Le renégat Bob Ménard bientôt président de SOS Méditerranée?

À croire qu’il gère Béziers par internet depuis Paris, Bob recommence une autre tournée des plateaux. Il n’est pas référent officiel, nouveau nom du porte-parole de la campagne de Foutriquet mais depuis huit mois, cela y ressemble beaucoup. C’est même le meilleur car il le défend toujours avec candeur, ardeur et sincérité. Macron, c’est vraiment la nouvelle cause de Ménard, sa nouvelle religion ! Et pour lui, il ne lésine pas sur les mots et moyens. C’est ainsi que sur LCI, il s’est lancé dans un mea-culpa grotesque sur les migrants, qui lui a valu les honneurs du Huffington Post, site peu prompt à saluer  les performances d’un étiqueté très à droite, ce qui est édifiant.

 

Interrogé par Pujadas sur la situation en Ukraine et l’accueil de personnes fuyant le conflit, il a déclaré : “Moi je vais plaider coupable. J’ai dit, écrit, publié à Béziers un certain nombre choses au moment des combats en Syrie, en Irak et l’arrivée des réfugiés chez nous que je regrette, que j’ai honte d’avoir dit et fait parce que ce n’était pas bien” “Moralement ce n’était pas bien. Il n’y a pas deux sortes de victimes, il n’y a pas des Européens chrétiens qu’il faudrait défendre et des gens (…) qui seraient au Moyen-Orient et musulmans qu’on aurait eu raison de ne pas accepter chez nous”,.

“Il y a un deux poids deux mesures. Aujourd’hui moi j’accueille tous les réfugiés qui le demandent, mais il y a trois ans, quatre ans, non ce n’était pas bien. Les bombes ne sont pas différentes quand elles tombent sur mes amis de Kiev que quand elles tombent sur mes amis d’Alep. Ce deux poids deux mesures n’est pas glorieux pour moi, ni pour nous. Ce n’est pas une erreur, c’est une faute”.

Depuis le mois de juillet, beaucoup s’interrogent sur l’état mental de Bob, lui aussi est atteint de la grave pathologie du en-même-temps… Dans la même phrase, il annonce détester faire des leçons de morale aux autres, pour mieux les fustiger l’instant suivant… Il est certain que Ménard s’est soudainement souvenu qu’il était gauchiste et qu’Emmanuelle, son épouse, œuvrait pour les Droits de l’homme quand ils se sont connus en Afrique, comme il l’a précisé sur Public Sénat, répétant son discours sur l’accueil des réfugiés de la veille.
 
« Il n’y a pas deux sortes de victimes : des Européens chrétiens qu’il faudrait défendre et des gens pas européens qui seraient au Moyen-Orient et musulmans, qu’on aurait eu raison de ne pas accepter chez nous. Même Éric Zemmour change d’avis, lui qui disait ne jamais changer d’avis » (…) Devant le poids de la monstruosité de ses propos, il se rend compte qu’il ne peut pas continuer de le faire. Et bing dans la gueule du « copain de quinze ans »».
 
« J’ai dit, écrit, publié à Béziers un certain nombre choses au moment des combats en Syrie, en Irak et l’arrivée des migrants chez nous que je regrette, que j’ai honte d’avoir dit et fait parce que ce n’était pas bien, parce que moralement, c’était pas bien », a expliqué l’élu local sur LCI ce mercredi soir.
En pleine crise migratoire en Europe en 2015, Robert Ménard tenait un tout autre discours, considérant que sa commune n’avait « pas les moyens d’accueillir de nouvelles personnes, surtout si elles ont vocation à rester par la suite, puisque l’État ne fait pas appliquer la loi en reconduisant à la frontière ceux qui doivent l’être ». Il avait également affirmé vouloir refuser la scolarisation des enfants syriens et envisagé d’organiser un référendum local pour empêcher l’agrandissement d’un centre d’accueil de demandeurs d’asile provenant de la jungle de Calais. Mais c’était avant…
Évidemment, Bob a encore chanté les louanges du dieu  Macron, son admirable gestion du Covid et plus encore celle de l’Ukraine, oubliant de rappeler qu’avec Merkel, il n’avait pas fait respecter les accords de Minsk 2 et qu’il était coupable de ce qui advenait…
 
Et si l’on vous dit qu’il a refait le même numéro sur CNews un peu après…
 
Évidemment, il a tapé sur Marine Le Pen mais tellement moins que sur Zemmour.
 
Évidemment, il a fait plus que se ridiculiser : il s’est sabordé ! Il cherche un strapontin et n’aura pas même un tabouret.
 
Daphné Rigobert
 
 
 
 
 
 
image_pdfimage_print
17

11 Commentaires

  1. ménard connard batard roublard creuvard salopard vicelard poissonard vantard blafard… Que dire de plus d’un sale traître faux Français de surcroît !!

  2. Je pensais que le petit Macron, dans le cadre d’une ouverture vers le camp patriote, aurait proposé à Ménard, un truc quelconque dans son gouvernement à venir. Je le pense toujours sauf que, désormais, il n’y a plus d’ouverture puisque Bob est carrément « marcheur » !!

  3. Comme vous avez raison. De tous les (nombreux) renégats, c’est sans doute lui le plus minable avec sa tête de fouine. A vomir.

  4. J’ai toujours pensé qu’il puait de la gueule. C’est confirmé!

    Il se renie sur tous les points pour une hypothétique place promise par le poudré? Et si au bout du compte il n’obtenait rien, que du vent!

  5. La collaboration est très française la délation aussi Ménard a choisi le suicide francais

  6. le maire de béziers bientot ministre soit de macron soit de mlp ; c’est d’ailleurs ce dont il rêve

  7. et si macron se fait éjecter le 10 avril comme je le pense ménard aura l’air con !

  8. Je suis très triste car Ménard était quelqu’un que j’appréciais énormément. Son revirement, si spectaculaire depuis quelques mois, depuis le covid en fait, même s’il est désolant, devrait interroger.
    Qu’est-ce qui l’a fait changer d’avis à ce point ? A-t-il compris, en étant maire d’une ville islamisée, que la cause était perdue ? Qu’il fallait s’adapter ? Qu’il était temps de changer de train et de rejoindre le gloubi-boulga de centre gauche de Micron ? J’aimerais bien savoir ce qui trotte dans sa tête (à part le fait d’avoir un joli poste après l’élection, bien entendu).

    • le corona lui a « bouffé » le cerveau et lui a fait tourner la tête ds la mauvaise direction

  9. Ménard j avais foi en toi on était du même bord et natif du même coin mais aujourd’hui je ne te comprends plus ,depuis que Macron est venu te voir tu as changé,deviendrais tu un lèche babouche toi aussi ? Bref je ne suis plus en accord avec toi et faudrait te la fermer quand tu parles a la blonde de Cnews !!!

  10. « Coucou c’est Bob Ménard »
    Il est vrai que quand LCI ne sait plus trop qui mettre à l’antenne, il utilise la boite à coucou, le Ménard pour boucher les trous avec la langue !

1 Rétrolien / Ping

  1. Bob Ménard : de reniement en reniement, la chute finale ! | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.