Le revenu citoyen de Villepin : pire que le RMI de Rocard, une insulte à la valeur travail

La gauche le promet depuis des lustres et a tout fait pour nous habituer peu à peu à cette idée ?  Villepin l’a fait ! Il s’agit de l »une de ses promesses de campagne : on rase gratis ! Tant pis pour le barbier condamné à être le seul à travailler pour les beaux yeux du rasé et à se contenter de vivre d’amour et d’eau fraîche.
La grande invention de Villepin ? Un revenu qu’il ose nommer « citoyen »,qui permettrait à chacun de survivre en donnant de temps en temps des petits coups de mains, volontaires,  à des associations, ou bien en faisant acte de création (autant dire 850 euros de prime pour faire du macramé,  pour creuser des citrouilles pour halloween ou pour donner des coups de main gratuits aux associations qui croulent déjà sous les subventions comme SOS racisme pour les aider à attaquer tous ceux qui ne pensent pas droit et parfaire leur destruction de la France… )
Eh bien cela signifie, en clair, que tous les courageux qui, jusqu’à présent, faisaient, pour 1050 euros nets,  l’effort de se lever, de se prêter à des horaires et à des tâches qui n’avaient rien d’agréable pour, tout simplement, gagner leur pain  quotidien et participer au fonctionnement de la société étaient ou seront, s’ils persistent, des imbéciles.
En proposant 850 euros à ne rien faire, sans rien imposer en échange, Villepin signe l’arrêt de mort d’une société de la solidarité et de l’échange pour la remplacer par une société de l’individualisme à tout crin où l’on encourage chacun à considérer que « l’Etat », « la société » et donc « les autres » vous doivent tout et qu’il est tout à fait admissible d’envisager de passer sa vie aux crochets de ceux qui travaillent !
Il est évident que Villepin, comme l’ont fait Rocard puis Sarkozy avec le RMI et le RSA, jouent sur la corde sensible : qui peut admettre que l’on regarde crever de faim des jeunes gens, des pères et mères de famille, des seniors sans travail qui ont éclusé tous leurs droits au chômage ? Personne. D’ailleurs personne n’a l’idée de dire que si on sortait de l’Europe et de la zone euro pour faire cesser les délocalisations et recréer  un tissu industriel il y aurait moins de chômage et moins de misère.  D’ailleurs personne n’a l’idée de dire que si on faisait cesser l’immigration les emplois seraient plus nombreux et les salaires meilleurs…  Alors, bien sûr, la grande idée du revenu minimum versé à tous sans condition est tentante, sauf que…
Sauf que la somme versée est trop importante par rapport au smic (et on ne parle pas de tous les temps partiels imposés) pour que les salariés et notamment les femmes, continuent d’aller au boulot.
Sauf qu’il n’y a pas de meilleure façon de dévaloriser à jamais la valeur travail en faisant une société d’assistés et d’oisifs partageant, dès 18 ans, leur temps entre TF1 et  les beuveries sur la voie publique avec l’idée terrifiante donnée aux enfants qu’il n’y a rien à espérer en travaillant à l’école ou en grandissant. Bref, on ne saurait mieux faire pour que le niveau culturel et moral  de ce bas peuple régresse et cesse d’être un danger. Qui aurait l’idée folle de voter contre Bruxelles, le TCE, les délocalisations etc. si on était assuré de ne devoir jamais travailler et de pouvoir néanmoins vivoter ?
Sauf que si tous les Français (Villepin introduit la notion de préférence nationale, sans que cela pose problème apparemment, à ceux qui la pourfendent quand elle vient du FN) peu ou mal payés, au chômage etc cessent de travailler ou de demander du travail, il va falloir, forcément, faire entrer encore plus d’immigrés, légaux ou illégaux, pour accomplir les multiples tâches nécessaires à la vie en société ou à la vie tout court. Qui fera les routes ? Qui sera le coiffeur de ces dames ? Qui fera le ménage dans les hôpitaux ou s’occupera des personnes âgées ? Qui répondra au téléphone et gèrera restaurants et hôtels ? Qui élèvera les volailles ou les bœufs (et les sacrifiera selon le rite halal) ? Qui envahira absolument tous les secteurs, toutes les villes, toutes les entreprises ??? Tous ceux qu’on appellera à venir de l’étranger, les plus pauvres, les plus démunis, les moins capables de se rebeller mais les plus étrangers à nos valeurs, à nos traditions, tous ceux dont on fera miroiter qu’ils paieront les retraites des seniors et leur feront leurs courses (leur interdisant de fait de manger du porc…), tous ceux qui se partageront un pays qui n’a plus d’industrie ni de richesses, juste habité par des zombies de 18 ans attendant que la vie passe en musique et des vieillards ne reconnaissant pas leur pays, notre pays, la France.
Voilà l’invention de Villepin, la fausse bonne idée ! Il est clair qu’Attali et  Bruxelles ne sont absolument plus crédibles quand ils veulent nous convaincre du bien-fondé de l’immigration, au moment où  même un Cameron menace de sanctions rétro-actives les travaillistes ayant fait entrer trop  d’étrangers en Grande Bretagne ces dernières années. Alors il faut bien que nos traîtres et collabos en tous genres trouvent une façon de contourner le problème et de renverser la vapeur. Ils ont trouvé leur Chamberlain en la personne de Villepin, celui qui voulait il y a six ans inventer un sous-contrat de travail aux jeunes, celui qui a commencé sa campagne présidentielle de 2012 par une tournée au Maghreb et dans les banlieues islamisées, bref, celui qui caresse le rêve de remplacer la population française par une autre, corvéable et malléable à merci, rendue obéissante par sa religion majoritaire, celle qui prône la soumission, l’islam, pour le plus grand bonheur des patrons du cac 40, des spéculateurs en tous genres, de la Commission Européenne, de l’OMC et du FMI…
Villepin-Strauss-Kahn ? La sainte alliance…  Les deux affament les peuples, les contraignent à vivre avec de moins en moins de moyens et de confort, pour que naisse un monde standardisé débarrassé de ses irréductibles Gaulois.
Ils peuvent toujours rêver. Nous serons leur cauchemar.
Christine Tasin
Résistance républicaine

image_pdfimage_print