Le regroupement familial, prélude du grand remplacement

Publié le 10 avril 2018 - par - 20 commentaires - 3 249 vues
Share

Est-ce que les maîtres d’œuvre de la politique de regroupement familial avaient pensé un seul instant aux conséquences démographiques et culturelles qui pourraient en découler ?

Qu’entendent-ils par regroupement familial, est-ce favoriser la venue des familles de ces travailleurs que l’on avait été chercher dans les campagnes de leurs pays quasi illettrés, une sorte d’esclaves des temps modernes, pendant les 30 glorieuses et pour quoi faire ?

Le pire est que la mise en oeuvre de cette politique avait vu le jour au lendemain du premier choc pétrolier, au moment justement où le bon sens imposait au gouvernement français de l’époque un tour de vis à sa politique migratoire. En effet, des signes d’essoufflement des 30 glorieuses commençaient à se faire sentir. L’ère des énergies à bas coût est révolue et par conséquent une rationalisation du mode de production qui passait par la réduction drastique de la main d’œuvre sans qualification et peu qualifiée était désormais plus que vitale pour la survie des entreprises consommatrices d’agents économiques à faible valeur ajoutée.

Quels sont les vrais dessous de cette politique irresponsable, criminelle et scélérate, de regroupement familial, qui consiste à faire venir en masses les membres des familles des travailleurs migrants avec des modes de vie et des mœurs rétrogrades et antinomiques à celui de la population française ?

Ils ne pouvaient ignorer qu’ils ne sont ni Portugais, ni Belges, ni Polonais, ni Espagnols, ni Italiens, ni Yougoslaves ou tout simplement des Européens avec des racines chrétiennes. Ils avaient pris la France peut-être pour un terreau compatible avec toutes les semences, mais pour cela il fallait s’instruire de l’histoire coloniale qui les avait sortis contre leur plein gré d’une profonde léthargie de plusieurs siècles dans laquelle ils s’étaient replongés aussitôt la France partie. Elle était pour eux un pays de mécréants qui devait être combattue comme telle. Ils n’avaient pas lutté pour leur indépendance, ils avaient lutté au nom de l’islam pour chasser de leurs terres un occupant non-musulman. Et contre toute attente, leur ennemie mortelle leur offre l’occasion inouïe de venir s’installer chez elle afin qu’ils puissent la coloniser par le ventre.

Il est à douter que le duo de collabos Giscard-Chirac et leurs différents successeurs et en premier lieu Mitterrand aient mesuré les conséquences extrêmement graves de leurs actes et surtout s’ils avaient le souci de la France.

C’est plus le loup de la bergerie qu’ils avaient fait rentrer. Ils ont créé les conditions de la mise à mort lente et inéluctable de la France. On ne lutte pas démographiquement à armes égales contre des populations susceptibles de doubler leur nombre à un rythme nettement supérieur à celui de la France. En comparaison avec un taux de fécondité de 7,8 le Niger peut doubler sa population en l’espace de 21 ans là où la France mettra 170 ans pour en faire autant avec un taux de fécondité de 1,88 pendant que l’Algérie a pratiquement quadruplé sa population en l’espace de 56 ans passant de 11 millions d’habitants en 1960 à près de 42 millions au début de 2018.

Des chiffres qui auraient dû leur donner à réfléchir avec d’ouvrir la vanne migratoire.

Un véritable attentat contre la France perpétré par ses propres dirigeants dont les Français payent le prix fort aujourd’hui.

Laisser croire qu’ils sont un plus pour la France c’est comme si l’on faisait de Mahomet le prophète de la petite enfance.

Giscard et Chirac qui sont les artisans de cette politique ont donné les premiers coups de pioche de ce qui pourrait devenir un jour la tombe de la France.

Avaient-ils imaginé ce que serait le paysage humain de la France le jour où les populations importées finiront par supplanter par le nombre la population qui incarne son histoire et son identité ?

Est-ce que ce sera la France de l’art de vivre ou une France au visage voilé par la peur de vivre ?

S’inscrira-t-elle dans la continuité de la France des droits de l’homme et des citoyens et des Lumières ou une France sur le modèle de ce que sa nouvelle population avait importé avec elle, autrement dit la rupture avec les temps présents, une France qui vomit ses véritables racines comme les pays du Maghreb ?

Salem Ben Ammar

Print Friendly, PDF & Email
Share

Allez faire un tour dans les bureaux de poste entre le 1er et le 5 du mois, et vous y verrez « la minorité visible » envoyer de l’argent à l’étranger (souvent l’argent des cons qui bossent). Puisqu’on va demander aux chômeurs de faire un bilan mensuel de leurs recherches d’emploi, je suggèrerais que les nombreux allocataires allochtones fournissent un justificatif de leurs dépenses.

