Le roi, la reine et le petit micron

Le roi, la reine et le petit micron (parodie écrite sur l’air de l’orage de Georges Brassens)

Peu importe le froid, peu importe la pluie
Quand approche l’hiver il y a des embellies
Des Gilets jaunes portant message
Des gens qui se réveillent après un long sommeil
Qui disent à Jupiter on te donne un conseil
Il vaudrait mieux que tu dégages

Tu as été élu pour les grands financiers
Les médias à ta solde nous ont bien trop leurrés
Tes courtisans tiennent la place
Ils mangent du caviar aux dépens des sans-dents
Et police et justice ont un rôle accablant
Il faut que cesse cette farce

Tu méprises la France quand tu es en voyage
Tu te ridiculises par manque de courage
En disant tout et son contraire
Tu dis qu’on est racistes, alcooliques et fainéants
Si nous analysons le moindre changement
La vache à lait n’est plus à traire

Tu nous mens sans arrêt pour cacher ton dessein
De grand remplacement et par tous les moyens
Tu naturalises à outrance
Tu as des majordomes au-dessus de nos lois
Devenant des bandits au service du roi
Alors renaît la résistance

Tes comiques croupions nous traitent de fachos
Grâce à la redevance, qu’on regrette Dachau
Ils crèvent de trouille et délirent
Et pour leur propagande ils usent d’artifices
Dont même Machiavel ferait ses bons offices
Puisque ça va de pire en pire

Ta femme professeur aux allures de cougar
Usurpant son statut tolère un lupanar
Et nous coûte aussi des fortunes
En assiettes, en tapis, en galas somptueux
Il faut moins dépenser sapristi « trogneugneux »
Ou ça va chauffer par Saturne

Depuis longtemps déjà ils voulaient importer
Des gens venus d’ailleurs pour mieux les exploiter
Pour mieux cultiver la misère
De tous ces mondialistes qui se sont succédé
Tu es le survivant, peut-être le dernier
Alors apaise nos colères

Non, nous ne voulons pas devenir régicide
Alors, républicain, oublie tous ces subsides
Et puis rebat toutes les cartes
Soigne donc cet ego au nom de nos souffrances
Pense à notre pays, pense enfin à la France
Et dis-nous, il faut que je parte…

Daniel Praeger

(parodie écrite sur l’air de l’orage de Georges Brassens)

image_pdf
0
0

3 Commentaires

  1. Et pourtant!, pourtant…, Louis XVI , né le 23 août 1754 à Versailles et mort le 21 janvier 1793 à Paris, n’avait pas fait le 1/10 de conneries envers son peuple qu’ont pu faire tous les gouvernements de la 5 ème république!.
    Mais, admettez qu’une mention spéciale doit être accordée aux deux derniers présidents!.
    Faire pire est impossible!.

  2. La Reine Marie Antoinette accomplissait un véritable travail dans le domaine de la culture : ce qui a été reconnu par l ‘Exposition qui lui a été consacrée au Grand Palais en 2008 ainsi que par l ‘étude bibliographique réalisée par la Bibliothèque nationale de France.
    Elle a donné une parfaite éducation aux Enfants de France. Jusqu’à l’héroïsme.
    Le Roi Louis XVI avait une grande intelligence , de la bonté -mais face à la haine, il ne pouvait que montrer lui aussi sa dignité et son courage.
    Ils ont été tellement incompris – et même trahis, notamment par La Fayette.

    • Clotilde prouvot
      Oui bien sur ,c’est bien beau toutes ces bonnes oeuvres ,mais ces gens là n’avaient pas de fin de mois difficiles . On oublie de dire que pour construire Versailles des millions de petits paysans n’avaient que du pain noir a manger et rien a mettre dessus !!!

Les commentaires sont fermés.