Le rêve de la gauche : entre nazisme et communisme

Hitler-et-Staline1.jpg

Grace à un journaliste du mensuel CAUSEUR, Erwan Seznec, nous avons le texte entier (35 pages) du programme de la primaire populaire, qui avait été retiré de leur site en novembre.

À le lire, on comprend qu’ils aient cachés leurs intentions, en effet ce programme n’est qu’une suite d’idées folles, idées qui furent celles des nazis et des communistes : tout interdire, casser toute les entreprises en introduisant « le peuple » dans chaque rouage de toute administration et entreprise, le peuple étant bien sur les militants de gauche. Des soviet partout était le slogan léniniste des débuts de la révolution bolchevik comme e Deutsche Arbeitsfront ou DAF (en français : « Front allemand du travail »), était sous le Troisième Reich l’organisation des travailleurs et des employeurs allemands, soumise au contrôle étroit du parti national-socialiste (NSDAP).

Créé au départ pour concurrencer les syndicats nazis, le DAF s’inscrit totalement dans l’idéologie nazie de la Volksgemeinschaft. Les entreprises sont envisagées comme des communautés au sein desquelles évoluent en harmonie dirigeants, ouvriers et salariés : cette harmonie est censée se matérialiser par le pouvoir des délégués du personnel, jouant un rôle de conseil auprès des dirigeants, qui, s’ils sont remis en cause, peuvent être démis de leurs fonctions1.

Ce sont les bases idéologiques de cette sois disante « primaire populaire » qui institue partout le contrôle par « le peuple » en réalité les militants de gauche.

L’exemple que je donne ici illustre derrière les grandes déclarations la réalité d’un monde orwellien entièrement sous contrôle des autorités « populaires » c’est à dire des bons petits soldats de gauche.

Ainsi concernant la fameuse « Écologie » dont on nous rabat les oreilles et la propagande alarmiste sur une sois disante urgence climatique, voici une petite partie du programme.

INFORMER LES CITOYENS SUR L’URGENCE CLIMATIQUE ET CESSER DE LES INCITER À LA

SURCONSOMMATION AVEC LA PUBLICITÉ

  • Réguler la publicité en interdisant la publicité sur les produits les plus émetteurs de GES et intégrer une mention pour moins consommer (Loi Evin des produits les plus polluants).
  • Intégrer l’éducation à l’environnement et au développement durable à l’école : parcours depuis la maternelle et jusqu’au lycée obligatoire dans toutes les filières en intégrant la sobriété énergétique comme devoir citoyen. Généraliser l’enseignement de l’écologie, de l’agriculture écologique, dès l’école primaire.
  • Organiser des journées environnement et citoyenneté (modèle JAPD) obligatoires pour tous les plus de 18 ans.
  • Mettre en place une mesure de charge écologique pour permettre à chacun de comptabiliser son empreinte carbone sur la base du volontariat.
  • Généraliser les ateliers climat pour faire en sorte que les initiatives soient le fruit d’un travail réunissant élus, citoyens et spécialistes.

OBJECTIF 100% D’ÉNERGIES RENOUVELABLES D’ICI À 2050

  • Planification de la sortie du nucléaire d’ici 2050 au plus tard.
  • Débat citoyen sur la manière de gérer cette sortie du nucléaire en 2050.
  • Investir dans les énergies renouvelables et dans le stockage d’énergie.
  • Développer les transports écologiques, en s’appuyant sur le rail public.
  • Garantir des aides pour les personnes véhiculées et obligées d’utiliser leur voiture (chèque mobilité pour les ménages les plus modestes, location

de véhicule longue durée). Déduction fiscale des trajets domicile-travail et remboursements professionnels km forfaités au taux des véhicules 4ch.

  • Aide à l’achat d’une voiture moins polluante et interdiction des SUV en 2025 ou 2030.
  • Production d’hydrogène vert pour décarboner les usages.
  • Inciter au développement des communautés d’énergie.

Les êtres humains sont réifier c’est à dire considérer comme des choses n’ayant que des besoins.

  1. POUR UNE RÉPUBLIQUE SOCIALE

Protection sociale

REVENU DE SOLIDARITÉ DÈS 18 ANS

UNE LOI À VOTER DÈS 2022 : Des mesures législatives qui permettent à chacun et chacune de couvrir ses besoins essentiels à travers un paquet de protection sociale pour les jeunes, l’alimentation, l’énergie et le chômage comprenant:

  • La mise en place un revenu de solidarité dès 18 ans.
  • La garantie d’une forme de sécurité sociale alimentaire.
  • L’assurance d’un volume minimum gratuit pour l’eau/gaz/électricité avec une progressivité des tarifs.
  • L’abandon de la réforme de l’assurance-chômage.

LES AUTRES MESURES QUI RASSEMBLENT LE BLOC DES JUSTICES SUR CE SUJET :

PROTECTION DE L’ACCÈS AU LOGEMENT, À L’ÉNERGIE ET À L’ALIMENTATION

  • Garantir une ressource alimentaire aux personnes présentes sur le sol français.
  • Permettre l’égalité territoriale et l’égalité face au logement grâce à un plan de réoccupation voire préemption et réquisition des logements vides, une extension de l’encadrement des loyers dans tous les secteurs en tension avec une limitation drastique des démolitions, une lutte contre l’habitat indigne et une meilleure mixité.
  • Reconnaître le droit à l’alimentation en attribuant une allocation (150€ minimum) à l’ensemble de la population permettant d’accéder à des

produits frais locaux sur le modèle des allocations familiales (donc financée par les cotisations sociales payées par les employeurs).

  • Démocratiser la gestion de la protection sociale, en introduisant dans les caisses locales et nationales, aux côtés des représentants des salariés et des organisations patronales, des élus des consommateurs et des producteurs.

FINANCEMENT DURABLE DU SYSTÈME DE PROTECTION SOCIALE

  • Assurer une prise en charge universelle de la perte d’autonomie.
  • Garantir la retraite par répartition en assurant son financement par une augmentation progressive des cotisations.

Sur ce dernier point nous voyons la convergence entre cette gauche et les macronistes : augmenter les cotisations des cochons de payant, c’est à dire les braves français ordinaires.

Lisez ce programme et vous comprendrez pourquo iau nom de notre liberté,  il faut voter Éric Zemmour.

Lazare Zylbergleitt

image_pdfimage_print
12

2 Commentaires

  1. je n’ai pas lu ce programme mais je suivrais la consigne de fin , je voterai zemmor

  2. Encore de la servilité antifa pavlovienne… perroquet sémantique…

    Il y a une grande confusion : confondre la gogoche et le socialisme.
    La gauche s’est construite de manière parfaitement indépendante à la question du socialisme (19e, colonisateur Ferry…)
    plus tard, indépendamment du clivage droite/gauche qui opposait la droite royaliste, conservatrice et la gogoche progressiste et libérale qui œuvrait pour la reconnaissance des libertés individuelles. Le socialisme était étranger à cette problématique-là. Ce n’est que par un jeu d’alliances historiques que la gauche et le socialisme ont entretenu des liens. Essentiellement pour combattre la droite. (…) on assiste au divorce idéologique entre la gauche et le socialisme. La gogoche est redevenue ce qu’elle était dans son essence (…) un mouvement idéologique philosophique préoccupé par le progrès des libertés individuelles

    C Robin

Les commentaires sont fermés.