Le scandale des 11 vaccins obligatoires de la socialiste affairiste Buzyn

Des forces obscures sont à la manœuvre en Macronie avec le Big Pharma aux manettes, mais on ne veut pas que la vérité des 11 vaccins obligatoires de la socialiste affairiste Buzyn sorte ! Malgré cela, la Buzyn a attiré l’attention de la France entière en imposant le coup fumeux des 11 vaccins obligatoires sans donner la moindre explication valable. Ça rappelle le coup foireux des 80 km/h pour sauver des vies humaines !

Depuis l’élection de Macron en 2017, comme on l’a vu avec les manipulations non-bio non-éthiques pour imposer la PMA-GPA pour complaire au lobby GOF-LGBT, des forces obscures sont à la manœuvre dans le pays. Avec Macron gay-friendly, des organisations très puissantes dominent les mœurs et la vie des Français. Il y a quelque chose de très louche avec le Big Pharma. Les 11 vaccins obligatoires et la pression du Big Pharma font penser à une escroquerie en bande organisée. Le miracle $$$ des 11 vaccins obligatoires pour les labos restera dans l’histoire sur le podium des services rendus à l’humanité par les « pieds nickelés de la science des affaires » ! C’est pourquoi l’escroquerie des vaccins anti-Covid du Big Pharma n’a pas surpris les Français. Ils sont convaincus par le pays va vers un déclin inéluctable car Macron veut éradiquer toute la culture française ! Moralité : La France est noyée par la montée en puissance des hordes de migrants.

L’influence des migrants sur l’insécurité et le climat social ne fait aucun doute pour les Français, mais pas pour Macron qui semble ignorer la réalité des conditions de vie de la majorité des Français. Pour Macron, en cette période de Covid avec les « pieds nickelés de la science des affaires« , ce n’est pas le moment de se priver ! Le coup fumeux des vaccins anti-Covid du Big Pharma est compréhensible, car les Français ont tous les éléments pour comprendre que des forces obscures avec le Big Pharma décident de tout en France.

Nous arrivons à la fin d’une période de domination de Macron, de la PMA-GPA du lobby GOF-LGBT, et du Big Pharma. Et nous allons tout droit vers une nouvelle révolution nationale avec les élections de 2022.

L’Assemblée nationale LREM socialiste a voté la contrainte très décriée de 3 à 11 vaccins obligatoires pour le plus grand bonheur d’Agnès Buzyn et des « pieds nickelés de la science des affaires » ! Elle a expliqué vouloir faire œuvre de pédagogie $$$. La vaccination n’est pas seulement l’intérêt qu’on y trouve soi-même, c’est un enjeu de solidarité avec le Big Pharma, une façon de protéger les intérêts des labos et de la société.

Moralité : les réfractaires seront lourdement sanctionnés ! La socialiste Buzyn s’est dite prête à utiliser la coercition pour sauver le Big Pharma et la santé publique : « L’obligation est une bonne chose pour permettre à la société d’évoluer« . Ainsi, refuser des obligations vaccinales « au point de compromettre la santé, la sécurité, de son enfant » est passible de deux ans de prison et 30 000 euros d’amende par le Code pénal.

Le Big Buzyness des 11 vaccins obligatoires de la socialiste affairiste Buzyn en toute confiance ?

Les Français sont de plus en plus méfiants. D’après une enquête publiée en octobre 2016, seulement 69 % des personnes interrogées disent faire confiance à la vaccination, proportion la plus basse depuis 2012.

Les anti-vaccins fustigent leur dangerosité supposée (notamment en raison des adjuvants comme l’aluminium que certains contiennent) et accusent les laboratoires de privilégier la rentabilité à la santé.

Le cas emblématique est la vaste campagne de vaccination contre l’hépatite B en 1994 qui a ensuite fait naître de graves soupçons de lien avec des maladies neurologiques comme la sclérose en plaques.

Leïla Shahshahani, le Monde diplomatique : Vaccinations obligatoires, le débat confisqué ! Histoire d’une concertation dévoyée. C’est pourquoi la volonté de clore le débat scientifique et politique va au contraire relancer les soupçons qui l’empoisonnent, en renvoyant chacun à ses certitudes vaccino-sceptiques. Pas de passeport vaccinal mais les enfants non vaccinés n’auront plus accès aux établissements d’accueil collectifs !

