Le Ric existe en Hongrie, mais…

Publié le 1 février 2019 - par - 10 commentaires - 1 065 vues
Share

Ce que l’on appelle en France Ric existe en Hongrie. Dès que 200 000 signatures sont collectées dans ce pays de 10 millions d’habitants, le référendum s’impose. Il faut toutefois que la question posée soit validée par la Cour constitutionnelle.

Le premier référendum de ce type a eu lieu dès 1989, il était relatif à l’ordre dans lequel il fallait élire le président de la République et le Parlement. Le gouvernement communiste de l’époque voulait que ce soit le président en premier car il pensait avoir des chances de l’emporter. L’opposition qui voulait élire les députés d’abord a réussi à imposer un référendum sur le sujet et elle l’a gagné (de justesse).

Un autre référendum a été imposé au gouvernement socialiste par le Fidesz au début des années 2000. Il était relatif à la mise en place d’une franchise médicale de l’ordre de 1 € par acte dans ce pays où la médecine est gratuite. Le Fidesz s’y opposait. Les Hongrois lui donnèrent raison.

Lorsqu’en 2015 ou 2016 le gouvernement imposa la fermeture des magasins le dimanche, les socialistes et les syndicats opposés à cette décision lancèrent la collecte des signatures pour organiser un référendum. La collecte fut fructueuse. Compte tenu des sondages qui lui étaient défavorables, le gouvernement préféra reculer et le Parlement annula la loi de fermeture.

En 2017 un mouvement de jeunes lança la collecte de signature pour s’opposer à la candidature de Budapest aux jeux olympiques de 2024. Les signatures furent recueillies en un temps record en raison de la forte opposition des Budapestois à ce coûteux événement sportif. Il n’y eut même pas besoin d’organiser le référendum, la mairie de Budapest préféra retirer sa candidature plutôt que de subir un camouflet électoral.

Il y a cependant un problème avec le référendum hongrois, c’est la nécessité d’obtenir 50 % de participation pour que le référendum soit valide. Dans le dernier référendum hongrois, qui était d’initiative gouvernementale, et portait sur le refus d’accueillir les immigrés que l’UE prétendait relocaliser, l’appel à l’abstention des socialistes, écologistes et autres petits partis représentant environ 30 % du corps électoral, ajouté aux 30 % d’abstentionnistes traditionnels a fait échouer le référendum alors que 98 % des suffrages exprimés se sont portés sur le refus.

C’est pourquoi, lorsque j’ai l’occasion de m’exprimer sur la question, que ce soit dans une assemblée de Gilets jaunes ou sur leurs pages Facebook (j’ai été éjecté de l’un des 3 sites Facebook de mon secteur pour avoir contredit l’idée selon laquelle l’immigration était une chance pour la France) ou sur le site AgoraVox, je mets en garde contre un seuil de participation. Je propose par ailleurs pour la France 1 million de signatures.

Bernard Waymel

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DUFAITREZ

58 députés, 35 sénateurs, 4.5 M de signatures actuellement en France.
L’abstention change tout ! Vote obligatoire.
Choix des questions ?
ISF : 350.000 contre 40 millions ! Facile !
IRPP ? 57 % contre 43 ! Facile !

dissident

C’est la notion même de quorum, principe de base de toute représentativité réelle (qui soit dit en passant n’est pas respecté par notre bonne représentativité indirecte). Mais que ceux qui ne déplacent pas ou s’abstiennent ne viennent pas se plaindre ensuite …

limacebourgeoise

en passant directement de revendications sociales au RIC, sans faire l’effort d’identifier les causes profondes de leurs problèmes et les solutions possibles, les GJ sont complètement à côté de la plaque, on peut dire aussi que le RIC est totalement incompatible avec Macron et la République, ça fait un gros obstacle, ensuite reviendra de toute façon la question de base : un RIC, oui mais pour quoi faire? quand on pose la question aux GJ dans les manifs, les réponses sont très très évasives.., si le travail avait été fait en amont, on se rendrait compte qu’on a pas besoin… lire la suite

Barnabé

Première question à poser par référendum : Immigration, stop ou encore.

Luc-Laurent Salvador

Le RIC sert à changer la constitution qui, avec l’article 27, prive le peuple de son pouvoir pour le donner intégralement à la représentation de sorte que les politiciens sont libres de faire ce qu’ils veulent sans avoir de compte à rendre. Cette aristocratie élue à la botte de la finance et du grand capital est la cause de tous le grand bordel actuel. Que se vayan todos ! Avec des politiciens simples émissaires et comptables (mandat impératif) devant les collectifs citoyens dont ils sont issus, le peuple retrouvera le pouvoir, son pouvoir de changer les choses.

Lili

Tu me fais rire denys, tu es juste un connard haineux comme tous les gauchiasses…
J’aimerais pas être à ta place de frustré congénital…

Denys

50% de participation ce n’est pas suffisant. Il faudrait surtout 50% de l’ensemble des électeurs pour ou contre. Là ça serait représentatif.

Elliot

Salut l’ami ! Je vois que tu as des « amis » sympas ;)
Et je suis d’accord avec toi pour les 50%….Je reviens sur le sujet brûlant « Immigration », c’est surement ce qu’il faudrait ! Sachant que 80% des Gaulois sont contre l’arrivée massive de « ces chances pour la France », le résultat d’un tel référendum serait intéressant !
Bonne journée.

Denys

Je l’ai dit ailleurs, comme tu le sais. Je suis persuadé que nous (tu vois je m’inclus) dirions non massivement à la poursuite de l’immigration, notamment économique. Je mettrais même des conditions au droit d’asile : apprendre la langue française et respecter nos valeurs républicaines, sous peine d’expulsion. Car contrairement à ce que dit Macron, l’accueil des migrants n’est pas inconditionnel. Et j’aimerais aussi qu’on expulse tous les déboutés du droit d’asile. On a des lois, qu’on les applique avant d’essayer d’en inventer d’autres.

Denys

Oui je commence à avoir pas mal « d’amis » qui m’envoient des « mots doux », usurpent ou détournent mon pseudo ou celui de ceux qui ont eu le malheur de « prendre ma défense » ou encore qui interfèrent dans mes conversations avec d’autres commentateurs. Mais peut être est-ce une seule et même personne que j’obsède particulièrement, qui sait ? Il y a des tas de détraqués malheureusement sur internet Attention à toi, néanmoins ! Tu risques également des « représailles » à donner raison ne serait-ce qu’une seule fois à un paria comme moi. En ce qui me concerne, t’inquiètes : être rangé dans la… lire la suite