C’est connu, mais je ne résiste pas à vous le remettre : citations de de Gaulle « paroles cachées », lui au moins il avait vu le « coup » venir.
http://www.de-gaulle.info/paroles-cachees.shtml

Aujourd’hui,au super U de mon village,qui depuis quelques semaines compte de nouveaux clients(je dirai pas lesquels),a la caisse deux femmes avec deux beaux caddies remplis,et du bon SVP,ont regles en notant leurs noms sur un imprimé en face de la somme…C’est y pas beau!!!
Ca doit etre comme les grimlins,chaque jour ils sont davantage.Je peux vous dire que les gueules du terroir commencent a se deformer.Bin oui,ils pensaient que ca n arrive qu aux autres.

Courage fuyons ? « Quel sera le sort réservé aux autochtones de souche chrétienne quand ils deviendront minoritaires sur les terres de leurs ancêtres ?  » Dixit récit très love story « les corps indécents » de deux jeunes gens qui refusent de se soumettre et souhaitent continuer à vivre paisiblement leur vie dans un pays chrétien. Alors se convertir ou partir ?

« Importer » UN migrant condamne à importer sa Famille, fort nombreuse.
A la loger, à la nourrir, à l’éduquer… « Vaste Programme » (de Gaulle).
La France est déjà en apnée !

Quand j’arrive dans les aéroports en Afrique plus de blanc que de noirs qui viennent avec avantages sans visas quand il veulent. Que c’est beau. Mais au africain qui pour obtenir un visas ,jamais facile quand même il y arrive il sont obligés de se séparer de leurs enfants en pleurs. Parfois apprenne la mort des leurs.quelle tristesse. Bref nous sommes tous de passage sur terre .Et l Afrique c’est la terre d’accueil.venez tous il y a de la place .

« l’Afrique c’est la terre d’accueil, venez tous » ?!
« Restez tous », ça me suffira !

dommage ,,vous allez perdre votre pays sans même vous révoltez,sans même un coup de feu !!!dommage la france était un si beaux pays !!!

Se marasme multiculti, avec des gens qui nous ont chercher des poux dans la tète depuis 1400 ans, a été clairement pensé et organisé, pour contrer le peuple qui à posé le plus de problèmes à ces « élites » depuis l’histoire de l’humanité.

Pour donner un coup d’arrêt à l’invasion migratoire, l’U.E. doit changer de politique, ce qu’elle ne fera pas, ou la France doit en sortir, ce qu’elle ne fera pas non plus…
Conclusion : la France est fichue ! (sauf si…)

Le prix à payer est bien trop lourd. La population n’acceptera jamia sl’enfermement dans une croyance imbécile.

La populace-ion accepte tout.

Si elle n accepte pas et ne se rebelle pas avant..elle sera égorgée…

Je ne vois pas comment avec un taux de natalité de 1,88 même en 170 ans, les français pourraient doubler leur population: 1,88 étant inférieur à 2, ça signifie qu’ à la mort des parents ces 1,88 enfant par couple ne remplaceront même pas leurs parents. C’est un déclin dont il s’agit, peut être une division par deux sur 170 ans, surement pas une multiplication par deux Salem !

Personne ne peut le comprendre! C’est un mystère quasiment religieux. Mais faites attention quand même, car le Miniver a décrété que l’immigration n’était pour rien dans l’augmentation du nombre des « Français » , et que ceux qui le niaient allaient subir le sort de N. Dupont- Aignan.

Et c’est ainsi que le « mineur isolé » de 35 ans pourra faire venir ses quatre épouses et 23 enfants en toute légalité. Ben quoi ! Ce sont des frères et sœurs de religion, non ?

il faut dire à décharge de Giscard_chirac que le regroupement à cette époque était strictement encadré et que les clandos qu’on voit arriver par centaines c’est quelquechose qui n’existait pas .il y en avait quand meme qui arrivaient,la suite on la connaitmais ils n’avaient pas droit au regroupement et c’est pour cette raison que la mite les as tous régularisés en 1981 puis 1988.

le changement de population en france reel, si vous avez regardez les mediats et dans les gares parisiennes,sur les quais,dans le troupeau une majorite de noirs,ma fille est monte a paris pour un mariage dans la region parisienne ,10ans qu’elle n’etait pas revenue en region parisienne,en rentrant en vendee elle m’a dit qu’il n’y avait plus que des africains et bien contente de rejoindre la vendee ,pour l’instant encore protegee de l’invasion

croisez les doigts !!!

Raymond Barre a voulu corriger cette connerie mais il était trop tard.