Bienvenue en Absurdistan avec la Buzyn : « La contrainte autoritaire vise à rendre la confiance ! » Le gouvernement répond à une injonction du Conseil d’État qui, le 8 février 2017, demandait de remettre sur le marché dans un délai de 6 mois un vaccin DTP (diphtérie, tétanos, poliomyélite) seul. Depuis sa suspension en 2008 par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), au motif d’une hausse d’effets indésirables, les laboratoires ne fournissaient qu’une formule lui combinant d’autres souches.

Mais plutôt qu’obliger les laboratoires à fournir le DTP seul, la Buzyn a choisi de rendre 11 vaccins obligatoires. C’est la douche froide pour les citoyens qui avaient saisi le Conseil d’État en 2015. Comme pour plus d’un million de signataires d’une pétition réclamant le retour du DTP sans adjuvant à base d’aluminium. En 2014, l’association E3M, qui milite pour des vaccins sans adjuvant aluminique avait porté plainte pour faux, usage de faux et escroquerie, contestant les manifestations allergiques avancées pour retirer le vaccin. Le DTP coûtait alors 7 euros, contre 39 euros pour l’hexavalent actuel. Ainsi s’achève le non-débat public !

Pour se justifier, la Buzyn s’appuie sur une maladie politique : les conclusions du comité d’orientation de la concertation sur la vaccination, dont le fonctionnement a été dénoncé comme une véritable opération de propagande menée pour inciter les Français à se vacciner par Thomas Dietrich, l’ancien secrétaire général de la Conférence nationale de santé. Lors de sa démission fracassante, le 19 février 2016, ce haut fonctionnaire s’était alarmé des conséquences de l’absence de démocratie sur les questions de santé : « De plus en plus de parents renonceront à vacciner leurs enfants, prédisait-il, faute de pouvoir disposer d’une information qui ne soit pas entachée du soupçon de la partialité et du conflit d’intérêts avec les laboratoires pharmaceutiques. »

L’agence de presse médicale APMNews révélait la corruption quelques mois plus tard, en décembre 2016, indiquant que 3 médecins du comité d’orientation avaient déclaré des liens d’intérêts avec des laboratoires commercialisant ou développant des vaccins, et que l’un d’eux n’avait pas mentionné une dizaine de conventions avec MSD, huit avec Sanofi et des avantages avec ces deux laboratoires et Pfizer.

Le président du comité, Alain Fischer, n’avait pas noté dans sa déclaration publique d’intérêts avoir reçu, en 2013, un prix Sanofi-Institut Pasteur de 100 000 euros.  Et les conclusions présentées par Alain Fischer n’étaient pas le reflet de la concertation sur des points majeurs. Le jury de professionnels de la santé estimait que le principe d’obligation vaccinale n’instaure pas la confiance, le jugeant même contre-productif !

Selon l’association pour une information médicale indépendante Formindep, cette non-concertation est un échec complet et traduit un tableau alarmant de la fausse démocratie sanitaire en France.

Pour justifier sa mesure, la Buzyn a menti. Elle a plusieurs fois évoqué « une couverture vaccinale qui ne cesse de baisser ». Mais les données officielles de Santé publique France indiquent le contraire : en 2015, la couverture vaccinale des enfants de 2 ans contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche et Haemophilus influenzae B dépassait les 95% (alors qu’elle oscillait entre 87 et 91% entre 2000 et 2013) ! « La primo-vaccination du nourrisson (98% ou plus) est très élevée et conforme aux objectifs de santé publique« .

Radicalisation mensongère du discours comme pour les 80 km/h d’Édouard Philippe : « Des enfants meurent de la rougeole aujourd’hui en France. Dans la patrie de Pasteur, ce n’est pas admissible ! » En juillet 2017, il évoquait pour faire peur aux gens dix sujets morts entre 2008 et 2016. Le Collège national des généralistes enseignants lui a répondu précisant que la majorité des sujets morts de la rougeole souffraient d’un déficit immunitaire contre-indiquant la vaccination ! Il n’y avait donc pas d’urgence sanitaire. Ben voyons !

« D’autres exemples sanitaires, pourtant plus graves, n’entraînent pas une telle posture autoritaire ».

Daniel Roucous, Mediapart : Vaccins obligatoires : appel des Professeurs Joyeux et Montagnier aux professionnels de santé : Chers confrères, la loi qui impose 11 vaccinations aux enfants est une grave erreur de santé publique amplement évoquée par la presse. Nous sommes opposés aux vaccinations systématiques et trop nombreuses avant l’âge de 2 ans. Ces pratiques exposent les petits enfants à des complications, car leur système immunitaire n’est pas prêt à recevoir tant d’agressions antigéniques.

