Le réseau Mastodon encore plus politiquement correct que Twitter ?

Mastodon est une sorte de Twitter mais décentralisé sur des serveurs abritant chacun une instance (une communauté d’utilisateurs du réseau Mastodon) donc très difficilement censurable sauf que :

  • Dans Mastodon, si vous bloquez un utilisateur, c’est pour toujours, vous ne voulez plus le voir et vous ne voulez plus entendre parler de lui.
  • Si vous ne voulez pas les bloquer, mais que vous ne voulez pas voir leurs messages, vous pouvez le faire en mettant un compte en sourdine.
  • La limite de caractères est une autre des grandes différences de Mastodon, puisqu’il dispose de 500 caractères, contre les 140 que compte Twitter.
  • Mastodon est sans publicité (pour l’instant).
  • Il dispose d’un ensemble de directives strictes qui interdisent « le racisme ou l’apologie du racisme, la promotion du sexisme, de la discrimination fondée sur le sexe et des minorités sexuelles (et) le nationalisme xénophobe et/ou violent ».

https://www.digitalmeddiatipps.com/mode-demploi-de-mastodon-le-reseau-social-pas-si-nouveau-qui-vise-a-remplacer-twitter/

Pourtant nous aurions pu imaginer des instances pour les gaulois réfractaires, pour les pro-vie, pour les racistes, pour les islamophobes, pour les palestiniens, pour les sionistes ou pour les néo-nationaux socialistes : bref, pour tous regroupés par affinités. Et bien, tout ceci semble interdit. Vous n’avez même pas le droit d’être nationaliste ?! Au fou !

Dés la fondation, cela partait mal :

« Dans une publication sur Medium, le créateur de Mastodon, Eugen Rochko, un Allemand de 24 ans, explique qu’il était un utilisateur très régulier de Twitter, mais que le réseau de microblogging ne répondait pas à ses attentes et que, fatigué des abus des utilisateurs (les fameux trolls) qui ruinaient l’expérience utilisateur, il a commencé à chercher des alternatives. »

Vous avez bien lu, la chochotte Eugen Rochko était choqué par les trolls. Alors que moi ce qui m’a « choqué  » chez Twitter, c’est de me faire jeter une multitude de fois, probablement dénoncé pour mal-pensance par les gauchistes puis, les derniers temps, éjecté par des algorithmes.

Le manque de solidité de ces gens est invraisemblable. La politique est un combat. Oui, il existe des gens qui ne pensent pas comme vous, les bobos mondialistes. Et ces gens peuvent être agressifs, voire mal-élevés.

Je suis allé voir ce qui se disait sur mastodon.social la plus grande instance il paraît.

Cela cause de quoi : des gauchistes qui trouvent Twitter trop violent ?

D’abord s’inscrire, s’inscrire en français car je n’ai pas trouvé alors je suis tombé sur cela :

https://mastodon.social/about/more

en anglais.

Même en anglais, je comprends vite que Eugen l’administrateur ne veut pas :

de cul, de racisme, de sexisme, d’anti-LGBTisme, de violence (il veut interdire islam ? Lui aussi ?), de harcèlement et de contenu interdit en Allemagne (donc les serveurs de cette instance sont probablement en Allemagne).

Je m’inscris. Le prénom de Tarrant ne passe pas, trop commun donc déjà pris. Taquin, je tente avec le nouveau prénom d’anciennement Anders Breivik. Ça passe : bingo ! Je suis dans la réserve des chochottes bobos mondialistes. Observons la faune locale de mastodon.social : qui et quoi est populaire ici ?

Cela parle allemand, français et anglais dans la colonne centrale « local timeline ». Les 2 mots-clés en tête en ce moment sont #vendredilecture et #gafam. Une ambiance de dingue ! Je comprends mieux qu’ils se droguent autant à gauche pour se remonter le moral.

Sur les instances fédérées (colonne de droite « federated ») : beaucoup d’écritures asiatiques.

En faisant une recherche sur #covid19, j’ai vu #PassSanitaire et je suis tombé sur les « Terrasses sauvages ».

Au vu des têtes dans les reportages sur les pique-niques et apéros dans la rue, je me doutais que cela venait de l’extrême gauche anar bobo avec quelques punks à chien qui s’incrustent. Mastodon me confirme cette première impression. Pour mieux se démarquer de la haine, ils ont choisi les vendredis soir et pas les samedis trop populaires, trop ploucs français gilets jaunes ou, pire aujourd’hui, trop patriotes.

Pourquoi pas, cela permet de faire chier le gouvernement les vendredis et les samedis. Qui pour les 5 autres jours de la semaine ? Nous pouvons faire de nos divisions une force !

Brenton Anders

image_pdfimage_print

5 Commentaires

  1. Bof, moi, chuis abonné à rien….Et, crois moi, je suis au courant de ce qu’il faut savoir ou connaitre. Donc….

    • Ecouter c’est bien, mais pour s’exprimer ? Il nous faut des plateforms de debats entre gens pas d’accord pour progesser.

  2. Donc l auteur de cet « article » à pour pseudo 2 prénoms, ceux de 2 tueurs de masse de personnes innocentes, et classés à l extrême droite. Et RL se vante de n être pas un site d extrême droite. Hmmmm….je suis dubitatif.

    • ultra-droite ! pas extrême droite si pour toi Hentai, Marine Le Pen est d’extrême droite.
      Hentai = porno hétéro japonais (parfois pédo et avec des uniformes SS) tout en programme

  3. il est temps de boycotter ces sites censeurs
    les russes (qui l’aurait cru) abritent bien pierre cassen pour ses vidéos

Les commentaires sont fermés.