Le réchauffement climatique ou 5 milliards d’hommes en trop, de Jean-Claude Hermans

Le changement climatique et la démographie, voilà deux questions indissociables qui déchaînent les passions, et à juste titre !

Peu importe si l’on croit ou pas au changement climatique et qui plus est si ce changement est partiellement la conséquence de l’activité humaine ou non. Une large majorité des gens de bons sens s’accordent à dire que l’explosion démographique est l’un des problèmes majeurs du XXIe siècle, pourtant il est peu abordé dans les médias.

Que l’on parle d’économie, de religion, de géopolitique, d’immigration, d’écologie ou de politique, tout positionnement est vain s’il exclut cette donnée fondamentale de son argumentaire.

C’est pour cela que le livre de Jean Claude Hermans : Le changement climatique ou 5 milliards d’hommes en trop est indispensable.

Il apporte des éléments d’analyse très documentés et suffisamment complets pour être un bon outil de réflexion sur l’effet de la démographie dans nos vies comme dans les grands défis contemporains.

De plus, la grande Brigitte Bardot préface ce bouquin avec des idées que nous autres, patriotes, pouvons partager – du moins en partie – en restant aussi pragmatiques que lucides sur l’écologie que nous devons prôner, loin des délires idéologiques des bobos écolos pastèques.

https://twitter.com/brigitte_bardot/status/1552667933649915904?t=YIYnmHafGlic3DztU3DreQ&s=19

Nous constatons que l’explosion du nombre d’humains se situe quasiment exclusivement en Afrique et en Asie du Sud-est (Chine, Inde…). Ces deux régions représentent à elles seules 70 % de la population mondiale, c’est énorme !

La France ne forme, elle, que 1 % de la population mondiale, et fait partie des pays les plus vertueux. Et c’est pourtant sur les Français que s’acharnent les tenants des accords de Paris, et jamais sur les Africains ou les Asiatiques…

Tanguy Lhéritier

Lire également :

https://www.breizh-info.com/2016/04/21/42254/rechauffement-climatique-surpopulation-afrique-milliards-dhommes-jean-claude-hermans/

image_pdfimage_print
18

25 Commentaires

  1. Même s’il en a conscience, l’homme ne maitrise pas la question de la vie et de la mort. S’il veut réguler la vie, il n’échappe pas à la mort. La question fondamentale à résoudre est spirituelle et individuelle. Nous ne devons pas nous préoccuper de la fin du monde mais de notre propre fin. Ou serais-je dans dix ans, dans vingt ans, dans cinquante ans, dans cent ans? Mais, dans cent ans (et en ce qui me concerne bien plus tôt), je ne serais plus là. C’est cela la question essentielle. Nous n’avons pas à réguler la vie, par contre nous devons gérer au mieux une planète qui ne nous appartient pas et sur laquelle nous ne faisons que passer. Vouloir réguler la vie, non. Travailler à l’amélioration des conditions de vie, oui. La surpopulation (relative, car il y a encore beaucoup de place et de ressources sur terre) est juste un indicateur que la terre a eu un début et aura une fin (comme chacun d’entre nous). Tout le reste n’est qu’orgueil et poursuite du vent.

    • Surpopulation relative,,et ,beaucoup de ressources ? c’est pour ça que le jour de dépassement est en fin juillet . Et les 300 000 milliards de dettes c’est la preuve que le monde vit au dessus de ses moyens, que pour faire vivre 8 milliards d’individus toutes les productions industrielles et agricoles ne suffisent plus .Le vrai écolo Dumont, en 1970 déclarait pour une élection je ne vais pas vous parler du plus grave danger qui menace le monde , ce n’est pas la pollution , mais la surpopulation. Elle était déjà RELATIVEMENT trop forte de 3,6 milliards.La surpopulation qui nous envahie est elle relativement acceptable ? la violence qui l’accompagne est elle relativement acceptable ?

      • Votre raisonnement humain (forcément limité, comme le mien) ne résout pas la question de votre finitude ici bas (la vôtre et la mienne).

        • Notre temps de vie terrestre est très court , il nous faut donc le vivre intensément et le plus agréablement possible : le grouillement humain engendre trop de souffrances et empêche la vie d’ être agréable et harmonieuse , il faut donc réguler le nombre d’ humains .
          Un chiffre de 1 milliard au total serait raisonnabl et permettrait à chacun de jouir d’ un espace vital suffisant , de jouir d’ une nature magnifique et d’ échapper à la pauvreté .

          • Définition de l’égoïste: « L’égoïste, c’est celui qui ne pense pas à moi ».

    • « Il y a encore beaucoup de place » : l’ homme n’ a pas à occuper tout l’ espace disponible au détriment de la flore , la faune et les forêts
      Il prend déjà assez d’ espace , grouille comme des fourmis dans les villes, détruit des forêts remarquables, pond des lardons à l’ infini (surtout les afromuzz) , surpollue , utilise sans vergogne des ressources qui ne peuvent être recréées qu’ au terme de dizaines de milliers(millions) d’ années .
      Que l’ on cesse d’ aider les populations lapinistes et que dame nature fasse on oeuvre de rééquilibrage avec la « douceur  » qu’ on lui connaît .

  2. et les écolos ne nous ont toujours pas expliqué pourquoi les néandertaliens avaient réussi à faire monter le niveau de l’eau de la méditerrannée de 70 m à la grotte cosquer près de marseille, les pets des vaches et leur feux de bois surement!

  3. Les humains ont inversé la sélection naturelle : ce sont les moins performants qui se reproduisent le plus. Une solution serait de supprimer toute aide aux pays n’acceptant pas de réduire leur natalité.

