Le réseau de l’islamo-terrorisme aux Etats-Unis de 1991 à 2012

Publiées par The Investigative Project on Terrorism, les cartes ci-dessous représentent le réseau de l’islamo-terrorisme aux États-Unis grâce aux témoignages de spécialistes américains du contre-terrorisme au FBI, de juges qui ont eu à instruire des procès impliquant des terroristes et à juger les inculpés, d’anciens activistes islamistes et de musulmans laïques.

Les Américains ont le mérite, par ces divulgations, de mettre la réalité en évidence et de mettre l’administration dans l’embarras, tant le problème est crucial et dangereux pour les États-Unis eux-mêmes tout autant que pour le monde libre.

Les deux cartes ont été établies à 5 ans d’intervalle. On constate aisément, sur tout ce vaste territoire,  l’ampleur de la progression de l’islamo-terrorisme aux USA.

(Télécharger les cartes pour agrandir )

terrormap2007001

CARTE NETWORK009

 

CARTE NETWORK004

 

CARTE NETWORK011

 

CARTE NETWORK010

CARTE NETWORK012

L’équivalent de ces cartes n’existe pas en France, hélas, car nos dirigeants politiques balaient d’un revers de main tous les signaux de présence en France d’activités islamo-terroristes, antirépublicaines et jihadistes sur notre sol. Pourtant les responsables du Renseignement français connaissent bien tous les réseaux d’associations islamiques et leurs imbrications sur tout notre territoire et avec l’étranger, les multitudes d’associations caritatives, cultuelles, financières qui s’abritent derrière l’écran des 2 500 mosquées construites en France en quelques décades seulement. Cette politique de l’autruche va nous coûter très cher.

Espérons qu’un jour très prochain, en France, on pourra établir le même type de carte sur l’étendue de l’entrisme de l’islamisme dans notre pays et son activisme mondialisé. Quand 200 musulmans de nos chères banlieues  partent faire le jihad en Syrie, on a l’air de s’étonner de ce chiffre. La réalité est, hélas, plus grave. La lâcheté de ceux qui nous gouvernent  a-t-elle atteint  son point culminant ? Leurs discours ne sauraient  berner plus longtemps les Français qui, peut-être, seront acculés à lancer un jour leur propre « tamarrod» (1).

Bernard Dick

(1) Le mot tamarrod vient de l’arabe et signifie « révolte contre l’autorité ». Il a été employé récemment en Égypte pour désigner le mouvement de révolte du peuple contre la dictature des Frères Musulmans. En France, les Frères Musulmans de l’UOIF et autres mouvements islamistes ont toujours leurs assiettes dressées à la table de la République. Pendant ce temps, le 30 juin 2013, quatorze millions d’Égyptiens  lançaient leur tamarrod contre le régime islamiste de Morsi.

 

image_pdf
0
0