Le remdésivir ne serait-il pas le nouveau médiator ?

Comme l’explique très bien (feu) Claire Séverac le médicament médiator a prétendu lui aussi faire des merveilles et l’on a vu ce qu’il en a été, en serait-il de même pour les effets secondaires nocifs du remdesivir comme l’indique FranceSoir et plus spécifiquement le collectif Laissons les médecins prescrire spécialement très compétent sur ce sujet ?…

Il semble bien que oui symbolisant la double faillite d’un système de pensée raisonnant seulement sur les traitements chimiques réactifs (allopathie) et l’appât du gain alors que les médecines douces ont des résultats de plus en plus tangibles (les témoignages sont innombrables) ce qui nécessite en fait de laisser aussi les citoyens se soigner au sens de choisir leur praticien et leur médecine dans le cadre d’une philosophie du risque bien pesée.

Mais les puissants qui nous gouvernent discréditent cette idée de liberté, quitte à s’appuyer sur la gauche et la droite radicale pour une fois d’accord sur le sujet (d’où l’ironie de voir Mélenchon et Le Pen masqués jusqu’aux yeux) alors qu’ils en bénéficient en étendant les mailles du filet bio-numérique sur la Terre entière en notre nom comme d’habitude.

Il y a donc bel et bien une trame fabriquant le réel d’aujourd’hui avec de gros fils croisant la peur sanitaire (alors qu’il y a bel et bien un traitement celui dudit protocole Raoult) la peur écologiste (alors que la Terre se porte de mieux en mieux grâce aux efforts faits depuis quarante ans) la peur d’être trop blanc (alors que la civilisation occidentale est la seule à se remettre en cause constamment) d’où une culpabilité monstrueuse qui peut expliquer pourquoi tant de gens en Occident portent des masques non seulement inutiles (les virus passent et la pollution est bien moindre qu’en Asie) mais nocifs (difficulté de respirer à terme, perte du lien social alors que le visage est d’une importance capitale).

Les effets négatifs sont donc supérieurs aux effets positifs (inexistants en fait comme en droit). Et les puissants le savent, s’en moquant sans doute dans les salons verdoyants avec piscine surplombant la mer, l’hélico au repos sous un soleil bien moins de plomb qu’annoncé, le bateau arrimé sous les alizés ; ou alors voguant dans les salons féériques des villes lumières en haut des tours CNN BBC BFM RTL France-Inter bourrant cyniquement les crânes avec de gros rires gras de temps en temps tout en agitant les énièmes vagues et « reconfinement » ici et là (le cas australien étant d’un cynisme sans bornes au vu du nombre de morts).

Comme si en effet les cas positifs évidemment en hausse avec les tests équivalaient, automatiquement, à des contaminations nécessitant immédiatement une hospitalisation à l’instar d’Ebola ou de la peste (ce qui est de jour en jour faux et puis nous avons un traitement faudra-t-il le répéter combien de fois?). Ou encore que les virus pourraient disparaître définitivement grâce au masque et au confinement véhiculant ainsi le dernier avatar de la pensée scientiste: celui de traquer tout mal pour notre bien définitif et unique, que, conjointement, le technicisme fasciste et nazi et le productivisme léniniste avaient autrefois mis sous le joug de l’État total jugé plus performant que le marché bien trop « libéral » avec ses crises erratiques ; ou l’hospice qui se moque de la charité, et que, de nouveau, l’on voit l’État, auparavant moribond, faire désormais feu de tout bois en supervisant la jonction avec les gros cartels du bio-numérique des médias et des ONG, tout en devenant leur bras armé voire leur seringue articulée…

Or, plutôt que de mener des combats d’arrière garde, anachronique s’il en est, comme l’appel à la guerre des races et l’effacement des sexes, tout comme l’émasculation des notions de père et de mère (d’où le rejet de ce postmodernisme instillant des manipulations anthropologiques démentielles) ne vaudrait-il pas mieux se battre pour un monde plus juste au sens fort de ce terme articulant justice et justesse répartissant les efforts, les devoirs et les droits tout en respectant les singularités individuelles et culturelles et admettant la nécessité d’avancées universelles enrichissant l’ensemble?…

Mais l’hystérie envieuse de ceux qui ont failli, tout en s’accrochant à leur fontaine qui les abreuve, envahit tout, folie meurtrière de romances chimériques qui finissent mal telles celles de ces élites intellectuelles culturelles politiques et économiques aujourd’hui au pouvoir et qui montrent jour après jour leur monstruosité totale dans tous les domaines.

