces sur la voie publique à l’encontre des porteurs de kippas ?

Au nom de quelle idéologie ? Le nazisme ? Non, en France, les attentats contre les juifs sont le fait de musulmans. Mais au lieu de le dénoncer, Askolovitch en est le complice objectif : « On pourrait soutenir que l’antisémitisme actuel n’est religieux qu’en partie et en rien nouveau », dans ses intentions ou ses pratiques. Ce n’est pas essentiellement musulman. C’est profondément islamiste, circonstanciellement musulman. Mais cela ne dit pas tout et ne résume pas l’islamisme, ni l’antisémitisme et certainement pas l’islam de France ! »

Thierry Michaud-Nérard

(librement adapté de liguedefensejuive)

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
le Franc

askolo, il est comme les autres bhl-attali-et cie ; ils Nous font la guerre, mais ils n’ont pas les couilles de l’engager en leur propre nom -d’où les noms d’emprunt en pagaille, la quantité de partis politiques choisis- et instrumentalisent pour ce faire, les autres peuples, ici l’islam, pour détruire l’ennemi Européen de souche qui s’avère être celui d’askolo, de bhl, d’attali, soros, thurnberg et cie.

POLYEUCTE

Encore et toujours ce triste Sire BobbyFR94 ?
Et allons-y encore ! ENCULE, ORDURE !
On m’a proposé de devenir « Médiateur », aurais-je du laisser passer ça ?
Chacun voit midi à sa porte.
Moi, la mienne est fermée !
RL se tire une balle dans le pied !

Jill

Je me suis toujours demandé pourquoi les juifs faisaient l’objet d’un tel rejet ;maintenant je comprends… prenez un Asko, un BHL, un Attali, un Kassovitz… Ils font l’effet du vinaigre dans le Petrus vis à vis de leur communauté.

Jill

Les juifs sont surtout persécutés en France par les islamiques… et les Asko et au collabos de gémir sur les conséquences tout en tronquant les causes :l’extrême-droite bien sûr. Elle est où l’extrême-droite au fait ?

zéphyrin

allez tous en chœur avec askolo: en hochant la tête de gauche à droite on entonne « tout va bien, je vais bien, je suis gai tout me plait »
j’ai le souvenir d’une phrase à la Michel Audiart; « ce mec, il a une tête à finir écrasée dans un caniveau » . A défaut (sourire) il faut bien avouer que la simple vue de ce terrien dégoûte et sauf rareté d’émission, nous fait fermer la télé.

Laurent Droit

Bravo Thierry !!!
Bonne journée.

patphil

j’ai arrêté d’acheter des journaux fin 1960, j’ai arrêté de regarder les journaux télévisés, et aujourd’hui je ne regarde plus les chaines dinfo en continue:
je sais ce que les gens vont dire! et ils le disent sans honte!
il parait que zemmour reviendrait sur inews , je vais donc déroger à ma conduite!

BobbyFR94

Cet ENCULE est d’abord un GAUCHO !!! les GAUCHOS de lignée juive sont les PIRES, il n’est qu’à voir la gauche israélienne pour s’en convaincre !! notez que les autres GAUCHOS sont les mêmes ORDURES !!!

2 sites au moins, en parlent :
http://www.dreuz.info
http://www.europe-israel.org

Exemple le plus (SIC!) « célèbre », le georges soros, une ORDURES qui vendaient ses frères et qui razziat leurs biens après que les NAZIS aient arrêté ses coreligionnaires !!!