Le reset apocalyptique de la gauche, et celui qui suivra

Publié le 1 décembre 2020 - par - 10 commentaires - 1 023 vues

Les quatre cavaliers de l’Apocalypse, suivis de près par la Tombe

Nous devons tous tenter d’avoir une vision logique de l’espèce de “RESET” que la Gauche politique, dans le monde libre et démocratique entier, cherche à imposer. Il entraînera comme conséquences quelques aspects irréversibles, mais d’autres contraindront l’être humain à observer un recul – afin de concevoir à nouveau un peu d’équilibre ou même de récupérer quelque sécurité vitale.

On se demande si la Gauche libérale réalise qu’elle va tout droit, en courant et tête baissée, dans le mur…

Il ne fait plus de doute que l’Europe change de physionomie, et les USA-Canada les suivent de (trop) près.

Où nous verrons, en l’espace de relativement peu de temps, que :

  1. Les races prédominantes et pures disparaîtront et donneront naissance à une nouvelle race, produit d’un brassage et d’un métissage à outrance, lui-même fruit de la mondialisation et du multiculturalisme. Cela s’étendra sûrement sur un bon nombre d’années, mais ce sera irréversible. Donc, les races pures cesseront d’exister, du moins en ce qui concerne l’Europe, les USA et le Canada – en somme tous les pays démocratiques.
  2. Le multiculturalisme n’est en effet que le fruit véreux des guerres et des conquêtes quand elles sont suivies par l’import d’esclaves devenant au fil des ans, ou parfois suite à des guerres civiles – comme la guerre de Sécession aux USA – des citoyens à égalité de droits au sein des pays vainqueurs. Un fait qui a encouragé le métissage et l’inclusion d’une nouvelle culture, réalités se banalisant avec le temps et qui éroderont plus ou moins les cultures d’origine, réussissant même, dans certains cercles, à les éclipser.
  3. L’import de migrants, l’abolition des frontières, la distribution de la citoyenneté aux clandestins augmenteront le quota de l’”éventail étranger” dans les pays hébergeurs – ce qui, encore une fois, grâce à la démocratie, lui permettra d’accéder au fil des ans, aux postes-clefs et même au pouvoir. Qui d’entre nous ne constate pas les changements radicaux qui s’opèrent partout dans le monde libre et démocratique ? Ainsi, certaines minorités influeront sur les lois actuelles au point de les inverser. Situation rampante qui se perpétue aux USA et dans la majorité des pays d’Europe. D’où substitution de population, changement de cursus scolaire, création de quartiers et zones étanches où l’accès du citoyen ordinaire devient interdit – comme cela est très sensible en Angleterre, qui subit « l’effet de serre » du multiculturalisme et de la mondialisation…
  4. Les avantages d’un certain système social – celui de l'”État-providence” – entraîneront l’appauvrissement des pays hébergeurs et la création de scissions en leur sein, pouvant aller jusqu’à générer des guerres civiles. Il ne faut surtout pas omettre d’envisager la pauvreté qui en découlera et fragilisera ces pays, lesquels deviendront une proie accessible à tous ceux qui les convoitent, notamment les dictatures, qu’elles soient théologiques, autocratiques ou autres.
  5. On arrivera à une perte irrémédiable de la langue, de la culture, de l’histoire des pays hébergeurs, sous l’influence d’une culture étrangère qui prédominera dans l’espace laissé vacant par l’agnosticisme, le laxisme, la prétendue tolérance et le soi-disant vivre-ensemble.
  6. En somme, ce que la Gauche politique désire installer, c’est le modèle du monde avant la création des peuples, des nations, et des pays… Un monde hétéroclite, des populations sans identité, sans nation ni nationalisme, un “genre” non défini mettant un terme au noyau familial et à toute foi ou croyance ! Pour finalement obtenir une masse soumise et domptée, puisque sans gouvernail, ni cadre…

Le problème, dans cet agenda, n’est pas la création d’un monde selon le modèle de la Préhistoire, mais l’absence de l’homogénéité de l’être humain. Et puisque le monde est divisé sur ce sujet, et que de nombreux pays préfèrent préserver en parallèle leur intégrité, les pays démocratiques affaiblis, vulnérables et pauvres, basculeront dans le giron de tyrans ne tardant pas à les envahir.

