Le recteur liberticide Boubakeur l’avoue : l’islam n’est pas une religion comme les autres

Publié le 22 juin 2013 - par
Share

Très souvent, quand vous rencontrez le bobo ou le gauchiste de service, et que vous essayez, prudemment, de lui signaler que l’islam, peut-être, représente quelques dangers pour les valeurs démocratiques et laïques de notre société, vous avez droit à un péremptoire : « Comme toutes les religions, non ? » Et on vous parle rapidement de l’Inquisition et des méchants juifs qui, en Israël…

boubakeurPourtant, cette fois, le recteur de la Mosquée de Paris, l’ineffable Dalil Boubakeur, l’avoue lui-même, dans cette interview accordée au Figaro : l’islam n’est pas une religion comme les autres.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/06/21/01016-20130621ARTFIG00646-dalil-boubakeurl-islam-n-est-pas-une-religion-comme-les-autres..php

Si c’est lui qui le dit…

Il dit exactement : « Mais l’administration doit réaliser que l’islam n’est pas une religion comme une autre, à traiter sous l’angle de la loi de 1905. Le ministre Valls n’a pas pris en compte la dimension sociétale de l’islam. Il doit voir que la vie des musulmans de France se détériore et qu’il faut être un bon chimiste pour savoir comment mélanger les réactifs entre musulmans et société française. »

Décodage du jargon Boubakeur : vos histoires de laïcité c’est bien beau, mais cela ne doit pas concerner l’islam, accordez-nous des dérogations raisonnables, à nous autres musulmans modérés (c’est ainsi qu’il se définit).

Il faut lui reconnaître une certaine continuité, puisque, lorsque Sarkozy l’avait emmené dans ses valises, lors d’un voyage à Alger, Boubakeur réclamait déjà un moratoire de 10 ou 20 ans pour ses coreligionnaires, quant à la loi de 1905 et son application.

Il est vrai que concernant notamment la liberté d’expression, le « modéré » Boubakeur a déjà donné quelques gages. Il a participé à la curée contre Salman Rushdie, et a déposé plainte contre Charlie Hebdo, suite aux caricatures.

A présent, le voilà qui pleurniche que les Français sont méchants, et que 70 % n’aiment pas l’islam (dans les faits, c’est bien davantage, car dans les sondés, il y a des musulmans, bien sûr).

Si nous avions un gouvernement digne de ce nom, il lui serait dit trois choses. D’abord que nous sommes d’accord avec lui, et que l’islam n’est pas une religion comme les autres. Ensuite que c’est justement pour cela qu’il va être interdit en France, et qu’on va fermer toutes les mosquées, les boucheries halal, et interdire le voile et les kamis dans la rue. Enfin, que lui, Boubakeur, a largement mérité de prendre sa retraite… en Algérie, et tout de suite.

Lucette Jeanpierre

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.