Le rôle de la police : obéir !

Publié le 2 décembre 2020 - par - 25 commentaires - 540 vues
Traduire la page en :

Face aux polémiques présentes sur le site au sujet de la position que nous devons prendre vis-à-vis de la police, nous devons préciser certains points.

La première chose est de dire que nous tenons pour indispensable l’existence d’une police dont le but est la lutte contre la délinquance quotidienne ordinaire. L’arrestation puis le jugement des criminels de droit commun est le pilier de base d’une société juste et équilibrée. Constatons qu’une partie non négligeable de la gauche rejette cela, au moins depuis la fin des années 60, défendant systématiquement les voyous via leurs œuvres cinématographiques (par exemple « Les valseuses » en 1973), prétendant que la prison est criminogène, ne se posant pas la question de savoir si ce n’est pas l’inverse.

Une fois que nous avons approuvé cette fonction de la police, nous nous devons de préciser que son rôle ne doit pas aller plus loin. Les policiers ne sont pas là pour nous faire la morale et ne doivent pas être utilisés contre les opposants politiques. Curieusement, ce rôle au contraire est souhaité par l’extrême Gauche qui, chaque fois qu’elle l’a pu, a instauré un régime de terreur (Khmers rouges) où la police arrêtait les opposants politiques, voire en inventait.

En France, autrefois, le rôle de la police se limitait strictement à la lutte contre la criminalité. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Progressivement, la lutte contre les opposants a en partie remplacé la poursuite des criminels. Les persécutions récurrentes de notre site, de notre ami Renaud Camus, de notre ennemi Alain Soral, en sont les meilleures preuves.

Nous nous devons de constater aussi que la police obéit de façon aveugle au pouvoir politique en toute circonstance. Pas de contestation sous le régime de Vichy, le corps policier participera pleinement à l’arrestation des Juifs. À titre de comparaison, une part importante de l’armée se rebellera pendant la guerre d’Algérie, estimant qu’on lui demandait de trahir la Nation (je ne m’exprimerai pas sur la pertinence de ce combat, cela nous éloignerait de notre sujet). Un tel soulèvement est inenvisageable dans la police.

Aujourd’hui la police est utilisée volontairement contre le peuple français (nombreux éborgnements de Gilets jaunes, multitude d’amendes voire plus, si non-port du masque obligatoire). Pour cette raison, nous ne pouvons actuellement soutenir de façon inconditionnelle la police française, cela serait faire fi de tout ce qui s’est passé lors des cinquante dernières années. La police doit revenir à son rôle d’origine, soit l’arrestation des délinquants, si elle veut mériter ce soutien populaire.

Platon du Vercors

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Gabriel Zallas

Il serait peut-être bon de redéfinir les tâches essentielles de chaque corps. Policiers, Cie de sécurité, gendarmes (mlitaires) à chacun d’avoir sa fonction sans avoir a en référer aux autres. Les manifs sociétales seraient plus du ressort des CRS, la police ayant plutôt une mission de protection de la population en pistant les voyous.

jean haysoupé

Vous découvrez l’eau chaude !
la police a toujours été au service du pouvoir en place quelle que soit la période.
En 40 cette même police faisait le travail des gouvernants en place en procédant à des arrestations, le maintien en détention, la mise en wagons pour le dernier voyage funeste.
La police est à vomir, à rejeter, aucune compassion lorsqu’elle est agressée et humiliée !

adrien

Je crois que la police française s’est définitivement discréditée le 18 novembre 2018, premier jour des manif GJ.
C’est là que la toute dernière frontière entre missions régaliennes et milices répressives des opposants politiques s’est tracée. Il n’y a rien à tirer de ces gens-là : j’y suis resté 11 années durant (2005-2016), je n’ai pas peur de le dire. Avoir un VRAI discours avec les flics est impossible sans qu’ils ne cherchent à faire monter la mayonnaise et vous interpeller pour “outrage-rébellion”, créant ainsi de toutes pièces et sous couvert de flagrance, leur vengeance pour les avoir mis face à leur histoire et surtout à leur lâcheté contemporaine.

andre

Votre conclusion est très bonne ! on veut une police nationale et non une milice aux ordres des Rothschild.

daniel

oh vous trouvez pas que cette petite mer..e ressemble a goebbels ?
Petit, chétif, mal branler, revanchard, éh oui ducon la vie t’as pas gâté.
Mais c’est pas une raison pour faire chier tout le monde.
Putain c’est pas possible tous ces malades qui accèdent à des postes de pouvoir.
Je me demande si psychologiquement, ce n’est pas la mauvaise idée qu’ils ont d’eux même qui les pousse et les motive.
“Vous vous souvenez du :alors madame nous ne sommes pas du même monde.”
Quel connard, tu m’étonnes machin que l’on ne soit pas du même monde, dans le mien t’aurai déjà pris la putain de raclée que tu mérites tête de mort.
T’es sur que t’as pas le cancer ?

