Le proxénétisme des cités se développe

Publié le 11 septembre 2019 - par - 2 108 vues
Share

Allemagne – Actuellement 640 000 citoyens possèdent un permis de port d’arme, contre 260 000 en 2014, selon une enquête réalisée par « RP Online » auprès de 16 provinces.

Il y aurait aujourd’hui environ 5 à 6 millions d’armes privées en Allemagne, soit 66 armes pour 1 000 habitants.

Au cours des 12 derniers mois, l’augmentation a été d’environ 10 % par rapport à l’an dernier.

Le syndicat de police (GDP) a déclaré que cette progression était due à un « sentiment latent d’insécurité » de la population.

Son président, Olivier Malchow, s’est exprimé : « Depuis les événements de Cologne, la veille du Nouvel An 2015, de plus en plus de personnes se sentent en insécurité face aux agressions sexuelles perpétrées par des groupes de jeunes hommes d’Afrique du Nord et des pays arabes. Nous devons nous efforcer de redonner un sentiment de sécurité aux citoyens en renforçant notre plus grande présence policière dans la rue. »

France – Le « proxénétisme de cité » se développe dans notre pays.

En 2015 ont été traitées 21 affaires pour la répression de la « traite des êtres humains ».

En 2018 il s’agit de plus de 120 affaires sur le même sujet.

L’une d’elles était jugée ce mercredi 4 septembre par le tribunal de Créteil.

4 individus comparaissaient pour avoir prostitué au moins cinq jeunes filles, dont deux mineures, dans un appartement de Champigny, dans le Val-de- Marne.

Les jeunes prostituées sont recrutées sur Internet et les rendez-vous pris via WhatsApp ou par SMS, et les « passes » se déroulent dans des appartements Airbnb ou des chambres d’hôtels. (Selon Code Source).

Cavaillon (84) – Les attaques se multiplient contre les pompiers, comme dans de trop nombreuses zones de non-droit, et dorénavant, ils ne se déplaceront, dans les quartiers sensibles, qu’uniquement escortés par les policiers.

Ils viennent de tomber dans une embuscade organisée et attaqués avec des boules de pétanque, des pierres et même un cocktail Molotov, pour « les faire cramer ».

Est-ce que les policiers auront le droit de tirer pour se défendre, ou les défendre ?

Yvelines – Lundi après-midi, un homme a été grièvement blessé par une balle tiré dans le cou, dans le quartier du Val-Fourré, à Mantes-la-Jolie.

Âgé d’une trentaine d’années, très mal en point, il est plongé dans le coma, entre la vie et la mort.

Il s’agit très probablement d’un règlement de comptes.

Brest (Finistère) – Dimanche soir, entre 20 et 21 h, dans le quartier de Kerourien, 3 blessés par balles ont été hospitalisés.

Deux individus, âgés de 19 et 21 ans, qui étaient dans une voiture « Clio », ont été touchés, l’un au thorax et l’autre plus grièvement juste sous le cœur.

Ils discutaient avec un troisième individu, âgé de 34 ans, debout près de la voiture arrêtée, victime sans doute collatérale, blessé à la main et inconnu des services de police.

Des traces de sang étaient visibles sur la façade, le mur, le sol et les escaliers de cet immeuble, au 20 rue Amiral de Gueydon, habité majoritairement par des retraités.

Sans doute une réplique aux coups de feu tirés le mardi 27 août dans les jardins de Kerzudal, à Brest, qui avaient fait deux blessés, selon la police qui enquête.

Toujours à Brest, mercredi 4 septembre, dans l’après-midi, un coup de feu a été tiré en l’air devant la façade du lycée Dupuy de Lôme.

Deux individus, âgés de 17 et 18 ans et défavorablement connus par la police, ont été interpellés parmi la dizaine de jeunes qui avaient pénétré dans la cour, dont d’anciens élèves.

Ils avaient décidé d’en découdre avec un élève de Terminale à l’aide de battes de base-ball.

Le personnel du lycée ainsi que des élèves se sont interposés alors que d’autres s’étaient réfugiés à l’intérieur.

2 élèves, légèrement blessés, ont été admis aux urgences.

Vourles (69) – Un homme âgé de 33 ans, accompagné de sa femme, a été poignardé, samedi vers 23 h, par quatre individus qui se trouvaient à bord d’un véhicule en stationnement sur un parking, rue Louis Vernay, (Lyon-Sud).

Il a été dirigé vers les urgences de l’hôpital.

Homecourt (54) – Le 7 septembre, au petit matin, Slimane Boukhetaia déclare avoir accueilli chez lui un ami qui se serait fait agresser dans la rue par deux individus.

Père de famille de 39 ans, il nie être l’auteur du coup de couteau qui a blessé à la gorge son compagnon de beuverie.

La victime n’a pas porté plainte, mais des traces de sang à l’intérieur de l’appartement et le nettoyage de la pièce, ainsi que d’un couteau dans l’évier, par la compagne de Slimane, prouve que la plaie à la gorge a bien été causée dans son appartement.

Il est condamné à 18 mois de prison, dont 6 avec sursis.

Lille (Hauts-de-France) – Des terroristes islamistes libérés de prison seront placés le 7 octobre prochain, en plein centre-ville, près de la Grand-Place, pour « favoriser leur réinsertion sociale».

Il s’agirait d’un nouveau dispositif de suivi en milieu ouvert !

Attendons les résultats…

« Des veaux », avait déclaré de Gaulle pour désigner une majorité de Français.

C’est vraiment faire injure « aux veaux » car certains Français sont pires que des veaux, ce sont des « soumis », des « irresponsables ».

À Villeurbanne (69), plus de 300 de ces « Français » ont défilé aux cris de « Un toit et des droits pour tous les sans-papiers », pour dénoncer l’expulsion de l’amphi Z à Cusset, de ces migrants clandestins.

Une délégation de quatre personnes a été reçue par les services de la préfecture.

Pourquoi ne les accueillent-ils pas chez eux : 300 clandestins, 300 manifestants, chacun en prend un et le compte est bon !

La Fédération algérienne de football a proposé un match Algérie-France en octobre 2020.

Pourquoi pas, si  ça leur fait plaisir ! mais à la seule condition que ce match se déroule en Algérie et pas en France, et surtout pas de match retour. Nous avons suffisamment de débordements racistes anti-Français sans y ajouter des provocations !

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.