1

Le psychopathe infantile de l’Élysée déclare la guerre à la Russie…


Sachez tout d’abord qu’à propos de cette crise et de cette guerre en Ukraine, tous les médias français et européens vous ont menti sans arrêt et sans la moindre vergogne et continuent de le faire, car ils ont l’ordre de le faire, en permanence.   
Alors, si vous voulez de vraies informations, allez les chercher vous-mêmes, à l’étranger, comme nous le faisons nous-mêmes.

La guerre entre la Russie et l’Ukraine est une guerre qui n’a aucun lien avec la France, ni avec le reste de l’Europe, ni donc avec l’UE, ni avec l’OTAN, ni avec l’ONU, et encore moins avec les USA…
C’est un contentieux justifié entre ces deux pays et au nom du principe de non-ingérence dans les affaires des États, personne n’a le droit de s’en mêler.
Et a fortiori personne n’a le droit d’envoyer des armes et des munitions à l’un ou l’autre des belligérants sans risquer de se trouver mêlé à un conflit qui le dépasse et de risquer la sécurité et la paix de son pays, de s’y enliser et d’être accusé plus tard de crimes contre des populations civiles.

Et c’est exactement ce que le grand malade mental infantile de l’Élysée veut faire pour redorer son blason tellement rouillé que rien ne pourra le sauver.
Macron veut donner des armes et des munitions ou même de l’argent à l’Ukraine et en faisant cela il se positionne contre la Russie dans le cadre d’un conflit armé dans lequel il n’a aucune légitimité à entrer.

Il déclare la guerre à la Russie au nom de la France et de son peuple qui n’y est pas du tout partie prenante et rejette fermement cette option.
La Russie est une nation amie de la nation française et nos deux peuples amis depuis des siècles ne souhaitent que la paix entre eux.

Macron est soumis dans ses actes à des accords avec les USA.
Mais ce conflit pourrait s’étendre en surface et dans le temps si on soutient l’Ukraine.
La cause en est la volonté de se partager le monde entre les plus grandes puissances.
« Une immense négociation entre les États-Unis, l’Europe, la Russie et la Chine pour le partage du monde.
C’est un peu un nouveau Yalta que demandent Poutine et Xi Jinping le leader chinois. »

Cette « une » de Marianne est assez remarquable, non pas parce que le dossier contenait, avec un contenu assez affligeant par rapport au titre, mais oser cette « une » -là était déjà courageux de la part de l’hebdomadaire qui communique ici LE mobile de la guerre et la raison pour laquelle cette guerre devrait être durable et importante, à la hauteur des enjeux.
Nous sommes face à la première étape de l’extension du conflit en dehors des frontières ukrainiennes et à son internationalisation.

Ce week-end, il y a eu plusieurs évènements.
La Russie, après avoir prévenu, a bombardé une base proche de la frontière polonaise, une base qui sert de camp d’entraînement pour les « mercenaires » étrangers qui viennent soutenir l’Ukraine, et de point de livraison des armes envoyées par l’Otan à l’armée ukrainienne et qui font tant de dégâts dans les colonnes de chars russes.

L’Iran a bombardé avec 12 missiles balistiques une base américaine en Irak du côté d’Erbil, une base où s’entraîneraient des agents du Mossad israéliens.
« Poutine est-il fou ou sommes-nous stupides ? Alerte à l’extension du conflit. »
https://insolentiae.com/poutine-est-il-fou-ou-sommes-nous-stupides-alerte-a-lextension-du-conflit-ledito-de-charles-sannat/

Pourquoi « crimes contre des populations civiles ? »
Parce que le fait d’envoyer des armes et des munitions aux forces armées régulières ou non de l’Ukraine est un acte qui engage ceux qui le font.
En effet, le fait d’augmenter la puissance militaire de l’Ukraine entraînera forcément une entrave à l’avancée des troupes russes et un prolongement de la durée des combats qui incitera les troupes russes à augmenter leur propre puissance de feu et de destruction (artillerie et bombardements aériens).

Et cela engendrera forcément plus de morts entre les combattants et, en particulier, beaucoup plus de morts parmi les populations combattantes et civiles ukrainiennes et pas forcément beaucoup plus chez les Russes.

La seule chance de trouver une issue rapide à ce conflit serait de laisser la Russie vaincre son ennemi, occuper le pays, le purger de ses parasites dangereux et en prendre le contrôle temporaire d’une façon ou d’une autre, en attendant un moratoire sur l’avenir du pays.

Mais c’est exactement tout le contraire que veut faire Macron avec les autres psychopathes qui dirigent l’UE (en dehors de tout principe démocratique et dans le plus grand mépris des populations civiles ukrainiennes et européennes).