POLYEUCTE

Police et Justice furent Naguère au service de l’Etat de Droit.
Là encore, le VIRUS politique a frappé, atteignant toutes les couches de Responsabilité.
Le Flic de base perd ses repères… Selon les interventions..
La Population avec…

Phil93

les policiers sont là pour protéger les français, pas pour obéir à des ordres inconstitutionnels qui devraient engager leur responsabilité
chaque policier signe un document attestant qu’il a bien compris qu’il n’est pas tenu d’obéir à un ordre illégitime, afin que jamais plus la police collabo sous le gouvernement de Vichy en 40 ne se reproduise.
Plus jamais l’excuse “j’ai obéi aux ordres” n’en sera une devant la justice..
ça c’est la théorie.
en pratique on voit bien que de très nombreux flics, tous services confondus, sont devenus des véritables mercenaires car ils préfèrent avoir un emploi payé qu’être chômeur…
On se rappellera ce commandant de gendarmerie qui a refusé de faire participer ses troupes à un assaut qui ne s’imposait pas des CRS contre les GJ

adrien

Les flics ne signent rien du tout ni en entrant ni en sortant de l’école de police : c’est le code de déontologie qui contient un article précisant que “nul n’est tenu d’obéir à un ordre manifestement illégal”. Il se foutent bien de le respecter, tant que la hiérarchie les couvre.

geronimo

bonjour Platon, entièrement d’accord avec vous !! La police aujourd’hui, forte d’un recrutement au plus bas de l’échelle intellectuelle pour sa base, bénéficie d’une troupe de veaux, obéissants et despotiques, lâches de surcroit qui refusent de désobéir à des ordres injustes, et qui s’acharnent sur la population la plus facile à maîtriser, à savoir le citoyen lambda.
Sans compter une hiérarchie lobotomisée dans les écoles de cadres de police, arrogants, carriéristes, psychopathes pour certains, serviles, vicieux…
La police n’arrête plus les méchants, elle ramasse du fric pour l’état !!!

Marnie

Quand on aime son pays on n’obéit pas à des ordres contraires à la justice, à la morale, à la démocratie : on démissionne. “« A force de tout voir on finit par tout supporter… A force de tout supporter on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer on finit par tout accepter… A force de tout accepter on finit par tout approuver ! »

Stentor

Avant même de parler de démissionner, comment expliquer qu’il se trouve encore des individus pour vouloir y entrer, sachant ce que la police et la gendarmerie sont devenus ?

Stentor

Comme c’est bizarre, mon commentaire encore pas publié (un de plus). Mais cette fois, j’ai compris pourquoi. Il ne faut pas mettre en cause JG. Celui-ci ferait-il partie des modérateurs ?

Ast

En URSS, on appelait ça “le Guépéou”, en Allemagne “la Gestapo”, et en France ça s’appelle “les Forces de l’Ordre”…

Une patriote

Force de l’Ordre ou tout simplement LE LECHE C……

Stentor

Merci, Platon du Vercors, pour cette remise à l’heure des pendules qui n’est pas inutile.

Tant que nos “forces de l’ordre” persévéreront dans leur obéissance incondtionnelle à ces gouvernements de traîtres qui détruisent notre pays en toute connaissance de cause, il ne sera pas question pour nous de leur apporter notre soutien – encore moins un soutien “inconditionnel” (n’est-ce pas, monsieur Jacques Guillemain ?).

Les membres des “forces de l’ordre”, quant à eux, doivent non seulement clairement se désolidariser de leurs collègues bastonneurs de Français, mais aussi affirmer leur engagement à nos côtés, dans la lutte pour la libération de la France. Leur habituel “on est obligé d’obéir aux ordres” n’est plus recevable.

Cyprien

Excellent!
Toute petite parenthèse: les voyous des “valseuses” me paraissaient bien sympathiques par rapport à ceux d’aujourd’hui. Mais c’est, il est vrai le début d’une décadence libertaire. Trop de liberté excessive et c’est le retour de la moralité excessive. Le retour du balancier à venir.

Angélique

Et vous, bien-sûr, des deux c’est la “moralité excessive” que vous craignez ?

Cyprien

Tiens! Scroumfette est revenue?
Je suis pour la justice sociale et l’ordre, à la fois. C’est vous dire le dilemme !

patphil

donc moi je ne serais jamais policier! je n’obéis qu’à ce que je trouve logique

Paoli

Sa tête, son allure, sa casquette et même son nom me font froid dans le dos ….mauvais choix .il faudrait quand même réfléchir en haut-ieu.

Angélique

Surtout qu’il n’aurait aucun mal à se reconvertir professionnellement. Il pourrait tourner dans des films d’horreur par exemple.

Simon

Excellent ! J’ai été surpris qu’aucun flic ne se soit désolidarisé de leurs collègues éborgneurs de Gilets jaunes. Ils doivent trouver cela normal.

Marco

Et tout ça va peut-être s’empirer, on (?) va encore baisser le niveau de recrutement. Il est déjà tellement bas, 7/20, je crois. Ils vont peut-être l’a mener à 2/20.
Qui sait ? Ils en sont capables.

adrien

Non il y en a eu, il y a eu des CRS surtout, qui se sont fait mettre en arrêt-maladie ? Peut-être d’autres aussi, je ne sais pas.

Viktor

“Je n’ai fait qu’OBEIR aux ordres déclarait Eichmann à ses juges”.
Il y a des circonstances exceptionnelles où la conscience prime sur le devoir , circonstances inacceptables dans leur barbarie, où un policier, un soldat doit avoir le courage de désobéir.
Avec l’arrivée prochaine des robots qui eux, n’auront pas d’état d’âme, le pire est devant nous !

Lire Aussi