1

Le restaurateur niçois a-t-il sonné la révolte française contre la dictature ?

Ce qui s’est passé ce jour, à Nice, à midi, est un geste de résistance héroïque, et sans doute désespéré, d’un restaurateur, Christophe Wilson, qui sait qu’il va faire faillite, s’il ne se passe rien. Alors, bravant les interdits de la dictature sanitaire, il a décidé de rouvrir son restaurant, et de prendre une cinquantaine d’inscrits, qui, fièrement, en chantant « La Marseillaise », et en scandant « Liberté » et « Résistance », ont pris des risques pour le soutenir, et savourer ses spécialités locales.

Rappelons qu’à 20 kilomètres de là, à Monaco, les restaurants sont ouverts !

Est-ce le début de la résistance des professions sacrifiées, comme les restaurateurs, les barmen, les propriétaires de salles de sports ou de spectacles, et de tous les Français qui ne supportent plus la propagande officielle, ni la dictature sanitaire qui l’accompagne ? Espérons-le, car mieux vaut mourir debout que vivre couché, même si c’est mieux de vivre debout…