On peut craindre des morts subites du nourrisson, même si elles sont rares, des maladies auto-immunes chroniques invalidantes dans les années suivantes du fait de la présence de quantités trop importantes de l’adjuvant aluminique dans la composition de la plupart des vaccins, des risques de cancers des os, des muscles, des cartilages, et des sarcomes extrêmement graves chez des adolescents et adultes jeunes, cancers détectés chez les animaux recevant des vaccins avec l’adjuvant aluminium.

Cette augmentation du nombre de vaccins obligatoires et des sanctions est présentée par la Buzyn, comme le moyen de rétablir la confiance des Français dans la vaccination. Il s’agit d’un contre-sens de Santé publique, dont la Buzyn – soutenue de fait par les fabricants de vaccins – veut rendre responsables les familles !

Contre les très riches affaires et le Big Buzyness des 11 vaccins obligatoires de la socialiste affairiste Buzyn, nombre d’opposants jugent que la méthode de la socialiste affairiste Buzyn ne peut pas restaurer la confiance envers les vaccins, largement dégradée ces dernières années. Les Français sont de plus en plus méfiants face à une obsession affairiste totalitaire, avant l’incurie de la gestion de la pandémie du Coronavirus, principalement destinée à gaver les laboratoires pharmaceutiques avec les faux comités scientifiques bidons de Macron, les « pieds nickelés de la science des affaires » aux conflits d’intérêts avec la mafia des labos !

Malgré cela, la socialiste Buzyn assume ce tournant autoritaire avec une expression révélatrice : « La contrainte vise à rendre la confiance » (France Inter). Lire le Rapport sur l’obligation ou la contrainte vaccinale anti-covid. Après que Macron le 24 11 2020 ait annoncé que le vaccin contre le Covid 19 ne serait pas obligatoire, le 21 12 2020, un projet de loi déposé à l’Assemblée nationale prévoyait de recourir à la contrainte vaccinale !

« 6° Le Premier ministre peut, le cas échéant subordonner les déplacements des personnes, leur accès aux moyens de transports ou à certains lieux, ainsi que l’exercice de certaines activités à la présentation des résultats d’un test de dépistage établissant que la personne n’est pas affectée ou contaminée, au suivi d’un traitement préventif, y compris à l’administration d’un vaccin, ou d’un traitement curatif. » Par la suite, ce projet a été retiré, pas abandonné, mais simplement reporté. Moralité : « La contrainte vise à rendre la confiance ! »

Elsa Faucillon députée PCF des Hauts de Seine se souvient des bienfaits du Goulag pour tous les réfractaires : « Je suis radicale parce qu’il n’y a qu’ainsi qu’on parviendra à transformer les choses ! »

Mauvaises pensées : Et on se souvient du coup foireux autoritaire des 80 km/h du fumeux Édouard Philippe. Comme quoi : « La contrainte vise à rendre la confiance » ! Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

32 Commentaires

  1. Ci que compte c’est faire la fortune de bigpharma!
    11 vaccins à des tous petits pour enquiller ensuite avec une foultitude de vaccins annuels pour les adultes! De plus les vaccins anti covid, on ne sait pas s’ils protègent à 100 le vacciné, ses contacts et si oui pendant combien de temps!
    Le monsieur vaccin a indiqué qu’il n’y avait pas assez de recul pour répondre à ces questions!
    Donc j’en reviens à dire que nous servons de cobaye et qu’ils ne veulent pas entendre parler des traitements utilisés et approuvés dans de nombreux pays!
    Vont il payer l’addition?

  2. Les juifs de gauche ont sur les mains le sang des victimes de Buzyn….
    HA HA HA !!!

  3. pour les 80 KM/H , il faut dire que ce voyou de philippe a ete recompense par la societe ATOS dont il est maintenant administrateur et touche des jetons de presence de 50 000E par ,an . la dite societe privee ATOS gere les amendes au centre de rennes et l abaissement de la vitesse max a entraine une augmentaion du benef de la dite societe … un pour tous tous pourris ! avant t lui , c etait lebreton qui avait donne la gestion des pv a cette societe alors qu il etait au gouvernement . ensuite , ilest devenu dirigeant de cette societe ! c est cela le capitalisme de connivence . UN POUR TOUS TOUS POURIS . quant a ma preferee l ignoble buzyness , relisez l article de GERARD DELEPINE DU 29 JUIN 2017 ; il explique clairement que la buzyness renvoie l ascenseur a ses anciens employeurs ;

  4. question subsidiaire et complotiste : quel est le labo FRANCAIS qui a touche le jackpot avec les 11 VACCINS ? ne serait ce pas sanofi par hasard comme l a suggere l excellent DOCTEUR GERARD DELEPINE ?