Puisque le bateau est désormais sans timonier mais également sans gouvernail, même Platon préconisait le retour à la démocratie pleine et entière pour mettre en selle une nouvelle élite, issue également du Peuple, capable de mener à bien les changements indispensables.

Après tout le régime démocratique républicain n’a que quelques siècles à son actif comparés aux millénaires des civilisations qui l’ont précédé….

Lucien Samir Oulahbib

image_pdf
0
0

27 Commentaires

  1. Encore un tour de passe-passe des politiques Français et Européens aux frais des contribuables pour le plus grand bien de « big pharma »
    Ça ne soigne pas, mais rapporte gros.
    Connards de Gaulois, ne vous plaigniez pas, c’est vous qui élisez ces salopards depuis un demi siècle !
    Par ailleurs, dans un autre volet, vous risquez d’être égorgé, ça vous fera les pieds ; Votre fille sera violée par « une chance pour la France » tant mieux vous allez hériter d’un(e) petit coloré, etc…
    Le peu qui votent ne le font pas suivant leur conscience mais celle des autres, quant au abstentionnistes ils devraient être déchus de leur nationalité Française pour : non assistance à Patrie en danger….

  2. Une fois encore, il n’existe aucun traitement pour soigner le covid 19 actuellement…

  3. La monstruosité de l’oligarchie dirigeante qui sévit dans tous les domaines, est d’une évidence inouïe.
    Tous les domaines sont concernés. Exemple, la libre circulation des graines potagères pour les petits jardiniers, est remise en question par Bruxelles. Sous la pression des lobbys semenciers, il sera interdit à tout jardinier de s’approvisionner en dehors des circuits officels, agréés. Sachant que les grands groupes de l’industrie agro alimentaire éliminent petit à petit, toutes les productions qui ne sont pas issues de cultures Ogm,
    Mais c’est pour notre bien, qu’ils ont dit à la télé ! …

    • Sera interdit à tout jardinier ils ne peuvent pas tout surveiller donc inapplicable. Si la majorité des gens décider de jardinier. Maintenant il faudra faire des trucs interdit par la loi.(Cultiver du cannabis non je blague le cannabis c’est nocif). Faire chier les lobbys.

  4. 2.138 € le traitement par cette nouvelle molécule ?
    10 € la boîte de HCQ , On a tout compris !
    La Terreur d’une rechute activera les ventes !
    Plan marketing bien huilé !

    • Certes, mais avec 1000 fois plus de justesse que ces experts autoproclamés, ne racontant que des bobards à longueurs de discours, d’interviews et autres billevesées.

  5. ce médicament , le  » Remdesivir  » sensé être utile contre le covid-19 , est totalement inefficace dans le cas de cette pathologie ; preuve en a été donnée par les chinois qui l’ont utilisé pour soigner leurs malades : totalement inefficace ( constat dès le mois d’avril ) .
    Mais notre comité scientifique de tocards et de corrompus a décidé d’en faire la promotion ( en supprimant l’hydroxychloroquine évidemment qui ne rapporte plus rien à personne ) donnant libre cours au labo Gilead pour la production et la distribution . Des doses à 600 euros ! Il y a donc du pognon à se faire et des commissions à distribuer pour les salopards qui ont permis cette supercherie .
    Voilà comment fonctionne l’industrie du médicament : le malade , une vache à lait qu’il ne faut surtout pas guérir , mais traire !

    • Se soigner avec la nature que nous a offerte. L’hydroxychloroquine il faut faire attention au dosage, tout médicament c’est la dose qui fait le poison même le doliprane. Les médicaments c’est inutile par ce que le corps se soigne tous seuls si on mange bien.

  6. Remdesivir c’est un nom qui sent mauvais le sable chaud vous ne trouvez pas ? LREM : la « republique » emanuel merdacron ; REM-DESIVIR meme prefixe « REPUBLIQUE EMANUEL MERDACRON »+ deivir . ce sont des satanistes ritualistes qui ont besoin de mettre les clins d’œil sataniques SEMANTIQUES dans tout .

  7. Je n’aime pas porter de masque, mais pour l’instant j’écoute ce que disent certains médecins. Ce que les puissants manigancent ne m’étonne pas. C’était pareil avant. L’État protecteur et ami n’existant plus, et ayant été supplanté par un état concurrent, il n’y a pas encore de campagnes sanitaires nationales massives pour imposer les cures simples qui existent déjà. C’est ça le scandale. La vision écolo bio mondialiste est néfaste. Il faut la dénoncer. Mais, attention, pour le moment j’éviterais de faire de la contreinfo par rapport aux masques. Ils sont utiles. C’est une protection concrète même si désagréable, il faut juste s’en servir avec bon sens. Je ne pense pas que vous laissiez en ce moment n importe qui vous parler dans la figure à trois centimètres. Soyons honnêtes.

