Le réchauffement climatique, le nouveau terrorisme intellectuel

Il est utile de démontrer à propos du réchauffisme ce qui, dans le système du GIEC, est proprement du terrorisme intellectuel dans la mise en accusation des activités humaines, et ce qui est simplement dû à l’existence d’un changement climatique dû à des causes naturelles. Le terrorisme intellectuel du GIEC, et les attaques personnelles des activistes du GIEC dirigées contre les climato-sceptiques, dans les journaux et les médias en général, se font un devoir de les chasser des tribunes et des publications scientifiques, pour les empêcher de répondre aux accusations mensongères des activistes du GIEC, alors qu’ils sont seulement préoccupés par la recherche de la vérité. Les chercheurs climato-sceptiques ont pour objectif scientifique de réfuter la doctrine du réchauffisme militant qui ne cesse de se répandre. La doctrine du réchauffisme d’origine humaine, que l’on semble vouloir inventer en système, est fausse en elle-même, et dangereuse dans ses conséquences, mais elle a été adoptée sans critique à bien des titres par des politiciens médiocres et ignares.

Le terrorisme intellectuel du réchauffisme du GIEC promet de faire une diversion mondiale pour le repos des politiciens médiocres et ignares, trop occupés à faire des affaires sur le dos des peuples. Dans son autobiographie, Long Walk to Freedom, Nelson Rolihlahla Mandela, de son nom de clan « Madiba », cite la critique « d’hommes (politiques) vains et égoïstes qui placent leurs intérêts au-dessus de ceux des gens qu’ils prétendent servir. D’après moi, la politique, ce n’est qu’un racket pour voler de l’argent aux pauvres« .

Le terrorisme intellectuel du réchauffisme du GIEC promet de masquer les secousses mondialistes de la milliardisation heureuse, dont ont besoin les âmes fatiguées des politiciens médiocres et ignares pour taxer encore plus les populations qui travaillent, les familles et les classes moyennes. Le terrorisme intellectuel du réchauffisme du GIEC promet de créer, en réalité, les causes d’une existence inhumaine des peuples soumis.

C’est pourquoi ils veulent mettre fin à la tyrannie idéologique du GIEC. C’est dans la révolte contre cette déchéance voulue et organisée de la population qui travaille, révolte à laquelle les classes moyennes se sentent poussées forcément par la mise en cause de leur existence vitale, que la lutte s’engage, une lutte décisive et totale contre cette déchéance écolo-fiscaliste. Par son égarement politico-financier, le terrorisme intellectuel du GIEC s’achemine de lui-même vers sa destruction, par une évolution insidieuse, et uniquement parce qu’il veut détruire fiscalement les classes moyennes en tant que telles, les familles et la population qui travaille. La vengeance populaire, après des années de souffrances liées à la tyrannie idéologique du GIEC, est un besoin pour les cœurs irrités par la propagande de la fausse science climato-réchauffiste, enfin résolus à la combattre franchement et sans réserve, car les contradictions des rapports idéologique du GIEC sont fondées sur des allégations militantes sans preuve scientifique. Le verbiage scientifique des activistes du GIEC n’est qu’une tentative misérable de sauver les apparences de la fausse science climato-réchauffiste et de sauver les budgets très considérables qui sont usurpés et détournés du financement des vrais laboratoires de recherche scientifique. En fondant la mystique climato-réchauffiste, les activistes du GIEC inventèrent le catastrophisme de la terreur climato-réchauffiste en voulant faire croire qu’ils devaient sauver le monde.

Il fallait que le catastrophisme de la terreur climato-réchauffiste puisse sauver le monde de l’ignorance et de la négligence des humains occupés à survivre dans une existence de plus en plus précaire, hors de tout recours auprès de gouvernements incultes, ignares et incompétents. Les gens sont conscients de leur misère morale croissante et de l’inhumanité de leur existence, et le terrorisme intellectuel du réchauffisme du GIEC ne pourra pas détourner ni leur attention consciente, ni leur révolte déterminée, alors que le gouvernement de l’imposture fiscaliste socialo-verte devient toujours plus odieux. La terreur climato-réchauffiste croit pouvoir consolider les mensonges de la République confiscaliste pour imposer l’obéissance soumise et la discipline fiscaliste confiscatoire aux classes moyennes, aux familles, aux retraités et à la population qui travaille.