    • Dotation du président du labo pour la campagne présidentielle de Macron. Renvoi d’ascenseur.

  5. Le pire dans cette histoire ce sont les adjuvants hautement toxiques de ces vaccins injectés aux enfants, c’est clairement criminel !
    Combien de milliers ou dizaines de milliers de maladies nerveuses voir d’autisme cela va entraîner dans les années qui viennent ?
    Cette ignoble bonne femme sera t’elle jugée un jour ?

  6. vite que les chercheurs , qui sont pléthore au cnrs, nous trouvent un vaccin contre la connerie

    • Bonjour, il va falloir un vaccin très polyvalent vu le nombre de « cons » qui ont votés macron (on ont oublier de voter ce qui est revenu au même résultat !

  7. Donner des ‘explications’ ? qui ? nos ‘dirigeants’ ! mais ils ne doivent rien à personne voyons dans notre belle ‘démocratie’ !!! à qui ? aux imbéciles de français toujours plus soumis ? allons, voyons, un peu de bon sens ! Vous vous laissez faire ? vous êtes complices !!!

  8. Buzyn est l’un des pires ministres de la santé que l’on a eu à subir. Elle se fout complètement de la santé public. Elle s’est mis en tête de ressembler à son ex-belle mère Simone Veil. Ex épouse d’un avocat d’affaires Pierre-François Veil, elle est maintenant l’épouse d’Yves Levy, directeur de l’Inserm. Elle est loin de tout et surtout de la santé publique. Quand on l’entend parler, on est consterné !! C’est terrible ce genre de personnes qui veut exister comme une grande bourgeoise !!!!!!

    • on crève de ces gens incompétents élevés pour appliquer le tout venant (proposé par d’autres) et complètement statufiés dans une situation inédite. ils ne devraient avoir droit qu’à une fois et ensuite place aux autres pas forcément issus du même moule.
      le politique est le seul produit recyclable à l’infini…

  9. Nous, Françaises et Français, ne sommes que des carpettes ,des lâches et des soumis .Étant donné que nous sommes apparemment heureux de subir ce totalitarisme des médicaments ,et bien ,nous n’avons que se que nous méritons en espérant encore plus de contrainte par la vermine qui nous gouverne .Alors peut-être qu’enfin nous réagiront comme nous aurions du le faire depuis longtemps déjà .

    • Je crains que la grande partie du peuple soit des moutons, et tant qu’on leur donnera un peu de pâture ils ne bougeront pas ! Je m’attends même à ce qu’ils revotent pour le résident de l’Elysée dans quelques temps !!!

  10. Avec leurs saloperies de vaccins sur les tout petits il n’y a jamais eu autant d’enfants autistes = 1 enfant sur 100 vous imaginez ce que cela va produire dans quelques années !!!

  11. J’ai lu un commentaire sur VK qui disait que 300 enfants au Canada avaient été vaccinés contre le covid sans avis des parents. A vérifier?

  12. Buzyn a seulement appliqué ce que Macron demandait en retour d’ascenseur aux donations des labos pour sa campagne présidentielle . Ceci étant, ça ne l’exonère en rien et elle a été bien récompensée de tous ses méfaits en allant palper un excellent salaire en Suisse.

  13. A mort ces deux criminels , en attendant les autres et là , pas de pitié , pas de compassion ! J’ai la haine contre ces assassins protégés par leur étoile !

  14. Des scélérats et des assassins !!!

    Nous sommes tous coupables de supporter ces criminels !!!

  15. Cette « buzyn », au fait de quelle communauté fait-elle partie ? de la secte des adorateurs de l’oignon ??????

    • Ces parents sont des juifs polonais immigrés en France. Elle a épousé un des fils de Simone Veil et comme 2ème mari, Mr Levy, directeur de l’Inserm. Vous savez donc à quelle communauté elle appartient.
      Celle qui se façonne une appartenance de grande bourgeoise.

  16. Avec Buzyn il y a aussi Levy, son mari, qui, directeur de l’INSERM a inauguré le fameux laboratoire de Wuan ! mis au point avec nos impôts ! (voir son sourire de faux cul sur la photo). Et tout ce petit monde criminel ne sera jamais inculpé.

  17. Buzenval n’est pas socialiste : elle est communiste collectiviste de la CGT. Elle défend les ouvriers contre le grand capital.

  18. . . Merci, Monsieur, de défendre ici, mes thèses de médecin, et, de plus, dans les mêmes termes que
    moi !…

Les commentaires sont fermés.