  8. Ce qui me gène, dans ce nom attribué à ce médicament, » remdesivir « , c’est que ça ressemble à  » harlem desir  » de sos raçisme…Y aurait-il une relation queconque ??

  9. Que bill gates ou le cartel des labos vaccinent leur progéniture, puisque ce poison-vaccin est si formidable.

  10. Le Remdesivir semble être cher , peu efficace et dangereux .
    Mais le labo paie bien .

  11. Moi, 70 ans et atteinte de sclérose en plaques; ma fille, 50 ans, myopathe; on met un masque chaque fois qu’on sort (rarement); nous sommes des confinées perpétuelles, depuis que la maladie m’empêche de conduire…

    Soyez plus modeste, vous qui avez -pour l’instant- la chance de n’avoir pas une grave maladie!
    Mais, quand j’étais plus jeune j’avais une santé parfaite jusqu’à 55 ans: j’ai été ce que vous êtes, vous serez ce que je suis!
    La vie nous « dresse les côtelettes » et vous ne savez pas ce qui vous « pend au nez! ».

      • C’est simple … en l’état des choses personne qui ne soit pas médecin ne peut débiter de leçons sur les masques, surtout à des personnes à risque. Ce n’est pas en narguant le virus qu’on va le tuer. Le rapport est clair maintenant ? Pour le moment les rats qui gouvernent les pays européens n’ont pas réussi à nous enfermer plus longtemps, ne soyons pas ridicules comme les faux jeunes qui arpentent nos rues avec leur gueules exagérément ouvertes et postillonneuses en se moquant de ceux qui pour le moment doivent porter ce putain de masque. Et n’oublions pas que depuis cette explosion de fausse liberté les contagions ont repris. Vous croyez vraiment que les gourous du no-mask ont forcément raison? Ah bon ? Quelle arrogance.

        • Le rapport n’est pas clair.
          Les masques que portent le peuple ne protège pas le porteur, mais ceux qui le côtoient s’il est malade.

          De +, comme ces masques sont portés (1 fois sur le menton, 1 fois sur le nez, 1 fois sur la bouche…) cela est encore plus contaminant que pas de masque.

          Sauf à porter 1 FFP2…

          De plus, les personnes très malades ont du mal à porter des masques qui empêchent de respirer normalement et provoquent des hypoxy, souvent nocives pour l’organisme (sans protéger réellement le porteur si ce n’est pas un FFP2, je me répète volontairement)

          Entre être au pied du lit d’un malade éternuant et toussant, avec un FFP2 et se protéger d’un malade quasi inexistant maintenant (nbre de cas augmentant à cause des tests, non fiables, par ailleurs), il y a 1 marge !

  12. Si vos essais sont aussi lisibles que vos articles, vous ne devez pas vendre beaucoup de livres. Que de confusions et d’amalgame ! Que d’affirmations gratuites sans fondement, par exemple la terre va de mieux en mieux depuis 40 ans, sur quels critères vous basez vous pour une telle sentence ? La disparition de la biodiversité, c’est un de vos critères ? Une autre chose citée Platon, ça fait très classe, sauf que la démocratie dont il parlait n’avait rien de comparable à notre idée moderne de la démocratie.

    • Bien sur la Terre va mieux , plus verte et moins polluée. Et bien sur il y a encore du boulot , et alors ?
      L’homme ne cherche ni à détruire ni à se suicider , alors il travaille à corriger ses excès , ça ne se fait pas du jour au lendemain , c’est tout . Avez vous connu Marseille quand les eaux usées se déversaient dans la mer ?
      Non ?
      Moi oui , et je peux vous certifier que les fonds se régénèrent depuis quelques décennies. Et ce n’est qu’un exemple parmi d’autres.
      Quand à l’évocation de Platon , franchement , qui est assez bête pour penser qu’il s’agit de copier-coller sa vision de la république ?
      A contexte différent , application différente .

      • Vous partez d’un exemple très réduit pour prétendre que la terre va mieux contrairement à ce que disent tous les travaux scientifiques sérieux sur le sujet. Oups suis-je bête ! Les scientifiques ont été achetés ou travaillent pour le lobby des écologistes bien sûr. Il faut défendre le pauvre complexe et faible complexe agro-militaro-industriel sans moyen.

Les commentaires sont fermés.