La terreur climato-réchauffiste du GIEC outrepasse la légalité républicaine pour répandre les méfaits de la propagande pseudo-scientifique odieuse des activistes du GIEC, les ennemis des peuples. La France a voulu croire à une action écolo-politicienne noble avec la COP 21 dont les effets fiscalistes néfastes n’auront lieu qu’après que la terreur climato-réchauffiste du GIEC aura fait l’impression nécessaire dans les médias.

La terreur climato-réchauffiste du GIEC doit détruire les usages et les habitudes des peuples pour les soumettre, par des institutions nouvelles, à la confiscalisation de la mondialisation écolo-capitaliste.

Pour ne pas succomber à la violence de la propagande et des moyens fiscalo-coercitifs employés par la terreur climato-réchauffiste du GIEC, il faut que les climato-sceptiques aient droit à la libre expression pour l’objectif scientifique de réfuter la doctrine du réchauffisme militant qui corrompt les médias vulgaires.

La terreur climato-réchauffiste du GIEC est présentée comme utile et nécessaire à la France, pour une punition écolo-fiscaliste inévitable, contre un peuple dont les principaux crimes sont signalés par le biais de la pollution automobile et industrielle. Pour accabler les peuples de nouvelles taxes, il faut un renfort, et ce renfort, c’est la terreur climato-réchauffiste du GIEC. C’est un postulat général qui est applicable à toutes les politiques fiscalistes, indistinctement. La terreur climato-réchauffiste du GIEC est inséparable de toutes les nouvelles taxes à venir. Cette confiscalisation nécessaire est indispensable au succès du GIEC.

Consolidée par la terreur climato-réchauffiste du GIEC, la mondialisation heureuse est aujourd’hui sur une excellente voie pour les surprofits des milliardaires du CAC 40 : C’est pourquoi il faut l’adopter !

On dit que « Rome fut fondée par des brigands et que Rome devint ensuite la maîtresse du monde » pour justifier la mondialisation heureuse des surprofits des milliardaires du CAC 40. Malgré cela, les peuples doivent reprocher aux activistes du GIEC ce système de la terreur climato-réchauffiste et les conséquences en termes de précarité qu’il ne peut manquer de provoquer contre les classes populaires. La simple expérience des chercheurs climato-sceptiques dissidents attend les preuves scientifiques du GIEC qui ne viennent jamais.

C’est pourquoi les idées faussement scientifiques sans preuve du GIEC se combinent aux pressions exercées par les milliers de signatures de militants soi-disant scientifiques. Cette manipulation de la vérité scientifique nous apprend que les conséquences politiques des opinions climato-réchauffistes des militants soi-disant scientifiques du GIEC n’ont pas le moindre rapport avec la science véritable, sincère et honnête.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

42 Commentaires

  1. Pouvez-vous citer la revue internationale avec comité de lecteur dans laquelle vous avez publié vos conclusion, aux conclusions opposées à celle de plus de dix mille articles, publiés eux ?

  2. Moi ce que je constate c’est tout simplement une crétinisation généralisée avançant à vitesse Grand « V ». La génération « lapins crétins »… tout se rejoint, hein ! Bien qu’ayant horreur du discours « tous cons sauf moi », force est de constater -et ça fait mal à écrire- que, oui, les gens, deviennent de plus en plus cons. Y a qu’à voir leur incapacité à réfléchir par eux-mêmes en-dehors de ce que leur balancent les infos (répétant comme des perroquets tous les canulars qu’on leur endoctrine, sans vérifier), où préférant se fier aveuglément à toute cette merde connectée plutôt que de s’arrêter 2 minutes pour réfléchir. Le manque de réflexion et de perspective, voilà pourquoi on en est là socialement et économiquement ! « Plus besoin de réfléchir : j’ai ma belle tablette ». Mort de rire…

  3. En revanche, pas de réchauffement intellectuel à l’horizon. On est effondré quand on est confronté à l’indigence intellectuelle de nombre de nos compatriotes (je n’ai pas dit « tous ») qui ne savent que répéter des poncifs, des clichés, des mantras.

