Le roi des Cons, version Macron

Non certes, elle n’est pas bâtie
Non certes, elle n’est pas bâtie
Sur du sable, sa dynastie
Sur du sable, sa dynastie
Il y a peu de chances qu’on
Détrône le roi Macron

Il peut dormir, ce souverain
Il peut dormir, ce souverain
Sur ses deux oreilles, serein
Sur ses deux oreilles, serein
Il y a peu de chances qu’on
Détrône le roi des cons

Je, tu, il, elle, nous, vous, ils
Je, tu, il, elle, nous, vous, ils
Beaucoup le suivent, très dociles
Beaucoup le suivent, très dociles
Il y a peu de chances qu’on
Détrône le roi Macron

C’est arrivé au demeurant
C’est arrivé au demeurant
Qu’on déloge le shah d’Iran
Qu’on déloge le shah d’Iran
Mais il y a peu de chances qu’on
Détrône le roi des cons

Que la couronne d’Angleterre
Que la couronne d’Angleterre
Ce soir, demain, roule par terre
Ce soir, demain, roule par terre
Mais il y a peu de chances qu’on
Détrône le roi Macron

Que, ça se voit tous les jours
Que, ça se voit tous les jours
Que Marianne est violée à fond
Que Marianne est violée à fond
Mais il y a de bonnes chances qu’on
Détrône le roi Macron

 

D’après Brassens, Le roi des Cons

Bruno Courcelle

image_pdfimage_print

6 Commentaires

  1. Il est clair qu’il faut être con pour traiter de connards tous les gens qui seront dans la rue ce jour ! Il m’arrive d’être con moi-même, mais quand je vois l’enfant gâté sur le perron et qui pose à côté de la garde républicaine, celui-là il est con pour les autres !
    Aucun président n’a fait ces poses ? Il n’est pas lui-même il est un autre ! 😇

    • Oui ? Et comment voudriez-vous appeler les gens qui vont manifester cet après-midi si le mot « connards » vous choque ?

      « Avant-garde éclairée du prolétariat conscient » ?

      C’est vrai que cela serait drôle, mais bon.

  2. le roi des cons ???
    il faut être assez habile pour mécontenter un peuple et se faire réélire ensuite

  3. Brassens n’a jamais été qu’un gauchiasse.
    S’il vivait encore aujourd’hui, il se serait fait vacciner parmi les premiers, et on le verrait faire une chanson pour appeler à la vaccination générale et traiter de « cons » les récalcitrants…

    Ne nous parlez plus de ce… connard !

  4. Merci Bruno Courcelle pour cette séquence sur l’anar de ma jeunesse, Brassens.
    Très bon choix la photo avec le chat siamois.

    Je chantais Brassens à tue-tête pendant les vendanges 1972, 73 et 74. Tout le monde en redemandait !

    Plutôt bien vu l’actualisation des paroles….😊

  5. Bruno Courcelle, la verite sort toujours de la bouche des enfants et parfois ( comme le pornographe du phonographe ) des artistes.

Les commentaires sont fermés.