1

Le RN va fêter ses 50 ans en évinçant Jean-Marie Le Pen

Alors comme ça on n’invite pas le Menhir à la petite sauterie du Rassemblement national, qui se déroulera lors d’un prochain congrès célébrant les cinquante ans du Front national ? Parti fondé le 5 octobre 1972 et devenu depuis le Rassemblement national, comme chacun sait. Un rassemblement qui divise copieusement, ce qui vire à l’antiphrase !

Décidément, Marine n’a pas la reconnaissance du ventre, pas plus que sa cour. Car, sans Jean-Marie Le Pen, que seraient ces gens ? Mais c’est là le signe des temps que de renier son histoire, et les cadres du Rassemblement national, qui n’ont pas convié leur fondateur originel, semblent faire ici preuve d’un wokisme pour le moins inquiétant quand on prétend défendre les valeurs de la France, dont JMLP a tout de même été un inlassable défenseur, tant militairement que politiquement. Contrairement à Macron, il n’a jamais joué au petit soldat, lui : il a été un soldat !

Personnellement, pour avoir approché deux fois le Menhir et l’avoir scrupuleusement écouté, il avait pourtant raison sur toute la ligne. Et si nous avions suivi ses préconisations en matière d’immigration, nous n’en serions pas là.

Comment, dans ces conditions, donner tort aux détracteurs de Marine qui avancent qu’elle est une boutiquière qui veut vendre un produit politique lisse et sans goût, histoire de maintenir sa comptabilité dans le positif ?

Parce que le reniement à ce point-là, même saint Pierre n’avait pas osé, lui dont le Christ avait prédit qu’il le renierait par trois fois avant le chant du coq. À la différence de Marine, le premier évêque de Rome a non seulement pleuré en constatant son reniement, mais encore il s’est sacrément – c’est le cas de le dire – repenti en se faisant l’un des plus grands champions du christianisme.

Et Louis Alliot d’en rajouter une couche, comme si la honte n’était pas suffisante : « Il a peut-être créé le parti, mais il n’est plus adhérent. Je ne pense pas qu’il faille que Jean-Marie Le Pen soit là », a-t-il déclaré sur RTL. Donc, si je suis le raisonnement de l’actuel maire de Perpignan, le christianisme a fondé la France mais, avec la pression migratoire islamique, il n’est plus le bienvenu ?! On appelle ça la logique de l’absurde. Et je crois que ne pas inviter JMLP pour célébrer les 50 ans du Front national, c’est le summum de l’absurde !

Mais le Menhir, malgré son âge avancé – il a fêté ses 94 ans le 20 juin dernier, et bravo pour le respect dû à nos anciens, au RN, ça frise le gauchisme de la table rase ! –, a encore de la répartie. Il a ainsi twitté :

N’ayant sollicité rien ni personne, le 3e congrès du RN se tiendra donc sans moi, ce qui m’indiffère royalement. Quant au 50e anniversaire du FN dont le titre de président d’honneur m’appartient pour toujours, je le célébrerai à ma façon. « Debout les morts… »
— Jean-Marie Le Pen (@lepenjm) July 29, 2022

CQFD !

Charles Demassieux

(Photos :  Charles Demassieux, prises à Montretout en 2018 et 2019, au cours de deux émissions de Radio Courtoisie, animées par Henri Dubost)