  4. Les théories du GIEC ne sont qu’ un tissu d’ inepties et pourtant …. pour accéder au beau monde de la bien pensance et du politiquement correct , il faut impérativement faire semblant d’ y croire , sinon vous n’ avez aucun avenir .
    Le présentateur météo Philippe Verdier l’ a appris à ses dépens .

  5. Si cela se réchauffe au Nord , la masse glaciale augmente au Sud, finalement la masse glaciale reste grosso modo la même sur la planète !Ainsi que la température qui reste d’une moyenne de 14° Celsius !

  6. Abandonner l’expression climato-sceptique et utiliser climato-réaliste, plus positive.
    Pour approfondir le sujet, voir : https://www.climato-realistes.fr/
    Lire l’excellent livre de Rémy Prud’Homme : l’idéologie du réchauffement. Dispo sur Amazon.

  7. Résumons tout cela à la « Condition Humaine » !
    Démographie parasitaire, taches du Soleil, Nature dominatrice, Déterminisme, Finitude d’une Espèce Darwinienne !
    Et Dieu dans tout ça ?
    Qui peut, ou veut, comprendre ?

  8. j’ai l’impression que le déni du réchauffement climatique ressemble au déni de l’islamisation de la France.
    La seule vue de photo satellite du pole nord sur les 40 dernières années sont bien plus convaincante que ce texte mal écrit.
    Cependant, la question du financement reste pertinente. Mais le physique de Jean Jouzel n’est pas argument.

    • Ce qui est contesté est la cause des fluctuations climatiques, du temps des dinosaures, le pole nord était vert

    • Je réponds moi aussi à « pere castor » : le réchauffement climatique n’est nié par personne (chez les gens sérieux et cultivés ». En revanche, c’est l’activité humaine dans la cause de ce réchauffement qui est une imposture. Je vous invite à lire le livre : « Climat, la grande manipulation », de Christian Gérondeau, et vous comprendrez tout.

    •  » père castor  » !
      Il faut ABSOLUMENT vous renseigner !
      Personne ne conteste un réchauffement climatique ( insignifiant ) au XXème siècle , et qui s’ est complètement arrêté en 1998/2000 …. faisant voler en éclat toutes les théories réchauffistes . Même l’ ineffable Jean Jouzel l’ a admis ( tout penaud ) face au physicien François Gervais , dans une émission télé .
      Oui , la banquise nord régresse sensiblement mais dans le même temps celle du pôle sud gagne du terrain dans des proportions bien plus considérables , et le froid s’ accentue , mettant en péril les colonies de manchots .
      Tout cela , nos  » réchauffistes  » ne s’ en vantent pas .
      Cette théorie du GIEC n’ est que pur dévoiement de la Science au profit d’ une idéologie politique : l’ écologie .

  9. Christain Gerondeau : « climat la grande manipulation , CO2 catastrophe ou bien fait ?  »
    Livre de lecture facile Détaille l’organisation du GIEC, sa méthode. Puis cite les variations climatiques. En fait dénonce la supercherie du GIEC.
    Ingénieur polytechnicien, travaille depuis 10 ans sur les questions environnementales. Livre très argumenté, donc sérieux.

    • Gérondeau n’a jamais publié un seul article scientifique concernant le réchauffement climatique d’origine humaine, jamais contesté par un seul article sérieux. Gérondeau est un bouffon, qui est passé de la défense de la vitesse sur les routes pour faire le plus de morts possible à la négation du réchauffement climatique d’origine humaine.