Envoyer de la nourriture, des médicaments, des produits sanitaires ou de première nécessité, ou encore accompagner et accueillir des réfugiés civils qui fuient des zones de combat, c’est bien, c’est moral et c’est humain.
Mais cela n’a rien à voir avec l’envoi d’armes et de munitions, car il s’agirait alors d’une entrée en guerre aux côtés d’un des belligérants et de compromettre notre neutralité et notre paix légitime sur notre propre territoire.
En faisant cela, Macron commettrait un crime contre l’humanité.
Un de plus…

Macron n’en est déjà plus à ça près en ce qui concerne ses crimes passés contre la démocratie, les droits de l’homme et l’humanité, notamment en déplaçant et en trafiquant (souvent contre leur gré ou sous des promesses mensongères, ce qui revient au même) des millions d’êtres humains entre l’Afrique et l’Europe, au prix de la vie de nombreux d’entre eux.
Il devra être jugé pour cela devant une cour de justice internationale lorsqu’il ne sera plus Président.

Le déplacement de populations, sans motif de protection de ces populations (Macron), est un crime contre l’humanité :
« L’illégalité des actes de transfert forcé de population a été soulignée à plusieurs reprises depuis la Résolution des Alliés sur les crimes de guerre de l’Allemagne, adoptée en 1942. La condamnation la plus sévère et la plus récente de cette pratique figure dans le Statut de Rome de la Cour pénale internationale, qui qualifie clairement la déportation, le transfert forcé de population et l’installation de colons de crimes de guerre. »
(Dans le cas de Macron le transfert est forcé par des artifices multiples).
« Le transfert forcé de population : une violation des droits de l’homme »
http://assembly.coe.int/CommitteeDocs/2011/fjdoc49_2011.pdf

Pour ce qui concerne les justifications de la Russie à l’invasion et à l’occupation de l’Ukraine, elles sont nombreuses et durent depuis une quinzaine d’années. Poutine en avait déjà honnêtement entretenu, de nombreuses fois, le chef d’État ukrainien qui avait toujours refusé d’en tenir compte.

Macron est un grand malade, nous le savons tous.
Son cerveau et son activité mentale fonctionnent au niveau de ceux d’un enfant de 12 ans. Ces dernières années, il s’est pris pour un grand chef de guerre contre une épidémie qu’il aurait été préférable de confier à de vrais scientifiques de la santé et à des hommes et des femmes qualifiés sur la question. Par sa faute et volontairement, il a voulu faire durer cette épidémie et jouer à l’apprenti sorcier et a engendré des dizaines de milliers de morts.

Il a voulu en faire « sa chose », ses différents Conseils sanitaires successifs, ses « Conseils de défense », ses stratégies, ses opérations, son plan et son projet.
Cette maladie était déjà plus que louche, puisque préparée en secret dans un laboratoire en Chine sous la direction des travaux de l’Institut Pasteur (traîtres à la France) et sous l’impulsion et les budgets des USA.

Cet être abject qui n’a jamais fait son service militaire ni touché une arme se veut maintenant « chef de guerre » contre la Russie… :
« Macron se rêve chef de la coalition anti-Russe »
https://ripostelaique.com/macron-se-reve-chef-de-la-coalition-anti-russe.html


Aujourd’hui, on sait et on est sûr que partout dans le monde (notamment en Ukraine) d’autres laboratoires travaillent à la recherche de nouveaux vecteurs de pandémie, des virus et des bactéries dangereux et mortels et sans traitements possibles, sous la direction des USA alliés en cela à l’ONU, l’UE et les puissances mondialistes.

Il s’agit, en fait, de nouvelles formes « d’armes d’extermination massives » (on ne détruit plus les biens matériels, mais on tue tous les êtres vivants) souhaitées par les dirigeants mondialistes dans le but de réduire la population humaine mondiale à un chiffre entre 500 millions et deux milliards. Dire que ces gens se prennent pour Dieu est un doux euphémisme.

Hélas, la fortune, l’argent, le pouvoir, l’alcool, la drogue, le luxe, la capacité d’acheter tout, n’importe qui ou n’importe quoi et leur isolement dans un monde qui les a éloignés du commun des mortels et en a fait des êtres apeurés qui ne peuvent pas sortir de chez eux sans une armée de gardes du corps armés jusqu’aux dents, tout cela leur a fait perdre la raison et le sens commun.

Le Coronavirus n’ayant tué à peu près personne, à part des vieillards fragilisés et en fin de vie, il faut trouver plus fort, genre virus Ebola…
« Les États-Unis confirment l’existence de laboratoires biologiques en Ukraine, la Russie exige des réponses »
https://www.francesoir.fr/politique-monde/les-etats-unis-confirment-lexistence-de-laboratoires-biologiques-en-Ukraine

Pire que ça, les médias occidentaux subissent des pressions politiques pour ne pas en parler :
« Cette trentaine de bio-laboratoires US en Ukraine dont la presse occidentale ne veut pas parler »
https://www.medias-presse.info/cette-trentaine-de-bio-laboratoires-us-en-ukraine-dont-la-presse-occidentale-ne-veut-pas-parler/153826/

Bien sûr, le peuple ukrainien n’avait aucune connaissance de la chose ni de la menace présente sur son territoire.
Il faut savoir qu’une partie de la population ukrainienne est d’orientation nazie, par nostalgie du Grand Reich et par pure haine des autres et des juifs et que ces gens-là devaient avoir connaissance de l’existence de ces laboratoires faiseurs de mort.

Vous pourrez lire la deuxième partie de ce texte dans mon article suivant :
« Macron minable président mais Grand Chef de Guerre ! »

Laurent DROIT