Le PS belge gagnant à Bruxelles : Merci les Mohamed

Publié le 28 mai 2014 - par - 1 747 vues
Share

manifestationantishariabruxellesLe Parti socialiste est sorti vainqueur des élections régionales qui ont eu lieu dimanche dernier en Belgique, parallèlement aux élections européennes. Il n’a, en fait, gagné aucun siège par rapport aux précédentes élections. Il n’en a pas perdu, non plus. Le parti a toujours 21 sièges au parlement régional de Bruxelles. C’est certainement au vu de la débâcle du PS français que les socialistes belges sont fiers de proclamer leur statu quo qui, pour eux, a valeur de triomphe.

«  Le PS sort grand gagnant des élections à Bruxelles, où il devient le premier parti », a souligné la présidente de la Fédération bruxelloise du Parti. « C’est la victoire d’une équipe, soudée autour d’un projet fort et crédible pour les Bruxellois », a-t-elle clamé ajoutant que le PS «  aura à cœur, plus que jamais, avec ses partenaires, de défendre Bruxelles et le bien-être de tous les Bruxellois. »

Le président du parti, Elio Di Rupo a, de son côté, affirmé que le PS  a « prouvé sa capacité à rassembler une grande partie de la population de Wallonie et Bruxelles ».

Voici, pour information, une partie de l’équipe soudée que compose les 21 élus du PS (les hommes d’abord, conformément aux prescriptions de l’islam): Il s’agit de MM : Mohamed Azzouzi, Mohamed Ouriaghli, Mohamed Jabour, Ahmed El Ktibi, Rachid Madrane, puis viennent Mmes Myriem Amrani, Yasmina Nekhoul, Samira Benallal, Fatiha Saidi, Fadila Laanan et Nadia El Yousfi.

Onze en tout (on dirait les élèves d’une d’école coranique au Maroc ou une équipe de football marocaine mixte). Onze sur 21.  Dont trois Mohamed. Jamais on n’a atteint une si grande  concentration de Mohamed dans un si petit collectif humain. Depuis le Big Bang jusqu’en 632 de notre ère, il n’y eut qu’un seul Mohamed sur terre. Le prophète Mohamed. Aujourd’hui, le PS socialiste belge en pullule. Et en jubile.

Et ce sont eux, avec l’Ahmed, le Rachid et les Myriem, Yasmina, Samira, Fatiha, Fadila et Nadia, qui auront « à cœur de défendre Bruxelles et le bien-être de tous les Bruxellois. »

Au fait, êtes-vous arrivés à lire facilement les noms cités plus haut ?

Ce n’est pas grave si c’est difficile pour vous.

Elio di Rupo n’y arrive pas non plus.

Il n’est d’ailleurs pas aisé, non plus, pour les Mohamed et Cie de prononcer des noms comme Rudi Vervoort, l’un des autres élus du parti (c’est un intrus de souche. Il y en a d’autres qui sont dans l’équipe et qui ne sont pas de souche, comme ce – ou cette – Bea Diallo).

C’est ça ce qu’on appelle une équipe soudée.

Elio Di Rupo devrait cependant se méfier. François Hollande, aussi, a été élu, en partie, par des Mohamed, des Ahmed, des Samira et des Fadila. Ça ne lui a pas porté chance.

Messin’Issa

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.