  10. les bobos écolos nous servent du réchauffement climatique à longueur de journée alors qu’ils courrent se vautrer dans le premier avion venu pour aller se bronzer à l’autre bout de l’Europe tout en bouffant des tonnes de kérozène.Le climat s’analyse sur une période de plusieurs siècles,ces abrutis calcule à l’échelle de leur pauvre vie

  11. Vous n’avez pas proposé le moindre argument prouvant qu’il n’y aucun réchauffement climatique ni qu’il ne fusse pas causé par l’homme.

    • @ Jorong, nouvelle victime des affiches : Ce texte n’est pas un plaidoyer pour réfuter une fois de plus la propagande réchauffiste mais un appel à la LIBERTE D’EXPRESSION.

  12. Le réchaufement climatique dûe à la seule l’humanité est juste un argument pour cautionner, le raz de marée migratoire qui déferle sur l’europe,dans le but de plus en plus perceptible :d’éradiquer les populations légitimes, l’instrument utilisé pour se faire c’est l’islam sponsorisé par les mondialistes, la pollution humaine reste minime,pour exemple: quand des volcans sont en activité,ils génèrent des tonnes de souffre et autres gazs délétères et ce depuis des million d’années! Encore une fois les donneurs de leçons comme mr mulot ,ont amassés un beau fromage et se complaisent maintenant dans la compromission et un affairisme assez distant de l’écologie qui était soit disant leur étendard… adore ce que tu as brûlé et brûle ce que tu as adoré! Mais surtout fais pas trop de fumée!

  13. J’approuve cet article à 100%. Je ne crois pas au réchauffement climatique, mais à une climatologie qui se modifie progressivement du fait du basculement de l’axe de la Terre. Fait vérifié lors d’un très important tremblement de Terre survenu il y a un certain temps.

  14. Réchauffement et refroidissement sont des phénomènes cycliques parfaitement gérés
    par la terre .Il y a quelques siècles on cultivait du blé au Groënland ;c’est dire …

  15. La responsabilité de l’humanité dans le réchauffement climatique est chanté comme un mantra par le GIEC et les journalo-politicards. Vous voulez des preuves ? Il n’y en a qu’une : la preuve c’est qu’on vous le dit ! Les preuves scientifiques sont systématiquement passées à la trappe. les plateaux de télé débordent des tenants de la responsabilité humaine pour le réchauffement. Les opposants et leurs preuves scientifiques sont systématiquement écartés.

  16. Pour ma part, je partage l’avis d’un réchauffement climatique de la planète, et cela ne date pas de ce jour !
    Dans les années 70, je faisais de la montagne. Dans les Pyrénées, un pic a pour nom le Pic Long. La première fois que je l’ai gravi, pour accéder à l’arrête, il y avait une petite cheminée à grimper sur 4 mètres… 10 ans plus tard, c’était 10 mètres, le névé ayant disparu !
    Il se trouve que je partage aussi l’avis que la France, l’Europe, le Monde sont en voie d’islamisation…
    Je n’impose mon avis à personne, et je considère que le terme de terrorisme intellectuel utilisé pour ceux qui le partage et le font partager procède du même ressort !

    • Que l’activité humaine ait une part de responsabilité « infinitésimale » dans le changement climatique, soit. La terre a toujours connu des cycles de changement, depuis que le monde est monde. Et l’homme n’y était pour rien. Il y a simplement des petits malins, qui ont trouvé là une niche à exploiter, pour justifier leur existence et engranger des subventions astronomiques. Et, comme le dit l’auteur de cet édito, ils terrorisent et culpabilisent les honnêtes gens, en présentant des bilans et courbes catastrophiques, extrapolés sur deux siècle, alors qu’à l’heure actuelle, on est incapable de faire des prévisions météo sérieuses au-delà de 3 jours. A l’instar de nos dirigeants, ils nous prennent pour des idiots…

    • Le reste n’est qu’idéologie et business hautement profitables aux idéologues verts. Cela ne signifie pas qu’il faille arrêter les progrès technologiques réduisant drastiquement les phénomènes de pollution. Bien au contraire. L’écologie fut une nécessité. L’écologisme est une escroquerie comme le communisme et le socialisme le furent en leur temps. Les écologistes exploitent les bons sentiments des gens pour s’octroyer un business ultra rentable et tuer l’économie classique, qu’ils abhorrent, en tant qu’idéologues d’extrême gauche. L’argent roi est la norme chez ces escrocs, mais il doit être blanchi par l’impôt. Nous sommes libres de ne pas croire aux balivernes COP21 des manipulateurs de cette secte réchauffiste, et en même temps être respectueux de la nature qui nous entoure.

