1

Le racisme des Français : aucun blanc n’a agressé sexuellement Danièle Obono !

Au moins ils annoncent la couleur  !

Mais qu’est-ce qui lui prend à Danièle Obono ?
Elle se plaint des animateurs de l’émission « Les Grandes Gueules » qui sévissent sur RMC, qui auraient « abusé » lors d’une interview de la pauvrette… en juin dernier.

A-t-elle été victime d’odieux attouchements, comme hélas bon nombre de jeunes filles et jeunes femmes, voire des femmes dans la force de l’âge, dans la rue ou sur leur lieu de travail ?
Pas du tout !

A-t-elle été conduite dans une cave par lesdits compères afin d’abuser d’elle sexuellement, dans une « tournante »… comme il en existe tant dans les banlieues dites « à risques »… (sauf pour sa copine Clémentine Autain qui se vante de s’y balader et d’avoir le courage d’entrer dans un troquet sans jamais être importunée… oubliant juste de souligner qu’accompagnée d’un photographe cela change bien la donne) ?
Absolument pas !

A-t-elle été bousculée, insultée, par « ces vilains Français blancs racistes » qui pullulent en France, si l’on en croit les donzelles de son espèce, pour lesquelles pourtant le seul racisme digne de révolte est celui infligé aux noir(e)s (ou basané(e)s) par les blancs… l’inverse n’existant pas d’après elles ?
Vous n’y êtes toujours pas !

En fait, Danièle Obono, députée toute neuve sous l’étiquette « La France Insoumise » (qui n’en finit pas de faire rigoler dans les chaumières), estime avoir été traitée de manière raciste par ces animateurs. Pas bien !

Bon, il est vrai que question délicatesse et vocabulaire fleuri, les gus en question paraissent parfois avoir manifestement été absents lors de la distribution…

Mais elle devrait pourtant y être habituée la Danièle, elle qui s’est acoquinée avec une autre célèbre grande gueule : Jean-Luc Mélenchon, auto-proclamé principal opposant au président Macron… en attendant une opportunité pour lui lécher les pompes, comme il l’a fait systématiquement à chaque nouvel élu à ce poste, véritable idiot-utile pour « le » système depuis des lustres, et ce bien qu’il prétende le contraire en beuglant régulièrement des slogans virulents, aux antipodes de ses réelles préoccupations !

Pour mémoire, faire croire  qu’il prend le métro quand par ailleurs il ne veut voyager en avion qu’en « classe affaire », résume la philosophie de ce beau spécimen de la gauche caviar, se prétendant grand humaniste.

https://www.valeursactuelles.com/politique/video-melenchon-voyage-en-business-ses-collegues-en-eco-88841

Interrogée récemment à l’occasion d’un numéro de Complément d’enquête consacré aux difficultés des personnes noires en politique, Danièle Obono a estimé avoir été traitée de manière raciste lors d’une interview sur RMC.

Elle est pourtant nettement moins susceptible, l’offusquée, quand il s’agit de défendre le pays qui l’a adoptée et qui la fait vivre grassement en lui permettant d’être élue députée (le serait-elle dans son pays d’origine ?), puisqu’elle répugne à dire « Vive la France » mais a signé une pétition en faveur de la chanson « Nique la France » … au nom de la liberté d’expression !!!

Et c’est justement là le nœud du problème, puisque ces messieurs de RMC s’étaient montrés choqués de cette nuance et l’avaient mise au défi de dire « Vive la France » sur l’antenne… d’où le buzz créé autour de la pauvrette, trois mois plus tard… en pleine campagne contre les « porcs » qui bien évidemment ne peuvent être que blancs dans l’esprit torturé de toutes les femelles gauchistes dégénérées.

https://www.youtube.com/watch?v=kxkAmyuMta0

« En visionnant à nouveau la passe d’armes qui l’a opposée aux Grandes Gueules de RMC, l’élue de Paris se montre catégorique. Pour elle, l’injonction de s’exclamer « Vive la France » comporte des relents racistes : « Ça ne sort pas de nulle part. Ça sort de l’idée que, comme on est noir, asiatique ou arabe, on doit prouver qu’on est des bons Français (…) qu’on aime la patrie. Cette injonction, elle est complètement raciste ! »

http://www.programme-tv.net/news/tv/162949-la-deputee-daniele-obono-accuse-de-racisme-les-animateurs-des-grandes-gueules-de-rmc-video/

Demander à une naturalisée française, élue républicaine de surcroit, de choisir entre Vive la France et Nique la France, serait donc éminemment raciste ?

Tu pousses le bouchon un peu loin cocotte, là !

Rappelons ce qu’écrivait à son sujet Gérard Brazon sur son blog, en juin dernier, et qui ne laisse aucun doute sur le racisme pratiqué par la prétendue offensée :

« Elle est une sorte de lien entre ceux qui haïssent la France, pays qu’ils considèrent comme étant un état colonial, et la France insoumise.
En 2015, aux côtés des Indigènes, elle a signé l’appel contre l’islamophobie et le racisme d’état. Aujourd’hui, elle est députée de cette France dont elle veut la mort in fine. »

http://puteaux-libre.over-blog.com/2017/06/obono-autain-ou-l-entrisme-indigenes-de-la-republique-a-l-assemblee-nationale-par-gerard-brazon.html

D’ailleurs les accusés ne s’y sont pas trompés puisque récemment leur riposte a été sans ambiguïté :

« Invité à réagir à ces déclarations par l’équipe de tournage de Complément d’enquête, Alain Marschall s’est agacé : »Le racisme est un délit ! Si on estime qu’on a été racistes, on porte plainte, on prend chacun des avocats et on va devant le tribunal. Point barre ! », tonne cette figure de RMC. Une démarche que l’élue parisienne Danièle Obono n’a pas effectuée. »

Cette « brillante parlementaire », s’est-elle crue autorisée dans un moment d’égarement, à surfer sur la campagne qui vise actuellement les persécuteurs-abuseurs-violeurs, suite aux scandales qui fleurissent chaque jour, bien vite orchestrée par ses copines gauchistes, s’appliquant à transformer un certain nombre d’histoires sordides (vraies ou exagérées, il est encore trop tôt pour le dire) en véritables charges contre la « France raciste », dont les mâles blancs !

Pourtant, elle n’a pas compris Danièle, qu’elle aurait pu être bien plus traumatisée, si les G.G. de RMC avaient agi comme certains prédateurs, aujourd’hui dans le collimateur des médias.

Elle qui dégaine un peu vite l’accusation de racisme, ne sait pas ce qu’est la « discrimination à l’embauche », comme certaines comédiennes la subissent si elles ne veulent pas passer à la casserole !

Mais le pire, c’est que cette excitée qui prétend parler au nom du peuple, en exclut immédiatement le plus grand nombre : celui des Français de souche aimant leur pays et ne souffrant pas de le voir insulté et malmené par ceux qui devraient au contraire le remercier ; et que ces Français-là, contrairement à ce qu’elle prétend, se foutent pas mal de sa couleur de peau, mais ne supportent pas la vilaine couleur de son âme et celles de ses semblables !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression