Le retour de la guerre froide ?

Nous avons eu la phobie du Covid pendant deux ans. Depuis désormais pratiquement deux semaines, c’est la guerre en Ukraine qui a pris le dessus. Mais comme nous avons des incompétents ou des malades mentaux, les décisions les plus stupides sont prises.

Né en 1991, je n’ai pas connu la Guerre froide et la peur des Soviétiques à nos portes.
Mais je me demande si finalement au temps de l’URSS, c’était peut être plus vivable !
Puisqu’il a bien eu des Jeux olympiques en URSS.
Mais depuis l’arrivée de Vladimir Poutine, nous assistons à une russophobie qui atteint des limites de la bêtise, quoique ?
Il suffit de remonter quelques années en arrière où les athlètes russes n’avaient pas le droit de représenter la Russie officiellement aux Jeux olympiques.
Car c’est bien connu qu’il n’y a que les Russes qui se dopent. Les Américains n’ont jamais triché, bien sûr.
Après avoir exclu la Russie (non qualifiée) de la Coupe du monde au Qatar, c’est désormais la Formule 1 qui s’en mêle !

Entre-temps, nous avons eu droit à Mastercard et Visa qui en voulant « bien faire » ont réussi à bloquer les comptes des opposants de Poutine.
Pour la Formule 1, il n’y aura pas de Grand Prix de Russie qui pourtant se tient fin septembre !
Mais les plus fous est le rejet des pilotes, écuries et sponsors de toute compétition.
Par ailleurs, Renault a fermé son usine de Moscou. Toyota a fait de même.
Mais qui sont ces gestionnaires ? Ces comportements sont par ailleurs très hypocrites.
Car au final, on continue de vendre au Qatar qui a employé des ouvriers népalais sous-payés, passeports confisqués dans des conditions discutables.

Il y a des échanges avec l’Arabie saoudite qui continue de s’en prendre au Yémen.
Pire, la France continue de vendre des armes aux pays du Golfe.
On marchande bien avec Israël malgré les conflits à la bande de Gaza.
D’ailleurs, cette hystérie similaire au Covid entraîne de la déviance.
Car de nombreux artistes russes sont désormais interdits car simplement russes.
Ici à Riposte Laïque, on est français, ce n’est pas pour autant que l’on soutient la politique menée depuis 5 ans.
Et il est bon de rappeler que la guerre, ce n’est pas des gentils et des méchants. C’est des torts partagés.

D’ailleurs bravo à ceux qui rappellent les bombardements menés par les USA notamment par Obama sans que les USA se soient fait boycotter.
Une nouvelle fois, personnellement je ne suis ni pro-Ukrainien ni pro-Russe. Non, je suis pro-Français.
Cette guerre ne nous concerne pas.
De plus, les mêmes qui accusaient Poutine de faire de l’ingérence lors de l’élection de Trump de 2016 sont les mêmes qui font de l’ingérence sur la politique ukrainienne et russe.
Donc revenons à la raison ! Je félicite toute personne qui a l’honnêteté de ne pas afficher un petit drapeau ukrainien sur sa page Insta, Twitter ou Facebook !

Bravo à ces personnes qui restent elles-mêmes. Le soutien aux Ukrainiens ne doit pas faire oublier la dictature sanitaire qui perdure.
On n’entend plus Trudeau et les convois de la Liberté qui devaient bloquer Bruxelles.
Français, retrouvez la raison ! Dans un conflit, il est bon de bien connaître les tenants et les aboutissants. Ne pas tombez dans l’émotion.
D’ailleurs, j’ai un peu de mal à comprendre les veaux qui suivent Macron ou qui se revendiquent avec le drapeau ukrainien.

Ce n’est pas comme si Macron et ses perroquets avaient été honnêtes depuis cinq ans. Les mensonges et la division depuis deux ans devraient faire réfléchir.
Les médias ont rapporté les propos mensongers dans la Macronie sur le Covid. J’ai du mal à comprendre pourquoi sur l’Ukraine, on devrait leur faire confiance.
Il y a eu trop de mensonges. Les Français devraient prendre les infos des médias « officiels » avec un certain recul.

Quentin Journeaux

image_pdfimage_print

3 Commentaires

  1. je prend les infos des médias français qui sont les même que cnn, i24news, pour ce qu’ils sont, de la propagande, je me sens devenir complotiste en les pensant en négatif
    jusque dans l’ile de la réunion, le journal télévisé local a fait hier un micro trottoir avec la seule question « avez vous peur de la guerre »? le journaleux semblait dépité que personne n’ai dit craindre les chars russes dans l’ile

  2. bien sûr nous étions bien plus heureux du temps de l’URSS, d’un côté comme de l’autre du rideau de fer. c’était une situation stable et sans nazis.
    je ne comprends pas les craintes des ex pays amis.

  3. J’espère que cette union européenne va tomber,que l’Allemagne ne respectera pas les ordres de l’oncle sam,peut être que l’étincelle viendra de Russie,les peuples qui ne pourront plus manger a leur faim,ou se chauffer descendront en masse,dans les rues,pour chasser ces politicards,reprenons notre pays en mains,frexit,sortie de l’otan…..

Les commentaires sont fermés.