    • Les textes dits « sacrés » (partout autour de la planète) parlent de ce déluge resté dans la mémoire humaine. Le problème d’aujourd’hui n’est pas le réchauffement climatique, extrêmement léger (aucune augmentation depuis 18 ans) eu égard à la durée des cycles climatiques, mais le fait qu’on l’impute ou non à l’activité humaine. L’énorme réchauffement climatique de –12.000 est-il imputable à l’activité humaine ? Non. L’activité humaine est extrêmement dérisoire en terme énergétique comparativement à la puissance du soleil. Le CO2 ? Plus il est important, plus il y a de végétation, voir les fougères arborescentes du Jurassique sans parler de la taille des espèces…

    • Sous le Pic Long, la cheminée dont vous parlez a toujours fait 5 à 6 mètres et de fait, après, on ne voyait plus la petite rimaye, et la crevasse tout en haut du névé s’était franchement élargie, montrant un creux toujours extrêmement dangereux avec cette pente terminale assez accentuée. Aujourd’hui, les névés du Parc ont tous perdu autour de 50% de leur volume (indice 100 des années 1970), comme les glaciers alpins et celui du Vignemale (qui résiste). Après, les cycles climatiques ont toujours existé. 12.000 ans avant notre ère, il y a eu un tel réchauffement climatique… que les eaux océaniques ont monté de… 125 mètres.

    • Bonjour Jean-Paul. Merci pour votre témoignage. J’ai fait une dizaine de fois le Pic Long, le Campbiel, la crête des Estaragnes, la crête du Néouvielle qui descend vers le Maou, etc. Je connais très bien le Parc National homonyme dont vous parlez. Au Néouvielle, que je fais pour la première fois à mes 11 ans, en 1972, il y a un névé qui descend jusqu’à l’épaule. Je le descends en ski de randonnée 8 ans plus tard. Au Pic Long, on pouvait monter de la première corniche au dessus du Lac de Cap de Long jusqu’à pratiquement le sommet du Campbiel, en été, avec de la neige.

      • @Françoise de France, j’ai fait le Campbiel il y a dix ans en été, il n’y avait quasiment plus de névés, juste une courte et mince traînée de glace.

  17. les climato-réalistes (cf leur site) démontrent que l’activité humaine représente moins de 5% dans les fluctuations climatiques, TRUMP a parfaitement raison de ne pas suivre les escroqueries des pastèques

  18. Sans être un tenant des théories du GIEC, je trouve que les climato-sceptiques sont tous aussi sectaires dans leur approche que ceux qu’ils dénoncent. Au lieu de poser la question du modèle économique de développement, car c’est le fond de la question, vous faites (les climatos sceptiques) un pseudo-plaidoyer contre le totalitarisme intellectuel mais pour le remplacer par un autre.

    • Désolé robert, mais les climato-sceptiques sont écartés par les médias. On leur interdit d’exposer leurs preuves. C’est ça le totalitarisme intellectuel que les climato-sceptiques ne pratiquent pas.

      • Ecartés des médias…Vous ne raisonnez que par rapport aux médias, vous? Je pense d’abord par moi même avant de penser par médias interposés. Cet article n’aborde aucune question de fond et n’en reste qu’au niveau de la guerre médiatique que vous dénoncez. C’est bien ce que je reproche aux climato-sceptiques.

        • Alors pensez par vous-même après vous être renseigné sur les preuves scientifiques proposées par les climato-sceptiques.

