Le QI des Français a baissé de 3,8 points en 10 ans : record du monde !

Publié le 9 janvier 2017 - par - 29 commentaires - 3 455 vues
Traduire la page en :

Mais où va Le Monde, Monsieur ?

Où va Le Monde ? Ce monument de la presse française, ce « grand quotidien de référence », que les esprits critiques ont décliné en révérence, et qui a tant contribué à la formation de nos élites déconnectées, reviendrait-il à un minimum de sens des réalités ?

Je ne le lis plus guère, mais j’ai tout de même acheté son numéro daté du 4 janvier, car sa Une m’a accroché l’œil. C’était « L’être humain a-t-il atteint ses limites ? » L’enquête, signée Sandrine Cabut et Nathaniel Herzberg et menée auprès de nombreuses sommités de la médecine, de l’anthropologie, de la sociologie et du sport, était à la fois attristante et réjouissante. Ou tristement réjouissante en fait.

Attristante parce que, en effet, l’être humain plafonne, voire régresse.

Pour ce qui est de la taille, Crro-Magnon mesurait déjà plus de 1 m 70, nous dit-on. Ses descendants ont rétréci, mais, depuis un siècle, l’humanité s’est remise à grandir de façon spectaculaire, gagnant environ dix centimètres, avec un record à vingt centimètres pour les Sud-Coréennes. Mais cette progression est inégale. Elle est avérée en Europe et en Asie. Mais pas en Afrique, où la taille diminue… comme si les grands étaient mieux armés pour émigrer. L’explication de cette croissance tient évidemment à une meilleure alimentation, et à un système de santé plus efficace, qui évite des maladies provoquant un retard de croissance chez l’enfant. Des facteurs « environnementaux » donc. Cependant, ces effets s’estompent aujourd’hui et la taille des bipèdes plafonnerait désormais, nous dit-on. Jusque là, le commentaire est innocent. Mais il l’est moins lorsqu’il devient « sociologique », en tangentant le politiquement incorrect.  Et qu’on évoque  par exemple des «  paramètres socio-économiques »  (Alain Froment, anthropologue ). Ainsi, en Allemagne, les enfants dont les parents sont chômeurs sont plus petits (Joerg Baten). D’autres études enfoncent le clou en faisant le lien entre taille et QI : «  Les grands feraient de meilleures études et occuperaient davantage des postes à responsabilités ». Heureusement ce ne sont que des statistiques, qui souffrent des exceptions, sinon, nos grands hommes actuels, Le président Hollande, Manuel Valls, Nicolas Sarkozy et surtout Bernard Cazeneuve, s’insurgeraient… sous le regard narquois de Charles de Gaulle, Valéry Giscard d’Estaing et  Jacques Chirac.

En valeur absolue et par nationalité, les Hollandais sont les plus grands : 1 m 83 de moyenne pour les hommes adultes, 1 m 71 pour les femmes. Simple constat : on ne nous dit pas s’il est plus « valorisant » d’être grand !

S’agissant de la durée de vie, on retrouve un peu les mêmes clivages, environnementaux, médicaux et sociologiques. Avec une tendance générale à l’arrêt de la croissance, voire à un fléchissement, surtout chez les « sans dents ». Jay Olshansky, de l’université de Chicago, s’en alarme, particulièrement « chez les Américains blancs défavorisés ». Apparemment, il ne fait pas bon être un « petit Blanc » sous le grand Obama et sa très longiligne épouse. Espérons que Trump va redonner à ses électeurs populaires et à leurs enfants allonge de bras et allongement de vie.

Les performances sportives, aisées à mesurer comme en athlétisme et en natation, ont fait l’objet de grands soins et de batteries d’études. Et là aussi, le constat est plutôt pessimiste. En gros, les records stagnent. Nous sommes sur un plateau nous dit l’IRMES (Institut de Recherche Biomédicale et d’Epidémiologie du Sport), en rappelant les vieux records de Powell en longueur et de Sotomayor en hauteur. Et les améliorations sont plutôt à mettre à l’actif du matériel (les pistes en athlétisme, les combinaisons en natation), de méthodes d’entrainement très professionnelles, de l’entrée en lice de nouvelles populations (les coureurs de fond de l’Est africain )….  et bien entendu du dopage. La soupe à la tortue fait des miracles, comme en ce jour de 1993 où cinq Chinoises ont toutes battu le record du monde du 3.000 mètres !

Mais c’est surtout au tournant du QI que j’attendais Le Monde. Et là, je n’ai pas été déçu. D’abord parce que l’évolution est claire : le QI des humains est en baisse. James Flynn, professeur émérite à l’université de Dunedin, en Nouvelle-Zélande, et « qui fait figure de pape dans les mesures de l’intelligence » l’annonce sans ambages : « Nos enfants sont plus bêtes que nous et les leurs risquent bien d’être encore plus stupides ». Jugement confirmé par trois chercheurs européens selon qui « Les victoriens étaient plus intelligents que nous » : quatorze points de QI perdus depuis 1884, alors que le niveau avait monté dans la première partie du vingtième siècle ! La référence à une période impériale où les « Natives » n’envahissaient pas leur métropole est peut-être sous-jacente. Mais ce sont les explications qui vont crescendo dans le politiquement incorrect. La première est neutre : «  Nous déléguons certaines tâches intellectuelles aux outils numériques ». Autrement dit, les calculettes, les tablettes et les jeux vidéos nous abrutissent. Alors que « L’intelligence est un muscle qu’il faut entretenir » ( toujours selon ce cher Jim Flynn ). La deuxième est inquiétante mais toujours politiquement neutre. Elle met en cause une alimentation frelatée par les produits chimiques. Pour Barbara Demeneix, l’affaire est entendue. Mais d’autres chercheurs tangentent sérieusement la ligne jaune. Ainsi de Edward Dutton, qui déclare «  Les gens les plus éduqués sont ceux qui font le moins d’enfants et ça finit par se voir ». Un regret qui fleure l’eugénisme inversé ! Mais cette ligne jaune est carrément franchie par ceux qui évoquent l’hypothèse selon laquelle «  Les immigrés tireraient l’ensemble vers le bas » Heureusement, leur nom n’est pas cité et ils sont protégés par le secret des sources, dont bénéficient les interlocuteurs des journalistes. Sinon, aucun doute que le CRAN, le MRAP, la LICRA, et autres leur tomberaient dessus avec gourmandise.

J’ai gardé le meilleur pour la fin. Dans quel pays la chute du QI est-elle la plus spectaculaire ? Mais chez le Peuple qui fut le plus intelligent du monde, bien sûr ! En France donc, championne du déclassement avec une baisse de 3,8 points en dix ans, le pays le moins atteint en Europe étant la Suède, avec une perte de seulement 0,26 points. Un record dont nous nous serions bien passés. Quel est le génie qui a parlé de «  Chance pour la France » ?

Enfin, en ce début d’année, essayons d’être optimistes. Le Monde cesserait peut-être de s’obstiner dans le déni de réalité ? A défaut de dire des choses à la fois originales et pertinentes, mieux vaudrait, déjà, que le grand quotidien de référence se mette à énoncer des évidences plutôt que des âneries. Et ça, ce serait une bonne nouvelle !

Eric Burnouf

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi