Le rêve de Macron : être vénéré par le peuple de France

Publié le 6 décembre 2019 - par - 9 commentaires - 732 vues

À la gloire de la nation française, le nom de Macron est devenu tristement célèbre sous les auspices de la République En Marche qui rêve de conquérir les finances de la municipalité de Paris en manipulant les sondages, dans la suite du quinquennat honteux contre la liberté des Français, dans l’ère vulgaire des LREM.

Le rêve de Macron : “Courageux, je me suis élevé à l’extrémité des Champs-Élysées, au milieu de la tempête des “Gilets Jaunes”, pour me montrer à l’admiration de tout ce qui compte à Paris rassemblé.

“Debout, magnifique, tenant la Constitution rénovée à la main, je suis passé majestueux présidentiel sur le parcours des Champs-Élysées, les Tuileries, le Louvre, puis sur la rue et le faubourg Saint-Antoine.

“Un peuple immense, depuis Chaillot et les lieux de Paris que majestueux présidentiel je parcourais, m’accompagnait de ses applaudissements ! J’étais déjà au ciel de ma gloire, à 10 000 pieds de hauteur !

“Tout à coup j’entends le bruit du canon et les cris de joie du peuple de Paris qui me vénère et qui m’acclame. Ma gloire répand autour de moi comme une sorte de magnétisme. Tous mes sens sont enivrés.

“Ma gloire s’élève avec la majesté présidentielle. Ma vie toute entière ressemble à la gloire.

“Parfaitement à mon aise, je salue de toute ma hauteur le petit peuple des Parisiens qui m’honorent.

“Je vis pour ma grandeur présidentielle aimée de tous les peuples de l’univers. Arrivé à 12 000 pieds, j’accomplis, au nom de tous les Français, le devoir d’un seigneur courageux et intrépide : “Je lus mon royal discours pour le peuple et pour ma propre gloire reconnue déjà depuis la Déclaration des droits de l’homme !”

Ce n’est pas peu de le dire : Mais ce que Macron ne sait pas et ne veut pas savoir, c’est que son discours est si inaudible qu’il mérite à peine d’être entendu, et sans plus jamais devoir être écouté.

Est-il vrai que la République En Marche soit la seule réalité dangereuse, la réalité funeste, la réalité pernicieuse par excellence ? Faut-il proscrire la République En Marche au nom de la morale, au nom de la liberté des gens et de la sécurité publique ? La République En Marche est-elle une source de dépérissement de la France et d’abrutissement général des esprits ? C’est ce que la tempête des “Gilets Jaunes” a voulu montrer avec l’attention la plus soutenue, froidement, en juge équitable, et qui doit avant tout être éclairé.

Pendant plusieurs mois, les “Gilets Jaunes” ont recueilli des confidences, interrogé des gens, multiplié les expériences et les analyses critiques, et après une enquête prolongée, on peut soutenir, pièces en main, que la République En Marche est un poison dangereux qui est la cause d’un dépérissement de l’économie, d’un appauvrissement des Français et d’une décadence de la voix de la France en Europe et dans le monde.

La France, autrefois si riche en beaux esprits en référence au rayonnement des Lumières, est tombée dans l’oubli des belles-lettres et dans une médiocrité intellectuelle absolue, et même dans la barbarie qui résulte de l’immigration dont Macron porte le nom. Le peuple de France attend l’alternance qui guérira enfin les incommodités de la République En Marche en mettant la barbarie LREM dans le tombeau. La politique de Macron est à la politique française ce que le rap des émeutes des quartiers islamisés est à la musique !

C’est principalement une question d’oreille. C’est pourquoi, Macron ne fera pas long feu !

Les accents du rap des émeutes des quartiers islamisés suffisent à détraquer l’oreille du peuple de France, cette oreille si sensible, délicate et fragile, attentive aux sons patriotiques de notre belle langue !

Comment un mouvement politique opportuniste français a pu rapprocher le couple Macron et Bayrou, et qu’est ce qu’il espéra de cette union ! Il a été beaucoup parlé du couple de Macron et Bayrou, comme il y a des années, on a beaucoup parlé d’amours tout aussi étranges, comme les amours de la carpe et du lapin.

Le couple obscène de la carpe et du lapin fut accordé par le tout Paris pour l’élection de 2017.

Chacun en France a eu la commodité de les observer à la télé sans jamais devoir se troubler.

Jusqu’au moment de l’élection de 2017, ils semblèrent d’une relative indifférence l’un pour l’autre.

Le changement de cap politique et les problèmes judiciaires les avaient troublés et occupés pour un temps, mais ensuite on vit bientôt le lapin s’approcher de la carpe et placer son corps sur le côté de celle-ci.

L’instant d’après, laissant ses pattes postérieures à terre, le lapin fit faire un saut, avec la légèreté propre aux lapins, à sa partie antérieure sur le dos de la carpe qu’il saisit avec ses deux pattes de devant.

Il approcha ensuite le plus qu’il put la partie postérieure de son ventre du derrière de la carpe, et fit faire à cette partie de petits mouvements très prompts dont la fin n’était pas équivoque, mais il ne lui fut permis de rester en cette posture que pendant un temps extrêmement court, la carpe n’étant pas disposée à se prêter à ses caresses : elle n’avait que très peu replié ses nageoires, elle sauta en avant et lui échappa.