  19. Pourquoi vous en avez douté un jour ???Moi pas ,oh, je suis pas un scientifique mais un retraité et j’ai simplement lu à droite et à gauche des articles qui avaient l’air bien documentés , et qui expliquaient tous que la Terre subissait un cycle qui s’était déjà produit , bien avant nous pauvres petits bonhommes , et qui peut se reproduire dans l’autre sens alors que GIEC aille se faire ….lanlère

  20. @Thierry
    Vous critiquez dans votre long plaidoyer les « militants soi-disant scientifiques » qui défendent l’idée d’un réchauffement climatique. J’en déduis donc que vous ne faites pas partie de ce genre d’imposteurs qui ne savent pas de quoi ils parlent, qui se contentent de pousser des théories fumeuses, et que vous avez de solides références personnelles en matière de climatologie pour étayer votre thèse. Je ne demande qu’à vous faire confiance et je trouve remarquable qu’il puisse y avoir de vrais spécialistes en climatologie sur RL! Puis-je vous demander vos qualifications scientifiques personnelles en la matière?
    Merci!

    • Ben je ne suis pas son avocat mais y’a qu’à regarder la tronche de jouzel et juste être un peu moins con que la moyenne pour comprendre !
      Votre question sur un petit ton ironique, moi je vous la retourne puisque vous sous-entendez que ces fumiers du GIEC ont raison : quels sont vos diplômes, références de thèses et de travaux publiés et approuvés pour les soutenir, hummm ?

      Est-ce que Claude Allègre, bien que furieusement de gauche mais personne n’est parfait, qui est totalement contre le GIEC et ses sangsues planétaires est un abruti fini ? À ce que je sache, lui les a les diplômes…

      • Relisez bien mon message: je n’affirme en rien que le GIEC a raison, ni même être un spécialiste, bien au contraire! Mais il y a tellement de pseudo-scientifiques et de théories du complot dans ce domaine que je me méfie et je préfère savoir qui parle pour savoir à qui accorder ma confiance.

        Par ailleurs, si vous le permettez, affirmer que Allègre est « furieusement de gauche » est très étonnant!
        Quant à ses positions sur le réchauffement climatique, il fut un temps où il affirmait que l’homme jouait un rôle essentiel dans le réchauffement climatique…
        On ne sait plus à qui se fier, je vous dis!

  21. Je crois plutot que , pour l’ immense majorite de ceux qui pretendent reagir adequatement au probleme climatique; il s’agit de gens bidons qui se donnent bonne conscience alors que leur etat psychologique n’ a aucun effet sur le climat…et que ceux qui nient l’existence du probleme n’ echappent qu’ a la nevrose des premiers sans agir sur le probleme juste parce qu’ ils le nient. La peur n’ evite pas le danger, mais le danger subsiste. Les 2 attitudes me paraissent inadequates et aussi nefastes l’ une que l’ autre…mais comme peu de personnes decident et agissent (a l’ echelle ou il faudrait le faire) …dans ce domaine politique comme dans les autres; tout cela n’ est que palabres je le crains.

  22. Que la revelation que l’ activite humaine sur le milieu soit allee jusqu’a modifier le climat, ait donne vie a des attitudes ideologiques n’ a rien a voir, dans le reel avec de l’ imagination, la superstition, la croyance religieuse. Le reel c’ est ce qui existe que nous y croyons ou non, que nous existions ou non. La science limite notre ignorance et tout n’ est pas que verbiage et elucubrations. Ce n’ est pas parce qu’ il y a toujours eu dans la psyche des tendances a la fin du mondisme, l’ apocalyptisme…que le xxeme siecle occidental n’ a pas deregle le climat…ce n’ est pas parce que l’ islam est un cancer dans l’ histoire, que le probleme ecologique n’ est pas aigu (meme si les politiques qui pretendent le prendre en compte , font plus semblant qu’ autre chose .)

    • Lire aussi « La planète a été sauvée par Hollande… ». Par Marc Larapède, un contributeur qui ne peut plus contribuer depuis la saisie de l’ordinateur de Pierre Cassen.

Les commentaires sont fermés.