    • Bonjour Lisianthus
      J’ajoute que la France devrait apporter sa pierre à l’édifice en supprimant l’aide publique au développement qui nous coûte 12 milliards
      d’euros par an et qui vont p
      directement dans les poches profondes des pourris au pouvoir dans des
      pays qui nous crachent à la gueule et refusent de reprendre leurs délinquants .
      Notre contribution au contrôle de leur démographie galopante devrait être de leur fournir des médicaments enrichis en actifs stérilisant.

      • « Notre contribution au contrôle de leur démographie galopante devrait être de leur fournir des médicaments enrichis en actifs stérilisant ».
        Bill Gates a déjà pensé à stériliser les femmes africaines, sous couvert de vaccination contre le tétanos !!

  4.  » Climat et Démographie, deux questions indissociables »

    Euh, oui, sauf qu’on ne les rencontre jamais ensemble dans les discours actuels autorisés. Essayez d’évoquer le thème de la densité de population au cours d’un débat sur l’écologie…lynchage en vue, assurez-vous de pouvoir fuir.

  5. Bonne initiative que de porter cet ouvrage à la connaissance des lecteurs de RL.
    La surpopulation démente entraine déjà ses cohortes de migrants de la faim, vers les régions tempérées de l’hémisphère nord. La raréfaction de l’eau, qui n’est pas liée au réchauffement, mais à sa lente dispersion permanente dans la haute atmosphère vers le vide cosmique, diminue la pluviosité et augmente les déserts, ce qui accélère les processus migratoires.
    La France, la plus « vertueuse » pour moins de 1% de la population mondiale n’y pourra rien. L’engouement pour la croyance écolo est à cet égard inexplicable, sinon par une inculture scientifique dramatique.
    Depuis le début l’explosion industrielle, les politicards ont laissé faire.
    Il est trop tard!
    La sélection naturelle, impitoyable, va se charger de faire le ménage, et l’espèce humaine sera la première à payer la note de son égocentrisme fou.

    • Je suis d’accord avec vous, sauf que la France, en important tous ces immigrés à la forte natalité, va devenir d’ici peu, un pays surpeuplé.
      Une population toujours + nombreuse nécessite davantage de constructions, et donc on va bétonner, et goudronner, ce qui entraînera une artificialisation des sols, contre laquelle les spécialistes mettent en garde.
      Cela provoquera des inondations, et empêchera les nappes phréatiques de se reconstituer, et nous aurons de – en – d’eau.
      Il faut laisser les zones inhabitées telles quelles, de sorte que la nature y reprenne ses droits.

    • Si, pour réduire l’immigration, pas besoin de renforcer les frontières, il suffirait de fermer le robinet des aides et allocs en tous genres, si les « migrants » (terme inapproprié, les oiseaux migrateurs retournent toujours à leur point de départ), savaient ne trouver en France et en Europe ni logement ni aides ni travail, ils ne viendraient plus, ou bien seulemnt les voyous, trafiquants et criminels, mais ça réduirait considérablement le nombre de parasites.

      • D’accord et surtout cesser toute aide médicale aux afromuzz, lapinistes forcenés .
        Sans aide médicale , la ponte sera compensée par une forte hausse du taux de mortalité .
        Malthus, le génial pasteur avait vu clair avant tout le monde en disant qu’ au grand banquet de la nature , tous ne pourraient être conviés .

    • La raréfaction de l’eau qui part dans l’espace ? Jamais entendu parler.
      Certes la vapeur d’eau est plus légère que l’air mais elle retombe sur terre car en se condensant elle devient plus lourde que l’air.A part l’humidité la composition de l’atmosphère est la même partout, en faisant abstraction des isotopes et en comptant l’ozone comme de l’oxygène.

  6. Si la France continue d’importer tous ces immigrés à la forte natalité, elle sera bientôt surpeuplée.
    Il faudra toujours + de constructions, et donc il faudra bétonner, et goudronner. Ce qui favorisera les inondations.
    Une population qui ne cesse d’augmenter entraîne une artificialisation des sols, et empêche les nappes phréatiques de se reconstituer.
    Il faut laisser la nature reprendre ses droits dans tous ces espaces inhabités, ce qui permettra de rétablir l’équilibre écologique.
    De +, il faut produire toujours + d’électricité, et importer + de pétrole, de gaz, etc. Il y a davantage de véhicules sur les routes, etc.
    Dans les années 1970, nous n’étions que 55 millions d’habitants, et c’était très bien comme ça !

    • Une super nova du soleil serait beaucoup plus radicale.Une éruption solaire ne tue personne, il y en a déjà eu des milliers.

  7. Jean Marie Le Pen a dit : « monseigneur ebola résoudra tout ça »

  8. Réduire la surpopulation serait très simple et facile en interdisant l’exportation des denrées alimentaires. Si les Etats Unis, l’Ukraine, la Russie et l’Europe cessait d’exporter des céréales et des denrees alimentaires,le reste du monde mourrait de faim, au sens figuré d’abord puis au sens propre.

    • L’Afrique, l’un des continents les plus riches de la planète en ressources naturelles devrait apprendre à travailler au lieu de baiser. Il cesseraient alors de crever de faim et pourraient enfin contribuer utilement à l’essor de l’humanité. Nous avons essayé de les aider par la colonisation mais ils n’ont rien appris et n’ont, jusqu’ici, rien apporté au monde. Ils souffrent aussi de religions rétrogrades tels l’Islam ou encore l’animisme qui ont instauré la paresse en vertu. Tout ceci les conduit à la famine, la maladie, les trafics, l’ignorance et la violence.

  9. encore un escroc qui impute les variations climatiques à l’humanité

Les commentaires sont fermés.