La suite ne fit voir aucune agacerie de la part du lapin, car la carpe se conduisit toujours en poisson modeste. Le lapin cessa des poursuites qui lui avaient si mai réussi, pendant un temps, après quoi ses accès de caresses le reprirent ! Le lapin se rapprocha de nouveau de la carpe, qui un peu auparavant avait nagé, mais très doucement. Elle était au milieu du bassin lorsqu’il porta la partie antérieure de son corps sur le dos de celle-ci avec une nouvelle ardeur. Il sut mieux s’y cramponner qu’il n’avait fait jusqu’alors, ou peut-être que la carpe n’avait plus envie de fuir. Le lapin passionné tint ferme et ne l’abandonna pas, aussi le moment où elle allait consentir à être subjuguée était proche ! Elle s’accroupit comme fait toute carpe qui après avoir fui devant le mâle consent à souffrir ses caresses. Elle permit au lapin de se poser comme il le voulait.

Si une carpe était capable de honte, et que la nôtre eût connu l’état dans lequel les caresses du lapin la mettaient, elle n’eût jamais plus osé se montrer à un quelconque autre poisson.

Elle était tout autrement chiffonnée qu’il ne semble permis à une carpe de l’être…

C’est qu’on était curieux de savoir quels seraient les produits d’une union Macron-Bayrou si bizarre : les bâtards socialistes-Modem-LREM, soit des poissons vêtus de poils ou des lapins couverts d’écailles.

Quoi qu’il en soit, on n’aurait eu de toute façon pour résultat que ces êtres infâmes !

On ne peut excuser ce péché mortel qui résulte du scandale de ces bâtards obscènes qui composent les LREM sur le théâtre de la comédie politique ! Le danger est inséparable de ce genre d’union contre nature des socialistes à la débine et des UMPS à la dérive : il en résulte un grand scandale politique dans le pays.

C’est pourquoi l’opposition condamne les socialistes-LREM et prononce contre eux jusqu’ici regardés comme des êtres infâmes qui veulent imposer la PMA pour les homosexuelles, l’excommunication absolue, à moins qu’ils ne décident de renoncer à leur folie. Condamnés au vice gay-friendly, les LREM ont toujours été en déshonneur à cause de la politique licencieuse de Macron et dont il sont incapables de s’abstenir.

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
saurer

En tout cas, cette ordure de macron est vénéré par les vieilles 68tardes, les chasseurs, et les grenouilles de bénitier !! … Avec ce socle de déchets humains il est réélu à chaque fois haut la main, avec 13% des voix …

Viktor

Macron divise plus qu’il ne rassemble et creuse le lit de la “Guerre de France” sorte de duplicata de la Guerre d’Algérie d’il y a 60 ans ; guerre civile aux causes multiples : islam, mondialisme, vassalisation, perte d’identité ethnoculturelle, faillite, révoltes multiples, avec une scission possible dans les corps constitués de l’Etat, armée comprise celle qui a échouée en 1961 mais qui pourrait réussir en renversant une république cause de tous nos maux ! Fissurée dans ses institutions, fracturée dans sa population, tout est hélas prêt pour la rupture. L’ennemi intérieur pour ne pas le nommer, par entrisme est déjà aux manettes et ses troupes prépositionnées attendent un évènement international qui mettra en même temps le feu à l’Europe. cf. dernier livre d’ Alexandre Del Valle

Charles

Macron n’est pas le seul à vouloir être le maître du monde, d’autres ont tenté le coup.
“Tu m’as vu ? ben je pète plus haut que mon C.L”.
Ben le trou de balle est tellement haut qu’il est juste en dessous du cervelet et là, chapeau pour l’ambiance locale !

Emile

macron doit finir comme Kahdafi avec un pieu dans le cul, je crois qu’il va apprécier vu sa sexualité !!!!! hi hi hi ha ha ha !!!!!!

marcorix

Une lie bien amère.

Sylvie

Merci !!!

kabout

“Le rêve de Macron : être vénéré par le peuple de France”…..!!! ben c’est raté,les francais veulent pour diriger la France une personne a caractére qui pense a son peuple avant,pas une folle tordue en talons aiguilles.

André LÉO

Difficile à suivre, votre métaphore sexuelle de la carpe et du lapin!
On s’attendait à suivre les péripéties d’un couple hyper médiatisé, mais il ne s’agissait que de Bayrou la girouette, de Bayrou le fourbe, tel que Madame Simone Veil l’a décrit dans “Une Vie”. Récupéré par Macron le temps de son élection, il a été jeté comme un emballage vide.
Fait Thémis par Zeus-“dioupitar”* le temps du premier ministère macron, Bayrou continue à être porté par les journaleux en tête de gondole des ministrables et des bourgmestrables à Pau… de lapin!
On a des frissons rétrospectifs!. Sous mitterrand, il voulait rétablir la loi Falloux . Il fut ministre à peu près tous les présidents. Oui! On peut compter sur le “centre” pour aller bouffer du caviar à toutes les tables !
*dieu-père des sumériens

Anonyme

Qu’il continue a boire de l’eau et compte la dessus que je vénère je suis pas idolâtre

Lire Aussi