Cependant ce RESET ne pourra jamais perdurer – l’Histoire nous renseigne en ce sens, avec de multiples exemples… La folie qui s’est emparée du monde libre verra sa fin après des guerres qui secoueront le monde entier… Puis viendra le second RESET, celui qui devra rétablir les peuples, les nations, les frontières, les identités…. à condition que le monde survive à l’Apocalypse qui se profile !

Thérèse Zrihen-Dvir

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
POLYEUCTE

Enfin ! Un Texte intelligent qui sort du Bréviaire habituel !

Dézède

Ce mélange des races humaines souhaité par certains ne va t il pas à l’encontre de l’évolution naturel sur notre planète : variation exponentielle en espèces et sous-espèces s’adaptant à leur environnement, assurant ainsi la magnificence de notre Nature ? On se lamente de la disparition d’espèces animales, alors que les mêmes rêvent d’une humanité uniformément métissée, laquelle sera assurément tenue par des systèmes totalitaires. Et puis je doute que nos amis Chinois et Indiens acceptent pour eux-mêmes cette transformation. Ils resteront certainement eux-mêmes et domineront un magma métissé euro-américano-africain.

Rems

Ce que vous écrivez est l’histoire de l’occident uniquement, à part la Russie, mais ailleurs le métissage n’existe pratiquement pas ! c’est bien la ” démocratie ” qui est responsable du chaos actuel en ce sens qu’elle est la loi du nombre donc une imbécilité, puis le concept de “république” qui met en valeur des médiocres et les menteurs, voleurs etc….

Irea

“Les races prédominantes et pures disparaîtront et donneront naissance à une nouvelle race, produit d’un brassage et d’un métissage à outrance”.

Non, parce que si on considère que Mandel a raison, si on croise des métis ensemble, il arrivera, de tant en temps à la naissance d’un humain pur au sens premier et pragmatique de race pure, et non au sens idéologique de “race” et ce quelque soit sa couleur de peau, sa filtration rénale, ses intolérances alimentaires… et j’en passe .
Il suffira alors que ces êtres “purs” (en tant que race) se rassemblent et ils auront alors une descendance “pure” (on fait comme cela pour les animaux, or, l’être humain est un animal).

Quelques générations et hop, c’est bon!
Dommage pour les mondialistes

Marie-France Cheikh

Concernant la race pure des USA, je ne suis pas entièrement d’accord avec vos propos. La race pure des Etats-Unis, c’était les indiens. Les Etats-Unis d’aujourd’hui ne sont qu’une populace d’immigrés.

Nevada

La résistance devra se structurer et durer en attendant le moment propice de reprendre les rênes.

Michel

La résistance n’aboutira qu’à une condition : couper la tête du serpent. En France, la tête du serpent, c’est merdacron et son gouvernement de tarés. En Allemagne, c’est merdekel, etc, etc…
Voyez ce lien… https://remy-daillet-wiedemann.fr/

patphil

le destin des peuples est bien différent selon leur histoire personnelle
la plupart des civilisations sont mortelles, seuls deux ne veulent pas mourir, les juifs et les tibétains, qui résistent

TAUCETI

tres bonne description du futur de l etat d israel ayant des points communs avec le frankistan le futur wolin viking festival wacken festival celtic slavic viking power le www y travaille depuis des dizaines d annees a voir emission sur neandertal la chercheuse ne comprenant pas qu il n y a pas d hommes modernes venus d afrique juste les descendants des neandertaliens mourant a cause d un virus celui retrouve en siberie pas tous mutations genetiques liees aux plantes musique ect ah le gauchisme et pour le regime carnivore normal en equipe avec les loups “3 “fois plus grands que de nos jours voir reportage loups articques et humain ils s en rappellent et effectivement tatouages pour neandertaliens et ils possedaient des pouvoirs et aptitudes physiques et mentales superieures

Lire Aussi